S'a y est, je ne m'arrête plus d'écrire! (et de lire)


Prologue: France 1160

Le froid était particulièrement intense cet hivers la. La neige recouvrait toute la campagne, et elle ne cessait de tomber. Le château perdu au milieu de la campagne, se dressait plus sombre et lugubre que jamais. L'homme qui s'approchait péniblement dans la neige était suivi de prêt par une petite silhouette décharnée. Les cris des loups se faisaient de plus en plus présent autour d'eux. Ils pressèrent le pas, mais la neige les empêcher de continuer d'avancer. Soudain, ils les virent. Les multitudes de point brillant, les yeux de loups. L'homme dégaina son épée. Les tempes grisonnantes, la buée qui sortait de sa bouche. C'était son dernier instant. Il aboya à la silhouette de l'enfant : « COURS ! » et il fit face à l'agresseur.

L'enfant ne s'arrêta même pas, ne lui accorda pas un regard. Il courait à en perdre haleine. Il rejoint enfin une route dégagé et il pu courir de toutes ses jambes. Le premier cri retentit derrière lui. Entraîné par son élan, l'enfant heurta de plein fouet à la grande porte en bois de l'entrer. Il frappa et cria, jusqu'à se casser la voie et avoir les mains en sang. Comme un miracle, la porte s'ouvrit et il tomba à l'intérieur. Etendus par terre, le bruit de la porte qui se fermait et le bruit du verrouillement lui indiquèrent que son compagnon était fichu.


Courts, je sais, je promet une suite un peu plus longue!