Auteur : LilyoftheValley77

Traductrice : Moi

Rating : M

Genre(s) : Hurt/Comfort/Romance

Disclaimers : Tout l'univers des Cullen appartient à Stephenie Meyer. L'histoire que vous allez lire appartient à LilyoftheValley77. Quand à moi, je ne suis qu'une humble traductrice.

Bêta : Linaewen'Z...Merci Léna!

Notes : Pour ceux que ça intéresse de lire cette histoire en version originale, le lien se trouve dans mon profil.

Je rappelle que vous pouvez désormais me trouver sur Facebook sous le nom de Saw Trombone... Si vous voulez discuter de mes fics ou vous tenir au courant de ma vie :D Vous êtes les bienvenus!


- Chapitre 19 -

-PoV Bella-

J'étudiai mes valises une dernière fois avant de les fermer pour m'assurer que j'avais bien tout prit avec moi. Je jetai ensuite un coup d'oeil à Charlie.

"Bon, Papa, tu es sûr que ça ira?" Les deux dernières semaines étaient passées en coup de vent, et bien que je mourais d'envie de rentrer à la maison, je m'inquiétais pour Charlie.

Il soupira et me regarda avec impatience. "Bella, combien de fois vais-je devoir te le dire, tout ira bien. Sue Clearwater a promis de venir m'aider et Dieu seul sait que tu m'as préparé bien assez de plats pour tenir un an. Tu dois retourner à ta vie, tu sais."

J'entendis Jacob klaxonner pour la seconde fois, m'indiquant qu'il était temps de partir. Il aurait pas pu venir me le dire? Je me penchai pour serrer mon père dans mes bras une dernière fois. "Je reviendrais bientôt te rendre visite, Papa. Je ne sais pas vraiment quand, mais dès que possible, je reviendrai. Je t'aime."

"Je t'aime aussi, Bells."

Au troisième coup de klaxon, je levai les yeux au ciel et attrapai ma valise et mon sac de voyage. Je sortis de la maison et m'approchai de la voiture, marchant délibérément lentement pour énerver Jacob Black. Lorsque je montai enfin dans la voiture, Jacob se tourna vers moi. "Hey Bella!"

Je ne le saluai pas. "Sérieusement? Pourquoi t'as klaxonné comme ça?"

"Est-ce que ça t'a plu?" Je lui lançai un regard noir et il me fit un sourire amusé avant de continuer. "C'est juste que ton vol est bientôt et je veux pas que tu le loupes. Je me suis dit qu'un klaxonnement incessant te ferait sortir plus vite. T'as déjà quelques minutes de retard."

Cela dit, Jacob m'emmena à l'aéroport en un temps record. Il roula presque aussi vite que Jasper. Presque. Je pensais qu'il allait juste me déposer, mais il avait décidé de me suivre. On était en train de discuter d'Audrey et lui lorsqu'il fut temps pour moi d'aller enregistrer mes bagages. Jetant un coup d'oeil à mes affaires, je lui dis "Bon, je suppose qu'il est temps de se dire au revoir."

Jacob me fit tourner et me serra dans ses bras. "Peux...pas...respirer...Jake!"

Jacob me reposa. Son visage était un mélange de tristesse et de sérieux. "Tu vas me manquer. Tu ne peux pas rester à Forks?"

J'attrapai sa main et le regardai avec tendresse. "Ma vie est à Boston maintenant, Jake. En tout cas pour le moment. Tu sais que toi et Audrey êtes toujours les bienvenus chez moi.

Jacob se contenta de hocher la tête. Il m'avait demandé la même que quelques mois plus tôt, avant mon départ, et j'étais sûre qu'il savait déjà ce que serait ma réponse. Il me regarda avec intensité. "Bella...rappelles-toi de notre conversation dans la cuisine. Je seraitoujours là si tu as besoin de moi. Si tu ne te sens pas en sécurité avec cette sangsue-"

"Jasper," le corrigeai-je.

"Sûr, sûr, Jasper. Mais sérieusement, s'il se passe quoi que ce soit, tu m'appelles."

Je hochai la tête. "Je t'ai déjà promis ça, mais tu peux me faire confiance, ça n'arrivera pas."

"Je veux le rencontrer un jour. Tu sais que je pense que personne, et surtout pas son espèce, n'est assez bien pour toi, mais je suis assez grand pour réaliser que ce n'est pas ma vie et que tu dois la vivre comme tu l'entends. Je t'aime Bells."

Je me mis sur la pointe des pieds pour l'embrasser sur la joue. "Et je t'aime aussi, Jake. Prends soin d'Audrey et garde un oeil sur mon père pour moi."

"Tu sais que je le ferai." Et sur ces mots, je partis. Je me tournai pour voir mon ami partir, zigzaguant dans la foule. Je soupirai parce que je savais qu'il me manquerait comme toujours, mais je fus ensuite soudainement excitée. Je serai à la maison dans quelques heures et je reverrai Jasper.

Mon vol fut une fois de plus calme, bien que j'eus l'hôtesse de l'air la moins douée au monde. Sérieusement, c'était vraiment si dur que ça de me ramener un café? Pendant le vol, je devins de plus en plus nerveuse. Chaque scénario m'impliquant avec Jasper se déroulait dans mon esprit. D'abord, il y eut le formidable scénario où nous étions amoureux l'un de l'autre; puis l'horrible scénario où je l'aimais mais il ne m'aimait pas, et enfin, le scénario que je redoutai le plus. Il m'aimait mais il pensait qu'il valait mieux qu'on reste amis parce que c'était un vampire. Lorsque l'avion se posa, j'étais une vraie boule de nerfs.

Je fus plus heureuse que jamais d'avoir pris la décision de prendre un taxi pour rentrer au lieu de demander à Jasper de venir me chercher. Je devais me calmer avant de le voir. Mes sentiments étaient complètement irrationnels. Ce qui devait arriver arriverait. Je ne pourrais rien y changer. De plus, j'étais pratiquement certaine qu'il ressentait la même chose pour moi. Lorsque le taxi se gara devant chez moi, j'étais beaucoup plus calme.

Je remarquai tout de suite que Jasper n'était pas encore arrivé. J'entrai dans mon appartement, allumai les lumières et déposai ma valise dans l'entrée. Je jetai un coup d'oeil à la montre de mon micro-onde et notai qu'il était déjà dix-neuf heure trente. J'avais appelé ma patronne vendredi pour confirmer que je revenais bien lundi. Elle m'avait prévenue que ce serait une très longue semaine parce qu'on arrivait à la fin d'un délai. Je savais que ce soir serait ma seule opportunité de voir Jasper avant le weekend prochain.

Après avoir passé quelques minutes à feuilleter un magazine sans rien voir et avoir lancé une machine, j'entendis une voiture s'arrêter. Je jetai un coup d'oeil par la fenêtre et vis Jasper en sortir. Mon coeur commença à s'emballer. Il était parfait. Ses cheveux blonds étaient ébourriffés comme toujours, sa chemise et son pantalon était parfaitement ajustés comme toujours. Son visage était aussi parfait que d'habitude, pas qu'il risquait de changer. Oh mon Dieu. Je suis vraiment dingue de lui. Je pris une profonde inspiration pour essayer de calmer mon coeur. Respire Bella. Respire.

Lorsqu'il arriva, j'ouvris la porte en grand. Je savais que je devais avoir un large sourire aux lèvres, mais je ne pouvais simplement pas m'en empêcher. Je le regardai de haut en bas, il m'avait tellement manqué. Il me fit un large sourire. Je me jetai dans ses bras, l'étreignant de toutes mes forces. "Jasper!" murmurai-je contre son épaule.

"Bella." Il prononça mon nom si doucement que je faillis ne pas l'entendre. Il me serra contre lui et je répondis à son étreinte avec ferveur.

Je pressai mon visage contre son torse, inspirant son odeur profondément. Mon corps se détendit immédiatement.. Je savais que c'était là qu'était ma place, dans ses bras, comme ça. Je n'avais jamais rien ressenti de tel qu'à cet instant.

On se sépara légèrement, toujours souriants. Ses mains caressèrent doucement mes bras. D'une voix tendre, il me demanda, "Comment s'est passé ton voyage? Comment va ton père?"

On s'approcha du canapé où on s'assit. Je ne pouvais pas détourner les yeux, je résistai à l'envie d'essayer de le séduire. Je ris mentalement à cette pensée...l'idée que moi, Bella Swan, séduise qui que ce soit était hilarante. Je savais être taquine et mignonne, mais pas sexy et allumeuse.

Donc je lui racontai comment s'étaient passées mes deux semaines. Je lui parlais de Charlie. Des futures fiançailles de Jacob, et d'autres choses qui semblaient plutôt banales maintenant que Jasper était là devant moi. Jasper resta silencieux, m'écoutant parler,attentif.

Au cours de la conversation, il s'approcha de moi et prit ma main dans la sienne. Je ne sais pas si c'est la froideur de sa peau ou le simple contact de sa main sur la mienne qui me donna des frissons. Ses yeux dorés étaient plongés dans les miens durant tous mes babillages. J'eus beaucoup de mal à me concentrer.

Je secouai ensuite nerveusement la tête. "Je suis désolée, je n'ai fait que parler de moi."

"Tu n'as pas à t'excuser. J'adore t'écouter parler, Bella." Il m'attira contre lui. Je ne pus pas m'empêcher de soupirer doucement. Son étreinte était si réconfortante. Je jetai un coup d'oeil à mon horloge pour découvrir qu'il était presque vingt-deux heures. Il était tard et j'allais avoir une longue journée le lendemain, mais je n'étais pas encore prête à aller au lit. Ça faisait deux seamines que je ne l'avais pas vu et je ne voulais définitivement pas lui demander de partir.

"Alors, et toi?" Bien que je voulais juste profiter de son étreinte plus que tout, je devais bien admettre que j'étais aussi très curieuse au sujet de sa visite avec Carlisle et les autres. Je voulais savoir comment ils allaient. Jasper me caressa tendrement les cheveux, et d'une voix douce, me parla de Carlisle et des autres. Il avait un tel don pour raconter les choses que je crus que j'étais partie avec lui.

Je relevai la tête de temps à autre pour le regarder me parler. Il s'arrêta à chaque fois pour m'embrasser sur le crâne avant de continuer. Je sentis rapidement mes paupières s'alourdir. Minuit.

"Bella?" m'appela doucement Jasper. Je sais que je murmurai quelque chose d'incompréhensible en réponse. Je me pressai encore plus contre lui et enroulai mes bras autour de son cou. Même si j'étais à moitié endormie, je sentis Jasper se détendre. Il respira le parfum de mes cheveux et me caressa le dos d'une manière apaisante. Je poussai un soupir satisfait. Je ne voulais pas que ça s'arrête, je ne voulais pas aller au lit.

Même si j'étais épuisée, je me rappelai soudain que j'avais une surprise pour Jasper. Je forçai mes yeux à s'ouvrir. "Jasper?"

Jasper continua à me masser doucement le dos. "Oui, ma Bella?" Mon coeur s'emballa à la mention de ma Bella. Avait-il la moindre idée de l'effet que me faisaient ses mots?

Essayant de retenir un baîllement, je lui dis doucement, "J'espérais que tu voudrais bien partir avec moi le weekend prochain. Notre dernier voyage a été formidable et je veux te rendre la pareille."

"Je pense que je peux m'arranger. Puis-je te demander ce qu'on va faire?"

Je baîllai avant de répondre, "Je veux te faire la surprise."

"J'adorerais ça." Il m'embrassa à nouveau sur le sommet de la tête. Dans les bras de Jasper, je sombrai ensuite dans un profond sommeil, rêvant de choses à venir.


[Mode Saw-v2 ON]

Vous voulez la suite ? Moi, je veux des reviews... Vous savez ce qu'il vous reste à faire !

[Mode Saw-v2 OFF]