Je n'ai jamais vraiment pensé à toutes ces choses auparavant, pour moi le seul sentiment qui existait était la peur, le soulagement, la terreur, la tristesse..

Quand son regard à croisé le mien j'ai vu quelque chose qu'il n'y avait pas chez les autres. Un regard à couper le souffle sur un visage dur comme de la pierre.

Surement pas différent de tous ses autres rats présent ici dans le fond. Son regard m'a donné un grand frisson puis il a regardé en direction d'Anna à deux mètres de moi.

Une belle blonde qui à la base devait être une vrai petite fille à son papa, timide comme pas deux.. J'aimerais tellement pour elle remonter le temps et qu'elle reste cette petite fille chérie..

Je n'ai jamais voulu de cette vie et les autres non plus, on ne peut rien faire, on est prisonnière de cet enfer jusqu'à ce que l'on ne soit plus bonne à rien..

Je n'ose pas imaginer ce qu'il adviendra de nous, peut-être serons-nous vendues au plus offrant, ou alors il se débarrasserons de nous de la manière la plus radicale qui soit.

Quel faute ais-je commis pour en arriver là? Ma vie était d'un banal effroyable mais je la regrette comme jamais, je donnerais tout pour retrouver mon petit appartement avec mon chien tout moche et la tapisserie qui se décolle par l'humidité.

Je sens une main qui remonte le long de ma cuisse et je n'ai qu'une envie. Hurler. M'enfuir en courant. Lui faire bouffer ses couilles à ce connard qui ose poser ses salles pates sur moi.

Je baisse les yeux et croise ce regard émeraude pour la seconde fois. Je crois voir un léger sourire pendant une fraction de seconde. Il glisse un billet dans mon string puis dépose un baiser sur mon mollet avant de disparaitre.

Les amis bienvenue en enfer, je vous assure que les autres hommes présent ici ne sont pas aussi délicats que cet inconnu..