Il resta la regarder longuement. En faisant le moindre bruit possible.

Aujourd'hui, elle lui avait fait le plus beau des cadeaux. Un fils. Un bébé magnifique. Et si vous lui demandiez son avis le plus beau de tous.

Le portrait de sa mère. D'épais cheveux bruns. Un petit nez parfait. Des yeux profonds. Un regard déjà curieux et malin.

A peine l'avait il prit dans les bras qu'il avait essayer d'attraper les doigts de sa main. Un garçon fort et éveillé.

Son fils.

Comme toujours Ziva avait été courageuse et n'avait pas crié malgré la douleur et le refus de la péridurale. Son petit soldat. Son amour. Son âme sœur.

Ce qu'il avait dit quelques mois plus tôt au bleu était vrai. Ils n'avaient pas besoin de contrat de mariage pour s'appartenir l'un l'autre. Ils étaient une évidence. L'un sans l'autre, rien ne fonctionnait correctement.

Il ne fonctionnait pas correctement sans elle.

Elle n'était pas là et il oubliait tout. Ne pouvait se concentrer sur rien. A part son manque.

Sa Ziva.

Il s'approcha du lit où elle dormait profondément. Carresa ses boucles brunes sauvages. Et sa peau olive. Il aimait chaque parcelle de cette peau, de ce corps si magnifique même trois heures après avoir donné naissance à leur enfant.

Elle lui avait fait la plus belle preuve d'amour.

Un enfant.

Oui. Il avait raison depuis le départ. Jamais un bout de papier pourrait changer cela.