Auteur : My-Bella

Traductrice : Moi

Spoilers : ---

Rating : M

Genre(s) : Supernatural/Romance

Disclaimers : Tout l'univers des Cullen appartient à Stephenie Meyer. L'histoire que vous allez lire appartient à My-Bella. Quand à moi, je ne suis qu'une humble traductrice.

Notes : Pour ceux que ça intéresse de lire cette histoire en version originale, le lien se trouve dans mon profil.

Notes 2 : Cette histoire a été écrite avant la sortie de Breaking Dawn. Donc pas de Nessie !!



- Chapitre 1 : Secrets -


-PoV Bella-

Je n'aimais pas cacher des choses à Edward. Ca me gênait de ne pas être complètement honnête avec lui. Bien sûr, la possibilité qu'Edward puisse tuer Charlie me gênait encore plus. Pas que je pense qu'Edward pourrait réellement tuer mon père. Je ne voulais juste pas le tenter.

J'étais assise dans la chambre d'Alice, entrain de la regarder étudier les préparatifs du mariage. Je souris, réalisant à quel point j'avais rendu ma soeur heureuse. "Alors quels détails réglons nous aujourd'hui ?"

"Tous. On doit faire une rapide vérification," dit-elle. "Mais il faut que je te parles d'abord."

"A quel sujet ?" demandais-je, immédiatemment méfiante. C'est soit une nouvelle idée folle pour le mariage, soit au sujet de mes parents. Que ce soit l'un ou l'autre, je ne voulais pas en parler.

"Charlie et Renée," soupira-t-elle.

"Alice," la prévins-je.

"Je sais, Bella, mais...au moins, tu ne crois pas qu'Edward devrait savoir ce que ton père a dit ?" plaida-t-elle.

"Tu penses vraiment qu'il devrait ou en as-tu finalement marre de son harcèlement ?" demandais-je. J'avais fermé les yeux et j'étais entrain de me masser les tempes, essayant de repousser la migraine qui accompagnait toujours ce sujet. J'étais partie de chez Charlie deux mois plus tôt, et depuis, je n'avais plus parlé à mes parents. J'étais certaine qu'ils ne viendraient pas au mariage dans deux jours.

"Je pense que tu devrais lui dire juste pour te débarasser de ton sentimment de culpabilité," dit Alice, en attrapant ma main libre dans les siennes. "Jazz dit que ta culpabilité émane par vague à chaque fois que tu regardes Edward en face."

Je relevai brusquement la tête et regardai ma soeur. Je n'aurais jamais cru que c'était aussi horrible ou aussi évident. "Est-ce que Edward sait ce que je ressens ?"

"Non," soupira-t-elle. "Il pense que tu gères tout ça très bien et il est très fier de toi."

J'eus un sourire moqueur - je ne pus m'en empêcher. L'idée qu'Edward soit fière de moi était ridicule. J'étais maladroite et un aimant à danger. De quoi pouvait-il bien être fier ? "Stupide Vampire !" plaisantais-je.

Alice rigola. J'adorais ce son; c'était comme le tintement d'une centaine de clochettes. Elle m'attira contre elle et posa ma tête sur son épaule. "J'essaye juste de t'aider, tu sais."

"Je sais. Est-ce que ça fera vraiment une différence si je lui dis ?" demandais-je.

"Oui. Tu te débarasseras de ta culpabilité et il commencera finalement à croire que tu ne lui cache pas tant de chose que ça."

"Tu as eu une vision ?"

"Ouais."

"Est-ce qu'il..." Je ne pouvais pas finir cette phrase. Je me sentais mal de demander.

Alice me sentit me raidir contre elle. Elle me remit assise et me regarda dans les yeux. "Poses ta question, Bella."

J'expirais aussi profondément que possible. "Que va faire exactement Edward à Charlie ?"

Alice retomba sur le lit sous la force de son rire. "Stupide Bella !" cria-t-elle tout en continuant à rire.

Je souriais de l'amusement de ma soeur à mes dépens. "Heureuse de t'amuser !"

"Est-ce que c'est pour ça que tu ne lui as rien dit ?" me demanda Alice, son rire réduit à des reniflements et à des ricanements.

Je la regardais honteusement. "Ouais."

Elle fit de son mieux pour garder une expression sérieuse, mais je pouvais voir ses lèvres se relever. "Parles à Edward. Il ne fera rien ni ne dira rien à Charlie."

"Si tu es sûre," soupirais-je.

"Je le suis. Je suis Alice. Je vois tout !" rigola-t-elle.

"N'oublies juste pas notre accord. Pas de coup d'oeil à notre nuit de noce !" la taquinais, en la poussant joyeusement.

Ses yeux dorés scintillèrent d'amusement.

"Tu l'as déjà vu !" criais-je. Je pouvais sentir mon visage devenir rouge tomate.

Alice rigola en voyant l'expression horrifiée de mon visage. "Pas tout ! Juste assez pour savoir ce que tu devras porter cette nuit-là."

"Bien sûr !" marmonnais-je. "Est-ce qu'on peut se concentrer sur le mariage maintenant ?" Je voulais désésperemment passer à un autre sujet.

"S'il te plaît, laisse moi engager quelqu'un d'autre, n'importe qui d'autre, pour vous marier !" me supplia-t-elle. "N'importe qui d'autre qu'Emmett."

Je souriais largement. C'était l'une des stipulations à laquelle je ne renoncerais pas. C'était aussi la seule qui rendait Alice complètement folle. "Non ! C'est lui qui le fait."

"Il va se moquer de toi et Edward pendant tout le mariage et pendant la réception."

Je sentis une expression horrifiée réapparaître sur mon visage. "Il n'oserait pas !!"

"Il ne le fera pas vraiment exprès. Il va se bagarrer avec Edward le matin du mariage. Ca va le rendre furieux et il va user de sa position pour se venger."

"Je n'arrive pas à croire qu'il ferait ça."

"Ils sont frères. C'est comme ça qu'ils se comportent. L'un énerve l'autre jusqu'à ce que tout ça se transforme en un cycle vicieux de blagues et de vengeance," dit-elle en haussant les épaules.

Ce haussement d'épaule plus que tous ses mots me convainquit qu'elle disait la vérité. "Est-ce qu'Esme ne peut pas les arrêter ? Ni moi ? Il doit y avoir un moyen, Alice !"

Alice ferma les yeux; je savais qu'elle étudiait le futur. Je me sentais mal en songeant qu'elle semblait toujours faire ça pour moi. Mais le soulagement que j'éprouvais à savoir que j'étais ainsi en sécurité était bien plus fort.

Quand Alice rouvrit les yeux, elle avait un sourire vicieux. "Qu'est-ce que tu as vu ?" demandais-je, pas vraiment sûre de vouloir savoir.

"Emmett va faire un pari avec toi et tu vas accepter," rigola-t-elle sombrement.

J'essayais d'avaler ma salive. "Est-ce que je vais gagner ?"

Alice ne me répondit pas. Elle m'attrapa par le bras et me tira vers la porte. "On doit aller faire du shopping."

"Je croyais qu'on avait tout !" pleurnichais-je.

Elle se pencha vers moi et murmura, "C'est le cas. Mais j'ai besoin de t'expliquer le pari et on ne peut pas en parler dans la maison. Emmett pourrait nous entendre."

Je fis un large sourire à ma soeur. "Allons faire du shopping !"



Prochain chapitre : Compte à rebours.

[Mode Saw-v2 ON]

Vous voulez la suite ? Moi, je veux des reviews... Vous savez ce qu'il vous reste à faire !!!

[Mode Saw-v2 OFF]