-xXx-

l

"Si nous retirons toute sa flamboyance et son glamour à l'émotion humaine, que lui restera-t-il ? Si nous lui ôtons tout, nous découvririons alors son unique source, sa seule production : le chaos.
Un chaos absolu capable de faire de notre monde un véritable puits de terreur et de haine. Ceci, mes enfants, est tout le contraire de ce que le Père désire pour vous, pour nous tous.

"Par une très simple opération sur chacun d'entre nous, nous pouvons à présent briser toutes les barrières qui nous asservissent, afin de construire un monde d'utopie ! Nous nous affranchirions du cycle névrotique et narcissique de la peur. Nous bannirions toute sorte d'émois. Grace à la responsabilité de chacun d'entre vous, tous ensemble, nous deviendrions meilleurs !

"Nous avons choisi de nous libérer de ce qui nous avilie. Nous avons grandi. Nous avons appris à devenir intelligents. Nous avons compris que le meilleur refuge contre la cruauté de ce monde est le dévouement unique à votre travail.

"Chers enfants, que votre journée soit productive. Et rappelez-vous, le Père vous voit. Partout..." L'écran s'éteint. Ils regagnent leur bureaux. S'assoient. Simplement, rectilignes, sous la grande horloge qui les surveille. Et dans les caveaux de leurs alvéoles, s'empilent les travaux des drones.

- Stop. Opium. - Stop. - Sur chaque bureau les écrans s'allument, et le message joue, rejoue, rejoue, et chaque mot cuit dans les sillons sanguinolents et indolores de leurs circuits parfaits. L'écran est vide. Les drones sont rechargés.

Chers enfants, chuchote une octave tranquille à l'oreille de la foule. Je vous souhaite une journée très productive.
Chers enfants, murmure une voix émotive au dessus des regards vides. Oeuvrez, oeuvrez, mes robots ciselés.

L'histoire de l'Indifférence peut maintenant commencer ; lentement réveillée, elle s'étire à présent au dessus de l'oubli d'une ville morte...

Et qui entend entre les silences assommants ?

l


Version originale: The Perfect Drug par KPOBb 3A KPOBb,