Titre : Prouve-le

Auteur : Chibi

Couple : Mickanou/Raphinou

Disclaimer : Les persos ne sont pas à moi mais à Kaori Yuki

Resumé : Raphaël n'invite plus de filles dans son bureau et Michaël le soupçonne de ne plus réussir à les attirer.

Note : Je sais que je dois le dire à chaque fois mais merci de me suivre malgré le temps d'attente entre les chapitres.

Prouve-le

Là, Raphaël commençait à se demander si il ne ferait pas mieux d'abandonner sa place de plus grand séducteur du monde céleste parce que ça faisant maintenant deux heures que Mickaël l'ignorait avec brio.

_ Allez mon petit Mickanou ! Viens faire un tour avec moi.

Aucune réaction. Deux solutions. Soit l'ange du feu avait travaillé sa patience pendant le mois où ils avaient été séparés. Soit l'ange de l'air était devenu aussi invisible que son élément. Parce que pour que le rouquin ne réagisse pas au surnom débile dont l'affublait Raphaël, ni à la mention de sa petite taille, c'était qu'il y avait un problème.

_ Mickanou ? T'es malade ?

Encore une fois, aucune réaction.

Laissant un soupir traverser ses lèvres, l'ange blond se tourna vers Camaël pour vérifier qu'il était toujours visible, et au vu du regard presque fatigué qu'il lui avait été renvoyé, les autres pouvaient le voir. Il fallait donc qu'il trouve un moyen de retourner la nouvelle arme de Mickaël contre lui.

Un nouveau soupir traversa ses lèvres avant qu'il n'aille s'asseoir à la place qu'occupait habituellement l'élémentaire du feu, pour le moment occupé un peu plus loin à crier sur l'un de ses subordonnés. C'est à ce moment là qu'une idée germa dans la tête du médecin céleste.

Un sourire s'étira sur le visage de Raphaël alors qu'il s'installait plus confortablement sur son siège. Si son Mickanou voulait faire comme si il était invisible, il allait profiter de son invisibilité pour le suivre jusque dans les endroits où il ne devrait pas aller.

Finissant de crier après les abrutis qui le servaient, l'ange du feu se dirigea toujours quelque peu énervé vers son siège. Mais lorsque ses yeux croisèrent ceux de l'ange de l'air, il détourna rapidement le regard en soupirant d'énervement faisant rigoler le blond. Et oui, faire semblant de ne pas voir quelqu'un d'aussi envahissant que lui ce n'était pas quelque chose de facile. Surtout qu'il ne rêvait que d'être vu.

Le reste de la journée se passa entre Mickaël essayant d'oublier la présence trop envahissante Raphaël qui ne pouvait s'empêcher de sourire en se faisant encore plus envahissant au point de suivre l'ange du feu dans le moindre de ces mouvements mettant ses nerfs à rude épreuve.

Quelques secondes avant que l'élémentaire ne craque, Camaël l'attira hors du bâtiment avec un soupir.

_ Je peux me défendre tout seul, tu sais ?

Le regard ennuyé qu'il reçu le fit sourire un peu plus. En une journée, il avait réussit à faire craquer Mickaël et Camaël. En fin de compte, c'était une bonne journée.

Camaël lui adressa un dernier sourire fatigué avant de partir rejoindre sa nouvelle copine.

_ J'espère quand même que t'es un peu plus bavard au lit. Sinon, pauvre Babiel.

Attendant encore quelques minutes que la chaleur se décide enfin à redescendre dans le bâtiment, Raphaël fit de nouveau sous entrée s'attirant un regard plus que tueur de la part de l'élémentaire du feu.

_ Tu vas recommencer à m'ignorer ou on peut discuter ?

Le silence qui lui répondit alors que Mickaël se dirigeait vers ses appartements, lui donna la réponse à sa question. L'ange de l'air recommença donc à suivre le rouquin dans le moindre de ses mouvements.

Une fois qu'ils furent tous les deux dans la chambre du plus petit des deux, Mickaël s'énerva à nouveau.

_ Mais tu va vraiment me suivre partout ?

_ Jusque dans ton lit, oui.

Un grognement passa les lèvres de l'ange du feu avant que l'élémentaire de l'air ne s'installe sur le matelas de son cadet.

_ Que ce que tu fais ?

_ Je m'incruste jusqu'à ce que tu accepte de sortir avec moi.

_ Et par ''sortir'', tu entends ''coucher''.

Le sourire qui étira les lèvres de Raphaël confirma à Mickaël que sa remarque était juste. Un grognement s'échappa des lèvres de l'ange du feu avant qu'il ne se dirige vers la salle de bain faisant bien attention à fermer la porte à clé derrière lui. Pourtant, ça n'empêcha pas l'élémentaire de l'air de se lever pour regarder à travers le trou de la serrure se qu'il se passait à l'intérieur de la salle d'eau.

A suivre

Je sais, c'est plus court que les précédents mais je me sentais pas de vous écrire la séance de voyeurisme cette fois. Mais elle sera dans le prochain chapitre, que j'ai le temps de rendre Mickaël magnifique ^^

Merci de me lire.

Chibi