Disclaimer : Bones et ses personnages ne sont pas ma propriété, mais celle de Hart Hanson, Kathy Reichs et de la Fox. J'écris parce que cela me plait et non pour des raisons commerciales.
Saison : l'histoire se situe vaguement fin de la saison 2 début de la saison 3, mais j'aurais préféré ne pas la situer dans le temps.
Spoiler : aucun, enfin normalement.
Genre : fiction romantico-policière (Je ne sais pas si ça existe, mais bon, ma foi,…..)
Rating : K+

CHAPITRE I


Les lumières oranges et bleues des gyrophares éclairaient la nuit et donnaient d'étranges ombres aux arbres des alentours.
Le bruit d'une sirène hurlante se fit de plus en plus insistant, et s'arrêta brusquement, couvert pas le crissement de pneus sur l'asphalte.
Des portières claquèrent et deux silhouettes se dirigèrent vers l'endroit matérialisé par un ruban jaune, dont l'accès semblait impossible, à moins de posséder les accréditations nécessaires.

-« Puisque je vous dis que non, je ne voulais pas vous empêcher d'aller travailler sur ce charnier…
- Vous n'étiez pas obligé de débarquer comme un sauvage sur la passerelle d'embarquement, une annonce aurait suffit !
- J'ai essayé de vous joindre, mais sans succès… Je suppose que mon numéro doit être sur votre liste noire… ensuite votre téléphone était éteint. Alors je n'ai pas eu le choix…
- Une liste noire ? Qu'allez-vous encore imaginer ? Bon puisque vous n'avez fait que bougonner depuis l'aéroport, maintenant que nous sommes sur place, pouvez-vous m'expliquer de quoi il s'agit ? »

Le regard de Brennan en disait long sur son état d'agacement mais aussi d'amusement.
Bien sûr, un contrat tacite liait l'Institut Jefferson au FBI, mais pour elle, les questions de financement restaient des données bassement matérielles, et Hodgins aurait sûrement ajouté que c'était un moyen de les avoir sous leur coupe et de les rendre corvéables à merci.

Booth regardait à peine sa partenaire, elle semblait si courroucée…Et en plus, il faisait attention à ne pas salir son nouveau costume… 800 $... quelle idée ! Mais il fallait bien l'étrenner un jour…. Sauf qu'il avait mal choisi le jour…. Réunion tendue dans le bureau de Cullen, qui lui avait suggéré des prendre quelques jours de congé, Parker malade à l'école et Rébecca qui ne pouvait pas passer le récupérer, et qui avait eu en plus la bonne idée d'arriver en retard pour le reprendre….Ce coup de fil qui lui annonçait ce nouveau dossier… S'il avait su pour une fois il aurait écouté son supérieur et pris quelques jours. Il avait bien quelques menus travaux à faire chez lui, ça l'aurait détendu. Et ensuite, ces multiples appels à sa partenaire, qui ne daignait pas répondre….

Il avait fini par appeler Angela.

-« Angela ? C'est Booth…
- Ah, le FBI… Que me vaut cet honneur ?
- Je cherche à joindre Bones, mais elle ne décroche pas.
- Je me disais aussi, ça n'était pas pour prendre de mes nouvelles… Bones est à l'aéroport.
- Aéroport ?
- Oui, le lieu où décollent et atterrissent ces choses qu'on appelle des avions…
- Oui je connais Angela
- Apparemment Certains ont oublié que Tempérance devait se rendre au Congo pour identifier des victimes de la Guerre Civile…
- Ah ? C'était aujourd'hui ? Elle m'en avait parlé mais…
- Mais vous étiez troublé par son charme, sa beauté et son sourire…
- Angela vous vous emballez là ! Son vol décolle à quelle heure ?
- Attendez …. Dans…… ¾ d'heure
- Je vous laisse je dois absolument la récupérer, j'ai besoin d'elle sur ce dossier. »

-« Booth ? Je vous parle… Quelle est l'histoire ?
- Pardon ? Ah oui… deux promeneurs, en fait deux jeunes qui se sont éloignés de leur groupe sont « tombés » sur un tas de vers et de mouches… d'où émergeaient des os…
- Ca c'est mon domaine les os… le premier corps est dans quel état ?
- Voyez vous-même… »

Bones se pencha et à la lueur de sa lampe torche examina rapidement les corps.

-« Là, on a un vrai souci…
- je n'aime pas quand vous dites ça… »

Bones leva la tête et regarda la mine déconfite de sa partenaire, qui grimaçait…

-« Oui là, … Regardez, ce n'est pas un squelette, mais deux… et en plus, ils sont attachés l'un à l'autre ! »

Elle désigna la fine corde, semblable à celle utilisée par les alpinistes et les adeptes de l'escalade.

-« Ce qui nous fait trois corps… Eh bien Bones, vous l'avez votre charnier… »

L'anthropologue continua ses recherches, mais l'obscurité était si dense qu'elle décida rapidement d'y mettre un terme.
Se relevant, elle apostropha son partenaire :

-« Bon faites emballer les corps, pareil pour les prélèvements et vous m'envoyez tout ça à l'Institut Jefferson.
- Dites-moi, vous êtes très autoritaire ce soir
- Oui … Au cas où vous auriez oublié, j'avais un avion à prendre, je veux me rendre là bas le plus rapidement… et en réglant cette affaire au plus vite je pourrais le faire.
- Si vous me disiez franchement que vous ne voulez plus travailler avec moi ? Cela serait plus facile, et j'en chercherai une autre…
- Ce que vous êtes nombriliste !!!! et bien allez-y remplacez-moi… de toutes façons….
- De toutes façons ? …
- Rien. Je retourne à l'Institut. Puisque vous m'avez littéralement enlevée à l'aéroport, je crois que vous pouvez bien me déposer là-bas.
- Bones, je…. »

Brennan jeta à Booth un regard d'une telle noirceur qu'il préféra ne pas insister. Dans ce genre de situation, et surtout avec la personne qu'il avait en face de lui, le repli est la meilleure stratégie. Mais cette fois elle semblait vraiment en colère. Oh, bien sûr, il savait qu'elle était aussi capable d'une fureur sans nom quand il s'agissait de défendre ses convictions profondes, mais qu'elle pouvait aussi être d'une froideur extrême quand elle était REELLEMENT en colère.

Il s'avait aussi qu'au fil des années, elle s'était adoucie, d'autres auraient dit qu'elle était devenue… humaine.