Sur le toit du lycée de Suzuran, Serizawa et ses amis étaient en train de jouer au pouilleux (nda : je ne voudrais pas perdre), quand la porte s'ouvrit violement leur permettant d'apercevoir dans l'encadrement un jeune homme de 16 ans, les cheveux plutôt court et des yeux incroyablement verts (nda : vous en connaissez beaucoup des asiatiques qui ont des yeux verts ?). Il prit un air gêné et s'exclama :

-Désolé, je pensais que la porte était plus lourde !

-Maki, qu'est-ce que tu fous là ? Demanda Serizawa abasourdi

-Tamao-kun t'es là c'est génial !

-Tu me cherchais ?

Maki prit un tonneau rouillé qu'il mit près de Serizawa et s'assit.

-Comment ça va, tranquille ?

-Oui, ça fait un moment que je t'ais pas vu.

-J'étais occupé, je devais faire deux ou trois trucs c'est pour ça que je suis là.

-T'as besoin d'aide ?

-Pas vraiment, je suis juste venue te dire que je te fais la guerre.

A cette remarque Tokaji se leva d'un coup attrapant Maki par le col pour le frapper, mais Serizawa l'arrêta.

-Calmes-toi Tokaji, puis en s'adressant à Maki, c'est pas nouveau t'arrêtes pas de me dire que tu veux m'en foutre une.

-Non cette fois c'est différent, Maki se dégagea de l'emprise de Tokaji pour faire face à Serizawa et ses amis. Moi Chogari Maki boss des premières je déclare la guerre au terminal !

Un gros blanc passa le temps qu'ils comprenaient ce qui s'était passé. Ce type venait en territoire ennemi pour leur faire la guerre. Il est con.

-Quand est-ce que tu es devenu le chef des premières ? Demanda Choji

-C'est récent.

-Genji est mis au courant ? Demanda Tokio

-Qui ça ? Ah oui euh non. C'est pas mon ennemi le seul que je veux vaincre c'est Tamao-kun !

-C'est tout ce que t'avais à dire ?

-Euh ouais…Je file ! À plus Tamao-kun !

Et il partit aussi vite qu'il était venu. Serizawa ne sembla pas plus perturbé que ça, ils reprirent leur partie sans vraiment oser parler. Les choses semblaient claires. Finalement c'est Tokio qui brisa le silence.

-C'est tout ?

-Quoi ?

-Enfin Serizawa ce type te provoque et toi la seule chose qui te gêne c'est que t'arrives pas à te débarrasser du pouilleux !

-Qui as dis que j'ai le pouilleux ? Je l'ais pas !

Si Serizawa n'était pas aussi apprécié il se serait pris plusieurs droites. Ils se regardèrent exaspérés.

-Ecoutez les gars je connais Maki on peut se débrouiller et puis c'est pas la première fois que les premières veulent le toit de Suzuran.

-Peut-être mais en attendant à cause de ce connard de Genji on a plus toutes les terminales. Répliqua Choji, surement qu'on devrait…

-On ne va pas s'allier à GPS ! Coupa Tokaji

-Je crois que c'était mon avis que demandais Choji. Lança Serizawa ironique

-Je ne peux pas me blairer les blonds décolorés, si tu t'allies à GPS je ne pourrais pas te suivre.

-Les blonds décolorés ou seulement le blond décoloré de GPS ? Demanda Tokio plein de sous entendu.

-C'est quoi la différence ?

-Ça change plein de chose. Tu sais entre la haine et l'amour il n'y a qu'un pas !

-Tokio tu sais que t'as une chance folle d'avoir subit l'opération ? Autrement tu te serais pris un coup dans la gueule.

-Oui je sais ! Répondit-il en souriant

-Allez ne vous inquiétez pas Maki n'enverra pas tous ses hommes contre nous, il a toujours détesté toutes actions lâches.

L'ambiance devint plus joyeuse et ils continuèrent leur parie. Serizawa finit pouilleux.


Pendant ce temps alors que Maki retournait dans sa salle de classe, deux garçons du même âge s'étaient mis chacun d'un côté de Maki.

-Tu reviens du toit ? Demanda le garçon aux cheveux rouge à sa droite

-Non de Hokaido, Kyo tu devrais le savoir. Fit-il en prenant un ton de reproche

-Chogari arrêtes de rigoler. T'es con ou quoi tu vas leur déclarer la guerre sans protection, t'aurais pu finir à l'hosto ! Répliqua vivement celui de gauche, Asuka.

-T'en fais pas si je m'étais ramené avec des hommes ça aurait été pire.

-Tu connais pas la peur ou quoi ? Fit le châtain

-Si je ne connaissais pas la peur je ne me serais pas tiré aussi vite. Répondit-il en rigolant

-Tu aurais quand même pu prévenir. C'est pas avec ce comportement que tu vas avoir le toit de Suzuran.

A cette remarque Maki se stoppa net, son regard s'assombrit, ses poings se crispèrent. Kyo et Asuka ne bougeait plus et respiraient calmement.

-Qui a dit que je voulais le toit de Suzuran ? Qui a dit que j'avais envie d'éclater les terminales ? Bien qu'il parler sans la voix, le ton qu'il employé été agressif. Vous me faites vraiment tous chier ! Tout ce que je veux c'est me battre contre Tamao-kun !

-Peut-être mais t'es le boss des premières et pour le rester t'as pas seulement à être fort faut aussi que tu massacre les terminales ! S'exclama Asuka, c'est peut-être rien pour toi mais moi je veux voir la vue qu'on a depuis le toit !

En finissant sa phrase Asuka regarda le paysage depuis une fenêtre taguée à moitié cassée Maki lui passa ses nerfs sur la porte qui avait le malheur d'être trop près pendant que Kyo soupirait. En tournant la tête il crut apercevoir une ombre qui se précipitait de partir, mais il ne dit rien.

*****************

Le reste de la journée se passa aussi calmement que n'importe quelle autre journée, c'est-à-dire bagarre, vitre cassée bref rien ne pouvait être plus normal, sauf qu'en rentrant chez lui, Chuta tourna la tête lorsqu'il entendit qu'on l'appela, il se retourna face à un lycéen de Suzuran d'après son uniforme.

-Quoi ? Qu'est-ce que tu veux ? Demanda Chuta agressivement

-T'éclater la gueule. Répondit l'étrange élève

Puis il se jeta sur Chuta qui essaya de répliquer aux coups de son agresseur, finalement après une demi-heure où Chuta encaissa tant bien que mal, il finit par s'écrouler.

-Si GPS a un niveau pareil on va vous avoir facilement. Fit le mystérieux lycéen, sourire en coin, avant de partir.

Le lendemain l'affaire avait fait du bruit tout le monde risquait de se faire tabasser par GPS, l'ambiance était tendu. Malgré tout, Serizawa alla voir Genji qui était entouré de ses hommes.

-J'ai appris pour Chuta.

-Qu'est-ce que tu veux ?

-Si tu avais une idée sur le mec qui a fait ça à mes hommes j'aimerais que tu me le dises.

Genji regarda Serizawa avec intérêt et prêta attention à la suite.


Pendant ce temps dans une des classes de première Maki était assis dans le fond et regardait la classe qui s'agitait.

-Fais chier ! Ça pourrait être n'importe qui le coup d'hier soir ! S'exclama-t-il en direction de Kyo assit à côté de lui

-Qu'est-ce que ça peut te faire ?

-Il a finit à l'hôpital, on se retrouve avec GPS sur le dos, et il y en a un qui fait des coups bas dans mon dos. Ca m'énerve !

-GPS n'a aucune raison de nous attaquer.

-Oh que si ! Tamao-kun va nous balancer à Genji, enfin je peux toujours essayer de gerer ça. Kyo tu veux bien me rendre un service ?

-Quoi ?

-Retrouve moi le type qui a fait si c'est un des notre, je me chargerais de son sort.

-Et si c'était moi ?

Maki tourna la tête, il le regarda dans les yeux sans ciller et quand il ouvrit la bouche pour donner sa réponse. Genji entra dans la pièce en ouvrant violement la porte.

-Je cherche un certain Chogari Maki. Il est là ? Le ton qu'il employait n'avait rien de rassurant.

-J'y crois pas la journée vient à peine de débuter que ça commence.

Genji découvrit enfin Maki, celui-ci était en train de s'étirer sourire aux lèvres, mais il disparut vite en voyant la tête que tirait Genji.

-Qu'est-ce que je peux faire pour toi ?

-C'est toi qui as tabassé Chuta hier soir ?

-Je ne sais pas vraiment moi-même pour tout dire. Je peux faire autre chose pour toi ?

-Te fous pas de moi !

Genji se précipita vers Maki et lui donna un violent coup au visage auquel il répondit avec autant de violence, sans vraiment savoir comment ils défoncèrent la porte coulissante pour continuer à se battre dehors pour continuer à se battre dans le couloir.

6Chogari ? Arrête !

Les premières commencent à s'agiter en voyant dans quel état était leur boss, il saignait comme un robinet qui fuit et il tenait, comme il pouvait, debout. Ils commencèrent à s'interposer entre Genji et Maki, Kyo prit Maki et le traina aussi loin qu'il pouvait seulement le blessé se débattait pour continuer à se battre.

-Qu'est-ce qui se passe ? Demanda Asuka qui venait d'arriver

-Vous avez tabassés Chuta alors je viens régler les comptes.

-Je peux savoir d'où tu sors cette connerie ?

-C'est parce que la dernière fois quand je suis allé défier Tamao-kun j'ai dis que je déclarais la guerre aux terminales.

-Reste tranquille.

Puis Asuka s'avançât vers Genji.

-Reste zen, Chogari a dit que GPS ne l'intéresse pas alors cherche ton ennemi ailleurs.

Même si il faisait tout pour rester de marbre, sa jalousie se voyait à cent kilomètre à la ronde. Ce mec ne s'intéressait pas à GPS, son armée dont il était le chef, lui qui était le roi de Suzuran. Après un silence de plomb, Maki se redressa et se positionna à côté d'Asuka.

-C'est Tamao-kun qui m'intéresse, c'est lui que je veux avoir pas un autre.

-Pardon ? Demanda Genji qui visiblement n'avait pas compris

-Pas dans ce sens. Fit-il en agitant sa main comme pour chasser une mouche, si à Suzuran on sortait avec le type que l'on a mis une raclée, tu sortirais avec Tamao-kun.

Tout le corps de Genji se crispa. Ce type venait de dire quoi ?

-Maki, tu veux que je t'en colle d'autre ?

-Ah Tamao-kun !

Tous les premières se tendirent avec l'apparition de Serizawa, ils se tenaient malgré tout à attaquer sous les ordres du chef. La tension était palpable, les premières entouraient Genji et Serizawa qui eux-mêmes encerclaient Maki et ses lieutenants. A la moindre étincelle la poudre prendrait immédiatement feu.

-C'est tout ? Lâcha finalement Kyo

-Ne te mêle pas de ça ! Vous avez massacrés Chuta, crois pas que tout va aller bien !

-Genji on ferait mieux de partir. Quand je t'ais dis que je soupçonnais la bande à Maki, je ne voulais pas dire que tu devais aller les tabasser.

-Parce que je dois t'obéir ? Demanda haineux Genji

-Quand ça concerne Maki, oui ! Répondit Serizawa en le défiant du regard

Autre tension beaucoup plus étouffante s'était installée, cette fois entre le roi et le monstre de Suzuran. Kyo et Asuka retournèrent dans leur classe sous l'ordre muet de leur chef. Il ne restait plus dans le couloir Genji, Serizawa et Maki.

-Ecoute Tamao-kun, merci de tenir ta promesse malgré la situation, mais laisse-la tomber. Maki soupira un bon coup, visiblement il allait faire quelque chose d'agaçant.

-Maki…Commença Serizawa

-Quand mes hommes seront prés, nous attaquerons tous les terminales que ce soit l'armée de Serizawa ou GPS. L'affaire est close.

Maki attendit une réaction de leur part mais ils se contentèrent de partir après avoir jeté leur clope pour Genji ou d'hocher la tête en suivant le fils de yakuza pour Serizawa. Maki resta dans le couloir, il se tenait droit et observait tous les premières.

-Désolé les gars, il y aura plus d'ennemi que prévu. Ceux qui veulent partir le dise tout de suite, ensuite Asuka et moi on va recrute des mecs des classes inférieurs.

Maki avait parlé avec tellement de ferveur que les doutes qui avait pu s'installer disparurent. Maki alla voir Kyo et Asuka.

-Asuka tu te charge des secondes.

-Ok je pars de suite !

-Kyo s'il te plait rends moi le service que je t'ais demandé.

-Je peux avoir ma réponse alors ?

-C'est pas toi, t'as toute ma confiance. Répondit-il en se dirigeant vers la section des troisièmes.


Dans un coin désaffecté un groupe d'adolescents qui se rivalisait en coupe de cheveux bizarre et air de psychopathe, était réunit et pas pour prendre le thé.

-Enfin GPS entre dans la partie. Commença un des types.

-On a pas eu à attendre longtemps, hein Nabu ? Rajouta un type coiffé d'une banane

A cette exclamation un garçon assit dans le seul fauteuil de leur planque redressa la tête qui était jusqu'alors caché par un kéfié bleu.

-Toujours aussi bavard. Reprit l'adolescent

Il se leva et dirigea vers Nabu pour lui faire face.

-C'est au tour de qui maintenant ?

Le Nabu en question étira ses lèvres en un sourire que l'on pourrait qualifier de psychopathe


Voilà c'est tout pour le prochain chapitre pour ceux qui ont aimé j'ai écris environ jusqu'au chapitre 4 il faudra juste que je les tape et que je les publie. Il y aura bien sur des histoires d'amour entre ceux de Suzuran et de la bagarre ! XD Kiss à bientôt pour la suite !