Bonjour à tous !

Cela a duré longtemps, pourtant, je suis revenue :p

J'espère que ce nouveau chapitre vous plaira. Bonne lecture !

Merci beaucoup pour vos commentaires:)

Kingaaa


Chapitre 8 :

« Est-ce que tu vas mieux ? Cela fait plusieurs jours que j'ai l'impression de te voir vagabonder dans la maison en pleine nuit. »

Les traits bienveillants de Nicole lui redonnent d'un coup le sourire aux lèvres. Toute son angoisse disparaît peu à peu et son cœur se réchauffe en constatant que la femme se trouvant juste en face d'elle s'inquiète pour sa santé, comme une mère…comme une mère qu'elle n'avait malheureusement plus. Repenser soudainement à Sarah lui voile le visage d'un affreux souvenir et elle s'empresse de masquer son trouble le plus discrètement possible.

« Je ne dors pas très bien ces derniers jours, mais c'est certainement parce que j'ai du mal à me réhabituer au fait de rester au même endroit pendant autant d'heures. »

La psychologue invite l'adolescente à s'asseoir sur la chaise spécialement destinée à tous ses patients. Un sentiment de nostalgie envahit Jessi en se rappelant qu'elle a rencontré Nicole pour la première fois parce qu'elle était sa patiente. Les choses ne changeaient pas vraiment de ce point de vue.

« Tu n'es pas ma patiente, Jessi. Tu es bien plus pour moi maintenant et j'espère que tu le sais. »

La femme sans nombril sent presque son cœur bondir dans sa poitrine tellement il est heureux d'entendre ça. Elle ne s'était pas attendue à ce genre de déclaration spontanée. Elle ne s'attendait plus vraiment à rien.

« Tu m'as dit que tu m'en parlerais un jour… »

Jessi pointe ses pupilles interrogatrices vers la silhouette quelque peu mal à l'aise. Celle-ci semble chercher ses mots, fait surprenant venant d'elle. La jeune femme ne parvient pas vraiment à saisir de quoi Nicole est en train de lui parler.

« De ce que tu avais vécu lorsque tu as découvert la raison de la disparition de Sarah. »

Son cœur s'agite. Ses poumons manquent d'air tout à coup. Ses yeux s'ouvrent plus qu'à la normale en réalisant ce à quoi la psychologue voulait accéder.

Ce souvenir. Ce terrible souvenir…

Le meurtre de sa mère. Sa culpabilité de n'avoir rien vu, rien pu faire pour la sauver. Le cœur de sa mère qui l'appelle et qu'elle n'entend pas...Ce cœur qui s'est finalement arrêté sans qu'elle ne dédaigne le sauver…Non, elle ne voulait plus y revenir. Pas maintenant. Surtout pas après sa confrontation avec Cassidy, surtout pas face à la faiblesse qu'elle a eue de ne pas réussir à venger sa propre mère et le tuer.

Nicole voulait-elle lui infliger ça ? Voulait-elle lui faire revivre cette souffrance encore et encore ? Dans quel but… ?

« Mais je comprends que tu ne l'aies pas fait, Jessi. »

Son esprit se tranquillise alors en regardant le visage si dévasté de sa mère de substitution. Jessi comprend que celle-ci n'a jamais voulu lui faire le moindre mal, au contraire…Nicole se sent coupable, tout comme elle le fait depuis trop longtemps.

« Je suis désolée que tu aies dû affronter ça toute seule. »

Elle répond presque du tac au tac.

« Je n'étais pas seule, Kyle était avec moi. »

« Oui, je sais. »

Nicole sourit timidement. La réponse précipitée de Jessi l'a touchée. Voir son attachement pour Kyle lui faisait plaisir, mais en même temps…

« Et à ce propos…»

Lui rendait la tâche un peu plus compliquée.


« Tu es venu me voir ? »

L'endroit était désert. Sale. Certainement peuplé de rats et de vieux insectes. Ce lieu était pourtant une des meilleures cachettes que Foss ait pu trouver depuis très longtemps. Personne ne le dérangerait ici et de ce fait, il pouvait être tranquille pour quelques temps. Cependant, Kyle eut un mouvement de recul devant l'odeur nauséabonde qui s'y dégageait.

« Je voulais vous voir, mais j'avoue… »

Le jeune homme inspecte les lieux avec méfiance et un brin de dégoût.

« Que je m'attendais à mieux cette fois. »

Foss le regarde posément.

« C'est un endroit idéal pour nous rencontrer. De quoi voulais-tu me parler ? »

Le jeune prodige contemple le visage empreint de sérieux de son protecteur. Pourquoi voulait-il le voir ? Tout a pourtant été dit auparavant entre eux, tout réglé. Des nombreux jours se sont écoulés depuis le retour de Jessi et tout semblait aller pour le mieux. N'est-ce pas là, justement la raison qui le poussait à venir voir Tomas Foss ? Lui, si peu habitué à ce que tout aille pour le mieux, il ne parvenait pas vraiment à faire face à cette réalité. Elle lui paraissait trop belle…irréelle.

« Tout se passe bien ? »

« Tu voulais prendre de mes nouvelles ? »

« Non…enfin… »

Tom sourit de manière assez sarcastique devant l'air indécis de l'adolescent. Celui- ci pouvait avoir des attitudes qui surprenaient toujours son mentor, à son grand regret parfois. Difficile de savoir ce que ce garçon avait réellement dans la tête malgré le temps qu'ils ont passé à s'entraider.

« Tout est sous contrôle. Ne t'en fais pas pour l'instant. Latnok nous laisse en paix. »

« Et qu'avez-vous fait de…Cassidy ? »

Le visage de l'homme face à lui le fait un peu frémir. Une sorte de détermination cruelle passe sur ses traits. Un air froid, tel celui d'un professionnel accomplissant la moindre mission sans ciller. Foss, bien qu'homme dévoué à sa tâche, avait ses parts sombres comme chacun. Une souffrance cachée sous un masque d'impassibilité et de devoir.

« Je me suis occupé de lui. »

Kyle sourit peiné.

« Je suis désolé de vous mettre dans ce genre de situation. »

Tom fixe Kyle sans dire un mot. Tout à coup, il se sent étrangement triste sans qu'il ne le démontre. Pourquoi est-ce que ce prodige n'a pas plus de possibilité pour aider le monde ? Pourquoi quelqu'un au potentiel aussi extraordinaire est obligé de continuellement s'éloigner de son but premier ? L'objectif en créant Kyle était de faire progresser le monde, de le rendre meilleur, plus beau, plus simple. Cependant, pourquoi cela ne se concrétisait pas ? Ou du moins à une vitesse si lente, pratiquement indétectable ?

« Je sais que je vous en demande beaucoup. »

Ils avaient tant travaillé ensemble et parfois, il se sent plein de remords en constatant que rien n'a vraiment changé, malgré l'évolution de certaines de ses capacités. Mais à quoi bon avoir un pouvoir aussi grand si ce n'est pour aider l'humanité toute entière ?

« Mais je veux protéger Jessi quoi qu'il arrive. »

Un pouvoir que Kyle ne consacrait pourtant qu'à une seule personne…

Quel gâchis.

« J'ai compris, Kyle, mais je vais tout de même te donner un dernier conseil. »

Le génie hausse un sourcil intrigué, à l'écoute. Bien que souvent en désaccord avec son protecteur, ses conseils ont toujours été très instructifs et il regrette parfois de ne pas les avoir suivis.

« Peu importe ce que tu fais pour la protéger, tu n'y arriveras jamais de cette façon. Crois-moi, je suis passé par là, je sais ce que ça fait de se voiler la face. »


Il sentait qu'il la trouverait ici à cette heure. Il connaissait ses goûts et était, dès lors, persuadé qu'elle avait commandé un café au lait et qu'elle y avait mis un sucre. Le jeune homme, en tenant compte de l'heure qu'il est à présent, sait également que Lori est déjà arrivée quasi à la moitié de sa tasse. Il la connaît par cœur, après tout. Ses habitudes. Ses préférences. Ses humeurs. Elle n'est plus vraiment un mystère à ses yeux. Toutefois, si cela avait été vraiment le cas, elle ne se détacherait pas de lui comme elle le faisait, en sortant avec un autre garçon, en tentant de l'éviter (bien que subtilement). Elle n'essaierait pas de l'éloigner un temps soit peu de son univers…Alors qu'est-ce qui clochait entre eux finalement? Pourquoi les choses ont évolué vers cette direction qu'il n'a pas prévue ? Declan soupire douloureusement et s'approche de son ancienne petite amie avec une once d'appréhension.

« Désolé de te déranger, mais je voudrais qu'on discute. »

La musicienne relève ses yeux intrigués vers son interlocuteur. Elle n'a pas remarqué sa présence avant que celui-ci ne dédaigne ouvrir la bouche et en fronce légèrement ses sourcils, méfiante. Cependant, son air sérieux excite tout à coup sa curiosité. Elle hoche la tête et l'invite à s'asseoir en face d'elle.

« De quoi veux-tu parler ? »

Lori connaît suffisamment Declan pour savoir qu'il n'ira pas droit au but. Il cherchera à la tranquilliser en lui posant des questions banales, puis, s'efforcera de lui suggérer ce qu'il veut pour que se soit elle qui devine ce qui le tourmente. Et enfin, elle va s'énerver et lui ordonner de lui dire directement ce qui l'a poussé à venir la voir. Leurs discussions semblent être dessinées selon un même schéma et ce constat l'ennuie bien plus qu'elle ne l'aurait imaginé. Elle aurait juste voulu que quelque chose change. Juste une fois. Seulement aujourd'hui.

« On a un problème. »

Les yeux de son ancien petit ami se fixent dans les siens avec une détermination qu'elle n'a pas vue depuis longtemps. Est-ce qu'il entend ses pensées ? Est-ce qu'il lit si bien sur son visage pour savoir ce qu'elle désire ? Lori a presque envie de rire à cette pensée…bien sûr que Declan ne sait pas ce qu'elle a dans la tête sinon, ils seraient toujours ensemble, un couple amoureux et soudé. Mais ils ne l'étaient et ne le seraient peut-être plus jamais.

« Un problème ? Tu peux me dire lequel exactement ? Parce qu'on en a des tas, tu sais… »

Le jeune homme détourne de suite le regard face à son ton quelque peu ironique. Il cherche un moyen d'expliquer à Lori la raison pour laquelle le sujet qu'ils doivent aborder est quelque peu délicat et il attend d'elle un peu plus de compréhension et de patience.

« C'est assez difficile à expliquer, mais… »

« Dis-moi ce qui ne va pas. Tu es venu pour ça. »

La voix douce et rassurante de Lori calme les battements de son cœur et il décide de lui faire face à nouveau. La jeune femme qui se tient là parait différente, plus sereine, moins agitée que dans ses souvenirs. Peut-être est-ce un bienfait qu'ils se soient séparés pour qu'elle puisse grandir, changer… sans lui…avec Mark. Peut-être que les choses avaient réellement changé entre eux et qu'il ne la connaissait plus vraiment de la même façon qu'auparavant.

« Tu as remarqué des changements chez toi ? Plus précisément des changements impliquant Kyle… ? »

Pour dire la vérité, elle s'est attendue à autre chose qu'à cette question. Qu'il lui parle d'eux, qu'il lui parle de ses projets d'avenir, d'autres petits problèmes, mais pas qu'il se refocalise sur les ennuis de son meilleur ami. Elle qui croyait que les jours heureux et sans incidents majeurs allaient revenir, elle a la soudaine sensation qu'ils risquent d'être compromis pour de bon. Cela l'agace et l'angoisse. D'ailleurs, elle ne comprend pas ce que Declan insinue.

« Je ne vois pas ce que tu veux dire, Kyle est toujours le même…Enfin avec la réapparition de Jessi, j'avoue qu'il se comporte un peu…disons… bizarrement. »

« Bizarrement ? »

Une lueur captivée s'allume dans ses yeux à ces mots et l'artiste continue ses explications sans trop savoir quoi dire exactement pour répondre aux insinuations de son ami.

« Je crois que Jessi lui a mis le grappin dessus finalement. »

L'expression du garçon l'aurait fait rire si ses propres paroles ne la contrariaient pas autant. Bien évidemment, Kyle était attaché à Jessi, ils étaient faits du même bois, comme on dit, créés dans le même but, nés pour se rencontrer. Un lien les unissait et les unirait toujours quoi qu'il advienne…mais récemment, elle ne peut s'empêcher de constater que les relations entre les deux génies ne sont plus pareilles. Elles sont plus fusionnelles peut-être. Plus inaccessibles aussi.

« Il la surveille constamment, comme s'il avait peur qu'elle disparaisse…Peut-être que je me fais des idées et qu'il a simplement peur qu'elle retourne chercher Cassidy. »

« Kyle est différent, j'en suis sûr. »

La guitariste pointe ses pupilles inquiètes sur Declan. Son visage est ferme, empreint de sérieux et de tracas. Ses paroles résument parfaitement ce qu'ils pensent tous les deux et qui les effrayent d'une étrange façon. Kyle semble être une personne au caractère immuable à leurs yeux, intouchable. Ils ont peur que quelque chose, que quelqu'un puisse avoir assez de force pour le transformer.

« C'est vrai. Il y a quelque chose que je n'arrive pas à comprendre depuis quelque temps.»

« C'est ce qui m'inquiète aussi. Écoute Lori, je voudrais que tu fasses une chose pour moi. »

Lori ose s'approcher un peu plus près du jeune homme pour entendre avec une plus grande précision ce qu'il a à lui demander. Lui, fait de même et lui murmure des mots qui lui font rater un battement. Ses yeux bouleversés contemplent de suite Declan avec incompréhension. Ses quelques paroles résonnent doucement en elle alors qu'elle réalise peu à peu ce qu'elles impliquent.

« Éloigne Kyle de Jessi. »

Non, les choses sont différentes aujourd'hui. Jessi a changé et n'est plus dangereuse. Elles sont même devenues quelque peu amies. Elles vivent sous le même toit. Alors pourquoi cette demande si aberrante, presque odieuse ?

« Fais-moi confiance et je te prouverais que j'ai raison. »

Pourquoi a-t-elle toutefois l'impression que son ancien petit-ami a compris une chose que personne d'autre n'a encore su saisir ?


Elle ne peut s'empêcher de jeter des coups d'œil, cachée derrière le rideau de sa chambre qu'elle tient en main. Elle se tient là, sur ses gardes et même temps, elle se sent plus impuissante que n'importe qui. Regarder. Observer est tout ce qui lui reste à faire maintenant. Jessi ressent une froide colère la traverser tout à coup et pourtant, n'est pas en mesure de faire un pas et de quitter cette fenêtre devant laquelle elle est prostrée depuis plusieurs minutes. Le spectacle qui se déroule dehors, devant l'escalier de la maison la captive et l'ennuie encore plus.

Amanda discute avec Kyle. Amanda, venue prendre de ses nouvelles, est certainement en train de tenter une approche pour récupérer l'homme dont elle est tellement amoureuse. Cette vision lui met les nerfs à vif et elle ne sait pas vraiment ce qui la retient encore pour ne pas descendre les déranger. Frustrée, Jessi serre presque les dents et se dirige droit vers la sortie. Un rire la fait brusquement tiquer et elle revient sur ses pas, elle examine ensuite, instinctivement l'expression du visage de son alter ego à travers la vitre. Ses traits semblent plus détendus, plus légers, plus heureux. Son rire, bien que discret sonne agréablement à ses oreilles et la persuade de sa bonne humeur. Kyle parait heureux. Kyle semble plus tranquille, moins tourmenté que lorsqu'il est avec elle.

Ce simple constat lui fait d'un coup si mal que la jeune femme ne peut plus bouger. Elle est incapable de venir rencontrer sa rivale, lui faire face et enlever de ce fait, la joie qui s'est manifestée sur le visage du génie. Elle ne peut pas lui faire ça. Après toutes les inquiétudes qu'elle lui a causées, elle n'en a pas le droit.

Toutefois, voir Kyle ainsi, non loin d'elle et pourtant si éloigné la rend triste, la décourage. Est-ce que passer du temps avec Amanda lui fait autant de bien ? Est-ce qu'il se sent « normal » près de son ancienne petite-amie? Si différent de ce qu'il peut ressentir lorsqu'il est avec elle, son double, sa différence...elle qui lui rappelle chaque jour qu'il ne pourra jamais être quelqu'un d'ordinaire et vivre une vie comme celle de tous les autres.

Elle, qui a la sensation qu'elle ne pourra jamais lui apporter autre chose que des problèmes...


« Où est-ce que tu comptes aller ? »

L'air lui manque à présent. Son corps ne réagit plus. Ses yeux sortent presque de leur orbite tellement ce son parait impressionnant et imprévisible. Le sang se glace dans ses veines et Jessi ose à peine se retourner pour faire face à son interlocuteur.

La jeune femme ne bouge pas d'un iota en reconnaissant finalement la personne qui l'a interpellée. Figée dans une position qu'elle est persuadée de ne jamais pouvoir quitter, le génie a la sensation que le temps vient de se stopper sans jamais être apte à repartir.

« Nulle part... »

Elle s'autorise toutefois à sourire en entendant sa propre réponse. La silhouette de Cassidy qui était venue la narguer à l'instant s'efface tout doucement, à la rendre quasi invisible.

Jessi fait juste un mauvais rêve, comme chaque nuit depuis très longtemps. Elle le sait parfaitement. Dès lors, la voix de Cassidy ne résonne plus dans ses oreilles parce qu'elle ne l'a pas tué. Son cauchemar n'est qu'une illusion qui la plonge chaque jour dans une réalité qu'elle tente de fuir. Déchargée d'un lourd fardeau sur sa conscience, la jeune fille avance lentement, mais sûrement vers cette porte blanche qu'elle désire traverser avec curiosité comme à chacune de ses tentatives.

Cassidy n'a pas été tué de sa main et c'est tout ce qui compte pour elle à cet instant.

"Je n'ai que des raisons de t'envoyer en enfer."

Elle a cependant la désagréable impression que l'illusion peut se poursuivre à l'infini sans qu'elle ne puisse s'y opposer. Quand est-ce que ses propres démons arrêteront-il de la hanter, de l'épuiser ?

"Je vais te tuer !"

Il lui faut impérativement s'en dérober, s'éveiller. Tout de suite.

Son terrible hurlement la réveille alors.


Merci beaucoup d'avoir lu ce nouveau chapitre. N'hésitez pas à le commenter:)

Kingaaa