Note de l'auteur : Coucou me revoilà ^^ Donc de retour avec une nouvelle fic que cette fois je jure de finir ! Ca c'est sur ce chez sur !! Je précise que tous les persos et lieux de l'histoire (hormis Alana et quelques persos secondaires) appartiennent au génialissime J.R.R Tolkien; et que l'italique indique les pensées d'Alana et le gras le langage elfique.

Bonne lecture ^^


Chapitre 1 : Le Conseil d'Elrond

Mais qu'est-ce que je fais là ? Nous en sommes encore à débattre de choses aussi futiles que, par exemple, savoir s'il faut donner ou non l'anneau unique à ces lourdauds du Gondor, pendant que l'Ennemi gagne chaque jour en puissance. Qu'ils se décident donc enfin et qu'on en finisse !

C'est alors que le Semi-Homme à l'air torturé se lève de sa petite taille et met fin au brouhaha avec ces quelques mots :

- J'emporterai l'Anneau, encore que je ne connaisse pas le moyen.

Aussitôt, tout le monde se la ferme enfin, et Elrond se tourne vers lui en le transperçant de son regard d'acier.

- Fort bien Frodon. D'après ce que j'ai compris, de toute façon, cette tache vous est dévolue, et si vous ne trouvez pas ce moyen, personne ne le trouvera.

A ce moment là se lève Estel, héritier d'Isildur. Sortant son arme de son fourreau, il s'agenouille devant le hobbit (Frodon, donc) et dit :

- Si par ma vie ou par ma mort, je peux vous aider, je le ferai…

Ne voulant pas être en reste, l'elfe de la Forêt Noire, le nain des montagnes et le lieutenant du Gondor se lèvent à leur tour et déclarent :

- Mon arc est votre… Trop mignon celui-là ! Dommage que je ne puisse…

- Et ma hache est votre… Quoi ?! Il compte aussi s'inviter lui ? On aura tout vu !

- Ainsi que mon épée !

C'est à ce moment qu'un deuxième hobbit bondit hors des fourrés pour se placer à côté de Frodon :

- Monsieur Frodon ne partira pas sans moi !

Elrond le regarde d'un air mi-figue, mi-raisin. Je trouve ce Semi-Homme courageux de braver ainsi ouvertement le souverain en s'invitant à un conseil privé. Pourtant, l'elfe semble heureux de cette intervention, et Sam, puisque c'est son nom, partira avec eux.

Bon, mon temps est arrivé. Je sens presque déjà leurs regards brûlants, dubitatifs et choqués se poser sur moi. Si ce n'était pour elle, je ne le ferait pas, c'est sûr !

Je redresse à mon tour et, nerveuse, replace une mèche de cheveux derrière mon oreille.

- Et mes armes (et oui, je sais me battre messieurs, prenez pas ces têtes d'abrutis) sont votre Semi-Homme.

Silence. On entend un oiseau gazouiller dans les hautes branches d'un bouleau. Seuls Elrond et Gandalf n'ont pas l'air surpris : ils savent… Les autres, c'est limite si leur mâchoire ne touche pas le sol. On dirait qu'ils n'ont jamais vu une fille, elfe qui plus est, proposer sa vie pour une noble cause ! Gandalf me fait un clin d'œil, et se racle la gorge pour les faire réagir. Le premier à prendre la parole est le prince de Wirkwood, Legolas je crois :

- Mais ma Dame, vous n'y pensez pas ! C'est trop dangereux pour une femme de votre rang !

Et ben si je pensais trouver un peu de soutien chez celui de mes compatriotes, c'est raté XD Il ne comprend pas que ce sera sa dernière intervention…

S'ensuit une autre série de délibérations pour savoir si oui ou non j'ai le droit de partir avec eux. Style ''je suis une fille, décidez tout pour moi s'il vous plaît !''

Au bout d'un moment, voyant que je ne compte pas intervenir, Elrond lève la main et intervient enfin :

- Ne pensez-vous pas que c'est à Alana de choisir ce qu'elle veut faire ? Elle a maintes fois prouvé à mon peuple qu'elle savait se battre, et elle vous sera sûrement utile. Je dirais même que c'est un grande faveur qu'elle vous fait là…

Du coup, ils se la bouclent, et se contentent de me fixer. Super, vraiment… Seul Frodon me lance un sourire timide et me dit qu'il serait honoré de faire route avec moi : ce hobbit, faut le garder, il est super 3

Comme personne n'ose s'opposer au souverain elfe, après une seconde intervention de ces si étranges hobbits (deux de plus s'ajoutent à notre entreprise : Pippin et Merry), celui-ci poursuit :

- Vous serez donc dix, et vous formerez la Communauté de l'Anneau. Sachez que rien ne vous oblige à aller plus loin que vous ne voulez aller, et que vous n'êtes liés par aucun serment.

Il n'y a rien à ajouter, et tout le monde se lève. Après les salutations d'usages, je m'éclipse aussi discrètement que possible. Seul Aragorn me remarque, et me lance un regard noir. Qu'est-ce qu'il me veut celui-là ?


Note de l'auteur : Bah voilà, j'espère que vous avez aimé, sachez que cinq autres chapitres sont déjà écris et que dans le prochain (que je pense publier dans environ une semaine), on s'attarde sur mon perso favori : Arwen -sonnez trompettes XD-.

Sinon, le vert est très à la mode cette saison, alors pourquoi ne pas vous mettre dans le ton en cliquant sur le petit bouton en bas, ça me ferait trooop plaisir !! :D

Bisous bisous ^^

Manon 3