Hello Les Coco!

Me Revoilà Avec une Toute Nouvelle Aventure. Cette Fois Toute ma Fiction Se Déroule Dans Le Monde De La Mode Avec un Patron Sexy Comme L'enfer Mais Avec un Caractère Bouillant Et Obsessionnelle Et une Demoiselle Qui ne veut pas laisser sa place.

A Ma Nouvelle Bêta Et A Une De mes Super Volturi&Rob Delphine.. Merci Énormément! Je T'adore Et Surtout D'être toujours Là à M'encourager xD! Et Surtout D'être Ma Co-Auteure Sur Notre Bébé :)

Tout les personnages appartiennent à Stephenie Meyer. Tout Ce qui M'appartient C'est La Tablette D'Edward Et Le Mauvais Caractère De Bella ;)

Place Au Spectacle.. Ouverture Du Rideau ...

Prologue

Fashion (Heidi Montag)

- Putain, je peux avoir ce maudit ruban à mesurer Miss Swan?

- Oui, M. Cullen.

Voilà où en est ma vie depuis la fin de l'université. Je m'appelle Isabella Swan, mais je préfère cependant Bella. J'ai tout juste 21 ans et je suis fraîchement diplômée en design de mode au collège Lasalle, à Montréal, ville où j'ai vécu toute mon adolescence jusqu'à maintenant. J'ai terminé major de ma promo et ainsi j'ai eu l'immense privilège d'avoir la possibilité de faire mon stage à New York dans la boîte d'Edward Cullen pendant une année. Edward Cullen, un des plus grand styliste de notre génération. Le rêve, enfin, c'est ce que je croyais il y a encore quelques semaines. Il est arrogant, méchant et bougon, une vrai vipère, et il est surtout très antisocial. Cependant c'est un mec sexy pour son âge, 27 ans, mais son caractère gâche tout. Il est quand même insupportable.

Tout ce que j'ai fait pour lui depuis mon début de stage, c'est d'aller chercher ses cafés et son putain de ruban à mesurer, sinon je reste là à regarder ce qu'il fait. Ça ne lui viendrait même pas à l'idée de m'inclure ou de m'expliquer ses projets. Heureusement, il y a Alice Brandon. Ce petit bout de femme est super. Elle me demande souvent de coudre des vêtements et elle a même été jusqu'à me demander de créer une robe pour un événement spécial. Ce que j'ai fait immédiatement et elle a adoré. Ce n'était malheureusement pas l'avis de ce cher Cullen.

Je me souviens encore du moment où je suis arrivée ici comme si c'était hier.

FLASH BACK

J'étais éveillée depuis 4h ce matin. Jacob était venu me rejoindre et Jazz avait dormi à la maison. Je fermai ma dernière valise quand, je sentis les lèvres de mon chéri dans mon cou.

- Bella, tu vas tellement me manqué. Pars pas.

- Jazz, je dois vraiment y aller c'est le stage de mes rêves. Tu sais comment j'ai travaillé dur pour pouvoir l'avoir.

En me retournant pour lui faire face, je vis tellement de tristesse dans ses yeux que j'éclatai en sanglot.

- Pleure pas Bells, aussitôt que j'ai mes papiers, je viens te rejoindre.

Je me calai dans ses bras et étouffai mes sanglots dans son torse.

- Je t'aime Jazz.

- Moi aussi, répondit-il de la plus merveilleuse façon, tout en m'embrassant tendrement.

Jazz, Rose ma soeur et Jacob devaient venir me rejoindre aussitôt qu'ils avaient reçu leurs papiers, ce qui pouvait prendre jusqu'à six mois.

On resta longtemps coller l'un à l'autre jusqu'à ce que mon meilleur ami débarque en coup de vent dans ma chambre.

- Allez les fillettes, on doit se mettre en route. Jazz tu sais que j'adore regarder ton joli popotin mais habille toi.

- Jacob ! Reluques-tu vraiment les fesses de mon chéri ?

- Bells ! Elles sont parfaites ! Comment ne pas regarder ?

- Je sais, en plus elles sont bien fermes, dis-je en les lui pinçant.

- Hey ! Pas touche à mes fesses.

Jacob, c'était mon meilleur ami depuis toujours. On avait essayé d'être en couple, mais il préférait beaucoup plus les fesses de Jazz que les miennes. Avec Rose et ces deux gars, nous étions un groupe solide. C'était tout simplement ma famille.

Tout ce passa rapidement, du moment de sortir à l'extérieur pour aller à la voiture, jusqu'à l'aéroport. Pendant tout ce temps, je gardai le silence dans les bras de mon chéri. Après des au revoir larmoyants et plutôt difficiles, j'embarquai dans l'avion. Le voyage fut plutôt court. Trois heures d'avion pour réaliser son rêve, ce n'est pas si mal.

Je débarquai de l'avion et allai rechercher mes bagages. J'attendis un bon moment et je réussis enfin à avoir ces stupides valises. Je me dirigeai ensuite vers la sortie et , je cherchai des yeux l'assistante de M. Cullen, Tanya, une bombe blonde, à gros seins et très stupide. J'avais reçu toutes les infos avec sa photo, pour la reconnaître facilement.

Je la vis finalement, habillée très légèrement avec de grosses lunettes de soleil. Je m'approchai d'elle et lui demandai:

- Tanya Denali ?

Elle se retourna et me reluqua comme un morceau de viande avant de me dire:

- Bon dieu, Bella Swan, ton éducation de la mode est à refaire.

- Je viens de me taper trois heures de vol, donc je n'allais sûrement pas m'habiller super classe ! Fis-je outrée.

- Mouais, disons que je te surveille de près. Dès que tu arrives, tu me jettes ces torchons que tu portes.

Elle me fit un sourire sarcastique, se retourna et s'en alla sans même me jeter un regard ou me parler. Ça promettait !

Fin Du Flash Back

C'est comme cela qu'a commencé ma vie à New York. Avec la plantureuse et sans cervelle de Tanya Denali et une journée shopping pour refaire ma garde-robe. Ce qui, bien sûr, était inutile. Je suis fan de shopping et j'ai une garde-robe de créateur, mais je lui avais fait plaisir. Pourquoi n'ai-je pas rebroussé chemin quand j'en avais encore la chance ? J'aurais du me douter que l'assistance devait être à la hauteur du créateur. Déprimant.

- Putain, Isabella, mon ruban !

- Voilà !

Je suis à bout de nerfs, et en plus Jazz et les autres doivent arriver ce soir. J'espère juste ne pas terminer trop tard. Mais c'est sans compter sur mon adorable patron. Finalement je sors de l'immeuble à 23 heures, complètement épuisée. Les autres débarquaient sur New York vers 20 heures. Zut, j'ai manqué leur arrivée. Pourvu qu'ils ne m'en veulent pas. Une chance que j'avais donné mon double des clés à Jazz.

Je monte dans le premier métro, direction la maison, le calme. Travailler avec peste numéro un et peste numéro deux n'est pas de tout repos. Entre les : apporte moi ceci et fait cela et patati et patata. De quoi vous rendre dingue ! À la sortie de ma station, je cours jusqu'à mon appart et monte les escaliers, jusqu'au troisième, deux par deux. J'ouvre la porte à la volée et crie:

- Je suis là !

J'entends alors un Bells en choeur venir de la cuisine et je me mets à rire toute seule, tellement je suis contente de retrouver mes amis. Je vais les rejoindre, où une tasse de café fumante m'attends.

- Bonsoir tout le monde, dis-je en souriant franchement.

- Salut toi, me répondit Rose en venant me faire un gros câlin.

- Hey, ma beauté, t'arrives super tard dit donc !

- Ouais, Jake, le patron c'est un pauvre con. Lui répondis-je en le prenant dans mes bras.

- Wouu, c'est l'amour fou entre vous deux, dit-il en riant pendant que je lui tire la langue puérilement.

Je sens ensuite des bras m'encercler par derrière, et l'odeur familière de Jazz remplit mes poumons.

- Hey, bébé. Tu vas bien ?

- Maintenant que tu es à mes côtés, ça ne peut que bien aller.

Lui faisant face, je dépose un baiser chaste sur ses lèvres et reste bien ancrée dans ses bras.

On s'installe tous autour de la table, et on discute pendant des heures de tout ce qui s'est passé dans nos vies. Jacob veut absolument rencontrer mon patron, étant certain qu'il aurait une chance avec lui. Grand bien lui fasse, s'il peut le décoincer un peu, ça me ferait des vacances.

Je décide d'aller me coucher vers les deux heures du matin et tout le monde en fait autant. On prend le chemin de nos chambres respectives en se souhaitant bonne nuit.

Je vais à la salle de bain me changer et mettre un débardeur avec un shorty, ma tenue pour la nuit. En ressortant, je vois Jazz déjà sous les couvertures.

- Tu as l'air crevée ma chérie.

- Complètement, je crois que je suis devenue championne en course à pied.

- C'est pas vraiment ce que tu croyais non ?

- Du tout. Une chance qu'il y ait cette autre créatrice, Alice. Elle est merveilleuse.

- J'espère qu'elle te redonne le goût de faire ce métier.

- Oui, surtout c'est grâce à elle que je suis encore là, sinon je serais déjà de retour à Montréal depuis un moment.

- Tu m'as manqué chérie, me dit-il en me regardant droit dans les yeux.

- Toi aussi. Tu n'as même pas idée. Maintenant je me sens complète.

Il me sourit tendrement et m'embrasse le bout du nez.

- Maintenant dors, je veux pas avoir sur la conscience ton renvoi parce que tu dors au boulot.

- Tais-toi ! Dis-je en riant. Bonne nuit mon amour. Je t'aime.

- Moi aussi.

Il me donne un dernier baiser et je m'endors comme une masse tout en sachant que maintenant tout irait pour le mieux. Enfin c'est ce que je croyais.

…...

Voilà Le Prologue De Ma Nouvelle Aventure :)

Comme vous l'aurez compris on a encore droit à un Edward arrogant et une Bella qui ne donneras pas sa place cette fois xD Même Que Bella sera encore Plus Arrogante A Un Moment xD...

Je suis Contente D'être De Retour Et J'espère Que Vous Aimerez...

Vous Savez Ce qui Vous Reste À Faire La Petite Bulle Bleu...

Je Sais Pas Quand Seras Le Prochain Chapitre Car je Suis En Train D'écrire Sur xAHLSBlogx D'ailleurs Allez Faire un Tour !

Gros Robisou

CaROoThePrinCesS