Le lendemain matin … au gymnase
Tous les gymnastes du club étaient arrivés depuis un moment déjà, mais une n'était pas encore arrivée. Kaylie, Payson et Emily étaient en train de parler ensemble.

Kaylie – Lauren a tellement honte de s'être ridiculisée hier qu'elle n'ose pas venir aujourd'hui.

Emily sourit, fière d'avoir gagné face à sa rivale la veille. Alors que Kaylie continuait de parler sur son ex-meilleure amie, Sasha se dirigeait vers elles.

Sasha – Les filles, vous savez où est Lauren ?
Kaylie – Elle doit se cacher.

Sasha se dirigea alors vers son bureau, réfléchissant. Mr Tanner venait de passer le voir pour lui demander où était sa fille qui n'avait pas dormi chez elle et qui, visiblement, n'était pas au gymnase non plus.

Cinq jours plus tard au gymnase …
Comme tous les matins, les gymnastes arrivaient, mais cette fois-ci, une était là, après plusieurs jours d'absence. Lauren. Elle passa devant les autres sans faire attention aux remarques. Elle était déjà en tenue et alla s'échauffer dans son coin. Elle portait des bandages à un de ses avant-bras. De son bureau, Sasha l'observait, se demandant où elle avait été ces quelques jours et espérant qu'elle avait retenu une leçon de ce qu'elle avait fait à Emily.

Une fois son échauffement terminé, Lauren s'était dirigée vers les barres. Elle les regardait, allait prendre les barres dans ses mains puis reculaient. Elle fit un saut pour les prendre en main et se balancer en dessous des barres pour revenir à sa place initiale. Elle regarda à nouveau les barres, souffla un bon coup. Kaylie arriva pour se mettre de la magnésie sur les mains et regarda Lauren en rigolant.

K – Alors, après là honte que tu as eu l'autre jour, tu n'arrives même pas à monter sur les barres … tu as peur de te ridiculiser encore ? C'est vrai qu'il t'a fallu une semaine pour oser de pointer ici …

Puis, elle partit, fière de sa petite remarque. Lauren avait très bien entendu ce qu'elle avait dit, et souffla encore, essayant de se donner un peu de courage. Elle essaya de ne pas réagir, de ne pas donner à Kaylie ce qui lui ferait plaisir. En fait, elle n'en avait pas grand-chose à faire de ce genre de remarques.

Dans la salle, quelqu'un qui n'était encore jamais venu arriva, il n'avait même pas la quarantaine. Il regarda tout autour de lui dans la salle, et trouva la personne qu'il cherchait. Il se dirigea vers les barres.

De son côté, Kaylie était allée rejoindre ses acolytes pour raconter son exploit face à Lauren. En voyant l'homme arriver, elle ne pu s'empêcher de faire une réflexion.

K – C'est qui ce mec ? Il se croit tout permis.
E – Il a l'air de se diriger vers Lauren.
K – Elle a dû aller se chercher un chorégraphe, pour elle, on peut-être un coach, elle a bien besoin d'en avoir un que pour elle si elle veut pouvoir gagner.

Kaylie rigola à sa propre blague, alors que l'homme en question tenait Lauren dans ses bras et lui glissait quelques mots à l'oreille, comme pour lui donner du courage, pour ensuite l'aider à prendre dans ses mains la barre du haut. Il se recula pour la regarder faire ses mouvements. Lauren essaya une nouvelle sortie mais chuta. L'homme vint la voir à nouveau pour la relever et l'aider à remonter.

K – A votre avis, elle couche avec ?

Carter arriva vers les filles, les mains dans ses poches, regardant Lauren et l'homme qui était à côté d'elle. Dans la salle, tout le monde parlait de lui, en chuchotant plus ou moins bruyamment en faisant des hypothèses plus ou moins farfelues. Il se disait que peut-être, Kaylie serait au courant de son identité.

C – C'est qui ce mec ?
K – Son nouveau mec sûrement.

Kaylie faisait un petit sourire alors que Carter était jaloux. Elle était toujours jalouse de leur histoire et Lauren lui servait sur un plateau un moyen de la briser. En fait, c'était limite décevant à quel point elle n'avait aucun effort à faire, c'était comme si Lauren n'en voulait pas alors qu'elle s'était battue pour cette relation, à tel point qu'elle avait l'air désespérée.

De son bureau, Sasha n'avait pas perdu une miette de ce qu'il se passait dans la salle. Il sortit de son bureau et se dirigea vers Lauren.

S – Lauren, tu me suis.