Episode 4 – partie 7

Au parc du Jive, le bal avait déjà débuté depuis longtemps. Gentes dames et galants se pressaient, parés de leurs plus beaux atours, pour virevolter au son de la musique de l'orchestre. Les tables du buffet s'étaient ornées des mets les plus délicats, tandis que des jongleurs, des acrobates, des contorsionnistes et autres cracheurs de feu se succédaient pour divertir la cour… Il y eu un murmure parmi les commères lorsque la Princesse Olive apparut dans son fauteuil roulant, escortée par Kiefer…

Les lady Koalas n'avaient pas mentit : Olive était vraiment resplendissante. Elle portait une longue robe couleur crème, ourlée d'or, qui s'étalait tout autour d'elle en évoquant les longs pétales d'une orchidée, ce qui avait ravit Liam lorsqu'il l'avait vue… (Même le cœur brisé, Liam serait toujours là pour sa sœur…)

Les beaux cheveux d'Olive étaient relevés en un ravissant chignon, deux longues mèches glissant en encadrant son visage, jusque dans son cou. Une petite orchidée, irisée de perles blanches, ornait sa chevelure…

Ainsi revêtue, elle n'avait plus du tout l'air d'une infirme, gravement malade… Elle était une jolie adolescente, radieuse du bonheur d'avoir pu se rendre au bal…

« … Je suis si contentez ! répétait-elle. Merci mille fois, Kiefer…

- Je n'ai rien fait de particulier… Répondit le garçon de son ton monocorde, revêtu de son costume Princier de bal, en dirigeant son fauteuil roulant…

- Si… Crois moi… C'est très important pour moi… Rougit Olive en levant doucement sa petite main pour la poser sur la sienne…

- Tiens ! Mais regardez qui voilà ! grinça Lauren, accompagnée de Brenda et Reno, en les rencontrant. La Princesse à roulettes ! »

Lauren avait toujours eu un faible pour Kiefer. Toute fille, fut-elle infirme, qui avait le malheur de l'approcher constituait pour elle une rivale à éliminer !

« … Bonsoir, Lauren… Répondit Olive, sans se défaire de son sourire calme et doux…

- Prince Kiefer, répliqua Lauren en l'ignorant, clignant d'une œillade incendiaire en direction du garçon, aurais-je le privilège ce soir d'être invitée à danser par vous ?

- Je suis le cavalier de la Princesse Olive pour ce bal », répliqua-t-il du tac au tac de son ton neutre et sans appel.

Brenda vola au secours de son amie, totalement déconfite après ce tacle :

« Votre Altesse, voyons ! La Princesse Olive est totalement incapable de danser, comme chacun le sait ! »

Alors qu'Olive palissait sous ces attaques, perdant son joyeux sourire, un éclat meurtrier traversa les lunettes de Kiefer.

« Elle ne peut pas danser… Vraiment ?... » demanda-t-il de sa voix monocorde, d'un ton tranchant. Il cala le frein du fauteuil roulant.

« … Princesse… Si vous le permettez…

- … O … Oui ? » rougit Olive.

L'instant d'après, Kiefer soulevait délicatement Olive dans ses bras, et l'emmenait au centre de la piste de danse, sous les regards ébahis de l'assemblée…

« … K … Kiefer… Que fais-tu ? » s'affola Olive, terrifiée par tous ces regards braqués sur elle…

« Nous allons danser pour clouer le bec à ces vipères, dit-il de son ton radical et affirmatif…

- Mais… Tu sais bien que je ne peux plus bouger mes jambes ! se récria la jeune fille, apeurée…

- Eh bien je danserais pour deux. »

Alors, sous le regard ébahi de tout le parc, Kiefer se mit à danser avec Olive dans ses bras, et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'était certainement elle la plus abasourdie de tous ! La plus abasourdie, mais aux anges… Toutes les autres filles présentes enrageaient de jalousie, à part une…

Planquée à l'écart derrière un arbre, Isabel observait la scène avec de petites jumelles dorées, représentant la Team Rocket de l'amour à elle toute seule. Pour la fête, elle avait mis sa plus jolie robe, dans les tons violets qu'elle aimait, et remplacé ses couettes par une natte, tressée en couronne sur sa tête… Mais à côté des tenues hors de prix des Princesses, elle ressemblait… A une domestique…

« Hé, hé, hé, hé… Se réjouit-elle malgré tout. Mon plan a fonctionné à merveille… Rapprochement de Kiefer et Olive réussit !

- Désolé de te contrarier, mais tu fais fausse route… »

La jeune fille sursauta, et sa surprise fut décuplée encore lorsqu'elle se retourna. Liam était là, en tenue d'apparat lui aussi… Son regard profondément triste trahissait le chagrin qui le dévorait encore, mais il tentait désespérément de le dissimuler avec un visage de convenances, l'attitude digne qu'on attendait d'un Prince qui dirige son pays…

« L … Liam ? S'étonna Isabel. Que… Que fais-tu ici… A l'écart ?

- La même chose que toi, dit-il d'un triste sourire… Je surveille Olive de loin…

- Ah oui ? Toussa Isabel, mal à l'aise… Et… Tu n'as pas une envie de meurtre particulière à la voir danser avec un autre garçon ? » s'étonna-t-elle.

Elle s'étonna plus encore lorsque Liam eu un rire tout à fait sincère :

« … Mais c'est Kiefer !

- Heu… Oui… C'est gentil pour lui… Mais… Je ne sais pas si tu le sais, mais mon cousin plait beaucoup aux filles…

- Olive ne risque absolument rien avec lui… Rit Liam en secouant la tête.

- Co… Comment ça ? Bégaya Isabel, voyant son plan Déclaration d'Olive au bal s'effondrer…

- … Parce que Kiefer est FOU AMOUREUX de quelqu'un d'autre ! » révéla Liam avec un clin d'œil.

Isabel se cristallisa des pieds à la tête, sous le choc. Elle qui connaissait tous les petits secrets de tout le monde… Celle-là, elle ne l'avait pas vu arriver…

« … Tu as… Des informations que j'ignore ? Demanda-t-elle, sonnée, à Liam…

- Oui… Mais c'est un secret…

- J'adoooore les secrets ! s'étrangla Isabel. Je t'en supplies Liam, dis moi de qui est amoureux Kiefer !

- J'ai promis de ne rien dire…

- Mais ça risque de mettre en l'air toute ma stratégie de déclaration des coooouples ! cria Isabel, au bord de la syncope.

- Ta stratégie de… Quoi ? S'étonna cette fois Liam.

- Aaaah… C'est peut-être pas le moment le plus approprié pour que je t'en parle… Frémit Isabel.

- Non… Vraiment… ça m'intéresse… Je suis curieux ! dit Liam avec un sourire désarmant.

- Aaaah… Rougit Isabel, déstabilisée par son regard. Eh bien j'ai une théorie… Si les Princes et les Princesses choisissent comme partenaire la personne qu'ils aiment vraiment… Leur danse est meilleure, parce que… Portée par leur amour, non ?

- Oui… Je crois… Dit Liam, une goutte de gêne descendant sa tempe.

- Donc… Si je réunis toutes les paires de danseurs qui s'aiment… A la fin celui qui se retrouvera tout seul, c'est celui avec qui je deviendrais une super danseuse… Et accessoirement, qui m'aimera… Est-ce que tu suis le théorème ?

- … Oui… Mais Isabel…

- Quoi ?

- Que feras-tu si le dernier qui reste danse comme un boulet ? »

La jeune fille rougit de plus belle, des étoiles plein les yeux :

« … Oh, Liam ! … Tu crois que c'est Celisty, la personne qui m'est destinée ?

- … Heu… Aucune idée… Se liquéfia le garçon.

- On sera le premier couple de filles à danser ensemble ! délira Isabel, partie dans son trip… Ah, mais… D'après mes calculs, je devrais finir avec quelqu'un d'autre… Soupira-t-elle.

- Fais attention. C'est peut-être la personne dont est amoureux Kiefer ! plaisanta Liam.

- Aaaah ! Tu ne m'as toujours pas dit qui c'eeeest ! trépigna l'adolescente. Alleeeez, Liam, s'il te plaiiiit…

- Hum… Peut-être que je te le dirais si tu m'accordes cette danse… »

Isabel se figea, estomaquée.

« Hein ? … Mais Liam… Rougit-elle.

- … Pour te remercier de l'aide que tu m'as apportée aujourd'hui, et… Me faire pardonner d'avoir pleuré comme une madeleine sur ta robe… » murmura le garçon, tout aussi embarrassé en lui tendant la main…

Tournoyant dans les bras de Kiefer, Olive avait l'expression du bonheur absolu, et un sourire béa qui signifiait à peu près :

« Oh mon Dieu ! Je n'y crois pas, c'est merveilleux ! » (Ce rêve bleu… Ah non, c'est pas le bon film !)

Ses yeux s'agrandirent de surprise lorsqu'elle vit son frère arriver en dansant avec Isabel, et celle-ci se tourna dans sa direction avec un regard qui signifiait :

« Et celle-là… Franchement, tu y crois ? »

Déjà blessées que Kiefer préfère danser avec une Princesse infirme, le fait que Liam danse avec la fille d'une femme de chambre mit totalement KO Lauren, Brenda, et toutes les autres vipères du parc réunies…

Demeuré encore plus en retrait de la fête, Luciano était resté à la résidence secondaire du royaume vert, et, depuis la terrasse du grand salon, qui surplombait le parc, pouvait tout observer sans être vu… Il vit Kiefer tenter de danser avec Olive dans les bras, le visage stoïque… Ce qui l'aurait amusé en d'autres circonstances…

Il ne vit pas Klaus, qui se cachait sûrement lui aussi, estimant qu'il avait peut-être assez pourrit la vie des autres pour la journée…

Il ne vit pas Celisty non plus… Elle était en retard, mais il avait entendu dire qu'elle serait là pour le grand final…

… Et il vit Liam en train de danser avec Isabel.

Luciano devina combien Liam souffrait intérieurement, tentant de paraître joyeux, de s'amuser, de faire la fête, alors que son cœur était broyé en miettes…

Toute la soirée, Luciano s'était demandé comment il allait faire pour approcher Liam…

… Tenter de lui parler, de lui expliquer…

… Lui demander pardon…

… Lui dire qu'il l'aimait, lui seul… Mais est-ce qu'il le croirait, seulement ?

… Et puis, il y avait les ordres que Luciano avait reçus de son père…

… Cela aussi, il devait l'annoncer à Liam…

… Comme une cerise amère sur un gâteau empoisonné…

… En fait… Quoi qu'il dise… Liam allait souffrir encore plus…

… Comment pourrait-il, alors, le pardonner ?

C'était horrible. Vraiment horrible… Il avait perdu Liam… VRAIMENT…

… Pour la plus stupide seconde de doute de son existence…

… Liam…

« Les pensées insondables de Luciano… »

Le garçon frémit à cette voix, et, du coin de son regard, le brun vit s'avancer vers lui une frêle silhouette…

Dans la nuit tombée sur le par cet la terrasse, Cynthia était toute à fait resplendissante. Le bleu marine de sa robe coulait sur sa silhouette parfaite en lui donnant des allures de sirène, chaque diamant brodé dans le fin tissu coulant sur ses courbes comme l'écume des vagues. Sa longue et soyeuse chevelure blonde luisait jusqu'en bas de son dos avec des reflets d'or, une tiare étincelant sur son front, au-dessus de ses beaux yeux… Elle était, dans toute sa définition, la Reine du Royaume Marine…

« Tu n'es pas à la fête… Cynthia ? S'étonna Luciano, la gorge nouée…

- J'y suis allé mais… C'était parce que j'espérais t'y croiser… » avoua-t-elle.

Le garçon ne répondit rien, observant toujours, là-bas, Liam qui dansait avec Isabel sous les regards jaloux des autres filles…

« … Avant, lorsque tu observais de loin un bal, c'était pour analyser les techniques des danseurs… Sourit Cynthia. Tu mémorisais leurs meilleurs pas pour t'y entraîner ensuite et ressortir les pas lors des concours…

- Tu te souviens de cela ? Rit Luciano.

- J'ai été ta partenaire pendant dix ans… Lui fit-elle remarquer…

- Tant que ça ? Oh, que c'est vieux…

- Je te remercie ! Ça fait toujours plaisir à entendre, pour une fille ! sourit-elle.

- Je voulais dire « vieux couple ». Tu me parles comme une ex femme…

- Dire qu'on n'avait que quinze ans lorsqu'on a « divorcé » ! rit-elle…

- En fait… Tu as été ma seule partenaire… Murmura Luciano. Après ton départ j'ai arrêté la danse… »

Un silence, triste mais doux, glissa entre eux, comme l'ombre d'une certaine personne…

« … J'ai été injuste, finit par dire Cynthia, désolée. J'ai été aveugle et injuste…

- Non, Cynthia, tu n'as rien à te reprocher ! protesta Luciano. C'est moi qui n'aie pas été honnête… J'aurais dû tout te révéler…

- Pourquoi… Tu ne l'as pas fait ? Demanda-t-elle, la gorge serrée.

- Tu l'aimais. Et c'était la première fois… Que tu semblais vraiment heureuse…

- Mais toi aussi… Tu l'aimais… Murmura-t-elle.

- C'est moi qui l'ai quitté, coupa Luciano. Tu n'as vraiment RIEN à te reprocher, répéta-t-il. Sur le moment, c'était la meilleure décision pour tout le monde…

- … Tu le penses toujours ?

- Oui. J'en suis sûr, maintenant. Cette histoire appartient au passé. Je tourne la page… »

A l'instant où Luciano prononçait ces mots, un feu d'artifices commença à crépiter au-dessus du parc, ravissant l'assemblée, qui poussait des « Aaaah ! » et des « Ooooh ! » à chaque panache de couleur formé dans le ciel…

« … Moi aussi, je veux tourner la page… Dit Cynthia, le cœur serré… Alors… Si c'est possible… Je voudrais simplement te demander…. »

Les feux de Bengale resplendissaient tout autour du palais…

« Je ne te demande pas grand-chose… Juste… Faire la paix… Juste… Si tu veux bien… Que nous soyons à nouveau amis… Comme avant…

- … Cynthia… »

Il glissa sa main dans la sienne, et l'entraîna dans un pas qu'ils connaissaient par cœur…

Luciano et Cynthia dansaient sous l'éclat des étoiles et des feux d'artifices réunis, avec une évidence et une harmonie qu'ils n'avaient jamais oubliées :

« Je te l'ai dis, lança Luciano avec un demi sourire renversant, alors qu'ils évoluaient avec grâce dans ce merveilleux décor. Tu es ma seule partenaire de danse… »

… Quelques minutes plus tard, lorsque la musique s'acheva, Kiefer reposa délicatement Olive dans son fauteuil.

Vince, qui rôdait du côté du buffet, vint à eux un cupcake à la main et accompagné de Michael.

« Bonsoir, bonsoir ! lança joyeusement Vince en croquant dans son cupcake. Olive, tu es ravissante… Tu permets que je t'emprunte ton cavalier quelques minutes ?

- Bien sûr ! rit-elle tendrement.

- Que se passe-t-il ? Demanda Kiefer de son ton monocorde, une lueur d'interrogation dans l'œil.

- Prince Kiefer, vous souvenez-vous de Michael, du Royaume de Trèfle ? Demanda Vince en désignant le rouquin. Il traîne beaucoup sur mon chemin…

- Grand Dieu, oui… Soupira Kiefer. Je ne pensais pas qu'il était possible de te cloner…

- Michael, tu veux bien veiller sur Olive le temps que je discute avec Kiefer ? Demanda Vince.

- Avec plaisir ! » s'exclama le roux flamboyant en faisant la révérence devant la princesse…

Alors que Vince s'éloignait avec Kiefer, Michael glissa une œillade brûlante à Olive :

« Je suis déçu, dit-il… Vous m'aviez promis votre première danse…

- Ah… C'est que… Rougit Olive en se liquéfiant…

- Vous me l'accorderez lorsque vous serez guérie, n'est-ce pas ? Et puis d'ici là… Murmura-t-il en s'inclinant en un parfait baise-main… Je suis certain que j'aurais obtenu de vous votre premier baiser ! » ajouta-t-il d'un ton langoureux avec un aplomb qui sidéra la jeune fille.

« TU SERAS MORT AVAAAANT ! » hurla une voix de psychopathe dans le dos de Michael.

La seconde d'après, Dark Liam pourchassait Michael dans tout le parc, sous le regard stupéfié de l'assemblée, menaçant d'exploser le rouquin avec les feux d'artifice…

Vince et Kiefer s'étaient éloignés de la foule, marchant jusqu'à la statue du Roi Tulipe 1er. Kiefer s'appuya contre son piédestal, et se mit à nettoyer ses lunettes, histoire de ne pas paraître nerveux en attendant ce que Vince avait à lui dire…

« Altesse… Commença-t-il. Le Prince Michael est venu jusqu'au Royaume des Fleurs à ma demande…

- Il devait avoir des ennuis, pour venir te voir plutôt que de courir les filles… Dit Kiefer d'un ton indifférent en examinant les verres de ses lunettes…

- Une histoire de monastère… Soupira Vince. Mais… Vous savez que le Prince Michael a aussi des qualités…

- Vraiment ? Demanda Kiefer avec un demi sourire ironique.

- Il est valeureux au combat, bien meilleur que moi à l'épée… Il est fidèle en amitié et à ses valeurs, on peut lui faire confiance… Et il a toujours défendu les faibles et les plus démunis…

- Donc, conclue Kiefer en remettant ses lunettes sur son nez… Tu me présentes Michael comme ton remplaçant au titre de Prince Knight ?

- L'empire Nezzie n'y sera pas lésé. Le Royaume de Trèfle a plus de poids politique et de prestige que la principauté Indigo… Et Michael sera un bien meilleur chevalier que moi… Je le sais. Dit Vince en secouant ses fins cheveux bonds. S'il vous plait… Votre Altesse… Je vous prie d'accepter ma requête.

- Si c'est ce que tu souhaites… Dit Kiefer, la gorge nouée mais le visage insondable… C'est d'accord.

- … Quoi ? … C'est tout ? S'étonna Vince, les yeux ronds.

- Il n'y a rien à ajouter, répondit Kiefer d'un ton aussi neutre que du savon.

- Eh bien… C'est parfait. Voilà, voilà… Bon, ben… Salut ! » s'exclama Vince en s'esquivant aussitôt, plantant là Kiefer en disparaissant dans la foule…

Kiefer serra la mâchoire, et s'appuya un peu plus sur la statue.

« … Idiot… » murmura-t-il en un souffle blessé, alors que sous l'émotion, il ne sentait même plus ses jambes le porter…

Dans sa course pour retourner vers… Le buffet… Vince rencontra Isabel :

« Ah, Vince ! s'exclama-t-elle. Si tu vois Liam après qu'il ait fini d'égorger ton ami le dragueur, tu lui diras que j'ai raccompagné Olive jusqu'à sa chambre… Elle était ravie de sa soirée mais avait besoin de se reposer…

- J'espère que le martien ne vas pas réduire Michael en bouillie ! soupira Vince. Je viens de le présenter à Kiefer comme mon remplaçant en tant que Prince Knight !

- Ton … Remplaçant… » frémit Isabel.

Elle murmura tristement en relevant les yeux vers lui :

« Est-ce que ça signifie… Que nous ne te reverrons plus ?

- Quoi ? Non ! s'exclama Vince. Même si je m'éloigne de Kiefer, je serais toujours là pour toi, Isabel !

- … Merci… » sourit-elle, touchée…

« Au fait… Ajouta Vince avec un clin d'œil… Je te trouve très jolie ce soir, Isabel…

- Jo… Lie ? Répéta-t-elle, clouée…

- Je t'inviterais bien à danser, mais j'ai une cheville en vrac… Alors prends soin de toi, Isabel ! » rit-il tendrement en déposant un léger baiser sur le front de la jeune fille, avant de repartir aussitôt, virevoltant comme un papillon…

Isabel regarda la petite silhouette très vive de Vince s'éloigner vers le buffet…

« … Toi aussi… » murmura-t-elle d'une toute petite voix, rougissant en posant une main sur son front…

A cet instant là, un roulement de tambour suivit d'un tintamarre de trompettes retint l'attention du public.

Kip arriva en lévitant et annonça d'une voix de stentor :

« Sa Majesté le Roi Dahlia Russel Cherryblossom, souverain du Royaume des Fleurs, et sa fille la Princesse Celisty ! »

Un murmure balaya l'assemblée, puis tout le monde se mit à applaudir et lancer des « Bravo ! » ou « Vive le Roi ! » lorsque Dahlia se présenta sur la scène prévue à son entrée, dans un étincelant costume de monarque. Il leva une main en direction d'un rideau, et Celia le rejoignit en prenant sa main, un large sourire stressé sur le visage…

A son apparition, les murmures redoublèrent dans la salle…

Et Celia savait très bien pourquoi…

Celisty avait, de toute évidence, souhaité jouer un tour à leur père…

« … Oh mon Dieu… Elle porte « sa » robe ! » s'exclama quelqu'un…

… Oui… Celia était revêtue d'une robe ayant appartenue à Kozue… Et pas n'importe quelle robe : celle avec laquelle elle avait remporté le bal de Saint Lyon !

C'était une magnifique robe médiévale, toute en voile et velours, à la coupe longue et aux manches évasées, formant un corset sur la poitrine et glissant de manière fluide jusqu'au sol. Elle avait les couleurs douces et chaudes de l'automne, mais jouait sur les transparences, et sa cape translucide ressemblait à des ailes… Ainsi revêtue, Celia ressemblait à une elfe, ou plutôt à une fée, telles qu'on les voit dans les récits d'héroïc fantasy. Les bijoux d'orfèvrerie médiévale mettaient en valeur ses bras fins, accentuaient l'amande de son regard et ornaient sa chevelure… Ses cheveux avaient encore poussés depuis le concours de danse, et sa ressemblance avec Kozue était encore plus saisissante… Mais plus encore… Celia était vraiment d'une beauté à couper le souffle !

De surprise, Liam cessa d'en étrangler Michael, qui poussa un sifflement approbateur… Vince s'étouffa avec un gâteau en rougissant, Kiefer essuya une deuxième fois ses lunettes, liquéfié, et Luciano se pencha à son balcon pour mieux voir…

« Tous des pervers ! » commenta Isabel, alors que près d'elle ? Tony venait d'arriver aussi, avec les moustaches qui frisent…

« … Mon Dieu… Comme elle lui ressemble ! murmura une marquise qui avait bien connue Kozue…

- Oui… Encore quelques mois et Celisty sera encore plus belle que ne l'était sa mère ! » répondit une autre.

Dahlia n'avait découvert qu'au dernier instant, en même temps que tout le monde, la tenue que portait Celia. Son visage s'était décomposé trois secondes devant cette apparition surgie du passé, puis il avait encaissé ce coup de maître placé par Celisty sur leur échiquier… Aucun doute, sa fille était une vraie stratège. Il eu un hochement de tête avec un large sourire totalement faux-cul, et qui glaça Celia de terreur…

… Encore une fois, c'est sur elle qu'allait retomber les plans de Celisty !

Dahlia relâcha sa main pour s'avancer vers la foule, et d'une voix de Maître de Cérémonie, commença à réciter un discours…

« … Princesse, préparez-vous ! chuchota Kip à Celia pendant ce temps là. Vous allez devoir danser juste après…

- Mais avec qui ? S'étrangla Celia… Je n'ai pas revu Cesar depuis que le Roi l'a viré de la chambre de Celisty…

- … Comme le Roi devait lui confier une mission, il doit être coincé dans un bureau avec les Ministres de l'armée et des affaires étrangères… Et on n'a plus le temps de lui trouver un remplaçant ! s'affola le Koala.

- … Et si je dansais avec toi ? s'exclama Celia, tentant de sauver les meubles à tout prix…

- Non mais tu nous as vus ensemble ? soupira Kip. Tout l parc va hurler de rire dès qu'on s'avancera sur la piste…

- … Ou alors Plok ?

- Celia… C'est encore pire… » se lamenta Kip.

Le Roi était parvenu à la fin de son discours. Il allait à présent annoncer le couple pour le grand final.

« … Et maintenant, sans plus de cérémonie ! L'évènement du jour ! Une danse entre notre Princesse Celisty et…

- Heu… Attendez, votre Majesté ! blêmit Kip en se pendant à son bras. A ce propos…

- Lord Kip, grinça Dahlia entre ses dents, ce n'est pas le moment, la cour attend la suite…

- … Pardonnez moi, votre Majesté… Blêmit le Koala, la voix nouée… Mais le Prince qui devait être le partenaire de son Altesse Celisty a eu … Un empêchement… Et…

- Que dis-tu ? Je ne t'entend pas, parle plus haut… Grommela Dahlia, qui commençait à être un peu dur de la feuille…

- Je disais…

- … JE PEUX ETRE SON PARTENAIRE ! »

Un murmure parcouru l'assemblée, qui se tourna en direction de l'entrée du parc…

Cesar arriva en courant, avec dix mètres derrière lui des gardes qui le pourchassaient, et plus loin encore le ministre de l'armée et le ministre des affaires étrangères, tout essoufflés dans leurs tenues lourdes et luxueuses…

Cesar, lui, ne s'était pas changé depuis son retour du Japon. A l'aise dans son costume princier habituel, il se fraya sans peine un chemin dans la foule, fit un clin d'œil à Kiefer, resté près de la statue de Tulipe Ier, tapota l'épaule de Liam qui tenait toujours Michael par le cou, croqua dans une pomme que tenait Isabel, la donna ensuite à Vince, puis, en trois bonds, rejoignit Celia sur scène :

« Hé, chérie ! Désolé de t'avoir fait attendre ! dit en fin le Prince devant un public totalement ébahi.

- Cesar ! sourit la jeune fille avec un soupir de soulagement.

- Cette fois j'ai réussis mon entrée spectaculaire ! » rit-il.

Puis, sous le regard de tous, il s'agenouilla galamment devant la jeune fille…

… Celia frémit, le cœur battant…

… C'était aussi ce qu'ils avaient parié…

… Qu'il se mettrait à genoux devant elle !

Elle ne voyait plus que lui…

Lui et son regard qui la brûlait…

Lui et cette main qu'il tendait vers elle…

« Ma bien aimée Princesse Celia… Demanda-t-il aussi tendrement que solennellement… Me feras-tu l'honneur ce soir ?

- … Cesar… Murmura-t-elle en prenant la rose qu'il venait de faire apparaître pour elle.

- Oh mon Dieu ! hululait Kip en tournoyant sur place, bras en l'air, paniqué… Il lui demande d'être sa partenaire ! Il lui demande… Devant tout le monde ! C'est… Une vraie déclaration d'amour ! Oh mon Dieu ! Oh mon Dieu ! Oh mon Diiiieu ! »

A part Kip en mode hystérique, plus un son ne planait sur le parc… Tout le monde, et les autres Princes en tête de liste, étaient suspendus, le souffle coupé, aux mots que Celia allait prononcer…

« Cesar, o…

- Hors de question ! » coupa sèchement le Roi Dahlia en s'interposant entre eux.

Emoi dans le parc…

« Hem ! toussa le Roi avec un sourire terriblement faux, vous connaissez l'humour du Prince Cesar ! » dit-il en ayant un geste pour éloigner le garçon, qui se retrouva soudain encadré par des gardes…

« J'avais déjà décidé quel serait le Prince qui aurait l'honneur de danser avec ma fille ce soir… » continua Dahlia en prenant d'autorité la main de Celia pour s'avancer avec elle vers le bout de la scène.

Le temps qu'elle tourne la tête, le cœur serré d'inquiétude, les gardes avaient déjà disparus en emmenant Cesar…

« … Ma fille Celisty, Princesse du Royaume des Fleurs, dansera donc ce soir en compagnie du Prince… »

Une silhouette sportive se glissa sur scène, et aussitôt, des cris hystériques poussés par les filles dans le parc parc, percèrent le silence :

« KLAUS !

- C'est Klaus !

- Iiii Klaus !

- Klaus ! Je t'aime !"

Celia en demeura stupéfiée, les yeux ronds:

« K … Klaus ? Demanda-t-elle, alors que le garçon s'avançait vers elle…

- Bonsoir, Celia… » sourit-il avec l'éclat du triomphe, étincelant de charisme dans son costume Princier…

« … Merde… » jura Luciano depuis son balcon, les dents serrées.

Cynthia posa sa main sur la sienne d'un air compatissant…

« Il fallait s'y attendre… Commenta Kiefer de son ton neutre, mais le regard triste, en se rapprochant, rejoignant Liam et Michael.

- Comment peut-il oser lui sourire ainsi ? Demanda Liam, encore plus amer après ce qu'il avait vu dans la foret du Fox trot.

- Faut vous résigner, les gars… Lui et nous, on ne joue pas dans la même cour ! » soupira Michael.

Près du buffet, Vince cligna des yeux :

« … C'est bizarre… Dit-il…

- Quoi donc ? Demanda Isabel.

- Regarde la tête de Celia ! Elle est totalement épouvantée ! C'est pas la tête d'une fille sous le charme après un baiser torride au marché de la samba !

- Peut-être qu'en fait, Klaus embrasse comme un pied… Supposa Isabel…

- Peut-être… Ricana Vince. Mais quand même… Tu n'as pas parfois l'impression que Celia change de comportement ?

- De… Comportement ? Se liquéfia Isabel.

- ça crève les yeux qu'elle voulait danser avec Cesar, non ? Son prétendu « Roi des ringards »… Ou un truc comme ça. Celia serait schizo comme Liam ?

- Oh non ! sourit Isabel. Mais… »

Elle se mordit les lèvres. Non. Il était trop tôt pour le dire.

Elle se doutait depuis un moment de ce qui se tramait…

La Princesse Celena était vivante, et elle était de retour… Elle en était sûre…

Mais comment prouver que Celia était Celena ?

… Au même moment, la fameuse Celena, désormais nommée Celia, et qui jouait le rôle de sa grande sœur Celisty, devait donc s'avancer sur le piste de danse avec Klaus. Le garçon était rayonnant et souriait avec un air… De danseur professionnel. Celia trouva … étrange … La manière dont Klaus la regardait. Il la dévorait totalement des yeux, à un point que cela la mettait mal à l'aise et la faisait rougir…

« Tu es nerveuse ? Demanda-t-il avec sollicitude avant que la musique ne commence.

- Un… Peu… Murmura Celia, qui ignorait totalement ce qu'il s'était passé à Hanami durant son absence…

- Ne t'en fais pas… »

Il lui chuchota à l'oreille d'un ton chaud comme la braise :

« Laisse toi juste guider par mes mouvements…

- Heiiiin ? » se liquéfia-t-elle.

La musique débuta…

Mon Dieu ! … C'était un tango ! … Tu parles d'un hasard !

Celia se mit à danser, mais en mode pilote automatique.

Elle était totalement… Stupéfiée… Perdue… Et angoissée…

Elle dansait un tango avec Klaus !

La danse la plus torride et sensuelle qu'il soit !

Le garçon la guidait admirablement bien, mais ses gestes brûlants et sa manière équivoque de la frôler la mettait de plus en plus mal à l'aise…

La foule du public était devenue floue, tant Celia avait une multitude de questions et de pensées contradictoires qui tournaient dans sa tête…

Et puis surtout… Elle s'inquiétait pour Cesar. Pourquoi avait-il été arrêté par des gardes ? Et où l'avaient-ils emmené ?

… Cesar… C'était lui qui lui avait appris le tango, et elle ne voulait pas le décevoir !... Alors elle s'appliqua.

Elle dansa de tout son cœur, comme il le lui avait demandé pour le concours…

Elle dansa avec passion, et chacun de ses pas racontait ces journées passées à Tokyo avec Cesar…

Elle dansa aussi pour Celisty. Et pour Yuna. Et pour Kozue.

« Regarde, Maman, où que tu sois… Je suis ta fille… La fille de Kozue Mikazuki… Toi que Hanami a rejeté… Je suis ta fille, je porte ta robe, et ce soir je danse… Moi l'humaine, moi la Japonaise… Je danse au Royaume des fleurs en ta mémoire ! »

Et elle y avait mis tant de cœur que lorsque la musique s'acheva, ce fut un triomphe. Tout le public, debout, faisait une ovation à Celia :

« Bravo !

- C'était merveilleux !

- Tu semblais flotter sur un nuage…Dit Klaus. A qui pensais-tu en dansant ? Demanda-t-il, sa main frôlant drôlement près la poitrine de Celia, alors qu'ils saluaient la foule.

- A ma mère ! » répliqua-t-elle d'un ton net en s'éloignant pour le refroidir.

Mauvais calcul… Elle se retrouva près de Dahlia, qui lui tendit un collier en or :

« Voici ta récompense… Dit-il.

- Je n'en veux pas ! répliqua Celia, des étincelles de fureur crépitant dans les yeux.

- Celisty, ce n'est pas le moment de faire un caprice… Gronda Dahlia.

- Ou bien quoi ? Tu vas me faire taire ? Tout comme tu as fait taire Cesar ? Ou bien je dois m'attendre à disparaître tout comme tu as effacé ma sœur Celena et ma mère, Kozue Mikazuki, du Royaume des Fleurs ? »

L'éclat dans le regard de Dahlia se fit carrément meurtrier. Kip se suspendit de toutes ses forces à son bras lorsqu'il devina qu'une gifle allait partir… Supposant qu'il ne serait pas assez fort, Tony se précipita aussi pour retenir Dahlia…

Celia en profita pour quitter la scène, s'enfuyant loin de son père et de Klaus, qui était de son côté tombé entre les mains de ses fans, Lauren et Brenda en tête…

L'incident était passé inaperçu pour la majorité du public, mais pas pour Luciano et Cynthia, qui du haut de leur perchoir, avaient tout vu :

« Oh non ! Pauvre Celia ! s'exclama Cynthia, devenue pâle…

- Je vais lui parler… Dit Luciano en courant vers les escaliers…

- Je viens avec toi ! » décida la jeune fille ne lui emboîtant le pas.

En arrivant au parc, ils tombèrent sur Isabel et Vince :

« Hé ! Où allez-vous ? Demanda le petit blond.

- Chercher Celia ! dit Luciano.

- Nous croyons qu'elle a des ennuis… Et Cesar aussi ! frémit Cynthia.

- Nous le pensons aussi… » murmura Isabel.

Ils repartirent tous les quatre, et dans leur course, ils croisèrent le trio formé par Kiefer, Liam et Michael…

« T'es devenu le partenaire d'Isabel ? Demanda Kiefer à Vince, qui tenait la main de sa cousine pour qu'elle marche plus vite…

- MAIS NON PAS DU TOUT ! rougit Vince en lâchant la main d'Isabel.

- Liam ! Vient avec nous ! demanda Cynthia en se raccrochant au Prince du Royaume Vert. Celia a des problèmes et tu es celui qui a le plus d'importance politique parmi nous ! »

Liam frémit, interrogeant du regard Luciano.

Ils se comprenaient sans un mot…

Et là, il devina dans ses yeux combien la situation était grave et combien il désirait qu'il vienne aussi…

« D'accord, j'y vais avec vous, décida Liam.

- Moi aussi, dit Kiefer en se glissant mine de rien entre Vince et Isabel…

- Et moi aussi ! s'exclama Michael en suivant le mouvement.

- T'es qui, toi, déjà ? Demanda Isabel en levant un sourcil.

- Le petit ami de Cynthia… Roucoula celui-ci en se glissant près de la blonde.

- Mais noooon ! se récria celle-ci en se planquant derrière un Luciano ébahi…

- Tu connais à peine Celia… Fit remarquer Vince à Michael.

- Mais tu m'as demandé de te remplacer en tant que Prince Knight, non ? Je dois donc obéir aux ordres de Kiefer. Prince Kiefer, m'autorisez-vous à secourir cette gente demoiselle en détresse ?

- Evidemment… Soupira Kiefer en levant les yeux au ciel.

- Ouaiiiis ! hurla Michael en fonçant, le glaive en avant…

- Finalement… T'es pas le seul Prince un peu zinzin du continent… » fit remarquer Isabel à un Liam atterré…

De son côté, Celia avait foncé du côté du château de la valse, à la recherche de Cesar…

Elle courait, le cœur battant, la gorge nouée d'angoisse…

Sa surprise fut totale lorsqu'elle vit arriver en direction inverse…

Olive, seule et paniquée elle aussi, et puisant dans ses forces pour parvenir à manier son fauteuil roulant !

« Olive ! » s'écria Celia, bouleversée, et instinctivement, elle se précipita vers elle pour la serrer dans ses bras…

« J'ai tout vu ! … Murmura la Princesse du Royaume Vert, tremblant, en état de choc, et en tentant de retenir ses larmes… J'ai essayé… De te prévenir… Le plus vite possible… Mais…

- Qu'as-tu vu ? Demanda Celia en effleurant doucement ses cheveux, pour tenter de la calmer…

- J'étais repartie dans ma chambre pour me reposer… Mais je voulais voir ta danse… Alors, je suis allée à la terrasse de ma chambre… Et j'ai vu les gardes qui emmenaient Cesar… Et que… Tu ne pouvais rien faire… Alors… Je suis partie voir où ils l'emmenaient…

- Toute seule ? se récria Celia.

- Il le fallait… Dit Olive avec un regard plus déterminé. Ils sont allés au château de la valse… Et quand ils sont ressortis de là… Cesar portait autour du cou le chardon des bannis…

- Le chardon des bannis… Répéta Celia, terrorisée rien qu'à ce nom…

- Ce collier en forme de chardon signifie que si Cesar ne réussit pas sa mission… Il n'aura plus jamais le droit de revenir au Royaume des Fleurs ! »

… Plus jamais…

… Si Cesar échouait…

Plus jamais de pluie de roses sur la terrasse du château de la valse…

Plus jamais de croche-pattes au Jardin du Tango…

Plus jamais de dessin tracé dans le sable de la rumba…

Plus jamais de danse au Lac de la Valse Viennoise…

Ni de rendez-vous secret dans la loge de la salle des fêtes…

Plus jamais…

… Elle ne reverrait plus jamais Cesar au Royaume des Fleurs !

Anéantie, elle ne réfléchit même pas qu'il y avait un tas d'autres royaumes sur Hanami, sans parler de la Terre … Logiquement, elle aurait pu le revoir ailleurs…

Mais à cet instant, sonnée, sous le choc, Celia comprenait juste qu'on l'avait séparée de Cesar, et qu'on avait confié au Prince une mission suffisamment difficile pour être sûr que s'il échouait, on ne le reverrait plus jamais au royaume des Fleurs !

« … C'est impossible… Murmura Celia, d'une voix blanche… Non, non… Je ne peux pas imaginer… De ne jamais le revoir… Je ne le supporterais pas !

- Il est repartit avec une escorte du côté de la forêt du Fox Trot… Continua Olive… Ils veulent s'assurer qu'il quittera bien le pays !

- Je ne les laisserais pas faire ! s'exclama Celia, les larmes aux yeux… Ou bien Cesar reste, ou bien je pars avec lui ! »

Olive eu un sourire triste et doux :

« Je savais bien que c'est ce que tu ressentais… Je t'en prie, parviens à le faire rester, car sinon tu vas me manquer… Et ne t'inquiète pas pour Celisty… Elle s'en sort toujours !

- … Olive… Murmura Celia, pâle comme un linge en se sachant découverte… Mais comment ?

- Je t'expliquerais si on se revoit ! rit la Princesse du Royaume Vert. Mais pour l'instant va, cours vite, dépêche toi, c'est ton tour de sauver Cesar ! »

Celia hocha la tête, embrassa Olive, et repartit en trombe. Dans sa course, elle croisa Myrtille, qui était à cheval.

« Princesse ! Où allez-vous ? Demanda la garde royale.

- La forêt du Fox Trot ! Vite, Myrtille, je t'en prie, emmène moi là-bas ! »

La garde n'hésita même pas deux secondes, aida la jeune fille à grimper derrière elle, et toutes les deux repartirent au galop en direction de la forêt du Fox Trot…

Lorsqu'elles y arrivèrent, la chance fut de leur côté. Dans une clairière à la vue dégagée, elles aperçurent Cesar, qui était reconduit aux frontières du Royaume par une dizaine de gardes armés jusqu'aux dents.

« … Cesar ! » s'écria Celia du plus loin qu'elle le vit.

Le garçon stoppa son cheval à cet appel…

Myrtille arrêta elle-même leur monture, et aussitôt Celia mit pied à terre, avant de courir en direction de Cesar…

Le garçon voulu la rejoindre, mais fut aussitôt retenu par les gardes qui le cernaient… Il ne pouvait pas se rebeller contre eux, car cela aurait été considéré comme une atteinte au Royaume des Fleurs, et mit en danger Celia…

Celle-ci, pourtant, était bien décidée à le rejoindre, et courait toujours dans sa direction.

« Cesar… Attends… Attends moi !

- Princesse, nous vous demandons de reculer ! ordonna l'un des gardes. Vous ne pouvez pas parler au Prince, il est en mission au service de votre royaume !

- Justement ! s'écria Celia. Je suis la Princesse, et j'annule cette mission ! Relâchez le immédiatement !

- Princesse, nous n'obéissons qu'aux ordres de votre père… Dit le chef des gardes en se faisant menaçant…

- Je vous interdit de vous attaquer à elle ou je vous promets de vous le faire regretter…Jura Cesar avec le regard qui ne plaisantait vraiment pas.

- Tentez un seul de vos tours de magie et c'est tout le royaume de la mer qui en subira les conséquences… » ricana le garde avec un sentiment d'impunité.

La situation s'envenimait…

Celia s'était arrêtée dans sa course, convaincue que si elle faisait un pas de plus, les gardes s'attaqueraient à Cesar…

Lui-même «était descendu de son cheval, mais ne pouvait plus avancer vers elle, tous les fusils des gardes braqués dans sa direction.

Un silence lourd, pesant, stressant, balaya la clairière, les deux jeunes gens condamnés à rester ainsi séparés de quelques mètres qui semblaient l'infini…

«RELACHEZ IMMEDIATEMENT LE PRINCE CESAR ! »

L'ordre avait fusé, claquant et sans appel.

Tout le monde se figea en voyant arriver une véritable petite troupe à cheval.

Luciano en tête, le regard étincelant de fureur et le cimeterre à la main.

Liam à sa droite, à deux doigts de virer Dark.

Kiefer à sa gauche, un éclat meurtrier dans les lunettes…

Derrière suivait Vince, qui servait d'escorte à Cynthia, et Michael, qui pour sa part était chargé de protéger Isabel… Les deux plus jeunes princes semblaient impatients de se jeter dans la bagarre…

« … Mes amis… » murmura Celia, touchée par leur présence…

« … Hé… Si vous vouliez me faire sortir discrètement, c'est raté… » rit Cesar à l'adresse des gardes…

« L'un de ces Messieurs aurait-il l'obligeance de nous expliquer pourquoi le Prince Cesar est reconduit à la frontière ? Demanda Kiefer en ajustant ses lunettes sur son nez.

- C'est un secret d'état. Nous ne sommes pas autorisés à vous répondre, répliqua le garde.

- Le royaume Vert a conclue une alliance financière avec le royaume des fleurs, dit Liam. C'est grâce à mes devises si vous portez une armure et touchez un salaire, alors je vous ordonne d'obéir au Prince Luciano et de laisser le Prince Cesar s'avancer vers nous !

- Altesse, se liquéfia l'un des gardes, si je vous obéis, j'enfreins les ordres et votre royaume devient l'ennemi du notre !

- Je crois que tu n'as pas bien fais ton calcul, mon pote, dis Vince en s'avançant à son tour… Si vous avez le malheur d'abîmer le Prince Cesar et de toucher ne serait-ce qu'à un seul cheveu de la Princesse Celia, vous allez avoir sur le dos le royaume Vert, le royaume de Garadium, l'empire Nezzie, ma principauté Indigo… Oh, et puis, là derrière on a aussi…

- Le royaume Marine ! dit Cynthia.

- Et le royaume de Trèfle ! ajouta Michael en faisant tournoyer son glaive dans la main.

- … Moi, je suis reine de rien du tout. Mais je vous garantis que je peux vous pourrir l'existence aussi bien qu'une armée… » ricana Isabel.

Myrtille secoua la tête en s'avançant vers ses collègues :

« Vous croyez vraiment que ça vaut le coup de faire la guerre à tout le continent de Roserasia juste pour séparer deux adolescents ?

- ça n'a rien à voir ! rougit l'un des gardes. Le Prince Cesar a VRAIMENT une mission de la plus haute importance à accomplir hors du royaume, et si son départ devait être discret, c'est que personne ne devait être au courant !

- … C'est la vérité… Je dois partir en mission… Soupira Cesar.

- Tu déconnes, là ? rugit Luciano.

- Non. Et je le ferais… Parce que j'ai été chargé de retrouver une personne très importante pour Celia…

- … Altesse… Se liquéfièrent les gardes en voyant le secret éventé…

- Cesar… Murmura Celia, le cœur comprimé…

- Laissez moi lui parler, demanda Cesar. Laissez moi parler juste deux minutes à la Princesse Celia, et saluer nos amis. Après, je vous suivrais, je vous l'assure. J'irais accomplir ma mission. Mais laissez moi lui parler… »

… Un silence, lourd, pesant, flotta deux secondes…

« Vous avez entendu ? Laissez les parler ! » gronda Liam en passant en mode Dark le psychopathe…

« Oui, oui, d'accord ! » finirent par céder les gardes, apeurés…

Ils libérèrent Cesar, et il put enfin accomplir les derniers mètres jusqu'à Celia. Elle se précipita vers lui, en larmes et tremblante, et se jeta dans ses bras. Il la serra éperdument et avec protection contre lui, étroitement enlacés sous la lune d'argent et le ciel ourlé d'étoiles…

« Je ne veux pas que tu parte… Je ne veux pas que tu parte… Répéta Celia, éplorée…

- Il le faut… Chuchota-t-il doucement en effleurant ses cheveux d'une main apaisante…

- Alors j'irais avec toi…

- … Non… Je refuse de te faire courir le moindre risque… Tu es bien plus en sécurité ici et avec eux tous pour veiller sur toi…

- … Je m'en fiche des risques… Tout ce qui compte, c'est…

- Ecoutes moi, Celia, chuchota-t-il pour qu'elle soit seule à l'entendre. C'est très important que j'aille là-bas. Pour toi. Et pour Celisty… Il faut que je réussisse…

- Mais où ?... Où est-ce qu'ils t'envoient comme ça ? s'affola Celia.

- L'empire de Basalte. Plus précisément les Montagnes de l'empire. Tous leurs prisonniers sont là-bas…

- Oh non, non, Cesar… Paniqua la jeune fille, mortifiée de peur…

- Je dois délivrer une personne qui est retenue là-bas depuis des années. Si je la trouve… Et qu'elle est en vie…

- … Ils n'en sont même pas sûrs ? … Et tu seras banni si tu ne la trouves pas ?

- Je la trouverais. Tu peux en être sûre. Et je reviendrais. Je reviendrais auprès de toi, je te le jure…

- Prince, il est temps d'y aller ! aboyèrent les gardes dans son dos.

- Je t'aime, Celia… Plus que tout, au-delà de tout… » murmura le Prince amoureusement, dans un souffle ému, déposant un baiser léger et délicat sur les cheveux de Celia…

Ils mourraient d'envie de s'embrasser pour de bon, mais ce premier baiser leur était trop précieux. Ils ne pouvaient pas le partager ici, devant tout le monde… C'était trop intime, important et solennel. Ils ne voulaient se le réserver qu'à eux deux… Alors non, pas cette fois…

Cesar releva la tête, parlant cette fois plus haut pour s'adresser à leurs amis :

« Je vous la confie. Veillez bien sur elle… Prenez soin d'elle… Et prenez soin de vous… »

Les gardes arrivèrent brutalement, l'arrachèrent à ses bras…

Ce fut un déchirement…

Celia se fit violence pour s'obliger à relâcher Cesar, s'éloigner de lui, mais elle ne pouvait que le regarder peu à peu se diriger avec son escorte vers l'autre bout de la clairière…

Cynthia s'approcha doucement, et entoura Celia de ses bras pour la soutenir…

« Y'a pas de problèmes ! lança Michael, goguenard, à Cesar. On va bien veiller sur Celia !

- Ouais ! Qui va à la chasse perd sa place ! rit Vince.

- … Et fais attention à ne pas froisser ta veste… Sourit Kiefer…

- Je te préparerais ton plat préféré à ton retour ! » sourit aussi Liam, ayant zappé sur le mode Bisounours…

Cesar se retourna au loin dans leur direction, et répliqua d'un large sourire imbécile :

« Je veux aussi un smack magique de mon Luciano préféré à mon retoooour ! roucoula-t-il.

- Ignoble pervers ! » répliquèrent Luciano et Celia d'une seule voix, aussi rouges l'un que l'autre.

La seconde d'après, la silhouette de Cesar disparaissait avec son escorte dans la forêt.

« … J'ai rien dit… Murmura Celia, anéantie… Il a le collier des bannis… Et je l'ai laissé partir… J'ai rien dit…

- Je suis certaine qu'il va réussir et revenir… Affirma Cynthia en lui tapotant l'épaule pour la soutenir…

- … Il me l'a dit… Il m'a dit qu'il m'aimait… Et moi… Moi je n'ai rien répondu… Rien… Pas un mot… Rien du tout… Rien du tout ! » répéta-t-elle, fondant en larmes.

Les Princes se sentirent mal à l'aise…

Il fallait être honnête : tous, plus ou moins, avaient tentés leur chance auprès de Celia, ou de Celisty, toutes deux jouant une seule personne…

Alors bien sûr qu'ils étaient amis avec Cesar…

Et bien sûr qu'ils avaient compris qu'il était en train de naître des sentiments particuliers entre Celia et lui… Bien mieux que Celia elle-même, complètement perdue dans ses sentiments…

Mais l'idée que rien n'était encore perdu avec elle, et que chacun d'entre eux avait encore sa chance, jetait un sacré trouble dans le groupe…

… Comme si ce n'était déjà pas assez compliqué entre certains d'entre eux…

« Je pense qu'il serait plus raisonnable que ce soit moi qui raccompagne la Princesse Celia jusqu'à sa chambre… Dit Myrtille en ressentant cette drôle d'ambiance. Elle a besoin de se remettre de ses émotions. Venez, Princesse…

- … Oui » soupira Celia en la suivant d'un pas d'automate.

Lorsqu'ils la regardèrent partir à cheval avec Myrtille, les autres remarquèrent que Celia avait un regard perdu, fragile et blessé…

… Comme si un ressort s'était brisé en elle…

« … Quel idiot, ce Cesar, grinça Isabel entre ses dents… Il aura donc réussit à la faire pleurer… Ah, ça me fout la haine, je rentre à la résidence Nezzie !

- Permettez que je vous accompagne puisque c'est mon devoir de Prince Knight… Roucoula Michael.

- … A l'essai pour le moment … Précisa Kiefer d'une voix acide.

- Ne t'en fais pas cousiiiin… Rit Isabel en partant avec Michael. S'il m'approche de trop près je lui fais le coup du sécateur de Liam !

- Oooouh ! » pâlit Vince à ce souvenir.

Liam ne répondit rien, le visage préoccupé…

Il y avait à nouveau une gêne, une tension lourde et pesante, entre Luciano et lui, et ils se mirent à marcher en tenant leurs chevaux par la bride pour retourner à la résidence secondaire du royaume Vert, suivis par une Cynthia tout aussi mal à l'aise… Kiefer et Vince lui prirent chacun un bras pour la rassurer, et la jeune fille esquissa un léger sourire de remerciement…

« … Je déteste les Au revoirs… » dit Liam tout haut d'une voix triste et lasse, dans une terrible phrase à double sens…

« … Altesse… A ce propos… Murmura Luciano, gorge nouée…

- … Si tu as quelque chose à dire… Je crois que c'est maintenant… » répondit Liam d'un ton calme, sans colère, mais avec une pointe de douleur qui dissimulait difficilement son cœur brisé…

Luciano prit une inspiration avant de lui faire une annonce, la voix rauque :

« Altesse… J'ai reçu une communication par hologramme avec mon père, aujourd'hui… Au sujet de mon frère aîné, le prince Lorenzo… Alors qu'il participait à un tournoi de joutes… Une lance lui a traversé la poitrine de part en part… »

Les autres furent effarés à ce récit :

« Oh mon Dieu ! s'exclama Cynthia, blême… Est-ce qu'il… ?

- Non, non, il a survécu ! la rassura Luciano. Il a eu beaucoup de chance, mais… Sa convalescence va être longue… »

Il se tourna à nouveau vers Liam.

« … Lorenzo est le futur Roi de Garadium. Mon père m'a demandé de rentrer au pays afin de veiller sur mon frère jusqu'à ce qu'il ait surmonté cette épreuve… Cela va durer des semaines… Peut-être des mois… »

Liam hocha la tête pensivement, marquant un silence triste mais approbateur…

« … Je crois que je serais sans cœur si je t'interdisais de retourner à Garadium… Je sais mieux que personne ce que l'on ressent lorsqu'un membre de sa famille est blessé…

- … Alors…

- On dirait que ton mandat de Prince Knight vient d'expirer, Luciano… » constata Liam avec un sourire qu'il voulait insouciant, mais qui trahissait tellement sa souffrance intérieure…

« Mais Altesse… Je ne peux pas vous laisser, la Princesse Olive et vous, sans protection… Se liquéfia Luciano.

- ça iraaaa… Tenta de le rassurer Liam. Les candidats au titre de Prince Knight ne manquent pas… Tiens, par exemple… Vince, puisque tu as quitté cette fonction pour Nezzie, ça te dirait de travailler pour le Royaume Vert ?

- Non ? Sérieusement ? se récria le petit blond.

- ça m'évitera de chercher… Rit Liam.

- Waow, trop cool ! s'exclama Vince, levant les bras en l'air et des étoiles dans les yeux…

- Ouais… Troooop cool… Grinça Kiefer entre ses dents.

- Eh bien cette question est réglée », conclue Liam, satisfait, en pensant être parvenu à rendre le moins douloureux possible le départ de Luciano…

Mais le beau brun n'avait pas encore tout dit…

« Altesse… Ajouta-t-il difficilement… Il faut aussi que vous sachiez… Que mon frère, avant sa blessure… Devait participer aux championnats du monde de danse, au Royaume des Amandes… Et de ce fait, mon père m'a également demandé de le remplacer afin d'y représenter le Royaume de Garadium…

- Les championnats du monde… On dirait que tu tiens là une chance de prendre une revanche… Sur ton passé… Rit Liam avec plus de difficulté, gêné… Et qui sera ta partenaire ?

- Eh bien… »

Luciano se tourna en direction de Cynthia…

« M … Moi ? rougit la jeune fille, le cœur battant…

- Si tu veux bien…

- Oui ! s'exclama-t-elle, les yeux pétillants de bonheur. Oui ! Mille fois oui ! Merci Luciano ! » répéta-t-elle en se jetant dans ses bras…

Liam observa la scène sans mot dire, son regard parlant pour lui, et Luciano sembla deux fois plus gêné, Cynthia entre ses bras…

« Il faut que je prévienne mon manager ! dit-elle, enthousiaste. Et mon attachée de presse… Oh, mais je dois aussi préparer une tenue… Il faut que je retourne à ma résidence…

- Si tu veux je te raccompagne, dit Vince, comme ça on passera voir Olive ensemble…

- Oui ! Bonne idée ! Merci Vince ! »

Ces deux là repartirent aussitôt à cheval, tout contents de leur soirée, en plantant là un Liam déchiré, un Luciano désolé, et ce pauvre Kiefer qui tenait la chandelle…

« … Et quand partez-vous ? Demanda Liam, gorge nouée…

- Demain, le temps de préparer nos affaires…

- Si vite ? s'étonna Kiefer, les yeux ronds.

- Ah oui… D'accord… Commenta Liam d'un ton qu'il voulait le plus banal possible, mais qui sonnait trop triste…

- … Altesse… Il y a autre chose que je dois vous préciser… Articula difficilement Luciano, de plus en plus mal à l'aise…

- Eh bien ça en fait, des nouvelles ! dit Liam avec un rire forcé.

- Altesse… J'ai appris… Que le Prince Klaus serait également présent aux championnats du monde… Il remet son titre en jeu… Et… J'ignore avec quelle partenaire mais… La confrontation me semble inévitable…

- … Inévitable… Répéta Liam, amer…

- … Liam ! dit Luciano spontanément, le cœur serré. Il faut que tu saches…

- Je crois que je SAIS assez de choses, coupa Liam, sévère, et en se moquant que Kiefer assiste à cette scène. Tu as décidé de partir et je ne ferais rien pour te retenir…

- … Ce que tu as vu n'est pas ce que je ressens… » tenta d'expliquer Luciano en s'avançant vers Liam, mais celui-ci recula de dix pas.

« Tu n'en n'a pas terminé avec ton passé, répliqua le Prince Vert, calmement mais triste à mourir… En apprenant que Klaus serait présent aux championnats du monde, non seulement tu pars le rejoindre là-bas, mais en plus tu choisis de te confronter à lui avec Cynthia…

- … C'est parce que je n'ai jamais eu d'autre partenaire…

- Non, Luciano. C'est parce que tu voulais te retrouver entre Cynthia et Klaus, comme avant…

- … Laisse moi t'expliquer…

- Je crois qu'il n'y a plus rien à dire, répondit Liam froidement. Au fond… C'est bien mieux que tu partes. Le temps et la distance… C'est ce dont j'ai besoin… Et toi aussi…

- Est-ce là ta décision ? demanda-t-il, effondré…

- Si tu étais sûr de toi, tu ne serais pas allé le rejoindre dans la forêt… Tout comme tu n'irais pas aux championnats.

- J'imaginais… Que tu avais bien plus d'estime pour moi… Murmura Luciano, déçu…

- Moi aussi… Aussi, voilà le dernier ordre que tu recevras de moi : pars. Fais ce que tu as à faire, rejoins le si tu veux… Mais oublie moi.

- A vos ordres, votre Altesse ! » répliqua Luciano d'un ton aigre, en s'inclinant en une révérence ironique, avant de grimper sur son cheval, et de partir avec des yeux étincelants de fureur… Il ne se retourna pas une seule fois dans sa course…

« C'est vraiment ce que tu veux ? Demanda Kiefer, complètement décomposé après avoir assisté à cette vraie scène de rupture…

- Non. Mais je ne vais pas m'humilier à lui dire, grinça Liam, blessé. J'ai assez encaissé pour aujourd'hui…

- Tu fais tout pour éviter la confrontation… Soupira le futur empereur de Nezzie…

- Je t'en prie, Kiefer, tu n'as rien fais pour retenir Vince non plus… Fit remarquer Liam.

- Vince n'est pas partit fâché contre moi, ni pour rejoindre quelqu'un d'autre. Il a trouvé un moyen de faire en sorte que Nezzie ne soit pas lésé, et il ne savait même pas où il irait avant que tu lui propose le poste vacant de Luciano…

- … Et donc ?

- Si quelqu'un a un compte à régler avec Klaus, ce n'est pas Luciano. C'est toi, Liam. Tu as toujours évité la moindre compétition avec lui, mais les faits sont là : si tu ne te bouges pas, Luciano va repartir pour de bon avec Klaus…

- Je ne peux pas être sur tous les fronts ! s'exclama Liam. Olive a besoin de moi…

- Liam, j'ai le plus grand respect pour toi, et le plus grand respect pour ta sœur. Mais c'est trop facile de te servir d'elle comme excuse dès que tu veux éviter de te battre pour quelqu'un d'autre…

- Me battre… Pour quelqu'un d'autre ? Répéta Liam, comme sonné…

- Je te laisse réfléchir là-dessus… Et crois moi, ça ne sera pas du luxe… », dit Kiefer en levant les yeux au ciel, avant de le laisser seul au milieu du chemin… Qui était tout près du Jardin du Tango. Liam hésita, puis s'avança en direction des parterres de fleurs… Il tenta de se reprendre, et de réfléchir comme Kiefer le lui avait conseillé…

… Non… Il ne voulait pas perdre Luciano…

Mais il ne pouvait pas non plus pardonner aussi facilement ce qu'il avait vu…

… Et Klaus… C'est vrai qu'il avait toujours évité la confrontation avec lui…

… Mais aujourd'hui…

Il avait cerné sa nature, en le voyant avec Luciano, puis danser avec Celia…

… Danser !

… Liam avait trouvé sa réponse.

… Pendant ce temps là, Myrtille avait raccompagné Celia jusqu'au palais où se situait « sa » chambre…

« Ça va aller, Princesse ? S'inquiéta la garde.

- Oui, merci… Murmura tristement la jeune fille. Faites attention à vous, votre bébé est pour bientôt, n'est-ce pas ?

- En fait, je suis même en retard, sourit Myrtille en posant une main sur son ventre. Il doit être trop bien, là-dedans…

- Je veux que vous preniez vos congés dès maintenant ! s'exclama Celia. Vous ne devez plus monter à cheval, ni porter une armure, alors que vous pouvez accoucher d'un jour à l'autre, c'est dangereux pour votre enfant !

- Entendu, sourit la garde… Ah là là votre mère m'a grondé de la même manière quand je me suis engagée dans la garde royale à 14 ans…

- Et elle avait raison ! » sourit faiblement Celia…

Elle entra seule dans la chambre, et referma derrière elle le verrou…

« … Surpriiiise ! s'écria Celisty joyeusement en arrivant de la terrasse, déguisée en servante, et un énorme paquet de pop corn dans les bras. Alors ? Tu as cartonné avec ton tango ?

- Oui… Murmura faiblement Celia, tête basse, en replongeant dans son chagrin…

- Mais c'est génial ! s'exclama Celisty, triomphale. You hoooou ! s'écria-t-elle en sautillant comme une pom pom girl… Tu es la meilleure, je savais que je pouvais compter sur toi !

- … Il est partit… Dit Celia en relevant la tête, pâle comme un linge et les yeux pleins de larmes…

- Qu … Quoi ? demanda Celisty en se figeant dans ses gestes.

- … Cesar… Ils l'ont envoyé en mission… Dans les montagnes de l'empire de basalte…

- Comment ça, l'empire de basalte ? se récria Celisty. On m'avait dit le royaume des pommiers !

- C'est nous, les pauvres pommes… Ricana amèrement Celia. Ils lui ont collé le chardon des bannis, et ils l'ont reconduit jusqu'aux frontières du royaume… Et moi … J'ai rien fais… J'ai pas réussit à le faire rester ici… Ni à partir avec lui…

- Oh, Celia… Jamais Cesar ne voudrait que tu te mettes en danger… Dit Celisty en allant vers elle…

- Oui… C'est ce qu'il m'a dit… Et il m'a dit aussi… Qu'il m'aimait… Et moi… J'ai rien dis… Pleura Celia, rien, pas un mot… J'ai rien dis… Et s'il ne revient pas… S'il ne revient pas…

- Il reviendra… Lui promit Celisty en la prenant doucement dans ses bras…

- Quand il a disparu au loin… Mon cœur s'est serré si violemment et si fort… Suffoqua Celia dans ses larmes… J'ai mal, si mal, ça fait tellement mal… C'est inhumain comme j'ai mal…

- Si tu as besoin de pleurer, ne te retiens pas, dit doucement Celisty. Il ne supporterait pas que tu te tortures ainsi… Pleure… Pleure autant qu'il le faudra… Tu as été là pour moi, je serais à tes côtés… Je serais là jusqu'à ce que Cesar revienne… »

Celia ne parvenait plus à endiguer ses larmes, et elle fondit en sanglots dans les bras de Celisty. Elle pleura et pleura encore, toute la nuit, sans parvenir à s'arrêter, hurlant le nom de Cesar… Celisty parvint à la convaincre de se reposer un peu, mais Celia ne cessa pas pour autant de pleurer, même dans son sommeil, elle était agitée de spasmes, de larmes et de convulsions… Elle pleura tant et si fort qu'à la fin la gorge lui brûlait car elle avait une extinction de voix. Alors Celia continua de pleurer, en silence, le visage enfoui dans un oreiller, jusqu'aux premières lueurs du matin… Là, enfin vaincue, elle s'endormit pour de bon…

Celisty, elle, avait une tête de zombie après cette nuit blanche à veiller sur une Celia totalement anéantie, dévastée, en miettes… Son désespoir ne pouvait que la toucher. Elle avait toujours prétendu vouloir protéger Celena, mais en vérité, que ce soit il y a quinze ans ou maintenant, elle n'avait rien fait pour lui éviter d'être malheureuse…

« Princesse ! dit Kip en se glissant dans la chambre. J'ai finalement réussit à calmer la colère de votre père, mais il souhaite vous parler… Hein ? Que s'est-il passé ici ? » se figea le koala de stupeur.

« On lui a brisé le cœur, et c'est ma faute… Dit Celisty en effleurant les cheveux de Celia, étendue sur le lit. Je n'ai pensé qu'à moi, sans me soucier de ce qu'il leur arriverait, à Cesar et elle … Il est temps que je prenne mes responsabilités…

- Qu'allez-vous faire ? Frémit Kip.

- Parler franchement à mon père… » dit Celisty avec un regard déterminé.

Semaine 5 – Dimanche

Celisty frappa à la porte du bureau de son père.

« … Entrez ! » ordonna celui-ci de sa voix rauque…

« … Ah, Celisty… Je voulais justement te parler après le scandale que tu as fais hier soir… Dit calmement Dahlia avec un sourire en coin un peu forcé…

- … Hier soir ? Frémit Celisty, qui n'avait rien vu du bal…

- Je commence par quoi ? La robe de ta mère ? Les reproches que tu m'as faits ? Ou quand tu t'es opposée au départ du Prince Cesar…

- Tu m'avais dis qu'il irait au royaume des Pommiers, pas à l'empire de Basalte ! répliqua Celisty du tac au tac.

- Cette mission devait rester secrète… Tant sa nature est… Délicate pour le royaume des fleurs…

- Allons, c'est ridicule ! Cesar n'a jamais été une menace pour le royaume ! s'écria Celisty.

- Lui, non. Mais la personne que je lui ai demandé de retrouver, de délivrer et de ramener ici, et certainement l'une de celles que je n'aurais jamais pensé revoir…

- … Tu parles de… ? pâlit Celisty, sans parvenir à finir sa phrase.

- Quinze ans là-bas… J'estime que c'est assez payé…

- C'est pour cela que Cesar porte le chardon des bannis ? S'il échoue sa mission il restera lui aussi dans les geôles des Eldweens… Frémit Celisty.

- C'est un sacrifice que ce garçon a accepté pour toi, Celisty…Faut-il qu'il soit épris de toi ! dit Dahlia en levant les yeux au ciel…

- … Ce n'est… Pas la vérité… Murmura Celisty, mal à l'aise. Je t'assure qu'il n'y a rien d'autre que… De l'amitié entre lui et moi…

- Tant mieux ! dit le Roi avec un soupir soulagé… Puisque j'ai une autre nouvelle à t'annoncer… Ta danse a fait sensation, hier soir… A tel point qu'un Prince, éblouit, m'a présenté officiellement ta demande en mariage…

- Ma… Quoi ? se récria Celisty, sous le choc.

- Je te rassure, ce n'est pas le prince Cesar. Ni le prince Klaus, il doit partir au royaume des amandes disputer les championnats du monde avec une nouvelle partenaire dont j'ai oublié le nom…

- … Le prince… Klaus… A une nouvelle partenaire ? Demanda Celisty, anéantie, en voyant le sol s'ouvrir sous ses pieds…

- De toutes façons, il en a pour un an à régler sa séparation de la Reine Cynthia. D'ailleurs elle aussi part pour les championnats du monde, mais avec comme partenaire le Prince Luciano. Il semble que ce soit lui qu'elle épousera, finalement…

- … Cynthia… Et Luciano ? … Répéta Celisty, de plus en plus choquée et dévastée…

- Je pense que ce serait bien si nous organisons ton mariage avant le leur… Mais je vais étudier cette proposition que j'ai reçue pour toi. Je ne veux pas te choisir un époux qui fera ton malheur… Une Princesse de ton rang mérite ce qu'il y a de mieux.

- … Evidemment… » grinça Celisty.

Elle aurait dû s'y attendre. Son père avait fait un mariage d'amour, mais cette union avait finie en tragédie. Pour elle, il avait décidé un mariage d'intérêt… A être malheureuse… Autant être malheureuse et riche…

« … Et si jamais… J'éprouvais des sentiments pour un autre homme que celui auquel tu me destines ? osa-t-elle demander.

- Eh bien j'ose espérer que ce garçon est prince, roi ou empereur et que son royaume est de taille à rivaliser avec le nôtre…

- Même un prince désargenté tu n'en voudrais pas ? s'étrangla-t-elle.

- Si ce garçon n'apporte rien je n'ai aucun intérêt à te donner à lui…

- Eh bien au moins ça a le mérite d'être clair… Grinça Celisty.

- Ma fille, c'est de ton avenir qu'il s'agit. Et je préfère savoir à l'avance si tu accepteras l'époux que je te choisirais … »

Celisty réfléchit à toute allure… Klaus la laissait tomber. Luciano partait avec Cynthia. Klaus avait choisit Olive… Et Leiko était d'un autre monde… Elle n'avait plus rien à espérer. Mais Celia…

« Père… J'accepterais l'époux que vous me donnerez, dit-elle enfin. Peu importe votre choix, je le prendrais pour mari…

- V… Vraiment ? S'étonna Dahlia, les yeux ronds.

- Mais à une condition… Ajouta Celisty, le regard déterminé. Laissez le prince Cesar revenir au royaume des fleurs, même s'il échoue sa mission…

- Ton cher ami… Grinça Dahlia.

- Je ne vous le demande pas pour moi ! s'exclama Celisty. Le prince a des sentiments pour… Une de mes amies… Et je ne veux pas qu'ils soient séparés ! Mariez moi dès maintenant si vous le voulez, expédiez moi à l'empire de Corail si ça vous arrange, faites en sorte que je ne vois plus jamais Cesar si ça vous rassure, mais ne le bannissez pas du royaume des fleurs ! »

Le Roi demeura quelques secondes pensif, avant de répondre :

« … Je ne sais pas pourquoi, mais tu m'as l'air sincère… Très bien, dit-il, faisons un accord. Le Prince Cesar sera autorisé à revenir au royaume des fleurs, quel que soit le résultat de sa mission. En échange, Celisty, tu t'engages à épouser sans discuter l'homme que je te choisirais le moment venu…

- Je m'y engage… » affirma-t-elle sans se défiler, avec un courage et un aplomb sidérant.

« Sors de mon bureau, maintenant, s'il te plait… Demanda Dahlia en se plongeant sans sa paperasse… Quand tu me regardes ainsi… J'ai l'impression de voir ta mère…

- J'espère que j'aurais une fille, pour que tu la voies encore longtemps ! » lança Celisty en claquant la porte.

Dans le couloir, elle ravala ses larmes avec dignité. Elle avait été forte et courageuse… Enfin.

Son père pouvait bien la marier à un macaque, elle s'en fichait…

Grâce à son choix, Cesar avait gagné des chances de revenir auprès de Celia, et ils seraient heureux tous les deux…

… Mais…

Celisty frémit.

Si Cesar ne se bougeait pas, il ne lui restait de toutes façons que cinq ans à vivre. C'était cher payé de passer toute sa vie avec un homme qu'elle n'aimait pas, si Cesar ne restait que cinq ans avec Celia !

« Ah non ! fulmina Celisty intérieurement. T'as pas intérêt à nous planter, le ringard ! »

Elle était repartie pour rejoindre Celia, lorsqu'en chemin, son cœur se comprima. Elle vit Luciano, seul, arriver à sa rencontre, revêtu d'une très sexy tenue de voyage, qui, plus que jamais, lui donnait des allures de corsaire…

« … Oh… B … Bonjour, Luciano… Bégaya Celisty, impressionnée…

- Salut. Je suis venu voir comment tu allais, depuis hier…

- … Hier… »

Elle avait vu Celia se vider de toutes les larmes de son corps et crier jusqu'à ne plus en avoir de voix…

« … Tu as des cernes… Remarque Luciano en effleurant sa joue de sa main gantée de cuir…

- Ah… Rougit-elle. Sans doute dormirais-je mieux ce soir…

- Si tu veux devenir une grande danseuse, tu dois avoir un rythme de sommeil plus régulier, soupira Luciano.

- Oh… Ai-je l'honneur de recevoir une leçon de danse de Maître Luciano Barbosa ? Rit doucement Celisty.

- Comme si je n'étais pas assez occupé… Soupira-t-il.

- C'est vrai… Tu ne perds pas ton temps avec les amateurs… Murmura Celisty d'un air plus triste…

- N … Non ! bégaya Luciano. Celia… Jour après jour, je t'ai vu progresser et… Après ta danse d'hier soir, je peux témoigner combien tu t'es entraînée…

- Oui… Sourit Celisty en pensant à Celia… Je me débrouille pas mal, n'est-ce pas ?

- Heu … Oui… Tu danses bien, très bien…. Dit nerveusement Luciano.

- Grrrr ! Tu te moques de moi ! bouda Celisty. Si tel est le cas… »

Son regard crépita de flammes…

« Hé, Luciano… Sois mon partenaire ! »

… Elle l'avait dit !

… Pour la toute première fois de sa vie…

… Elle avait enfin osé… Exprimer…

… Ce qu'elle ressentait vraiment…

Mais la réponse ne fut pas celle espérée…

« Quoi ? Demanda Luciano, une lueur perdue traversant son regard.

- Hein… Tu ne veux pas ? Demanda Celisty, déçue…

- Non, ce n'est pas ça… Mais… Je ne peux pas… »

Evidemment…

Ce n'est pas pour rien que Klaus était partit aux championnats sans elle…

Comment avait-elle put espérer n'avoir ne serait-ce qu'une infime chance de soutenir la comparaison avec Cynthia ?

Cynthia, la déesse de la danse…

… Et elle, malgré tous les efforts de Celia, serait toujours considérée comme la pire danseuse du continent…

« … Oui. Tu ne peux pas. » murmura-t-elle tristement…

Luciano s'agita nerveusement, rougissant un peu…

« En fait, il y a quelque chose que je voulais te dire…

- Qu'y a-t-il ?

- Tu veux bien… Te promener avec moi ? Allons jusqu'à l'océan.

- … Oui, d'accord… » dit Celisty en hochant la tête.

Ils repartirent ensemble jusqu'à la plage de la rumba, demeurant silencieux, un peu gênés, tout le long du chemin. Ils marchèrent ensuite sur le sable, qui crissait et se dérobait sous eux, le marquant de leurs traces de pas jusqu'au bord du rivage. L'océan était anormalement calme. C'est à peine si l'on entendait le roulis de l'eau. Le soleil du matin s'étendait sur le ciel pur et apaisé… Un léger vent égrenait dans l'air les fragrances de l'océan…

« … Celia… Murmura enfin Luciano, la voix grave…

- … Oui ? Demanda Celisty, le cœur serré…

- Je retourne au royaume de Garadium.

- Tu vas donc le traverser, cet océan… Répondit-elle calmement, sans laisser paraître sa tristesse.

- Lorenzo a été blessé… J'y retourne pour m'occuper de lui. Et pour participer aux championnats du monde de danse, qui auront lieu au royaume des Amandes. J'irais avec Cynthia…

- J'en ai entendu parler… Murmura Celisty du ton qu'elle voulait le plus banal possible…

- J'ai arrêté pendant longtemps la danse… Je vais pouvoir mesurer quel est vraiment mon niveau…

- Tu vas être confronté à de sérieux adversaires… J'ai appris que Klaus serait aussi présent avec une nouvelle partenaire… »

Luciano frémit…

« J'aurais juré… Que c'est toi qu'il aurait invité, Celisty…

- Le Prince parfait avec la pire danseuse du continent ? Allons ! dit-elle avec un rire forcé. Mais… J'espère que de ton côté, tu n'as pas choisis Cynthia uniquement pour voir le visage de Klaus se décomposer…

- Je voudrais savoir… Ce que tu en penses… Demanda Luciano, mal à l'aise…

- Oh, eh bien… Ce n'est pas comme si tu étais mon partenaire, ironisa Celisty. Tu dois faire ce que tu veux. »

Luciano sembla un peu déstabilisé.

« … Tu le penses vraiment ? »

Elle secoua la tête avec un sourire d'excuses.

« Pardon. Je crois que je voulais être juste un peu méchante.

- … Non, je comprend, dit Luciano. Moi non plus je n'aurais pas apprécié…

- Je sais que tu réussiras, Luciano… Sourit Celisty. Que vous réussirez, Cynthia et toi… Et je vous souhaite vraiment bonne chance… Dit-elle sincèrement.

- Merci, Celia… Répondit le garçon avec un regard plus tendre…

- J'ai hâte de savoir quels seront tes résultats !

- Oui ! Tu seras la première à qui je le dirais… »

Une vague plus forte agita l'océan, avant de se briser sur les rochers dans un grand bruit…

Celisty voulu tourner la tête dans cette direction, et c'est alors que Luciano se pencha soudainement vers elle…

Délicatement, par surprise, il déposa un léger baiser sur ses lèvres…

Juste un effleurement d'à peine une demi seconde, comme suspendu en l'air, mignon et innocent…

Celisty n'eu même pas le temps de comprendre que Luciano repartait en courant, criant au loin dans sa course :

« … C'est le smack magique que j'ai promis à Cesar ! Tu lui donneras de ma part si je ne suis pas là à son retour ! »

Celisty ne répondit rien, complètement estomaquée, avec des yeux ronds comme des billes…

« … Oh, la vache ! » finit-elle par lancer, une goutte de gêne descendant sa tempe…

Lorsqu'elle regagna enfin sa chambre au palais, Celia était réveillée… Elle était recroquevillée sur elle-même, sur le lit, serrant contre elle l'oreiller avec un regard perdu et fragile de petite fille…

… Celena…

Sa sœur aînée eu un frisson avant de s'en approcher…

« … Celia ? … Je peux faire quelque chose pour toi ? … Tu veux prendre ton petit-déjeuner ? Un bon chocolat chaud…

- … Pas faim… Répondit-elle, la voix cassée…

- Je comprends… »

Celisty se posa sur le lit comme un oiseau qui rentre au nid. Elle s'allongea à moitié sur le matelas, et posa sa tête dans ses bras repliés.

« Si tu le permets… Je crois que je vais pleurer un peu aussi… Dit tristement Celisty.

- Pour… Quoi ? S'inquiéta Celia en effleurant ses cheveux d'une main protectrice…

- Klaus part pour les championnats du monde avec une autre fille… Et rien que pour l'embêter, Luciano y va aussi avec Cynthia… » Lui résuma-t-elle, sans lui préciser le pire, l'accord qu'elle avait passé avec son père pour sauver Cesar…

« Je suis… Désolée… Compatit Celia… La voix terriblement enrouée, et triste elle aussi de ces nouveaux départs… Alors… Tu as des sentiments… Pour Klaus … Ou Luciano ? Demanda-t-elle en croyant enfin voir ce mystère résolu… Et avec un petit pincement au cœur car elle aussi avait de l'affection pour les princes…

- Je ne sais plus… Murmura Celisty, perdue… Je crois que j'ai toujours été amoureuse de Klaus… Et en même temps… J'ai toujours éprouvé une attirance irrésistible pour Luciano, mais…

- Mais… ?

- Je crois que j'ai tout foutu en l'air… Pendant ton absence sur terre, Klaus m'a embrassé, et il m'a demandé d'être sa partenaire… Dit-elle, en oubliant de préciser tout ce qu'elle avait fait d'autre avec Klaus… Mais j'ai refusé… Et là, Luciano vient de m'embrasser aussi… Mais il est partit sans moi…

- HEEEEIN ? se récria Celia, abasourdie, en retrouvant toute sa voix.

- Ah, oui… Et Kiefer m'a aussi embrassé dans les écuries juste après ton départ… Ajouta Celisty…

- Tu es en train de me dire que dans la même semaine… Tu es sortie avec trois princes différents ? demanda Celia, sous le choc.

- Mais tu m'avais dis d'être gentille et poliiiie… Voulu se justifier Celisty.

- Oui. Gentille et polie. Pas de faire le tour du monde de la galoche ! s'exclama Celia, sidérée.

- Parce que toi, si trois des plus beaux mecs de la Terre voulaient t'embrasser, tu dirais non ?

- Ben non ! … Heu oui… Heu… Ne me mets pas dans le même sac que toi, hein ! Techniquement, aucun prince ne m'a embrassé !

- Techniquement, hein ? Ricana Celisty.

- Je me suis appliquée à avoir une conduite exemplaire ! J'ai tout fait pour te racheter une conduite et améliorer tes rapports avec les gens, et toi tu ruines tous mes efforts en préférant t'entraîner à l'échange de salive plutôt qu'à la danse !

- … Ce que vous êtes sérieux, vous les terriens, soupira Celisty… Vous avez une liberté incroyable par rapport à Hanami mais vous êtes incapables de vous amuser !

- Je ne joue pas avec les sentiments ! rectifia Celia. C'est trop sérieux pour s'amuser avec… Je ne peux pas envisager d'embrasser un garçon juste par jeu… Je me mentirais et je pourrais le blesser… »

Celisty eu un triste sourire…

« … Et après ? De toutes façons, j'ai joué, mais j'ai perdu… Klaus et Luciano sont partis… Kiefer s'en fiche de moi… Je n'ai plus qu'à pleurer…

- … Celisty… » murmura Celia, désolée…

Les deux filles sursautèrent lorsque quelqu'un frappa à la porte.

« J'arriiiive ! » dit tout haut Celisty en revenant à la vie, se levant en un bond avant de recouvrir Celia d'une montagne de couvertures…

Celisty se dirigea ensuite vers la porte, qu'elle ouvrit avec un sourire de façade :

« … C'est à quel sujet ?

- Un courrier vient d'arriver pour vous, votre Altesse… Dit la servante en lui remettant la lettre…

- Merci beaucoup… Tenez, très chère ! » dit Celisty en donnant à la servante l'un de ses accessoires magiques pour qu'elle parte plus vite…

La porte se referma et la servante se retrouva dans le couloir avec une broche en forme d'étoile qui valait neuf millions de « tulipes »…

« … J'ai besoin d'un petit remontant… » dit-elle, pâle comme un linge, en enlevant son tablier…

Dans la chambre, Celisty ouvrit l'enveloppe en retournant vers Celia…

« … Alors ? » demanda celle-ci en émergeant de sous les couvertures…

Le regard de Celisty s'agrandit de surprise :

« Ça alors… Murmura-t-elle… ça vient… Du royaume des Amandes ! Ecoutes bien :

Son Altesse le Prince Harmony du Royaume des Amandes

Et son Altesse la Princesse Melodie du Royaume des Noix

Ont l'honneur d'inviter à la célébration de leur union

Ainsi qu'aux championnats du monde de danse

Qui auront lieu dans le cadre des festivités de la noce,

Son Altesse la Princesse Celisty du Royaume des Fleurs

Ainsi que le partenaire de son choix… »,

lit-elle en agitant les deux tickets d'invitation qui se trouvaient aussi dans l'enveloppe…

« … Mais oui ! s'exclama Celia, ravie. J'ai… Sympathisé, hem ! … Avec Melodie… Elle m'avait promis de m'inviter à son mariage, et je devais y aller avec Cesar… Même si je n'aimais pas la manière dont elle lui tournait autour… Ajouta Celia d'un ton plus grinçant.

- Sacré Cesar… sourit Celisty. Même absent, son charme ringard fait encore parler de lui…

- Son charme ringard te sauve la mise ! rectifia Celia. Tu te rends compte ? Tu as une invitation pour les championnats du monde ! Tu vas pouvoir aller au royaume des Amandes ! Il te reste encore une chance de devenir la partenaire de Klaus… Ou, si ça ne marche pas avec lui, peut-être avec Luciano… Si tu les aime vraiment… Celisty, tu dois absolument les rejoindre !

- Mais c'est avec Cesar qu'on m'attend là-bas… » gémit-elle en cherchant encore à se défiler…

Celia regarda plus attentivement les invitations…

« Il y en a une au nom de la Princesse Celisty, mais l'autre porte juste l'inscription pour le partenaire de la Princesse Celisty … ça peut être n'importe qui d'autre que Cesar ! »

Celisty eu un gloussement étrange.

« Heu… Qu'y a-t-il ? Demanda Celia.

- J'ai une idéééée… » gloussa Celisty.

Celia blêmit. Elle savait très bien où ça menait, en général, les idées de Celisty…

« Tu seras la Princesse Celisty et moi je t'accompagnerais ! s'exclama Celisty, les yeux pétillants de malice. C'est pas une idée géniale, ça ?

- Mais c'est totalement illogique ! se récria Celia. Si on va au Royaume des Amandes, c'est pour toi ! C'est à toi de jouer le rôle de Celisty ! … Heu ? » s'interrompit Celia en réfléchissant à l'absurdité de sa phrase…

Celisty avait un large sourire encore plus idiot que celui de Cesar lorsqu'il avait une idée en tête…

« Si on va au Royaume des Amandes ? répéta-t-elle en gloussant… Donc, tu es d'accord ?

- Mais je ne peux paaaas ! s'exclama Celia, le cœur comprimé… J'ai promis à Cesar de rester ici en sécurité et je n'en bougerais pas jusqu'à ce qu'il revienne !

- Ne t'inquiètes pas pour Cesar… C'est un magicien hors du commun ! Et tu peux être sûre que lorsqu'il sera sur le chemin du retour, il trouvera le moyen de t'avertir…

- Tu crois ? Murmura Celia d'une toute petite voix…

- Je ne t'oblige en rien, dit Celisty avec un sourire, tentant de la rassurer. Mais que ce soit ici ou au royaume des Amandes, de toutes façons, tu es obligée d'attendre que Cesar revienne… Moi aussi, je pourrais rester là, et me ronger les sangs et me morfondre en attendant le retour de Luciano… Je suppose que c'est ce qu'on devrait faire… Ce qu'on attend de nous. Mais si je choisis de changer l'histoire ?

- Je crois… Que tu as raison… Finit par murmurer Celia. Si je reste ici à pleurer et angoisser sans savoir quand Cesar reviendra, je crois que je vais devenir folle ! Puisque je dois l'attendre, autant occuper ce temps ! … J'ai envie de voir le mariage de Melodie… Et j'ai envie de voir les championnats du monde… Et je veux t'aider à recoller les morceaux avec Luciano et Klaus !

- Alors… Tu seras ma partenaire et notre joli couple va les rendre verts de jalousie ! gloussa Celisty en retrouvant son sourire débile…

- Notre … « Couple » ? s'étrangla Celia, achevée … Non mais c'est quoi ce plan tordu ?

- C'est un plan fabuleux ! s'exclama Celisty, enthousiaste, en fouillant sa garde robe… Il faut que je me trouve un super déguisement de garçon !

- Mon Dieu… Soupira Celia, dépassée…

- Et un super nom ! Je serais le Prince Marcel !

- Ne me dis pas que tu es sérieuse…

- Non ! Le Prince Akira ! C'est cool, non ? ça fait titre de manga, ah ah ah ah ! » partit Celisty dans son délire… Et tout en continuant à se chercher un nom, elle commença carrément à faire leurs bagages pour le voyage…

« Allez, viens, Celia ! rit-elle comme une enfant en lui tendant la main. On va bien s'amuser !

- Oui… Celisty… » finit-elle par sourire, émue, en prenant la main de sa sœur…

L'aventure continuait…

Et cette fois, elles fuguaient ensemble pour le Royaume des Amandes !

Ending theme : VANITY (Yuki Kajura / Emily Bindiger)

enter the scenery of love

lovers are in pain

they blame and pick on each other

you play melodies of love

forgotten phrases

tender and sweet

come a little bit closer

don't stay in the shadows my boy

(la la la la la la la)

the melody's fading...

now or never, love will go

I'll be there by your side

share your fears in the silent redemption

touch my lips, hold me tight

live in vanity for a while

DANS LE PROCHAIN EPISODE:

Kip (crise) : Aaaah ! C'est pas vraiiii ! Aaaah !

Plok : Quoi ? Tu crises parce que Celia s'est ENCORE enfuie, et cette fois avec Celisty ?

Kip : Non ! Je hurle parce que mon rôle a été réduit à l'épisode 4 ! On ne m'a presque pas vu ! C'est un scandale, une injure, une hoooonte !

Celia (regarde le script de l'épisode 5) : Et on te verra encore moins au prochain épisode… Par contre, il va y avoir du monde au royaume des Amandes…

Celisty : Vas6y, vas-y, raconte !

Celia : Cinq couples vont tenter le titre de champions du monde. A part nous deux, il y aura Melodie et Harmony…

Celisty : Logique, c'est leur mariage…

Michael : Rrrr… Elle est sexy, Melodie…

Celia : … Luciano et Cynthia…

Tony (marmonne) : Je m'en fiche, je croque ma carotte…

Cynthia : Luciano ! J'aimerais que ce voyage en bateau dure éternellement…

Luciano : Heu… Faut déjà que je trouve où c'est, le royaume des Amandes…

Celia : … Klaus et sa nouvelle partenaire…

Celisty : Qui est-elle ? Mystère, Mystère !

Klaus (soupire) : Que c'est dur de plaire à toutes les filles…

Olive (rit tendrement) : Mais moi ce qui m'amuse le plus, c'est le cinquième couple en compétition !

Celia et Celisty : Ah oui ? C'est qui ?

Olive (annonce d'un rire triomphal) : Liam et Isabel ! Oh oh oh oh !

Celia et Celisty (ébahies) : Noooon ?

Kiefer (soupire d'un air fatigué) : Mais qu'est-ce que c'est encore, cette histoire ?

Isabel : Ben c'est logique ! Si j'aide Liam à récupérer Luciano, toi tu pourras récupérer Vince !

Kiefer (rougit) : Mais j'ai jamais demandé qu'on m'aide à récupérer Vince !

Vince (rougit encore plus) : Et j'ai jamais dit que je voulais revenir !

Liam (en mode Dark) : Klaus ! Je te défie pour Luciano ! Prépares toi ! C'est l'heure du du du du… Duel !

Luciano (une goutte de gêne descend sa tempe) : ça y est, il a buggé pour de bon…

Celia (soupire) : Et ce n'est pas le seul…

Celisty (déguisée en garçon) : Yo ! Hasta la vista amigo je suis le Prince Pedro !

(Coupure – Une musique angoissante se fait entendre…)

Personnage mystère : … A part la mort, que viens-tu chercher ici ?

Cesar : … La vérité.

Kip et Plok (chuchotent) : Tout ça et bien plus, c'est dans le prochain épisode de Mystic Love Song…

Celia (la voix serrée) : Personne… Personne ne nous empêchera d'avancer vers notre rêve !