Voici donc la deuxième parties de cet OS et la dernière ! J'espère qu'elle vous plaira autant que la première partie. Et j'espère aussi vous avoir bien touché !

OS II: the battle of the Life II

A life after death.

C'était une fin de journée plutôt calme pour une fois. Une jeune femme venait de sortir de sa classe d'étudiante en ayant quand même un dur après-midi fait que de math. La matière qu'elle détestait le plus ! Mais pour une fois, les autres jeunes filles l'avaient laissé tranquille dans sa classe. Et c'était bien rare que cela arrive ! Pour dire la vérité, la jeune femme n'avait jamais été bien tranquille longtemps dans n'importe quelle classe où elle s'était trouvée. Normalement elle ne craquait jamais niveau mental et maintenant elle allait encore moins craquer ! Elle avait craqué une seule fois dans toute sa vie... Elle n'oubliera jamais ce moment... Des semaines, des instants, un moment... Qui seront à jamais gravé dans sa jeune tête.

Mais maintenant elle avait recommencé à sourire normalement. Elle n'avait pas le droit de flancher ! Puis elle se devait de rentrer vite. Même très vite ! Elle prit son sac, mit ses devoirs dedans et se dépêcha de rentrer dans sa demeure qui n'avait jamais changé depuis maintenant presque cinq ans. Elle traversa des petites ruelles puis une grande rue avant de s'arrêter devant une petite maison toute simple mais pas pour autant moche. Elle était même très jolie quand on voyait dans quel quartier la jeune femme habitait. Elle enleva ses chaussures, ouvrit doucement la porte et se dirigea vers le salon où une deuxième femme se trouvait. Une femme bien plus veille aux longs cheveux noirs comme les corbeaux et aussi très fins. Quand elle tourna le regard, on pouvait apercevoir des yeux bleus qui ressortaient magnifiquement bien. La plus jeune posa son sac de cours et s'assit à côté de la deuxième.

« Tout c'est bien passé aujourd'hui Kim ?
- Oui Mlle Ayumi ! Tout était bien calme.
Souriait-elle. Mais je pense que le calme va vite partir. »

Vous l'avez tous reconnu ? Oui il s'agit bien d'Ayumi Hasegawa la jeune femme qui se faisait persécuter il y a maintenant pas mal d'année. D'ailleurs ses persécutions ne s'arrêtèrent jamais bien que celle-ci n'ait jamais abandonné ! Elle ne se laissait plus du tout faire par les autres. Cela n'est-il pas positif ? Puis elle n'avait pas gardé son nom de jeune fille... Mais avait prit celui d'Oz et maintenant elle s'appelait Ayumi Bezarius. Mais alors qu'elle voulait dire quelque chose en plus, une touffe blonde venait de lui sauter dessus. La jeune femme sourit avant de prendre pour de bon la parole.

« Bonjour Oz. Comment vas-tu cet après-midi ? Demanda-t-elle doucement
- Je vais très bien ! Tu m'as manqué...
- Ne t'en fait pas je suis là maintenant ! Et demain je reste avec toi jusqu'à que tu commences les cours.
- Oui Maman !»

Oui vous avez tous bien entendu. Le petit Oz que nous voyons tous là n'est pas le garçon mort il y a plusieurs années mais le fils de celui-ci et d'Ayumi. Pourtant ce fut vraiment étonnant de voir la ressemblance du garçonnet avec son père ! Il avait les cheveux blonds très clairs et les mêmes yeux que sa mère- c'est-à-dire gris cendré. Un beau mélange vous ne trouvez pas ? En même temps il avait prit la timidité de sa mère mais aussi la curiosité de son père. Un petit enfant bien adorable !

Ayumi n'avait jamais aimé les enfants avant d'avoir le sien. Puis c'était son seul souvenir de son copain non ? En tout cas, elle c'était bien démenée pour que l'enfant ait tout se qu'il avait besoin. Heureusement que le lycée où elle était lui avait laissée quelques mois pour s'occuper de son fils et en même temps de trouver une solution pour garder l'enfant. Heureusement qu'elle avait trouvé Kim pour l'aider quand elle retournait en cours ! Oui elle avait pensé à l'adoption mais jamais elle n'aurait été capable de le donner à quelqu'un d'autre ! Surtout après avoir vu l'air de son défunt petit copain. Voila pourquoi elle lui avait donné le prénom d'Oz. En hommage à son papa. Puis en parlant de premier jour et de classe, oui demain c'était le premier jour du petit enfant qui allait rentrer à la maternelle comme il avait un petit peu plus que quatre ans. Et à cet âge, on était obligé d'envoyer son enfant en cours. Ayumi hocha juste la tête pour répondre à la femme qui sourit avant de se lever. Il fallait bien qu'elle rentre chez elle non ? Elle remercia Ayumi, comme elle lui donnait un travail, et elle sortit de la maison en faisant un signe de la main au petit qui lui disait au revoir. Ce petit était vraiment adorable !

Quand elle fut partie, Ayumi prit l'enfant dans ses bras pour le serrer fort contre son corps assez fragile depuis l'accouchement. Après tout elle était seule et avait accouché qu'en compagnie d'une infirmière à la maison. Pourquoi ? Elle ne voulait pas que la naissance de son fils se fasse entendre par certaine personne... Car elle savait qu'elle pouvait avoir des problèmes à n'importe quel moment maintenant. Mais jamais elle ne laisserait son enfant se faire prendre par quelqu'un ! Elle l'aimait trop... D'ailleurs celui-ci venait de poser ses yeux sur sa mère d'un air d'avoir envie de quelque chose.

« Tu as faim c'est ça ? demanda-t-elle.
- Oui maman... J'ai dormi jusqu'à que tu viennes. Et j'ai pas mangé encore. »

La jeune femme sourit en voyant le petit air timide de son fils. Elle le posa par terre, lui prit la main, et se dirigera vers la cuisine. Heureusement qu'elle avait prit des cours en ce domaine ! Car avant elle n'y connaissait vraiment rien presque rien... Peut-être juste quelques bases ? Mais maintenant elle pouvait faire de vrai grand et bon repas pour plusieurs ! Là elle fit quelque chose de bien simple. Après tout il était quand même jeune non ? En tout cas, il avait un grand sourire aux lèvres quand il vit le plat que sa mère venait de lui présenter et ne tarda pas une seconde pour commencer à déguster. Ayumi le surveilla manger un petit moment avant d'aller prendre sa douche. Il ne fallait pas qu'elle se couche trop tard aujourd'hui.

Où Ayumi avait de la chance aussi, c'était que le bambin était calme. Vraiment très calme depuis qu'il était né. C'était sûrement une des raisons du comment Ayumi s'y était attaché aussi vite car elle ne supportait pas les bébés qui pleuraient ! Ca lui donnait envie de tout casser dans la maison. Mais Oz était un enfant qui pleurait qu'un petit peu et quand il en avait besoin. C'était même arrivé qu'une fois sa mère ne l'entende pas tellement qu'il avait été discret dans ses pleures. Oz ou elle avaient-ils été comme ça dans leurs passés` ? Elle ne lui avait jamais demandé... Et elle ne se rappelait pas du sien. Mais elle fit en sorte de prendre très peu de temps, comme toujours, sous la douche pour rejoindre son enfant qui avait déjà finit de manger. Maintenant c'était à lui de prendre son bain ! Et vraiment il était mignon quand il le prenait. Il lâchait très peu sa mère comme il n'avait pas encore l'habitude de la grande baignoire mais Ayumi pariait que c'était pour avoir plus de câlin. Cette pensée la fit sourire tendrement. Elle l'aimait ce petit... Maintenant c'est lui qui comptait plus que tout !

Bien maintenant c'était l'heure d'aller se coucher ! Mais le petit semblait pourtant bien stresser. Après tout c'était son premier jour avec de nouvelle personne demain. Il fallait avoir un peu confiance ! Il pourra facilement retrouver sa mère à midi car oui Ayumi pouvait rentrer pour manger. Quand elle vit l'air du petit garçon elle sourit en attendant la question.

« Maman... Je peux dormir avec toi ce soir ? J'ai peur pour demain... »

La femme lui caressa simplement la tête pour lui dire oui et le gamin comprit tout de suite qu'elle était d'accords comme il connaissait bien ce geste. Il finit vite de mettre son pyjama et sauta dans le grand lit de sa mère qui le rejoigne quelques minutes après lui. L'enfant joua un peu avec la couverture avant de se calmer d'un coup et de fixer sa mère.

« Maman ? Tu me parles encore de papa ? »

Oui Ayumi avait prit l'habitude de beaucoup parler de son père à l'enfance. Il avait vu aussi plein de photo de lui ! La femme trouvait que c'était normal qu'il connaisse son père et surtout elle le voulait ! Il était bien trop important pour que son fils ne sache même pas son histoire voir même son visage. Il était tellement beau... Il était... Mais elle commença à lui raconter un des récits qu'elle avait vécu avec Oz. Elle en avait quand même pas mal en dehors de la persécution qu'il avait eue. Aujourd'hui, elle lui parla d'une visite au Zoo qu'ils avaient fait ensemble et le petit fut comme émerveillé. Il n'avait jamais mit un pied dans un endroit comme ça ! Où il y avait plein d'animaux ! Mais Ayumi lui promit de l'emmener là-bas une fois mais là il devait dormir ! Il se faisait tard pour ce petit bonhomme. Elle le serra dans ses bras, lui fit un baiser sur le front et lui caressa la tête pour qu'il s'endorme plus facilement. Cinq minutes il fallu à l'enfant pour vraiment tomber dans les bras de Morphée. Qu'il était adorable quand il dormait... Comme toujours aussi. Ayumi le regarda un moment et fixa la fenêtre où la lune était pleine... Oz nous vois-tu depuis les étoiles ? Elle n'était pas croyante mais espérait qu'Oz voyait son fils. Puis elle finit par s'endormir à son tour avec le petit contre son cœur.

Vint le moment tant attendu par le petit garçon de quatre ans. Son premier jour de cours ! Il fut bien vite levé et secoua même un peu sa mère pour qu'elle ne se réveille pas trop tard ! Il était vraiment tout fou en pensant à ça. Bien sûr Ayumi se réveilla assez facilement et fit un petit dix heures pour Oz et ne perdit pas de temps pour partir vers l'école du jeune garçon. En chemin, l'enfant regardait partout comme s'il essayait de mémoriser le chemin de l'école jusqu'à chez lui. C'était une petite chose qu'il aimait beaucoup faire. Quand ils arrivèrent là-bas, le jeune blond ouvrit grand les yeux comme il fut bien surpris de voir autant d'enfants d'un coup. Lui qui sortait très peu pour jouer au parc comme il préférait rester avec sa mère. En parlant de celle-ci, elle alla parler au professeur pour lui confirmer qu'Oz était bien là et une fois fini, elle se baissa vers son fils pour lui parler gentiment.

« Tu feras bien attention à ne pas te faire mal d'accord ? Et si tu as un problème tu me le dis quand je viendrais te chercher à midi d'accord ?
- Oui maman ne t'en fais pas ! Je ferai très attention. Sourit-il
- Aller amuse-toi bien et fais-toi pleins d'amis mon ange.
»

Ayumi lui frotta la tête avant de laisser la garde de son enfant à la maîtresse qui se dirigea vers les autres élèves de la classe. Bien elle avait toute la journée devant-elle maintenant et elle savait très bien quoi faire avant de rentrer chez elle... Cela faisait quand même deux jours qu'elle n'avait pas été le voir. Elle alla donc chercher un bouquet de fleur chez un fleuriste pas très cher. Elle n'y allait jamais normalement mais elle faisait toujours une exception quand elle se rendait à cet endroit... Elle était vraiment toute calme et ouvrit la porte faite de grille. Elle avança quelques minutes et s'arrêta près d'un monument où elle changea les fleurs et se posa à côté par la suite.

« Désolé je n'ai pas pu venir te voir plus tôt mon ange... »

Oui c'était bien sur une tombe qu'Ayumi se trouvait... La tombe de son ancien petit copain et la personne qu'elle n'oubliera bien sûr jamais. Elle resta une bonne heure à parler un petit peu dans le vide et toute seule puis remarqua qu'en faite il y avait un deuxième bouquet de fleurs à côté du sien. Tiens ? Quelqu'un d'autre venait rendre visite à son petit ami ? Pourtant Oz lui disait qu'il n'était pas ami avec quelqu'un d'autre qu'elle... Lui avait-il caché quelque chose ? Mais enfin, elle sourit quand même en pensant qu'il n'était pas tout seul.

Puis fut le moment de rentrer chez elle comme Ayumi devait aller chercher son fils dans une petite heure. Mais elle resta figée quand elle arriva devant chez elle. Mais... Que faisait ce petit garçon assis et entrain de dormir devant la porte de chez elle ? La jeune femme approcha un petit peu et posa une main sur son épaule se qui fit lever la tête au jeune garçon. Mais... C'était...

« Kuroi? Mais tu fais quoi ici petit frère ?
- Onee ! Tu vas bien ! J'étais tellement inquiet pour toi... Tu ne m'appelais plus du tout depuis un moment... fit le petit adolescent de quatorze ans en regardant sa grande sœur.
- Ah désolé... J'étais bien occupée ces derniers temps et je n'ai pas pu t'appeler. Mais tu as prévenus les parents que tu venais ?
- Non... Je ne sais pas pourquoi mais ils ont aussi commencé à s'en prendre à moi... Comme il le faisait avec toi Onee... Alors j'ai fugué et je suis venu chez toi !
- Je vois... dit-elle tristement. Ne t'en fais pas tu peux rester et les connaissant, ils n'appelleront même pas pour voir si tu es ici. Mais tu viens quand même de loin ! Tu as fais comment pour venir de Londres à ici ?
- Grande sœur, c'est un secret ~.
»

Ayumi fit un sourire avant d'ouvrir la porte et de le faire entrer. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas vu son petit frère. Depuis qu'elle était venue étudier ici environ. Elle n'osait pas imaginer les moments que son petit frère avait du passé... Déjà qu'elle, ce n'était pas triste... Enfin elle allait garder Kuroi ici bien sûr. D'ailleurs parlons du physique du petit garçon. Il avait les cheveux noirs ébène assez courts mais qui permettait quand même à une mèche de lui cacher la partie droite du visage. Pourquoi il cachait cette partie ? Car Kuroi n'avait pas toute à fait les yeux comme tout le monde. Son œil gauche était de la même couleur que celui de sa grande sœur donc gris cendré mais celui de gauche était d'un bleu assez clair comme le ciel. Cette différence lui avait valu pas mal de moqueries et il préférait donc le cacher aux autres personnes.

Bon maintenant il était l'heure d'aller chercher le jeune enfant pour son premier jour d'école. Ayumi demanda, sans lui dire quoi, si Kuroi voulait l'accompagner mais le jeune adolescent préféra visiter un peu la maison de sa sœur avant... Il ne savait pas quelle surprise allait arriver quand elle sera rentrée ! D'ailleurs passons tout de suite à ce moment.

Kuroi venait de finir de visiter la maison de sa grande sœur et attendait patiemment sur le canapé rouge du salon. Quand il entendit la porte s'ouvrir, il alla tout de suite voir sa grande sœur et fit surpris en voyant que quelqu'un semblait se cacher derrière elle. La plus grande avança un petit peu et fit un mouvement de côté alors que Kuroi fit un regard très intrigué.

« Maman... C'est qui le garçon? demanda le petit
- Maman ? Ayu ?
»

La jeune femme ne put s'empêcher de lâcher un petit rire quand elle entendit son frère dire cette exclamation et en même temps de voir sa tête qui ne comprenait absolument rien. Ayumi expliqua à Kuroi qu'en faite Oz était son fils et en même temps à Oz que Kuroi était son petit frère. L'enfant réagit bien à cette remarque et avança vers son jeune oncle en le regardant bien intrigué mais fit un grand sourire en le prenant dans ses bras. Le noiraud ne sut pas du tout comment réagir quand il vit le petit enfant faire... Bah oui il n'avait jamais vraiment eu d'enfant vers lui par le passé... Enfin la jeune femme alla à la cuisine avec son enfant et son frère pour manger un petit peu. Ayumi fut soulagée comme l'enfant semblait bien aimer l'école et s'amusait bien. Par contre il prit un petit air triste en regardant sa mère.

« Maman... C'est quand qu'on retourne voir papa ? Je veux lui dire que j'ai bien aimé l'école. Dit l'enfant.
- J'y suis allé ce matin Oz. Mais si tu veux, on peut y retourner cet après-midi ?
- Oui je veux maman !
- On va y aller alors.
»

L'enfant fit un grand sourire à sa mère et semblait tout excité. Par contre Kuroi ne comprenait pas bien. Sa sœur lui avait déjà expliqué une fois qu'elle avait un copain mais plus jamais depuis. Avait-il quitté la maison sans rien dire et laissé Ayumi seule avec l'enfant ? Il ne préféra rien dire et attendre de voir ça cet après-midi. Mais il voyait bien qu'Ayumi était partie un petit peu dans ses pensées. C'était sûrement un sujet bien sensible pour elle. D'ailleurs ils partirent dès qu'ils eurent fini. Kuroi regardait vraiment partout comme il ne connaissait vraiment rien de cette ville. En tout cas ça lui changeait bien de Londres ! Mais bizarrement sa sœur était vraiment calme et il comprit pourquoi quand ils rentrèrent dans le cimetière. Il était donc mort... Il resta silencieux jusqu'à que sa sœur et l'enfant s'assirent sur le bord d'une tombe et que l'enfant commença à parler tout seul. Ayumi lui avait toujours dit que son père l'écoutait de là où il était. Kuroi s'assit à son tour et posa des questions à sa sœur en attendant.

« Si j'ai compris... Il est mort c'est ça ? demanda Kuroi.
- Oui...
- Désolé Onee... Il est mort comment ?
- Il... s'est suicidé pour moi...
- Pardon...
»

Kuroi arrêta tout de suite de poser ses questions quand il vit que sa sœur avait prit un air triste et une voix plus faible que d'habitude. Elle était presque inaudible comme l'enfant rigolait bien en parlant à la tombe. Par contre Kuroi ne savait pas quoi dire comme il voyait aussi un Oz sur la tombe. Elle lui avait redonné le même prénom? Ils devaient vraiment se ressembler... Du moins c'est ce que Kuroi pensa. Quand Ayumi vit que son frère semblait étonné, elle sortit une photo du jeune blond qu'elle avait toujours sur elle. Kuroi eut sa confirmation. Ils se ressemblaient vraiment comme deux gouttes d'eau à part les yeux. Il regarda assez tristement sa sœur qui rangeait cette précieuse photo de lui.

Mais d'un coup, le petit enfant ouvrit grand les yeux comme s'il était surpris. Il regarda sa mère tout étonnée et quand il vit qu'elle ne le regardait pas, il se leva pour marcher vers un autre homme qui passait par là. Un homme ? Non plutôt un grand adolescent d'environs dix-huit ans. Par contre quand Ayumi vit que son fils n'était plus là, elle paniqua un petit peu.

« Oz tu es où ? Cria-t-elle un peu.
- Oz...
? »

Kuroi montra du doigt l'enfant quand il le vit et la jeune fille alla tout de suite le chercher. Elle le souleva et le prit dans ses bras en le serrant fort. Elle avait vraiment peur qu'il se perdre quelque part et que quelqu'un lui fasse du mal. Mais l'enfant continuait de regarder l'homme tout étonné. Kuroi ne comprenait pas du tout la fixette que le petit se faisait sur le moment.

« Oz je t'ai déjà dis de ne plus partir comme ça et surtout ne pas parler aux inconnus.
- Mais maman... dit-il en la regardant enfin. Tu ne trouves pas que ce monsieur il ressemble beaucoup à papa ?
- Papa?
»

Ayumi leva quand même la tête pour voir cette personne et fit un pas en arrière de surprise en voyant un jeune homme entrain de pleurer et... Qui ressemblait pas mal à son ancien copain. Non mais là elle devait rêver... Qui pouvait être cette personne ? Ce ne fut même pas elle qui posa la question mais son petit frère qui était quelqu'un qui ne réfléchissait pas trop avant de parler. Il prit un air sérieux même s'il n'avait que quatorze ans et fixa l'inconnu.

« Qui êtes vous ? Demanda Kuroi.
- Je pourrais dire pareil... Mais moi je suis le frère jumeau d'Oz... Je m'appelle Zion.
- Maman j'ai un frère aussi ? dit l'enfant.
- Non... Mais il ne m'a jamais parlé de vous pourtant...
- C'est normal... Moi il m'avait parlé de vous. Ayumi c'est ça ? Mais je ne savais pas qu'il avait un fils.
- Pour moi aussi c'est normal... Je l'ai eu que quand il est... décédé... fit-elle bien tristement.
- Et moi qui ne l'ai pas vu... Depuis que père l'avait mit à la porte...
»

Ayumi ne savait pas trop quoi dire sur le moment et ceci laissa place à un assez grand silence pendant que Zion plaçait les fleurs dans le deuxième pot. Donc c'était lui la deuxième personne... Après cela, ils parlèrent tous un petit moment et l'enfant put connaître son deuxième oncle en même temps que sa mère. Ils semblaient bien s'entendre et Kuroi s'amusait à l'embêter un petit peu. D'ailleurs le physique de cet adolescent était des cheveux blancs comme ceux d'Ayumi pour des yeux violets. On pourrait se dire comment il ressemblait à Oz ? Tout simplement pour son visage et son expression. On pourrait peut-être dire qu'il faisait deux centimètres de moins que le blond mais pas plus. C'était quand même bien choquant pour Ayumi de voir une telle ressemblance... Par contre, ils ne se doutaient pas qu'ils étaient tous espionnés...

Bien le moment était quand même venu de rentrer comme il se faisait tard et qu'Ayumi ainsi que son fils était en cours le lendemain. Par contre Ayumi devait laisser son petit frère tout seul comme elle n'avait pas encore demandé à ce qu'il ait une classe. Mais heureusement à Akamon, il y avait des classes pour les jeunes personnes de quatorze ans. Ils rentrèrent donc tout de suite en disant au revoir à Zion qu'ils allaient sûrement revoir comme c'était l'oncle du petit Oz. Une fois à l'intérieur, aucun ne perdit de temps à aller se coucher et comme Kuroi n'avait pas encore de lit, il alla dormir avec sa grande sœur. Après tout, cela lui rappelait le bon vieux temps non? Une fois le matin arrivé, la jeune femme se leva bien tôt pour expliquer à Kuroi ce qu'il devait faire ou pas dans la maison ainsi que d'emmener son fils à l'école. Quand elle fut arrivée là-bas, elle fut surprise qu'aucun enfant ne vienne le voir et que le petit blond aille tout de suite vers le professeur. Il fallait que quelqu'un le surveille quand même un petit peu en revenant. Enfin aujourd'hui il ne rentrait pas manger.

La jeune femme reprit donc le chemin de son école en faisant attention à ne pas avoir d'autre farce en chemin car oui, même si Oz avait donné sa vie pour tout arrêter, les persécutions avaient continué mais en quand même moins violent sur la jeune Ayumi. Mais la différence était que cette fois elle ne se laissait plus du tout faire et il ne fallait pas la chercher ! Car oui Ayumi était devenue quelqu'un de très violente quand il s'agissait de la persécution. Quand elle fut dans son établissement, elle eut de la chance car la directrice fut tout de suite d'accord de voir le petit Kuroi et de le prendre dans une de leur classe et ils voulaient carrément le voir cet après-midi. Ils donnèrent même la permission à Ayumi d'aller le chercher une petite heure avant. Il fallait dire que depuis cet accident, ils avaient tellement peur d'avoir un procès qu'Ayumi pouvait demander tout ce qu'elle voulait. La jeune femme se pencha pour les remercier et alla dans sa salle de cours où elle évita facilement les morceaux de gomme qui lui arrivaient dessus. Vraiment soit elle en avait trop l'habitude, soit ils ne savaient plus autant bien viser que par le passé. Mais la jeune femme n'avait pas changé, elle restait toujours au fond de la classe à regarder par la fenêtre.

Bien sûr, quand les autres virent Ayumi sortir plus tôt qu'eux, il y eut une tonne de remarque qui partirent de leur bouche mais la jeune blandine s'en moquait complètement. Ce qu'elle ne se doutait pas, c'était que le professeur leur avait dit la raison... Enfin ne parlons pas de ça maintenant et allons tout de suite dans la maison de la jeune Bezarius qui venait d'apprendre la nouvelle à son petit frère qui rougit.

« Ah euh... Déjà ? Mais je ne suis pas prêt comme je n'ai rien ! Dit-il en secouant bien ses mains.
- Ne t'en fait pas mon petit Kuroi. Je te prêterai mes anciennes affaires que je n'utilise plus.
»

Cette nouvelle le mit vraiment dans tous ses états comme il mangea très peu à cause du stresse. Mais pendant le repas, il remarqua enfin quelque chose sur sa grande sœur. Elle avait une sorte de cicatrice sur l'œil ? Sans le vouloir, le petit adolescent avait pensé à voix haute et sa grande sœur lui répondit que c'était pour protégé son défunt copain... Kuroi ne dit plus jamais rien sur celle-ci. Surtout que c'était l'heure ! Les jeunes frères et sœur prirent leur sac de cours avant de courir à Akamon et Ayumi posa son frère devant l'entrée de sa classe mais par contre, une fois qu'il fut tourné, elle se dirigea sur le toit et s'assit sur un banc... Pas n'importe quel banc... C'était à cet endroit qu'elle avait reçu son dernier baisé d'Oz. On pouvait soudainement entendre des bruits d'eaux qui tombent. Non ce n'était pas la pluie... Mais la jeune Ayumi qui se laissait à chaque fois aller à cet emplacement et se coucher dessus jusqu'à que la cloche sonne la fin des cours qu'elle n'avait pas suivit. Elle n'avait pas le droit de se relâcher alors qu'elle avait son fil et son frère pas très loin d'elle. Aller Ayumi reprends toi ! C'est ce qu'elle fit...

Elle se dirigea en hâte vers l'entrée de la cour où elle retrouva son petit frère qui semblait avoir passé une super journée ! Sa sœur en fut d'ailleurs bien heureuse comme cet établissement était quand même dangereux. Après avoir été le petit frère, il fallait aller récupérer le fils ! D'ailleurs l'enfant sauta sur sa mère quand il le vit s'approcher et celle-ci le serra fort dans ses bras en lui demandant, en route, comment c'était passé sa journée.

« Ho maman tu sais. Il y a un grand homme blond qui est venu me parler à midi ! dit-il intrigué.
- Un homme blond ? C'était un de tes maitres Oz ?
- Non, non ! Un grand monsieur avec une cape toute noire.
- Oz ! Je t'ai déjà dis de ne pas parler aux inconnus. Dit-elle un peu plus sèchement.
»

Oui elle savait que son fils allait trop vite vers les grandes personnes qu'il ne connaissait pas et cela faisait à chaque fois peur à sa mère... Surtout qu'elle ne voyait pas de quel grand homme blond il parlait... En tout cas, elle lui avait bien fait comprendre qu'elle ne voulait plus qu'il s'en approche ! Mauvais pressentiment ? C'était peut-être ça... Mais pour le moment il fallait se préparer comme demain seulement Kuroi allait en cours ! Et oui le petit noiraud devait quand même bien avoir retenu le chemin comme son sens de l'orientation était meilleur que celui de sa sœur ! Mais nous n'allons pas trop tarder sur la soirée à part qu'ils ont tous dormi ensemble encore une fois. Aucun ne pensait qu'ils allaient avoir une grande journée demain !

Passons tout de suite au départ de Kuroi qui se passa sans trop de problème comme il trouva l'établissement en moins de deux ! Mais le premier événement se passa quelques temps après. Alors que la maman jouait avec son fils, quelqu'un vint toquer à leur porte. Tiens c'était bien rare comme personne ne venait leur rendre visite normalement. La jeune femme laissa Oz au salon alors qu'elle allait ouvrir. Elle eut une bien bonne surprise en voyant que ce n'était autre que Zion qui passait par là ! Une envie de venir ou bien quelque chose d'autre ? Elle y pensa quand il entra dans la maison comme il avait regardé au moins deux fois derrière lui. Rho pis elle devait se faire des idées encore une fois ! Elle l'invita au salon en aillant cherché quelque chose à boire qu'elle lui offrit. Bien sûr elle avait tout de suite vu que le jeune garçon fixait Oz du regard.

« Vraiment il ressemble comme deux gouttes d'eau à mon frère quand il était jeune...
- Je n'ai jamais vu de photo de lui petit mais...
Elle tourna la tête pour regarder les photos d'eux. C'est sûr qu'il est son clone en version petit. »

Quand elle retourna la tête vers lui, elle put encore une fois voir que Zion fixait le dehors et tournait à chaque fois le visage vers elle quand il se sentait observé... Et quand il regardait Oz, il avait un regard très vide. La femme eut un sourire de côté en voyant l'enfant tirer sur le pantalon du grand adolescent. Mais celui-ci ne faisait que le regarder. Cet alors qu'Ayumi prit tout en main en portant Oz et le mit sur ses genoux et Zion n'eut le temps de dire qu'un « Mais que... ». Par contre le blond tapa dans ses mains et lui fit un grand sourire tout en le serrant dans ses jeunes bras. Il dit même doucement « Je t'aime bien toi ! ». Ce fut les paroles de trop pour Zion qui se retenait depuis le départ. Il finit par quand même oser serrer l'enfant dans ses bras mais des larmes perlèrent très vite sur ses fines joues pâles. Ayumi n'osait pas du tout les déranger en voyant cette scène assez touchante comme Oz semblait essayer de lui essuyer les larmes qui coulaient. Elle regarda l'heure et fut surprise de voir qu'il était déjà midi et demi. Mais où était Kuroi ? C'était aujourd'hui son cours de cuisine ? Elle essaya quand même de l'appeler sur le portable qu'elle lui avait prêté mais il restait éteint. Oui il devait sûrement être en cours ! Enfin bon elle avait une assiette en trop maintenant... Elle retourna donc dans le salon et revit pareil... Mais il y avait une tâche sur ses fenêtres ou quoi ?

« Zion... Il y a quelque chose pour que tu regardes à chaque fois par la fenêtre ? demanda-t-elle.
- Ah non rien du tout rien du tout ! Je me disais qu'il allait sûrement pleuvoir.
- Enfin... Tu veux rester manger ? Kuroi ne viendra pas finalement et j'ai une assiette en trop.
- Je veux bien. Accepta-t-il timidement.
»

Ayumi sourit et l'invita donc à table en gardant Oz dans les bras jusqu'à qu'il l'ait posé à sa propre place sur la table. La vérité c'est qu'il n'avait pas très faim mais il ne put refuser l'invitation de la jeune femme. D'un côté, il pourrait rester un petit peu plus longtemps avec l'enfant bien que ce moment ne dura pas. A peine eurent-ils fini de manger, qu'il dut partir assez vite. Il la remercia un en se penchant, lui fit une bise sur la joue mais rajouta quelque chose de moins normal...

« Fais bien attention à Oz surtout... »

En premier abords cela pouvait paraitre être une phrase tout ce qu'il y a de plus normale mais le ton qu'il venait de prendre était triste et semblait contenir pas mal de peur. Là elle en était sûre, il lui cachait quelque chose ! Mais quoi... C'était ça la question...

Mais à peine eut-elle le temps de prendre son fils dans ses bras et de bouger au salon, que la porte d'entrée s'ouvrit. Ayumi eut le sourire en sachant que c'était son jeune frère qui venait de rentrer. Mais quand elle s'approcha de lui, il portait encore sa grande capuche qu'avait son manteau. La femme s'approcha et lui posa une main sur l'épaule avant de voir un grand sursaut du jeune adolescent. Ce sursaut fit tomber sa capuche et Ayumi put tout de suite constater, avec une vision d'horreur, que... que son petit frère avait les cheveux pleins de peinture bleue claire. Kuroi se tourna en face d'elle et la fixa dans les yeux et se mit soudainement à pleurer en partant dans ses bras qu'elle resserra sur lui.

« Qui t'as fait ça Kuroi ? demanda-t-elle en le consolant.
- Ceux de ma classe... Ils ont découvert pour mes yeux et m'ont traité de monstre...
- Et ils t'ont fait pleins de sales tours c'est ça ? confirma-t-elle presque.
- Oui... et ils m'ont dit que c'était de famille d'être un monstre...
»

Par contre cette parole déplut fortement à la jeune mère. Pourquoi ? Car elle ne voulait pas que quelqu'un s'en prenne à Kuroi parce qu'elle avait eu des problèmes à Akamon ! La directrice de l'établissement allait sérieusement l'entendre là ! Mais pour le moment, elle alla aider son petit frère à se nettoyer la tête pour enlever toute cette saleté de peinture bleue. Heureusement que la peinture partait facilement à l'eau...

Deux jours plus tard, le jour précédent était un jour de congé où ils avaient été voir le défunt copain d'Ayumi, la jeune femme accompagna tout de suite son frère au bord de la porte jusqu'à que sa sonne avant de se diriger vers le bureau de la principale d'Akamon. Elle posa violemment les deux mains sur le bureau et prit un air très sérieux.

« Je veux parler à la classe où se trouve Kuroi Hasegawa et maintenant ! dit-elle méchamment.
- Je ne peux pas interrompre un cours en plein milieu.
- Vous voulez vraiment qu'il ait un deuxième mort ?
»

La femme ne put rien dire de plus sur cette remarque comme elle voyait l'air sérieux de la jeune Ayumi. Non elle ne voulait vraiment pas que le lycée connaisse un nouveau suicide car le premier avait fait déjà beaucoup de bruits... Alors s'il y en avait un deuxième et en plus de la même famille que cette fille, ils auraient de gros problèmes. La directrice donna donc le numéro de la classe de Kuroi à sa sœur et permit à Ayumi d'interrompre le cours un petit moment. La blanche ne perdit pas une seconde pour prendre le papier et se diriger en toute hâte vers cette classe. Elle toqua trois fois à la porte et entra en entendant le bruit qu'il y avait à l'intérieur. Bien sûr tous les regards se portèrent sur elle mais Ayumi regarda juste deux secondes son frère, qui était seul, pour se diriger vers leur professeur qui lu le petit mot. Il hocha la tête positivement en laissant Ayumi se mettre devant tout le monde et de prendre la parole.

« Bonjour à tous. Je m'appelle Ayumi Bezarius et je suis donc la grande sœur de Kuroi. Mais je ne viens pas pour faire les présentations et plutôt parler d'un sujet très sérieux. Je vais vous parler de la persécution. Commença-t-elle. »

La jeune Ayumi regardait chaque élève attentivement pour voir leur expression. Il semblait que pas mal prenne cela comme une grande pause ou d'autre s'en foutait complètement ! Ayumi s'approcha d'une des tables et posa violemment les deux mains sur son pupitre pour prendre la parole violemment.

« Je pense que tu sais ce que c'est la persécution ? Tu peux me l'expliquer ?
- Bouha c'est quelque chose sans importance et c'est à vous de me l'expliquer.
- Garderais-u cet air narquois si un membre de ta famille se faisait tuer ou se suicidait à cause d'une persécution ? Ou que toi-même tu t'en prennes ? Tu aimerais recevoir des bouteilles en verre ?
»

Oui Ayumi était très sèche dans ses mots mais comme elle connaissait beaucoup ça, elle savait très bien de quoi elle parlait ! D'ailleurs le jeune garçon ne dit plus un mot après ses paroles et fixa la jeune femme.

« Bien je vais reprendre alors. Dit-elle en se redirigeant vers le tableau. Comme je pense vous le savez tous, cet établissement connaît beaucoup de domaine qui importe à cette persécution. Des personnes sont même mortes à cause de cela.
- Et alors ? On s'en fout ils sont morts !
- Et tu penses à leur entourage ? Que la peine que ça peut faire ?
- Ils ont qu'à pleurer. Fit une fille.
»

Ayumi se tut encore une fois pour bien fixer la jeune femme qui ne se trouvait pas très loin d'elle. Peut-être la deuxième rangée pour être précis. La jeune femme ne dit rien et se contenta de sortir une photo de sa poche et de la montrer en la levant devant-elle et reprit donc la parole.

« Vous voyez ce jeune garçon ? Il s'appelle Oz et vous savez quoi? A cause de certaines personnes dans ce lycée, il ne connaitra jamais son père car il a voulu donner sa vie pour que cet établissement change ! Vous voulez vraiment que d'autre enfant se retrouvent sans parent ? »

Sur le coup il n'y eut aucun bruit et quelques élèves se regardèrent. Certains même demandaient à voir la photo du petit garçon. Ayumi eut le sourire et n'hésita pas à la passer. Le reste du cours se passa normalement. Tout le monde écoutait bien la jeune femme et semblait en avoir tiré une leçon. Elle avait réussi son coup ! Kuroi n'eut plus de problème au niveau de sa classe. Par contre tout n'était pas terminé...

Quand elle alla chercher son fils avec son petit frère, Kuroi vit un grand homme parler avec mais qui partit vite quand les deux personnes vinrent. Pourquoi Ayumi ne le sentait pas ce type ? Elle allait faire encore plus attention... Surtout qu'il semblait lui donner des bonbons... La mère recommença à faire la moral sur les inconnus à son fils qui fit un peut une mine boudeuse et rentra.

« Dit maman ? C'est normal que les autres trouvent ça bizarre que je n'aie pas de papa...? »

Ayumi ne sut pas trop quoi répondre sur le coup. Mais elle lui dit qu'il ne fallait pas s'en vouloir et que son père veillait sur eux de là où il était. Elle ne le disait pas mais il venait de lui mettre un coup au mental. Mais elle devait rester forte pour son fils ainsi que son petit frère ! Mais pour le moment ils rentrèrent tranquillement.

Une fois qu'ils furent rentrés, Ayumi fit un petit goûter et s'occupa de son petit garçon jusqu'à que quelqu'un toque à leur porte. La jeune femme prit l'enfant dans ses bras et alla ouvrir tranquillement en pensant que c'était Zion mais elle fit bien erreur. Elle serra un peu plus son fils dans ses bras et fixa un grand homme blond... Un homme qu'elle n'oubliera jamais le visage... C'était le père d'Oz, Zai Bezarius.

« Ho maman ! C'est lui le monsieur des bonbons. Fit-il en souriant.
- Oz... Va tout de suite vers Kuroi. Dit-elle en le posant au sol.
- Tiens quel accueil ! Et en plus je vois qu'il porte son prénom aussi? dit le blond en regardant l'enfant partir vers une autre pièce.
- Et que cela peut-il vous faire ? Vous ne l'aimiez pas alors laissez nous tranquille !
- Non. Je suis le grand-père de cet enfant et je veux qu'il vienne habiter chez les Bezarius.
- Jamais de la vie ! Pour que vous lui fassiez du mal comme à Oz ? Je dis non ! Dégagez d'ici !
»

La jeune femme ne mâchait pas du tout ses mots et le dénommé Zai n'aima bien sûr pas du tout ça. Il prit un regard des plus froids mais Ayumi ne détournait pas les yeux pour autant. Et comme tout homme violent, il eut un geste agressif et plaqua Ayumi contre le mur en la tenant par la gorge. Le problème ? Ayumi ne changeait pas d'expression encore une fois et ceci fit s'énerver l'adulte qui la lâcha et partit en jurant qu'il allait revenir ! Ayumi eut un sourire de victoire sur le visage en refermant la porte tout en vérifiant qu'il soit bien partir. Enfin la refermer ? Non elle n'en eut pas le temps. Pourquoi? Car quelqu'un venait de s'accrocher à elle par derrière et semblait en larme. Elle serra un peu les mains qu'elle voyait autour d'elle dans les siennes.

« Pardon... Excuse-moi Ayumi... Il m'a suivit et il est venu ici... Je ne voulais pas que mon père vous trouve Oz et toi... dit une voix bien familière aux oreilles d'Ayumi.
- Ne t'en fait pas Zion... Tu ne l'avais pas vu et il s'est servi de toi.
Affirma-t-elle en se retournant et en le prenant dans ses bras pour le calmer un petit peu.
- Mais non ! J'aurais du faire attention... Je vais vous apporter des ennuis maintenant...
- Calme toi Zion ne t'en fait pas. C'est pour ça que tu regardais beaucoup dehors ?
- Oui...
»

La jeune femme eut un sourire et essuya un petit peu les larmes du jeune homme qui pleura encore un moment dans ses bras. Ayumi essaya de lui faire reprendre confiance en lui. Vraiment, il ressemblait bien à Oz mentalement et son petit discours semblait quand même le toucher.

« Il y a que nous qui pouvons changer notre destin Zion. »

La mère parlait peut-être beaucoup mais ses paroles semblaient bien marquer l'esprit ! D'ailleurs Zion se calma bien et remercia la jeune femme. Par contre il ne resta pas longtemps et dut vite rentrer chez lui pour ne pas avoir les foudres de son père comme il ne savait pas qu'il était là.

Maintenant Ayumi accompagnait chaque jour son fils à l'école et faisait bien attention à ce que le jeune enfant ne reparle jamais à cet homme ! D'ailleurs le petit Oz avait bien comprit que sa mère ne voulait pas qu'il parle à ce Monsieur... il le trouvait gentil pourtant... Mais il savait que les paroles de sa mère étaient sages et qu'il fallait toujours écouter sa maman ! Il ne reparla donc plus jamais à celui-ci. Les ennuis étaient donc finis ? Et bien non...

Un jour, alors que la jeune blandine se rendait au cimetière avec son fils pour rendre visite à son copain, elle eut un mauvais moment d'inattention qu'elle n'aurait jamais du avoir. En l'espace de quelques secondes, Ayumi se retrouva plaquée contre le mur avec la pointe d'un pistolet appuyé contre son front. Le choc étourdit un peu la jeune personne qui ne se rendit pas compte tout de suite de la situation qui était entrain de se passer. Elle cligna plusieurs fois des paupières pour reprendre vite un air sérieux en voyant qui était son agresseur. Qui cela pouvait-il être d'autre que Zai Bezarius ? Bien entêté pour reprendre l'enfant de son incapable de fils !

« Alors prête à coopérer cette fois-ci ? dit l'homme en appuyant plus fort son arme.
- Jamais de la vie ! Vous ne me faites pas peur. Répondit Ayumi d'un air nargueur et sérieux.
»

La jeune mère tourna un petit peu les yeux quand elle sentit quelqu'un tirer sur sa manche et bien sûr c'était son fils qui prenait vite peur pour elle. Alors qu'elle allait lui prendre la main, l'homme blond repoussa l'enfant violemment pour qu'il n'approche pas sa mère. Celle-ci prit un air plus méchant et fixa une nouvelle fois ce type dans les yeux. Oui Ayumi ne se laissait vraiment plus faire !

« Oz ne t'en fait pas tout ira bien. Mais éloigne toi un petit peu ça ser...
- Ferme-la ! cria-t-il en lui donnant un coup. Le petit vient avec moi aujourd'hui même !
- Non je ne me tairais pas et surtout vous n'allez pas toucher à un seul des cheveux de mon fils ! Affirma Ayumi en bougeant sa main de libre et en chopant l'homme à la gorge.
- Toi tu vas mourir saleté de gamine ! Exclama l'homme en commençant à avancer son doigt sur la détente.
-
ARRÊTE ÇA IMMÉDIATEMENT ! »

Une voix retentit dans toute la ruelle et stoppa tout mouvement ainsi que mot chez les deux personnes. Seul, les pleurs de l'enfant se faisaient entendre. Des raisonnements de pas rapides arrivèrent vers les deux combattants et une main saisi fortement l'arme de Zai pour la diriger vers une autre personne.

« Si tu tires, tu n'auras plus d'hériter pour ta famille père.
- Alors on décide de se rebeller Zion ? Et contre son paternel ! Tu vas voir quand on va rentrer de quel bois je vais me chauffer ! Cria Zai sur son fils.
- Zion va-t-en ! C'est un problème entre lui et moi. Ajouta Ayumi sérieusement.
- Non je ne me laisserai pas marcher dessus encore une fois ! Comme tu me l'as dis il y a quelques jours, il y a que moi qui puisse faire changer mon des...
»

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il eut du sang qui dégoulina de sa bouche juste après un grand fracas de tir. Oui le père venait de tirer sur son propre fils sans hésiter une seconde... L'adolescent recula un petit peu en se tenant la blessure et tomba lourdement sur le sol. Zai, après avoir lâché son arme pour faire porter le chapeau à Ayumi, voulu partir en courant en prenant l'enfant dans ses bras mais n'en eut pas l'occasion comme la femme se trouvait déjà devant lui. Il reprit donc sa course en marche arrière mais pas pour très longtemps... Son erreur ? Laisser l'arme par terre... Ayumi venait de la ramasser et de lui tirer une balle dans chaque jambe. Elle n'en fit pas plus et laissa l'objet par terre avant de vite se diriger vers Zion qui était encore par terre. Elle souleva sa tête pour la mettre sur ses genoux. La balle l'avait quand même bien transpercé... et heureusement elle semblait entendre quelques sirènes de polices ainsi que d'ambulance pas très loin. On pouvait voir de la peur sur le visage de la jeune adolescente et cette peur n'était plus sortie depuis longtemps... La peur de perdre encore un ami... Même le petit enfant restait la peur de sa mère et restait collé contre elle. Celle-ci essaya de compresser la blessure de son ami en ne sachant que dire et en retenant ses larmes de couler.

« Ayumi... ?
- Retiens-toi de parler s'il te plait... garde tes forces... dit-elle d'une voix tremblante.
- Je suis content d'avoir pu t'aider... Tu as vu ? J'ai pu changer mon destin et... Je ne me laisse plus faire par mon père... Et j'ai pu protéger la personne... Que mon jumeau aime... C'est le plus important... Je suis content... dit-il assez faiblement.
- Arrête ! Ne dit pas ça comme si tu allais mourir Zion ! S'exclama Ayumi avec les larmes aux yeux
»

Plein d'image revenaient dans la tête de la petite Bezarius. Les images des derniers moments de son défunt copain... Les larmes coulèrent sur ses joues quand elle vit le sourire de Zion... Oui ça se voyait qu'ils étaient jumeaux...

Les policiers arrivèrent assez vite et embarquèrent Zai dans leur voiture. Ils virent tout de suite que la jeune femme n'avait rien à voir dans tout ça. Des infirmiers vinrent très vite prendre Zion dans leurs bras et de le déposer dans une ambulance qui partit en urgence à l'hôpital le plus proche. Allait-il survivre ? Personne ne le saura maintenant. Ayumi et son fils furent emmené dans un coin sûr jusqu'à que le petit Kuroi viennent les chercher en ayant reçu un coup de téléphone et quelques paroles sur l'agression... Pourquoi fallait-il qu'il ait toujours ce genre de chose dans son entourage ? Mais là, elle avait prit une décision importante... Elle aussi allait changer quelque chose dans cette ville et voir même ailleurs !

Une année plus tard, tout s'était calmé dans les alentours de la ville bien que les agressions fusaient toujours de partout... Les vols, les viols et les meurtres étaient toujours aussi présent... Mais tournons nous vers d'autres personnes.

Kuroi continuait ses études dans l'établissement d'Akamon et il ne se fit plus une seule fois embêter par quelqu'un à cause de sa différence de couleur d'yeux. Il commençait même à avoir un certain succès auprès des filles comme il était quand même un très beau garçon ! Oui vraiment tout allait pour le mieux et c'était tant mieux !

Pour Oz, l'école se passait maintenant plus normalement. Le jeune enfant c'était familiarisé avec son entourage et s'amusait beaucoup plus ! Il ne parlait plus aux inconnus et surtout acceptait de ne pas avoir de père ainsi que ses jeunes camarades. Il fut quelques temps choqué de l'accident qu'il s'était passé une année avant mais tout allait bien en ce moment et encore pour longtemps !

Continuons dans notre lancée en parlant cette fois d'une mauvaise personne. Zai Bezarius venait d'être enfermé pour un très long moment et avait été jugé coupable de l'agression sur son fils et de celle d'Ayumi. Il n'était pas près de sortir de si tôt et n'allait plus faire de maux !

Nous avons parlé de Zion ? Vous voulez savoir si le jeune adolescent a survécu ? Et bien oui ! Il fut plongé quelques semaines dans le coma mais se réveilla avec aucune séquelle au cerveau mais quand même un bras dans un plâtre. Il avait eut de la chance que la balle n'ait touché aucun de ses points sensibles. Maintenant c'était lui le chef de la famille et il retrouva vite le sourire !

Il manque quelqu'un non ? Parlons maintenant de ce qu'est devenue la jeune Ayumi. He bien elle prit un métier très important pour elle ! Elle continuait de se battre contre la persécution, les crimes ainsi que tout le reste à sa manière. Elle passait de classe en classe, des plus jeunes aux plus vieux pour faire de la prévention sur celle-ci. Elle raconta de nombreuses fois son histoire qui touchait quand même pas mal de gens. Grâce à elle, il devait sûrement avoir moins de malheur entre les jeunes adolescents. Elle vivait toujours avec son petit frère ainsi que son fils et était restée en bon contact avec Zion qui les aidait quand même un petit peu. Oui ils étaient proches mais il n'y eut aucun amour entre eux. Ayumi aimant trop son Oz et Zion respectant trop son jumeau pour ça.

Il n'y eut plus jamais de graves problèmes pour ses jeunes personnes. Ils eurent une vie bien difficile et maintenant le calme venait après la tempête. Ils pouvaient tous vivre une vie tranquille et presque comme les autres. Presque ? Car ils auront retenu des leçons que certaines personnes ne connaitront jamais... Ainsi que certaines forces comme l'amitié, l'amour ainsi que l'amour fraternel et le pouvoir que pouvait avoir une seule personne.

« Grâce à l'histoire d'Oz, d'Ayumi, de leur fils, Kuroi ainsi que Zion, la persécution était maintenant affaiblie... Espérons que leurs histoires touchent beaucoup de personne et que leurs messages se fassent passer de générations en générations. »

The end

Voila cette fois-ci c'est vraiment la fin de cette histoire ! J'espère qu'elle vous a plu et qu'elle a su faire passer un message contre la persécution ! Je tiens à m'excuser pour le retard de ce deuxième volet mais il me manquait un petit élément dans le récit. On peut dire merci à Zion qui est venu boucher ce trou !
On peut dire que j'ai mis beaucoup de sentiment dans ses deux OS car j'ai fais des choses vraiment dur comme faire mourir Oz... Je suis maso je sais je sais... Pour certain, la surprise a été qu'Ayumi ait un enfant ! Moi qui n'en veux pas... Mais bien sûr c'est juste pour cet OS car je ne peux pas appeler mon enfant comme le père non ? XD. Là c'était juste pour montrer l'attachement d'Ayumi à son défunt copain.
Pour les musiques, je trouve que les deux premières de Grégoire vont parfaitement avec le thème de la fic et j'espère que vous pensez pareil et que vous trouvez que trois musiques ce n'est pas trop... Pour la troisième, je voulais une assez douce encore...J'essayerai de faire des OS moins triste par la suite ! Et j'espère vous revoir aux prochains =D.