Me revoici avec une nouvelle fic! Il s'agit d'une série d'OS sur James Potter et Lily Evans, qui décrit quelques évènements de leur relation selon la chanson J'aime ses défauts de Jérôme Charlebois. Chaque vers de la chanson correspond à un nouveau chapitre. Bonne lecture


J'aime ses défauts

La première fois que Lily avait eu des soupçons face aux activités de pleine lune de James, Sirius, Remus et Peter avait été à Halloween, quand James avait refusé de l'accompagner à la petite fête que Clara MacDougal, sa meilleure amie, organisait.

« Avec les mecs, on s'est prévu une petite soirée. » avait-il marmonné. « Ça fait des semaines que s'est planifié, je peux pas annulé comme ça… »

La discussion avait été close, et, quand Sirius et Remus avaient transplané dans leur minuscule apparemment, elle s'était demandée ce qu'ils comptaient faire, puisque Remus avait le teint pâle et semblait couvrir une grippe. Mais elle n'avait pas fait de commentaire.

Du moins jusqu'à ce que James reviennent à la maison, vers sept heures le lendemain matin, une coupure juste sous l'œil et un œil au beurre noir.

« Mais qu'est-ce qui s'est passé? » s'était-elle exclamée.

« Ce n'est rien, » avait-il répondu en se laissant tomber tout habillé sur le lit. « Quelqu'un a dit quelque chose, j'ai pas apprécié… Je me suis battu. »

« James! »

« Je sais. »

« Tu m'avais promis de… »

« Je sais. Je suis désolé, Lily. Ça ne se reproduira plus. On peut parler de ça demain, s'il te plait? Je suis épuisé. »

Et il s'était endormi sans préavis. Le lendemain, il avait dormi sur le canapé. Pendant ce temps, Lily avait été incapable de dormir et s'était retourné dans leur lit.

James avait de petites soirées mensuelles avec ses meilleurs amis depuis bien avant qu'ils ne sortent ensemble. Jamais elle n'en avait fait de cas. Elle se disait qu'ils devaient se réunir dans un bar, jouer au billard, et parler de sexe ou de Quidditch ou de tout autre sujet que les garçons aimaient bien. Mais se pouvait-il… Se pouvait-il qu'ils préfèrent les clubs aux bars, les danses lascives aux parties de billard, et pratique le sexe plutôt que d'en parler? Elle savait bien que Sirius était loin d'être abstinent, et malgré sa pudeur, elle était certaine que Remus avait des aventures çà et là… Mais se pouvaient-ils que ses deux meilleurs amis déteignent à ce point sur lui?

Elle attrapa un oreiller et se leva. Sans surprise, elle vit que James ne dormait pas non plus. Il fixait le plafond, le regard vide.

« James? »

Il s'assit et se tourna vers elle.

« Quoi? Qu'est-ce que tu veux? »

Elle s'approcha de lui en serrant l'oreiller contre elle.

« Je peux dormir avec toi? »

« C'est toi qui m'a exilé sur le canapé, tu te souviens? Tu m'as interdit de retourner dans la chambre avant demain matin. »

« Je sais. J'avais besoin de réfléchir. »

James soupira.

« C'est mauvais signe pour moi, ça. »

Lily sourit.

« C'est plutôt le contraire. »

Il haussa un sourcil, mais elle ne fléchit pas. C'était la stricte vérité. Le danger n'était pas pour lui, mais pour eux, pour leur couple, et pour la propre santé mentale de la jeune fille.

« Que se passe-t-il? »

Elle secoua la tête et se pencha vers lui.

« Est-ce que tu m'aimes? »

« C'est quoi cette question? »

« James, juste… Réponds-moi. »

Il l'embrassa lentement, avec toute la douceur qu'il pouvait contenir.

« Je t'aime, Lily Evans. Je t'aime plus que tout. Plus que mon cœur peut contenir d'amour, même. »

Il la serra contre elle.

« Je peux dormir avec toi? »

Il hocha la tête et se recoucha, l'entraînant avec lui, ce qui la fit éclater de rire. S'en suivi une longue séance de baisers avant qu'elle ne s'allonge contre lui, la tête dans son cou.

« James… »

« Quoi encore, mon amour? »

« Je me demandais… Durant vos soirées entre mecs… Qu'est-ce que vous faites? »

La question sembla le mettre mal à l'aise. Lily embrassa une des artères de James, où elle sentit son cœur s'accélérer.

« Je… Rien de bien important, Lily. Des trucs de mecs, tu vois? »

« Non. »

Non, elle ne voyait pas. Est-ce qu'elle était un mec, bon sang? Non! Alors elle ne savait pas ce que les mecs étaient sensés faire dans leur soirée de mecs!

James soupira.

« Et bien, tu vois… On passe du temps ensemble. »

« Vous buvez? »

« Non. »

« Vous parlez de sexe? »

« Non. »

« Vous jouez au billard. »

« Non. »

« Vous draguez des nanas? »

« Non! »

Il s'était relevé et la regardait.

« Lily, je t'ai dragué pendant six foutues années… »

« James! Ne jure pas! »

« Bordel! Penses-tu vraiment qu'après tous ces efforts, je gâcherais tout en allant baiser une autre fille? Lily, tu es la seule que je veux. La seule dont j'ai envie dans mon lit. »

Il ponctua sa réponse d'un long baiser qui voulait devenir plus, mais Lily l'arrêta dans son élan.

« Alors, qu'est-ce que vous faites? »

James soupira.

« Demain, j'inviterai les mecs à l'appart. Tu leurs posera toi-même la question. »

Lily eut envie de protester, de demander pourquoi lui, son petit ami, n'était pas capable de lui répondre simplement. Mais les lèvres de James venaient de se poser sur son cou et elle perdit tout son bon sens.

Le lendemain soir, elle avait enfilé une paire de jeans qui lui faisait des fesses à damner un saint, et un chandail avec un agréable décolleté. James avait eu un sifflement en la voyant sortir de leur chambre, et elle avait mis la table avec un petit sourire aux lèvres en sentant James qui l'avait serré dans ses bras et l'embrasser dans le cou.

« Ce n'est qu'un dîner entre amis, tu sais? Et tu les connais, ils ne font pas la différence entre un steak et du filet mignon… »

Lily eut un sourire.

« Je sais, mais je me dis que si le dîner leur plait, j'aurai plus de chance de connaître cette partie de toi. »

« Quelle partie de moi? » demanda-t-il, le sourire aux lèvres.

« La partie de toi qui est seulement là quand tu es avec tes amis, dans des soirées de mec. »

« Je ne suis pas différent quand je suis seul avec eux que quand tu es là, Lily. »

« Alors pourquoi refuses-tu de m'en parler? »

Il eut un soupir.

« Parce que ce n'est pas à moi de t'en parler. C'est un secret de maraudeurs. C'est à nous tous de te l'annoncer. »

Lily eut un léger sourire. James la retourna pour qu'elle lui fasse face et sourit lorsqu'il murmura près de son oreille :

« Et la partie de moi qui te prend sauvagement contre la table de la cuisine, tu as envie de la connaître? »

Ce fut une petite heure plus tard, après avoir changé la nappe, qu'on cogna à la porte. James alla répondre et accueillit son meilleur ami, Sirius, en lui serrant solennellement la main. Ce fut à ce moment que Lily arriva.

« Sirius! Comment vas-tu? »

Elle le serra dans ses bras et lui donna un baiser sur la joue.

« Euh… Bonjour Lily… Je vais bien, merci, et toi? »

« Je vais très, très bien, merci! Tu veux quelque chose à boire? Une bière? Du vin? »

Sirius et James échangèrent un regard. Tous deux savaient très bien que Lily était contre l'alcool, et le simple fait que James réussisse à entrer quelques bières de temps en temps était un miracle.

« Euh… Je prendrais bien une bière… Si ça ne te dérange pas, bien sûr! »

« Mais pas du tout! Entre, voyons, ne restez pas dans le hall! »

Lily disparut dans la cuisine. Pendant ce temps, Remus apparut dans la cheminée et épousseta ses vêtements en faisant attention à ne pas mettre de la suie partout.

« Peter vient de m'appeler, il s'excuse de ne pas pouvoir être là… Son père est malade. »

Lily prit quelques nouvelles de Peter plus pour la forme qu'autre chose, mais ne remarqua pas les regards échangés entre les trois maraudeurs. « Son père est malade » était un code entre eux pour dire « Il tire son coup, il n'ira nulle part. »

Le souper se passa calmement. Lily fit semblant de s'intéresser au Quidditch durant la majeure partie du repas, avant que James ne lui prenne la main.

« En fait, on ne vous a pas fait venir ici simplement pour le dîner… »

Il prit une grande inspiration.

« Lily voudrait savoir ce que nous faisons pendant nos soirées de mecs. »

La réponse fut inespérée. Sirius fronça les sourcils, alors que Remus se levait.

« James, j'aimerais te parler. Dans le salon. Tout de suite. »

James se leva à son tour et ils partirent dans le salon. Sirius se leva.

« Je vais t'aider à desservir la table. »

Il prit quelques assiettes et les amena dans la cuisine, alors que des éclats de voix leur parvenaient.

« Mais merde, James! Je ne veux pas qu'elle le sache! C'est mon droit quand même! »

« Mais Remus, je… »

« Tu sais ce que c'est de vivre et de voir tout le monde autour de soi s'éloigner dès qu'ils le savent? De savoir que tu ne peux pas trop rêver, car rien de ce que tu n'espères n'arrivera dans ton futur? »

« Remus… Je sais que Lily est la femme de ma vie, je vais bien devoir lui dire tôt ou tard que je suis… »

« Et moi, alors? Tu es là à te pavaner avec elle alors que tu sais très bien que je n'aurai jamais de femme dans ma vie! »

Lily sursauta en entendant quelqu'un frapper quelque chose. Sirius mit une main sur son épaule.

« Je vais aller voir ce qu'ils sont en train de faire. »

Il ouvrit le chemin. Lily le suivit. Si ses études de Médicomagie ne pouvait pas lui servir à quoique ce soit…

Elle remarqua tout d'abord que le cadre que ses parents lui avaient offert à Noël et qui représentait un des vallons de son Irlande natale était défoncé. Puis, que le canapé qui avait abrité leur nuit d'amour la veille était renversé. Et que la table de vitre avait volé en éclat. La deuxième chose qu'elle remarqua fut Remus, qui tenait la tête de James serrée sous son bras, et James, qui donnait des coups de coude dans le ventre de son ami.

« Arrêtez ça tout de suite! » s'exclama-t-elle.

James se contenta de renverser Remus sur le dos, ce qui fit renverser le petit fauteuil.

« Mais vous êtes sourds, putain d'enfoirés? Elle vous a dit d'ARRÊTER! » répéta Sirius.

Sirius sortit sa baguette et les fit se séparer. Ils se retrouvèrent tous les deux suspendus dans les airs, la tête à l'envers.

« Et bien tu n'as qu'à dire à ce putain de connard qu'un secret de maraudeurs est un secret, et que sa copine n'a pas à fourrer son nez dans nos affaires. » s'exclama Remus.

Lily eut un hoquet de surprise, et dut se retenir pour ne pas verser une larme. Remus avait toujours été, et de loin, l'ami de James qu'elle préférait. Il était doux, calme, attentif, et plutôt rigolo, même, dans un genre moins tape-à-l'œil que Sirius.

Celui-ci mit une main sur son épaule.

« Ne t'en fais pas, il est toujours marabout le lendemain de nos soirées entre mecs. »

Remus soupira.

« Je suis désolé, Lily. Padfoot, pourquoi tu ne lui montres pas tout de suite? »

« Oh, je crois que ce serait plutôt à Prongs, si tu veux mon avis, Moony. Tu sais, ils sont plutôt intimes ensemble, si tu vois ce que je veux dire. »

« Je risque de faire plus de dégâts qu'on en a causé, Padfoot. Et ne te mêles pas de ma vie intime, espèce de chien galeux. »

« Mais c'est ta copine, mon petit Prongsy. »

« Mais de quoi vous parler, bon sang? » s'exclama Lily.

« Tu veux bien me déposer, mon amour? » fit James.

Lily marmonna le contre-sort, ce qui fit atterrir James et Remus sur la tête.

« À trois. »

« Un. »

« Deux. »

« Trois. »

Lily poussa un hoquet de surprise en voyant Sirius, à côté d'elle, se transformer en un gros chien noir. Elle tourna ensuite la tête et vit un cerf majestueux qui se tenait à la place de son petit ami.

« Par le caleçon de Merlin. » murmura Lily.

James se transforma de nouveau en lui-même.

« Je suis désolé, Lily, j'aurais voulu te le dire avant mais… »

« Et toi? Tu te transformes en quoi? » demanda-t-elle en se tournant vers Remus.

Il y eut un instant de silence.

« Remus n'est pas un Animagus, mon amour. » murmura James.

« Je suis un loup-garou. »

Le visage de Lily se décomposa. Elle fit un pas pour aller le serrer dans ses bras, mais James la retint en passant ses bras autour de sa taille.

« Je ne ferais pas ça si j'étais toi… Il n'aime pas la pitié. »

Lily se tourna vers Remus, consciente qu'elle devait dire quelque chose, mais rien ne sortit. Remus se contenta de baisser la tête.

« Je vais y aller… Les lois pour les lycanthropes sont plutôt sévères, je dois être rentré chez moi pour minuit… »

« Non! »

Il releva la tête et dévisagea Lily, qui baissa les yeux à son tour.

« Je… Ça ne me dérange pas, Remus. Vraiment. Je… Je veux comprendre. »

Elle releva la tête.

« Je veux savoir. »

Sirius soupira.

« Alors on va avoir besoin de bière. »

D'un coup de baguette, il répara la table et y fit apparaître une douzaine de bières. Puis, les trois garçons relevèrent le fauteuil et le canapé. Sirius prit place sur le fauteuil, alors que Remus s'installait sur un coin du canapé et James sur l'autre. Lily prit place sur les genoux de James.

Ils parlèrent de tout. De sa morsure. Des transformations. Des nuits de pleine lune. Des secrets. Des maraudeurs. De Quidditch. De filles.

Lily finit par s'endormir contre James vers deux ou trois heures du matin. James la serra un peu plus contre lui et sourit.

« Je t'avais dit que ça ne changerait rien pour elle, Moony. » avait dit James.

« En tout cas, Prongs, tu devrais faire attention : la curiosité est un vilain défaut, surtout chez une fille. » répliqua Sirius en prenant une autre gorgée de sa bière.

James ne dit rien. Peut-être la curiosité était-elle un défaut. Mais il aimait Lily comme elle était.