Un OS écrit dans un moment de dépression…

Je n'avais pas l'intention de le poster, mais une chose en entraine une autre, le voilà …

En espérant qu'il ne vous décevra pas trop

Disclamer : Le contexte est à J.K Rowling, je ne fais qu'emprunter. L'histoire est à moi, c'est déjà pas mal !

Si je vous écris…

Dumbledore se reposait dans son bureau, quand une chouette blanche apparut à sa fenêtre. Il l'ouvrit et la chouette qu'il reconnut comme étant Hedwige, la chouette d'Harry, elle déposa une lettre dans ses mains et tomba à terre…

Le directeur s'approcha et sentit le corps froid sous ses doigts. Morte. Il pensa qu'Harry aurait beaucoup de chagrin …

Il ouvrit la lettre et commença à lire

Cher Dumbeldore,

Si je vous écris, c'est juste pour vous dire que le choixpeau c'est surement trompé de maison. Je n'aurais jamais du aller à Gryffondor.

Ne froncez pas les sourcils en lisant ce début de lettre en paraissant inquiet, personne ne vous surveille, et moi je sais que pour vous, je ne suis qu'une arme.

J'ai 16 ans et je vais mourir.

Mourir à la place de tous ces gens, mourir pour sauver tous ces gens que je ne connais même pas, mourir pour eux.

Il est sur que j'aurais pu être heureux de me sacrifier, d'accomplir une bonne action, d'empêcher le monde de tomber sous la coupe d'un fou.

Mais entre Voldemort et Vous, ce monde est définitivement perdu.

Je pourrais essayer de me battre contre les deux à la fois, mais comme je vous l'ai dit le choixpeau a fait une erreur en m'envoyant à Gryffondor, je suis un Serpendard de pure souche.

J'ai 16 ans et je vais mourir.

Mourir pour protéger une terre qui ne m'a fait que du mal, mourir pour d'autres, mourir pour faire plaisir, mourir en essayant de paraître courageux.

Si je vous écris, c'est aussi pour vous dire de transmettre un message à tous ceux que j'appelais mes amis, et comme je sais que vous ne le ferez pas, j'ai envoyé cette lettre à la gazette du sorcier.

J'aurais voulu que vous soyez plus comme vous donnez l'impression d'être.

En tout cas, dîtes à mes soi disant amis que je les aime.

Je les aime tellement que je vais les abandonne comme eux l'ont fait.

Ils m'ont dit, c'est parce qu'on t'aime qu'on te laisse continuer seul, nous ne pourrions que te gêner et te faire souffrir, ce que nous ne voulons pas car nous t'aimons.

Et bien je leur rends leurs mots. Je les aime et je les quitte de peur de voir cette lueur de tristesse dans leurs yeux quand ils verront que j'ai échoué.

Si je vous écris, c'est également pour vous dire que pendant que vous prépariez des plans, j'étais chez les Dursley pour mon bien selon vous…

Dès mon enfants, ils m'ont appris à être obéissants, ils m'ont fait comprendre que je n'étais qu'un monstre et au fond peut être ont-ils raisons …

J'étais leur elf de maison. J'étais leur chien. J'étais à eux.

J'ai grandi loin d'eux durant l'année, et à chaque vacances, je me retrouvais chez eux.

La première année où je suis rentré chez eux avec mon matériel scolaire, ils m'ont ignoré.

La deuxième année où je suis rentré chez eux avec mon matériel scolaire, ils m'ont méprisé.

La troisième année où je suis rentré chez eux avec mon matériel scolaire, ils m'ont haï

La quatrième année où je suis rentré chez eux avec mon matériel scolaire, ils m'ont battu.

La cinquième année où je suis rentré chez eux avec mon matériel scolaire, ils m'ont violé.

La sixième année, je ne suis pas rentrée…

Et vous avez pensez que j'étais parti à la recherche des Horcruxe.

Une fois de plus, je vous ai dupé.

Si je vous écris, c'est encore pour vous protéger.

Je vous préviens que Voldemort est puissant. Comment ça vous le saviez déjà ?

Je vous préviens que vous allez perdre.

Je vous préviens de votre mort

Je vous préviens de la fin du monde

Si je vous écris, c'est pour vous dire adieu.

Bien que vous ne m'ayez jamais aimé, moi j'y ai cru et c'est cet amour pourtant inexistant qui m'a permis de tenir.

De tenir à quoi me direz-vous ?

De tenir ma vie et c'est déjà pas mal.

Je pars.

Où ? Me direz-vous …

Dans un autre monde. Un monde que j'espère meilleur ou alors le même mais dans lequel mon rôle serait celui d'être un anonyme parmi tant d'autre…

Un monde où j'aurais un papa et une maman et peut être même des frères et sœurs…

Si je vous écris au final, c'est pour vous dire que je vous haie autant que je vous ai aimez.

C'est-à-dire que je ne ressens rien pour vous.

Que j'ai compris que vous n'étiez rien qu'une tâche sur la planète comme chacun à sa façon.

Et moi pire que tous …

Alors… Adieu Dumbledore,

Enfin je dis Adieu, mais j'espère ne pas vous revoir, même après votre mort …

Ma seule amie part avec moi. Il est seulement triste qu'elle soit morte en si mauvaise compagnie…

Dumbledore ferma les yeux en voyant les traces de sang sur la lettre ne laissant aucun doute de que qu'il restait de l'auteur.

Et lentement une larme coula sur sa joue, pour l'innocence perdue, pour l'enfance déchirée, en hommage à ses regrets …

On retrouva le corps d'Harry devant les portes de Poudlard.

Fin