Auteur : Cullensgirl90

Traductrice : Moi

Spoilers : ---

Rating : M

Genre(s) : Suspense/Hurt/Comfort

Disclaimers : Tout l'univers des Cullen appartient à Stephenie Meyer. L'histoire que vous allez lire appartient à Cullensgirl90. Quand à moi, je ne suis qu'une humble traductrice.

Notes : Pour ceux que ça intéresse de lire cette histoire en version originale, le lien se trouve dans mon profil.


- Chapitre 1 -

-PoV Bella-

"I've got sunshine, on a cloudy day ! When it's cold outside-"

"La ferme, Mike," se plaignit Tyler depuis le siège arrière. "Tu chantes faux."

"T'es juste jaloux," répliqua Mike en me caressant le genou. "Je chante comme un rossignol, n'est-ce pas Bella ?"

"Ouais, bien sûr, Mike," marmonnai-je, sans vraiment y prêter attention. Je me concentrai sur les arbres sombres qui défilaient à toute vitesse.

C'était l'une de ces rares nuits claires à Forks, et, bien sûr, on en profitait. On allait faire un feu de camp dans une clairière située au milieu des bois. Ce serait le début parfait d'un film d'horreur. La seule raison pour laquelle j'y allais, c'était pour faire plaisir à mes amis.

Mike Newton, le quarterback star de notre lycée, m'avait invité à sortir avec lui. Moi ! La petite et timide Bella Swan ! Ça aurait été un péché de refuser, donc bien sûr, j'avais accepté. Être la petite amie de Mike signifiait que je devais l'accompagner à des fêtes et tout. J'étais supposée passer tout mon temps avec lui.

Je semblai être la seule inquiète par notre lieux de rendez-vous. Comme je l'avais dis plus tôt, c'était l'endroit idéal pour le début d'un film d'horreur. On serait au milieu de nulle-part. Il nous fallut vingt minutes pour nous rendre depuis le faux parking des bois jusqu'à la clairière. En plus, nos téléphones ne captaient pas. Si quelque chose arrivait, on serait foutu.

"Calme toi, Bella. Je te protégerais des monstres," me dit Mike, en me guidant à travers les bois sombres.

Les seules sources de lumière qu'on avait était une lampe-torche presque morte et nos portables. Dans le noir, tout semblait dangereux et menaçant. En plus, l'obscurité n'améliorait pas ma maigre coordination. Mike devait me tenir ou je tomberai la tête la première.

"Qui ramène le fût ?" demanda Tyler à voix haute.

"Eric va nous rejoindre," répondit Mike en souriant. "J'en peux plus d'attendre, vieux."

"Attends, si tu bois, qui va nous ramener ?" demandai-je en le regardant.

Il sourit. "Moi, bien sûr. Je ne boirais pas beaucoup." Bien sûr, ils disaient tous ça. Mike rigola comme s'il avait entendu mes pensées et il m'ébouriffa les cheveux. "Tu dois vivre un peu, Bells. Écoute, une fois que tu auras un peu d'alcool dans le sang, tu iras parfaitement bien. Ne t'inquiète pas."

Je n'avais pas l'intention de boire la moindre goutte d'alcool. Mes amis m'avaient déjà vu bourrée auparavant. Ils savaient tous qu'il me faudrait un seul verre de ce qu'ils me serviraient pour que je sois complètement ivre. Je ne voulais pas être ivre. Mike en profiterait. Il essayait de coucher avec moi depuis une semaine maintenant. Ça en devenait gênant.

On entendit la fête avant de la voir. Quelqu'un avait trouvé un lecteur cd à piles et l'avait emmené. La musique s'échappait bruyamment de haut-parleurs, et tout le monde devait crier pour se faire entendre. Mike glissa son bras autour de ma taille.

"Prête à danser ?" me demanda-t-il.

J'hochai la tête et il m'entraîna vers là où tout le monde dansait. Il m'attira contre son torse et je bougeai des hanches en rythme. Mike suivait vraiment le rythme mais je m'en moquai.

Cette fête - c'était juste pas mon genre. Avant que j'emménage à Forks, j'étais la fille qui restait chez elle le week-end pour faire ses devoirs. Quand j'avais emménagé à Forks pour vivre avec mon père, j'avais décidé de changer. Si je voulais être quelqu'un, je ne pouvais pas rester assise dans ma chambre pour passer mon temps à lire. Je devais sortir et rencontrer des gens, même si ça signifiait me mettre dans une situation qui me rendait mal à l'aise. Je voulais avoir une vie excitante.

"Tu veux boire quelque chose ?" me cria Mike.

Je secouai la tête. "Non. C'est bon."

"Si t'es sûre." Il m'embrassa dans le cou avant de courir vers le fût de bière.

J'en profitai pour m'asseoir sur une bûche. Mon corps était fatigué de danser si je puis dire.

Mon amie Angela me vit assise, et elle décida de venir me tenir compagnie. Elle me sourit avant de s'asseoir à côté de moi.

"Tu t'amuses ?" me demanda-t-elle.

J'haussai les épaules et regardai autour de moi. Tout le monde avait l'air complètement ivre maintenant;

"Ouais, bien sûr."

Elle gloussa. "Désolée. Tu as juste l'air terriblement nerveuse."

"C'est l'endroit," admis-je. Ça ne me dérangeait pas d'être avec autant de monde. Si on avait été dans une maison, je me serai peut-être amusée un peu plus, mais ici, dans les bois...pas vraiment.

Angela me tapota le genou. "Ça ira. On vient tout le temps faire la fête ici. Rien n'arrive jamais. Touchons du bois." Elle tapota la bûche sur laquelle on était assis. Je ne pus m'empêcher de rire.

Nos amies Jessica et Lauren gloussèrent alors qu'elles arrivaient en chancelant vers nous. "Oh mon Dieu ! C'est siiiii génial," dit Lauren, en s'asseyant par terre. "Je suis contente qu'on ait décidé de le faire."

"Moi aussi," dit Jessica en levant son gobelet rouge. "A la classe de 2009. On était la meilleure classe de 1e à avoir mis les pieds dans le lycée de Forks !"

"Amen," acquièsca Lauren, en levant son propre gobelet. Elles trinquèrent et burent le liquide doré.

Jessica gloussa avant de s'essuyer la bouche d'un revers de la main. "Alors, Bella, est-ce que tu t'éclates avec Mike ?" me demanda-t-elle.

J'haussai les épaules. "Ouais. Mike est génial."

Elle hocha la tête et regarda le fond de son verre. "Ouais, il l'est," acquièscat-elle. "Je tuerais pour être toi. Hey, si vous cassez, est-ce que ça te mettrait très en colère si je commençai à sortir avec lui ?"

J'avais toujours eu l'impression que c'était mal de sortir avec l'ex d'une amie, mais peut-être que les choses étaient différentes à Forks.

"Je suppose que ça dépendra de notre rupture," lui dis-je sincèrement.

Elle y pensa pendant une seconde avant d'hocher la tête. "Ouais. Je suppose que t'as raison. Mark suffira pour le moment. Il n'est pas exactement ce que je veux mais il sera suffisant."

"Est-ce que tu as déjà couché avec lui ?" lui demanda Lauren.

Jessica gloussa et hocha la tête. "Deux fois. J'ai dû le faire boire avant de pouvoir avoir un peu d'action."

"Il pourrait probablement porter plainte pour viol s'il le voulait," plaisantai-je.

Elle fronça les sourcils et secoua la tête. "Nan. Mark avait besoin de s'envoyer en l'air. Il devrait me remercier."

"Est-ce qu'il s'en rappelle au moins ?" demanda Angela.

"Bien sûr que oui. Il en parlait à tout le monde à l'école l'autre jour. Vous vous en rappellez pas ?"

On secoua tous la tête.

"Ben, Mike en a entendu parler, et il a dit à Mark que vous l'aviez pas encore fait," me dit Jessica en me lançant un regard noir. "Qu'est-ce que t'attends, Bells ?"

Je fronçai le nez. "Je ne veux pas coucher avec Mike."

"Tu veux pas ? Pourquoi ? Il est canon !"

Je regardai Mike qui était avec Tyler. Ils rigolaient tous les deux et buvaient le contenu du fût. 'Canon' ne serait pas le mot que j'utiliserais pour décrire Mike Newton. Je veux dire, oui il était mignon, mais il était trop petit et trop...mince pour être canon. Le quarterback de mon ancienne école mesurait 1m90 et était tout en muscle. Mike était frêle, et pâle. Son visage était trop enfantin, et ses cheveux étaient trop blonds. Il était aussi extrêmement collant. Depuis deux semaines qu'on sortait ensemble, il ne m'avait pratiquement rien laissée faire toute seule. Il insistait pour qu'on aille dans chaque classe ensemble chaque jour, et il insistait aussi pour venir me chercher et me ramener de l'école. Apparemment, il avait l'impression que je ne pouvais pas conduire toute seule.

"Il est mignon," répondis-je.

Jessica l'étudia avec des yeux possessifs. "Ben, je pense qu'il est canon, mais c'est juste mon opinion."

"Non, il est canon," acquièsca Lauren. "Sauf que je pense que Tyler est plus canon. Je veux dire, regarde-le. Qui ne voudrait pas se glisser dans un lit avec lui ?"

Moi.

Ils continuèrent à parler des garçons présents à la fête. Je perdis rapidement tout interêt pour leur conversation et levai la tête pour regarder le ciel. Pour une fois, il n'y avait aucun nuage. Je pouvais voir le ciel bleu foncé et toutes les étoiles. Il devait y en avoir au moins un million dans le ciel cette nuit-là. C'était si beau.

Une légère brise souffla, et elle fit danser les flammes.

"Je parie qu'une tempête se lève," dit Angela en regardant le ciel.

Le ciel était plus sombre vers l'est. Plusieurs autres personnes regardaient aussi le ciel. Kevin, le gars qui avait planifié toute cette fête, soupira.

"Bon les gars, je pense qu'on ferait mieux de partir avant que la pluie n'arrive," décida-t-il.

"Aw, allez, Kevie, la pluie fera du mal à qui ?" lui demanda sa petite-amie, qui s'accrochait à son bras, complètement bourrée.

"Ton joli haut," dit-il, en l'embrassant sur la tête. "Personne ne doit partir. J'ai juste pensé que je vous montrerais ces charmants nuages noirs qui s'approchent de nous."

"Je m'en vais," décida Angela. Elle se leva et me tendit la main. "Et toi, Bella ?"

Je soupirai et lui pris la main pour me relever. "Si j'arrive à convaincre Mike de partir."

Jessica et Lauren luttèrent pour se remettre debout. "On va venir avec vous. On est trop ivre pour rouler jusqu'à la maison."

"Et vos voitures ?" demanda Angela.

Lauren fit un geste dédaigneux de la main. "Je reviendrai la chercher demain. Jess et moi, on est venue ensemble de toute façons."

Je courus jusqu'à Mike. Il était appuyé contre un arbre, toujours entrain de rire avec Tyler. "Hey, bébé," me dit-il d'une voix pâteuse, en me tirant vers lui. "Qu'est-ce qui se passe ?"

"Je rentre avec Angela," lui dis-je.

"Quoi ? Pourquoi ?" me demanda-t-il, en me serrant un peu plus fort.

"Parce qu'il va bientôt pleuvoir et que je ne veux pas être mouillée," lui dis-je en essayant de m'éloigner. Il soupira et me relâcha.

"Très bien, mais tu n'auras pas de surprise ce soir. J'avais prévu de te donner une surprise, mais non." Il secoua la tête. "Tu es une vilaine fille, Isabella."

"Si tu le dis, Mike," marmonnai-je en me détournant. J'espérai juste qu'il n'aurait pas d'accidents en rentrant. J'avais pensé à rester avec lui et à le ramener moi-même à la maison, mais je voulais partir. Je voulais sortir de cette horrible forêt.

Je sentis la chair de poule couvrir mes bras alors qu'on traversait les bois. Angela et moi utilisions nos portables comme lampe, et c'était juste suffisant pour éclairer le chemin devant nous. Le vent soufflait plus fort maintenant, et les arbres commençaient à se balancer.

"Je n'aime pas ça," marmonnai-je, en regardant droit devant moi.

"Aw, est-ce que Belli-jolie est effrayée ?" gloussa Jessica derrière nous. Elle et Lauren se soutenaient mutuellement pour marcher. Même si leurs gloussements bruyants m'ennuyaient, j'étais heureuse qu'elles fassent du bruit. Le silence de la forêt m'effrayait.

"Non. J'aime juste pas être dans le noir," répondis-je.

"Il n'y rien à craindre," me dit Lauren. "Ces bois ne sont pas hantés."

Je ne craignais pas les fantômes. J'avais plus peur des serials killers qui se baladaient avec des tronçonneuses.

J'eus l'horrible sensation d'être observée et regardai autour de moi. "Angela, je n'aime pas ça," chuchotai-je pour que les deux idiotes qui gloussaient derrière nous ne m'entendent pas.

"Ca ira, Bella. On est presque arrivée."

J'aurais pu jurer entendre quelque chose bouger dans les arbres. Je me tournai pour regarder autour de moi, mais il n'y avait rien.

"C'était probablement un hibou ou un truc comme ça," m'apaisa Angela.

Je tombai presque à genoux pour dire une prière lorsque l'on aperçu enfin le petit parking. Le vent soufflait fort maintenant, et on pouvait presque sentir la pluie commencer à tomber. J'envisageai de courir jusqu'à la voiture mais j'aurais eu l'air déséspérée.

Je venais de poser mon pied sur le gravier lorsque quelque chose tomba devant moi. Je criai et tombai en arrière.

Un homme torse nu avec de longs cheveux blond rigola en se redressant de sa position accroupie. "Vraiment désolé," s'excusa-t-il. "Je ne voulais pas vous faire peur."

Jessica et Lauren gloussèrent. "Salut," dit Lauren en enroulant une mèche de ses cheveux blonds autour de son doigt. "D'où tu viens ?"

L'homme sourit. "De l'enfer."

Je commençai rapidement à ramper en arrière, avant d'être stoppée par deux jambes froides et dures. Mon corps se figea alors que je me demandai ce qui pouvait bien se tenir derrière moi. Quoi que ce soit, ça portait un jean. J'avais peur de regarder. Il y aurait peut-être une tronçonneuse au-dessus de moi et je ne voulais vraiment me faire entailler le visage.

Au lieu de cela, je sentis une main brusque me caresser la tête.

"Et bien, regarde ce qu'on a là, James," ronronna une voix féminine derrière moi. "De si jolies filles."

L'homme devant nous, James, sourit en s'approchant de Jessica et Lauren. "De jolies filles ivres, tu veux dire," dit-il gentiment en effleurant la joue de Jessica. "C'est quoi ton nom, beauté ?"

"Jessica," gloussa-t-elle.

Était-elle saoûle au point de ne pas sentir le danger ? Je tremblai si fort que je ne voyais même plus clair. On allait toutes mourir ! Je le savais.

"S'il vous plaît, ne nous faîtes pas de mal," pleura Angela.

James la regarda et sourit moqueusement. "Je ne poserais pas un seul doigt sur toi, chérie, tant que tu feras ce qu'on te dira."

La femme derrière moi m'agrippa soudainement les cheveux pour me remettre debout. "Celle-là sent très bon," souffla-t-elle en reniflant mon cou. "J'en ai l'eau à la bouche."

"Sage, Victoria," ordonna James. "Je parie qu'elle se vendra bien sur le marché. Elle est vierge."

La femme derrière moi, Victoria, gloussa en frottant son nez contre mon cou. "Une petite gorgée ne lui fera pas de mal..."

"Non !" James se jeta sur elle et me tira. Il me poussa sur le gravier. "Elle n'est pas pour toi !"

Ils se grognèrent dessus comme des chiens sauvages. Victoria gronda avant de se reculer. Elle tourna son regard noir vers les autres. "Mets les dans le van !"

"Quoi ? Non ! Pitié !" supplia Angela.

Victoria aggripa ses cheveux et elle commença à la traîner. "Tu peux crier tant que tu veux, poupée. Personne ne te sauvera, tu sais."

James sourit en s'approchant de moi. "C'est l'heure d'aller faire un tour, sucre d'orge," dit-il en se penchant vers moi. Je criai lorsqu'il me tira par la nuque pour me remettre debout et il me porta jusqu'à un grand van blanc. Je me débattis et gigotai mais rien ne fonctionna. Je ne pouvais pas me libérer !

"Cours, Jessica !" criai-je, en comprenant qu'il serait impossible de s'échapper.

Elles réalisèrent finalement qu'on était en danger, et coururent dans les bois en criant. "Pitié !" priai-je. "A l'aide."

James me jeta à l'arrière du van. "Je reviens." Il disparut soudainement.

Je criai lorsque Victoria me tira vers le fond du van par les cheveux. Elle me jeta contre la tôle, juste à côté d'Angela. Elle avait une sorte de masque sur le visage. Ses yeux commençaient à se fermer. Qu'est-ce qu'ils étaient entrain de lui faire ?

"Non !" criai-je. Victoria m'aggripa par les cheveux pour m'immobiliser la tête. "Pitié ! Pitié, ne faites pas ça ! Mon-mon père est le chef de la police ! Il vous retrouvera !"

Elle sourit moqueusement. "Bon, je déteste devoir te dire ça, mais ça ne t'aidera pas, tu sais ?"

Elle me plaqua contre la tôle et posa le masque de force sur mon nez. Elle maintint ma tête en place alors qu'elle nouait le masque derrière ma tête. Des larmes coulaient sur mes joues. Je la regardai avec terreur appuyer sur une bonbonne de gaz à côté de moi. Une odeur sucrée me monta aux narines. Du gaz hilarant. Je le savais parce que j'avais du me faire arracher mes dents de sagesse. Mon corps commença à devenir lourd. Je fus vaguement consciente que mes mains se faisaient attacher.

James revint quelques minutes plus tard avec Lauren et Jessica sous le bras. Ils leur firent la même chose, sauf qu'elle se débattèrent moins. Mes paupières étaient lourdes et je ne pus pas m'empêcher de les fermer.


Comme d'hab', un teaser si vous m'en faites la demande par review. Je veux vraiment savoir ce que vous pensez de cette histoire alors reviews !

Oh, et j'ai mis un sondage sur mon profil, allez y faire un tour !

[Mode Saw-v2 ON]

Vous voulez la suite ? Moi, je veux des reviews... Vous savez ce qu'il vous reste à faire !!!

[Mode Saw-v2 OFF]