Voici la touche finale pour Don't ask don't tell, la vraie cette fois lol.

Comme disait Misaya67, il vaut mieux passer à la suite.

La fin ne se livrait pas comme cela dans ma tête mais...On dirait que j'ai encore beaucoup de travail pour réussir à écrire ce que mon imagination débordante a en réserve

Merci de m'avoir lu, de m'avoir attendu, et de m'avoir encouragé et conseillé.

Ce passage fait le lien avec l'épisode Jet lag (saison7) dans lequel commence "Il aurait pu te tuer", c'est ce qui me manquait pour pouvoir continuer.

Enjoy

Azniv


Il arriva à l'heure au travail, souriant et soulagé d'être parmi les premiers. Le temps de reprendre ses marques.

Tony et Ziva arrivèrent ensembles quelques 10 minutes plus tard. Il ne fit pas de remarques à ce sujet et ils ne relevèrent pas ses cernes et sa perte de poids.

Ils échangèrent juste, comme tous les jours, leurs impressions sur le week end passé, sur l'enquête en cour et les sautes d'humeurs du patron.

McGee se concentra sur les dossiers en retard qui commençaient à prendre la poussière sur son bureau. Et sur l'enquête en cour donc. Une comptable qui devait témoigner sur un détournement d'argent qui coutait cher à la Navy. Et qui, pour le plus grand plaisir de Dinozzo, devait être escortée depuis Paris. En France.

Le jeune agent tiqua.

Après être partis de longues semaines loin des siens, il ne voulait pas partir outre Atlantique et puis, il n'était pas forcément à l'aise avec les missions de protection. C'était plus la branche des deux autres. Et puis partir, signifiait partir avec Gibbs.

Et Gibbs plus Paris…Laissait trop de place aux fantasmes pour pouvoir se focaliser sur le travail.

Il se tortilla quelque peu sur sa chaise. Histoire de se remettre à l'aise.

Du coin de l'œil il vit l'agent senior qui regardait pour peut être la dixième fois en quelques minutes sa montre.

-Tu attends quelqu'un Tony? Demanda-t-il sur le ton de la discussion

-Où est le patron? Il devrait être là depuis déjà une bonne heure. Il était le premier au travail pendant tes vacances alors que nous travaillions sur des cold cases et maintenant que les choses sont intéressantes, il ne se pointe pas…Ouch…

Comme prévu, derrière lui, émergea un Gibbs, une tasse de café chaud à la main.

Quand apprendras-tu Dinozzo?

Ziva étouffa un rire moqueur alors que Tim étira un sourire. Ça avait du bon d'être revenu.

-McGee.

-P..Patron.

-Au travail, les vacances sont finies.

-Pas de problème patron.

-Dinozzo, Ziva, Vance vous attends dans son bureau.

Sans se faire prier, les deux agents montèrent les marches quatre à quatre.

Quand Gibbs releva la tête de derrière son bureau où il lisait maintenant ses messages, il rencontra le regard interrogatif de l'agent junior.

Dans les yeux de McGregor il y aurait lu des

« Comment cela va? Tu me sembles fatigué…Tu es certain de prendre des repas sains en dehors de tes cafés trop noirs? »

Mais il se rappela que c'était McGee qu'il avait en face de lui.

Il se contenta donc de lire un « Heureux de revenir au boulot patron. Pourquoi Vance les a appelé? » et il lui renvoya un « Heureux de te revoir McGee. Paris. »

Le jeune homme esquissa un second sourire et hocha la tête doucement. Chassant une once de…regret de ses yeux avant de se remettre à taper sur son ordinateur.

Et que Gibbs ne se remette à lire les post-it qui s'éparpillaient sur son bureau. Toujours dans un agréable silence. Si on oubliait la tension qui se dissipait au fur et à mesure que la routine reprenait.

-Ah Ah, je le savais Zi. On va à Paris exulta Tony.

Les deux agents en bas ne purent que tourner la tête vers leurs collègues qui revenaient, dont un Tony triomphant comme un enfant à qui l'on a promis DisneyLand en entier pour lui seul.

-Je le savais. A moi Paris…Ah Paris…Le Moulin Rouge…Les petites femmes de Pigalles…

Il esquiva de justesse la trombone que la jeune femme venait de lui envoyer.

-Nous y allons pour travailler Tony prévint elle sans toute fois pouvoir caché son amusement.

-Oui, évidement. Mais cela ne nous empêche pas de…

-Vous y aller tous les deux? Questionna McGee.

-Oui probie. Il paraitrait que tu es passé trop de temps en vacance pour pouvoir y prétendre et Gibbs lui est comme qui dirait bannis…de voyage à Paris…

Encore une fois sa bouche avait été plus rapide que son cerveau. Et ses deux amis ne purent que le regarder avec des yeux ronds, attendant la réponse de l'intéressé.

Qui prit tout son temps pour vriller son regard de Marine à celui du gaffeur qui anticipa par un

-C'est parce qu'il est indispensable à ce service et que..que…il faut quelqu'un pour te garder à l'œil. Vance ne veut pas te laisser tout seul…ici…Sans Gibbs…Je…Vais voir si Abby…Analyses….

Et il courut tellement vite vers la cage d'escalier qu'il n'entendit pas McGee et David éclater de rire.

Oui, cela avait du bon d'être revenu.

Et puis…Demain, lui et Gibbs…seraient tous les deux…Comme alors…


Alors? Allez une dernière petite review avant de se quitter