Disclaimers : Mon imagination n'appartient qu'à moi mais pas les personnages

Note : Bon, je poste surtout cette nouvelle fic pour vous faire patienter vu que je n'ai pas encore écris un seul mot du chapitre suivant de "Once Upon a Bloody Time". Promis, je mis mets tout de suite !

Bonne Lecture !


Reviens-moi

Aussi vite qu'il le put, courant à travers la ville, il se rendit sur la grande place. Il n'avait prévenu personne de son départ, oubliant les consignes de son père. Tout ce qu'il voulait c'était de le sauver.

Lorsqu'il déboula sur les pavés de la place, le feu aux pieds de l'homme qu'il avait apprit à aimer était déjà en train de ronger les fagots et la paille. Les traits de celui-ci se crispèrent lorsque les flammes commencèrent à lécher ses jambes.

« Edward ! »

Le vampire se figea devant l'appel désespéré de son amant. Il voyait ses larmes couler le long de ses joues ainsi que son regard rempli de peur et de souffrance. Il voulu faire un pas pour aller à son secours mais hésita devant la fournaise qui prenait de l'ampleur, seul le feu pouvait le tuer.

Les humains présent autour du bûcher, regardaient avec soulagement leur jeune congénère, séduit par la créature diabolique, mourir pour le purifier du mal qui avait pris possession de lui et ainsi protéger des âmes innocentes.

Après tout, il était de leur devoir d'être les purificateurs du monde et de bannir tout être rattaché à la sorcellerie.

Avant de n'avoir pu agir, le bûcher s'embrassa entièrement d'une flamme haute et brûlante laissant le vampire et ses doutes distinguer avec peine une forme attachée au poteau.

« Harry ! »

oOoOoOo

« Edward, ça va ? »

Les yeux vides, il posa son regard sur la jeune femme et lui fit un pâle sourire pour la rassurer. Cela faisait plusieurs jours qu'il se sentait vraiment mal. Et aujourd'hui, il était complètement à plat. Lui qui ne pouvait dormir était hanté par un même cauchemar qu'il revivait encore et encore. Il voyait quelqu'un mourir consumé sous ses yeux sans pouvoir rien faire. Encore et encore.

« Avril ou Juin ? »

Le regard étonné qu'elle reçue du vampire, lui confirma que celui-ci ne l'écoutait pas.

« Edward, il nous faut choisir une date pour le mariage. »

« Choisis celle que tu veux. »

Depuis qu'il lui avait demandé sa main, Edward semblait tout le temps perdu dans ses pensés. Elle le savait réservé mais je le voir ainsi réagir l'amusait. Doucement, elle se pencha et l'embrassa, ses lèvres jouaient avec les siennes, tandis qu'elle plongeait ses doigts dans les cheveux châtains. Malheureusement, il se sépara d'elle, trop tôt à son goût, pour replonger dans son esprit.

« Tu veux manger quelque chose Bella ? » interrogea gentiment Esmée en voyant le couple dans le salon.

« Oui mais je vais m'en occupée. »

Elle se dirigea vers la cuisine, laissant Edward amorphe dans l'un des fauteuils.

Les yeux dans le vague, il repensa avec un précision effrayante aux moindres détails de l'exécution. Il avait l'impression de sentir la chaleur des braises, de voir la cendre s'élever dans l'air et surtout, il avait l'impression de mourir à nouveau en voyant deux yeux vert embués de larmes disparaître dans le brasier.

Un vampire ne pouvant dormir n'était sujet ni aux rêves ni aux cauchemars, ce qu'il vivait ne pouvait être qu'un souvenir.

Le souvenir d'un amour perdu.

Sa gorge ne noua. Ce qui le faisait se sentir si mal, ce n'était pas autant son souvenir mais le fait qu'il se sentait extraordinairement bien comme transporté lorsqu'il songeait au jeune homme qu'il avait -semble-t-il- aimé.

Y repenser ne faisait qu'accentuer son impression de trahison.

Il n'aurait dû se concentrer sur son mariage futur et non pas sur un passé résolu. Maintenant il avait Bella auprès de lui, cette jeune fille qui avait su l'intriguer et l'aimer. Celle-ci même qui s'évertuait à préparer avec passion la réception pendant qu'Alice se focalisait sur la décoration.

D'ailleurs, Alice devait lui cacher quelque chose à ne penser qu'au mariage. Soit elle essayait de lui voiler ses pensées, soit elle était plus perfectionniste qu'il ne le pensait.

Comme si elle avait senti le trouble des pensées de son frère, Alice arrêta de feuilleté les catalogues de mariage. Se tournant vers lui, elle se contenta de le scruter, jusqu'à se qu'il la regarde, mal à l'aise.

« Quoi ? Tu viens de te rendre compte que tu as commandé la robe deux grandeurs trop petites ? »

Elle ne répondit pas et continua de le fixer. Inquiet, Edward se rendit compte qu'une vision l'assaillait mais avant qu'il ne lise dans son esprit elle soupira doucement lui adressant un franc sourire et en se reconcentrant sur le mariage.

« Qu'as-tu vu , Alice ? »

« Tout ce passera bien… je crois. À moins que tout ne changes de ton côté. » ajouta-t-elle mystérieusement avant de continuer. « À part ça, j'ai déniché le traiteur idéal : la crème de la gastronomie française. Bien sûr, côté déco, je vois des centaines de fleurs, de guirlandes et il faudra un éclairage tamisé ! Avec des lustres en cristal ce pourrait être possible et puis... »

Le regard horrifié, Bella venait de l'arrêter d'une main sur la bouche.

« Alice, tu pourrais pas faire une fête plus simple ? »

« Bella, Bella. C'est ton mariage ! Un événement qui se doit d'être parfait surtout que c'est mon frère que tu épousera. Mais je veux bien changer de traiteur, pourquoi pas de la gastronomie orientale ? »

Les deux jeunes femmes commencèrent à bavasser. Bella tentant surtout de tempérer les idées de sa futur belle-soeur.

« Edward. » L'appela doucement Carlisle en posant une main sur son épaule qu'il serra légèrement. Le jeune homme aux cheveux cuivré cligna les yeux et les tourna sur son père. Il distingua parfaitement l'inquiétude présente dans son regard et se morigéna de n'avoir pas su épargner à sa famille sa morosité.

« Désolé, Carliste. »

« Ce ne sont pas des excuses que je veux. »

« Alors quoi ? »

« Bella... »

Il s'interrompit, jaugeant déjà l'effet que ses prochaines paroles allaient avoir.

« Veux tu toujours l'épouser ? »

Se refermant sur lui-même, Edward réfléchit à nouveau à sa situation. Chaque jour, chaque heure et chaque minute était une souffrance depuis que son souvenir lui était revenu. Néanmoins, il sentait que celle-ci s'atténuait, devenant de plus en plus vivable. Peut-être qu'avec le temps, il oublirait à nouveau.

Oublier son image.

« Edward. »

Son prénom murmuré si tendrement.

« Edward ! »

Cette même voix qui le suppliait de l'aider.

« Ahhhhhhhhhhh ! »

Ce cri d'agonie retentissant au milieu du brasier.

Des flammes, la peur, le regret…

Ces yeux verts qui disparaissaient pour toujours.

Oublier Harry.

Edward se redressa et quitta en trombe la maison. Il savait que s'il était resté, il n'aurait pas certain de se contrôler. Il devait avant tout se calmer.

« Tout va bien... »

Il savait que ces paroles étaient fausses mais il ne voulait pas y songer. Il ne voulait pas voir tout son monde s'écrouler par un souvenir trop vivace. Il ne pouvait pas briser les espoirs de Bella, seul leur mariage comptait !

« Edward, tu n'aimes que moi, n'est-ce pas ? »

Que cette voix se taise et lui rende sa liberté ! Il avait Bella maintenant.

Bella.

Sa colère se calma instantanément en songeant à elle.

« Edward, tu n'aimes que moi, n'est-ce pas ? »

Son corps se figea.

« Edward, tu n'aimes que moi, n'est-ce pas ? »

Il eut un mouvement de recul et frissonna.

« Edward, tu n'aimes que moi, n'est-ce pas ? »

Des sentiments incontrôlables d'inquiétude, de colère, de jalousie et de trahison le traversèrent de part en part.

« Mais qu'ai-je fais ? »

Il avait touché et penser aimer Bella. Ils allaient se marier. Il avait souillé la mémoire d'Harry.

« Edward, tu n'aimes que moi, n'est-ce pas ? »

L'envie de sang, de violence et de meurtre l'assaillit. Il avait piétiné l'âme de son ange. Jamais il ne pourrait se pardonner ça.

« Harry ! »


A Suivre !

La suite viendra en fonction de vos reviews. Et oui, j'ai bien d'autre fic qui m'attende. A vous de me motiver !