Disclaimer : Les personnages sont de Stephenie Meyer et la fiction a été écrite par humiex3 (VO disponible sur mon profil). Je la remercie beaucoup de m'avoir autorisé la traduction de sa fiction (ce qui me permet de vous la faire découvrir -du moins à ceux qui ne la connaissait pas)

Résumé : Edward dans le corps d'un intello à lunettes xD Il est amoureux de Bella depuis le premier jour où il a posé ses yeux sur elle. Depuis qu'Alice l'a aidé à se sentir mieux dans sa peau (attention, relooking extrême x), tout le monde semble faire attention à lui... mais bella le remarquera-t-elle ?


1.

Unique


J'admirai Bella à travers mes lunettes encadrées de noires. Elle était assise avec ses amis et souriait. Ses cheveux bruns chocolat étaient lâchés; ils avaient l'air si doux… Je sentis monter en moi le désir de faire courir mes mains dans ses cheveux brillants. Mes grosses lunettes glissèrent jusqu'au bout de mon nez. Comme toujours, je les remontai avec mon index. Elle était tellement belle, il était difficile de ne pas la regarder.

Je tentai de continuer la lecture de mon livre de Chimie -que j'avais déjà lu plusieurs fois. C'était dur de ne pas regarder ailleurs que dans ses pétillants yeux chocolats et ses lèvres roses.

« Salut Edward » me salua Emmett en s'asseyant à ma table.

« Salut. Dis, tu as fini l'exercice supplémentaire de biologie ? » demandai-je.

« Ouais, je l'ai fait avant toi. » dit-il avec enthousiasme. Ses cheveux étaient tout emmêlés et ses grandes lunettes étaient perchés sur son nez. Ses yeux bruns brillaient d'excitation, il avait terminé le devoir avant moi, après tout.

« C'est parce que j'étais occupé hier. Je regardai Star Trek. » l'informai-je calmement. Surtout, je ne devais pas m'inquiéter parce qu' Emmett avait fini en premier. J'étais plus intelligent qu'il ne le serait jamais.

« T'étais surtout trop occuper à rêvasser de Bella Swan. » dit-il en riant.

« Tais toi, elle pourrait t'entendre ! » criai-je en le tapant sur le bras. Je regardai Bella qui était toujours entrain de parler avec ses amis. Elle ne semblait pas avoir entendu ce qu'Emmett venait de dire; je soupirai de soulagement.

« Tout le monde sait que tu aimes Bella depuis la sixième. » dit-il.

« Selon mes calculs, ce n'est pas vrai. De tout mes amis, tu es le seul à qui je l'ai dit. » répondis-je.

« Je suis ton seul ami. » me contredit-il.

« Vrai. » Je le reconnus. Aussi triste que cela pouvait sembler, Emmett McCarty était le seul véritable ami que j'avais. Tout le monde, à l'école, me considérait comme un matheux à lunettes énormes. On ne cherchait pas vraiment à prendre le temps de me connaître et on se basait sur cette description.

Mais quelque chose était différent avec Bella Swan… elle ne me traitait pas de la même manière que les autres. Elle me parlait, des fois. Pas comme une amie; mais elle était gentille avec moi. Même si c'était sûrement parce qu'elle me plaignait.

Peu importe, j'étais toujours amoureux d'elle…

Tout à coup, la cloche sonna. Nous nous dîmes au revoir avant de partir chacun de notre côté. Tandis que je marchais vers ma salle de cours, je trébuchai sur quelque chose et tombai à terre, mes livres éparpillés sur le sol.

Je gémis quand je touchai terre. Heureusement, mes mains amortirent ma chute.

J'entendis des rires hystériques devant moi et quand je levai les yeux, je vis Lauren Mallory et sa bande.

« Regardez les filles, c'est Edward, le geek. » sourit-elle. Ils rirent et je compris alors que c'était Lauren qui m'avait fait trébucher.

Je soupirai, frustré, et commençai à ramasser mes livres.

« Lauren… qu'est-ce que tu fais ? » J'entendis sa voix, magnifique malgré les accents furieux qu'elle contenait.

Je me pétrifiai instantanément de la savoir derrière moi.

« Oh, rien Bella. Rien d'important. » bégaya Lauren d'une voix paniquée. Je ne pouvais pas voir le visage de Lauren mais elle semblait effrayée par l'apparition soudaine de Bella.

« Ce n'est pourtant pas l'impression que j'ai. » Elle contredit Lauren avec amertume. Je me décidai finalement à lui jeter un coup d'oeil. Elle me regardait avec pitié.

« B-Bella, ce n'est pas grave. » dis-je.

« Excuse toi. » exigea-t-elle.

« Quoi ? Non ! » fit Lauren.

« Excuse toi. » dit Bella, menaçante.

Lauren soupira puis me regarda. « Désolé. » dit-elle avant de tourner les talons avec sa bande.

Les battements de mon cœur devinrent irréguliers quand Bella se pencha pour m'aider à ramasser mes livres.

« Laisse moi t'aider. » dit-elle de sa voix douce et angélique.

« Je… merci. » répondis-je timidement.

Elle me sourit chaleureusement. « Je suis désolée pour tout à l'heure. Elles sont un peu connes. » Elle rie tout en se levant et en me rendant mes livres. « Si elles recommencent, préviens moi… d'accord ? » demanda-t-elle.

J'hochai la tête tout en souriant timidement.

« A plus, Edward. » Elle me fit un signe de main puis se dirigea vers sa classe.

Je souris durant tout le cours d'histoire et la plupart des gens me regardait comme si j'étais con. Mais je n'y prêtais pas attention, toutes mes pensées concernaient Bella. Elle était si courageuse de m'avoir défendu. Lauren était la pire pétasse de l'école et Bella avait eu le courage de lui ordonner de s'excuser. Elle était tellement confiante, cool… comment ne pourrai-je pas l'aimer ?

Elle était tout simplement extraordinaire.

***

Alors que j'attendais le bus scolaire -le chauffeur attendait la dernière sonnerie avant de nous laisser entrer- une armoire à glace me bouscula et je tombai.

« Aïe » fis-je alors que je touchai le sol dur. Je l'entendis marmonner un « pardon ». Je compris que je n'avais plus mes lunettes et me mis à les chercher, yeux plissés. Mais je n'y voyais rien, tout était flou.

« C'est ça que tu cherches ? » Une fille derrière moi m'interpella. Je me levai et me retournai pour faire face à Alice Brandon. Elle tenait mes lunettes et avait un sourire béat sur son visage.

« Ouais, merci. » bégayai-je nerveusement tout en tendant la main pour récupérer mes lunettes.

Elle pivota sur elle-même afin que je ne les attrape pas. « Tu es Edward Cullen, nan ? » dit-elle, une moue sur son visage, tout en faisant tourner mes lunettes entre ses doigts.

« Oui… » répondis-je maladroitement. Elle me regardait avec scepticisme pour je en sais quelle raison étrange, comme si elle résolvait une équation. Elle refusa de me rendre mes lunettes.

« Tu n'as pas de verre de contact ? » demanda-t-elle, soudainement J'étais surpris par sa question, pourquoi est-ce qu'Alice Brandon me demandait si j'avais des verres de contact ? Ce qui me rendit plus nerveux encore, était le fait qu'elle soit la meilleure amie de Bella.

« Euh… oui, mais je ne les porte pas. » répondis-je.

« Hmm… eh bien, tu devrais. T'es pas mal sans tes lunettes » dit-elle avant de finalement me les rendre. Tout à coup elle se retourna et se fraya un chemin à travers la foule.

Je remis mes lunettes et pensai à ce qu'Alice venait de dire. Si je portai des lentilles, peut-être que Bella me verrait plus comme un mec cool.

Peut-être…

***

Quand je rentrai à la maison, j'allais dans la cuisine pour y retrouver Esmée.

« Salut maman. » dis-je en l'embrassant sur la joue.

« Bonjour chéri. Comment était l'école ? » me demanda-t-elle gentiment.

« Bien. » répondis-je.

« Je vais faire un rôti ce soir. » dit-elle joyeusement.

« Oh, wow ! Merci maman. Je vais à l'étage, faire mes devoirs. » dis-je. Ma mère voulait toujours me faire plaisir et je l'aimais plus que tout.

Elle hocha la tête et je parti dans ma chambre avec mon sac de livres.

Ma chambre était décorée d'affiches 'Star Wars' et mon lit était recouvert d'une couverture représentant le système solaire (C'était un cadeau d'Esmée pour mon dix-septième anniversaire.) Je posai mon sac à dos sur mon lit puis regardai mon reflet dans le miroir.

Mes cheveux était plaqués sur le côté et mes grosses lunettes étaient déformées. Je pensais encore à ce qu'Alice m'avait dit… je retirai les lunettes de mon nez et étudiai mon visage dans la glace. Mes yeux verts étaient mis en valeur sans mes lunettes. Mon pantalon beige était froissé et mes bretelles bleu semblaient bizarre.

Je ressemblai toujours à un gamin abruti et ça n'allait pas changer.


Note de la traductrice : Okay alors ça peut en choquer plus d'une de voir un Edward aussi ringard (moi la première x) mais ne vous laissez pas abattre en vous disant que c'est un cas déséspéré (Star Trek, quand même x). En tout cas si ça vous plaît, n'hésitez pas à rewiewer pour me le faire savoir (si vous voulez que je continue la traduction, of course x)

REWIEWS ?