BUFFY CONTRE LES VAMPIRES ET LA VOIE DU BERSERKER

DISCLAIMER : les personnages ne m'appartiennent pas. Ils sont la propriété de Joss Whedon, Mutant Enemy et de 20th Century Fox…et de Kentaro Miura.

PROLOGUE : La Revanche de la Déesse

« Comment ai-je pu en arriver là ?»

Telle était la pensée qui revenait sans cesse dans l'esprit de la Déesse infernale alors que la Tueuse attaquant sans relâche parvenait de plus en plus souvent à passer sa garde pour lui assener de violents coups en utilisant son marteau à la taille disproportionnée.

Le combat durait déjà depuis plus d'une vingtaine de minutes et non seulement cette agaçante petite Tueuse refusait obstinément de mourir mais en plus elle avait l'arrogance de croire qu'elle pouvait battre une déesse, mais le plus inquiétant réalisa Gloria était le fait que lentement mais surement la Tueuse prenait l'avantage dans leur combat.

« C'est à cause de l'aide de ses misérables cloportes d'amis » conclut la Déesse. Depuis le début de leur assaut ils n'avaient cessé d'utiliser tous les moyens, ruses et subterfuges à leur disposition pour la blesser et l'affaiblir avant que la Tueuse ne se lance dans la bataille.

D'abord cette maudite sorcière avait utilisé ses pouvoirs pour lui faire quelque chose comme un trou dans la tête et elle en avait profité pour voler l'énergie psychique de la sorcière blonde, sa compagne, qui lui avait servi de dernier repas, l'affaiblissant ainsi et la laissant désorientée, la folie menaçant de s'emparer de son esprit divin piégé dans cette coquille pathétique et exposé à la médiocrité de cette réalité.

Ensuite ils avaient osé utiliser la sphère du Dogon contre elle, forçant un contact physique durant lequel cette sale babiole magique avait sapé ses forces avant qu'elle ne la pulvérise en mille morceaux, puis ils l'avaient trompé en envoyant un robot ayant l'apparence de la Tueuse l'attaquer pour la forcé à utiliser une bonne part de l'énergie qui lui restait pour s'en débarrasser.

La Tueuse s'était finalement montrée armée de son marteau magique qui semblait amplifier la force de ses coups mais en plein milieu de leur combat l'un de ses compagnons avait utilisé une des machines de destructions du chantier pour la frapper par surprise avec une boule d'acier géante.

Et maintenant elle Glorificus, une déesse, se trouvait à bout de force alors que son ennemie semblait redoubler de vigueur dans ses attaques. Perdre face à une mortelle, quelle humiliation ! La situation lui semblait pourtant presque aussi désespérée que lorsque ses traitresses de sœurs s'étaient liguées contre elle et étaient parvenues à la bannir de sa si douce dimension infernale pour l'emprisonner sur ce monde pitoyable et ridicule.

Pourtant cette fois le temps jouait en sa faveur, car Gloria se doutait bien que la Tueuse et sa cohorte ou tout autre serviteur des autoproclamées Puissances Supérieures auraient tenté de lui dénier son heure de gloire et de stopper sa revanche mais des dispositions avaient été prises, ses minions et ses serviteurs avaient réussi à empêcher les compagnons de la Tueuse de s'approcher de sa Clé, qui se trouvait toujours à l'emplacement idéal pour être activée, et un de ses adorateurs se tenait prêt à faire couler le sang de la Clé à qui on avait donné forme humaine pour enfin ouvrir le portail entre les mondes.

« Le moment est tout proche » pensa la Déesse avec espoir « je n'ai pas besoin de gagner, il suffit juste que je tienne encore un peu et le portail s'ouvrira et une fois que j'y accéderai je retrouverai mes pouvoirs et je serai enfin libre et cette maudite Tueuse, Minie ou je ne sais quoi, connaitra alors mon courroux divin. »

Mais la Tueuse sentant une faiblesse chez son adversaire attaqua de plus belle forçant Gloria à reculer sans cesse dans un terrible assaut qui consuma les dernières réserves d'énergie de la Déesse.

A bout de force et fulminant intérieurement Gloria recula en titubant et encore une fois ne put s'empêcher de se demander : « Comment ai-je pu en arriver là ? Pourquoi cette insignifiante mortelle refuse de comprendre qu'elle n'est rien alors que je suis l'extase et la gloire, qu'elle devrait se prosterner à mes pieds et non avoir l'arrogance de se dresser face à moi. Pourquoi refuse-t-elle d'admettre que je suis une déesse éternelle alors que son existence ne sera jamais qu'un instant fugitif dans l'univers. Elle n'a pas le droit de me stopper, pas après tout ce que j'ai du enduré pour en arriver là ! Pas après des siècles passés en exil sur ce monde répugnant à devoir rechercher ma Clé et à éviter les misérables qui hantent ce monde et se prennent pour des Puissances ainsi que leurs agents ou ces mortelles fanatiques se consacrant à me pourrir l'existence comme ces maudits chevaliers de Bysantium. Elle n'est rien, sa vie est aussi fugace que le battement d'aile d'un insecte, toute la souffrance de son existence ne représente même pas un soupçon de l'ombre de la mienne, pas alors que je dois vivre avec cette douleur depuis des siècles. »

Ayant perdu toute combativité la Déesse infernale vidée de ses forces sentit sa prise sur le réel commencer à lui échapper une fois encore et les liens mystiques qui la retenaient prisonnière se resserrant de nouveau autour d'elle pour la forcer à réintégrer sa prison à l'intérieur de Ben son alter ego humain.

Ne pouvant plus contenir le flot de frustration qui envahissait son esprit Gloria cracha avec mépris à son ennemi.

_ Tu n'es qu'une mortelle, tu ne peux pas comprendre ma douleur.

_ Non alors je vais me contenter d'en rajouter une couche. Répondit la Tueuse avec ironie en frappant Gloria une fois de plus.

_ Tu ne peux pas me tuer. Rétorqua la Déesse aux abois.

_ Non mais je ne sens même pas de fatigue dans le bras. Déclara Buffy d'un ton narquois en brandissant son marteau. Puis le saisissant à deux mains, pour augmenter la force de ses coups, elle assena une puissante frappe touchant son ennemi en pleine face.

Déséquilibré et n'ayant plus la force de tenir debout Gloria tomba à genoux.

_ Arrête ! Tenta-t-elle vainement d'ordonner d'un ton partagé entre rage et désespoir.

_ Tu es une déesse, déclara Buffy en serrant les dents avant de lui décocher un nouveau coup, la touchant en plein menton d'une frappe circulaire de son marteau de troll, qui la fit s'écrouler. Tu devrais pouvoir m'arrêter.

Profitant du fait que son ennemi gisait inerte sur le sol la Tueuse, libérant toute sa rage, martela la Déesse déchue encore et encore frappant sans pitié avec son marteau jusqu'à ce que son ennemie dans un spasme se métamorphose pour reprendre l'apparence de Ben.

_ Je te demande pardon, murmura Ben le nez en sang, la lèvre inférieure éclatée et présentant plusieurs lacérations sur la joue gauche.

L'alter ego humain de Gloria, affalé sur le sol, était visiblement épuisé et semblait souffrir de multiples fractures dues aux conséquences de la bataille entre la Tueuse et la Déesse. Ben, malgré ses blessures, se sentait pourtant soulagé que tout soit fini et ce même si Buffy choisissait de l'achever pour mettre fin au danger que représentait la déesse déchue emprisonnée en lui et dont il pouvait encore entendre les pensées pleines d'amertume, de colère et de peur qui se faisaient de plus en plus faibles à mesure que les secondes s'écoulaient et que les portes métaphysiques de la prison de Gloria se refermaient sur l'essence de la Déesse et que sa conscience se dissolvait dans le néant.

Le surplombant Buffy le regardait d'un regard indécis avant de s'accroupir près de lui. La Tueuse émotionnellement épuisée par son combat et la tension continue de ces derniers jours sentait encore la colère bouillir dans ses veines mais face à la figure brisée que représentait Ben elle n'arrivait pas à trouver en elle la force de l'achever malgré le danger qu'il représentait. Après tout elle avait refusé de sacrifier sa sœur, qui était à sa manière un danger encore bien plus grand pour le monde que l'alter ego de Gloria, car elle était humaine et innocente alors comment pouvait elle maintenant tuer Ben ? Tuer un être humain ? Même si il était loin d'être aussi innocent que Dawn. Lui aussi au fond était une victime de Gloria.

Un éclair de culpabilité lui traversa le cœur en repensant brièvement aux chevaliers de Bysantium qu'elle avait combattu lors de sa tentative de fuite avec les Scooby, il ne faisait pas de doute que certains étaient morts au cour de l'affrontement mais cela s'était produit dans le feu de la bataille, il ne s'agissait pas, comme ici, de choisir de prendre une vie de sang froid.

Prenant une profonde inspiration Buffy prit sa décision.

_ Dis lui que c'est fini. Sa chance est passée, qu'elle disparaisse. Si elle s'approche à nouveau de moi ou de mes amis … Déclara la Tueuse d'une voix tendue d'où perçait encore sa colère.

_ Plus jamais, je te le promets. Jura Ben dans un souffle. Avant que Buffy ne se redresse et sprinte vers la tour ou se trouvait sa sœur pour la délivrer.

Victime d'une quinte de toux et crachant un peu de sang Ben sentit en lui les cris de désespoir et de fureur de Gloria comme un écho de plus en plus lointain et murmura à son intention : « Je crois qu'on est coincé ensemble ma belle. »

Alors qu'il cherchait à reprendre son souffle avec difficulté Rupert Giles, l'homme qu'il avait soigné deux jours plutôt d'une blessure au flanc, s'approcha doucement de lui et s'agenouilla à ses cotés.

_ Es-ce-que tu peux bouger ? Demanda doucement l'observateur.

_ Laissez moi une minute … Répondit Ben faiblement. Elle aurait pu me tuer …Réalisa-t-il à voix haute alors qu'il se sentait empli de remords et de honte pour avoir été si lâche. Cédant aux exigences de Gloria et collaborant avec elle il l'avait aidé à capturer Dawn, la Clé, en échange de la promesse de survivre à l'ouverture du portail transdimensionnel et la possibilité de posséder enfin un corps qui ne serait rien qu'à lui.

_ Elle ne l'aurait pas fait, le contredit Giles.

_ Mais Ben tôt ou tard Gloria va réapparaitre, affirma l'observateur la mine grave et un soupçon de tristesse dans l'expression, elle fera tout pour se venger de Buffy et de notre planète. Buffy le sait bien, malgré ça elle t'a tout de même épargné.

Rupert sortit ses lunettes de la poche externe de sa veste, les déplia lentement avant de les mettre, son visage se durcissant.

_ C'est une héroïne tu sais elle est différente de nous, déclara Giles d'une voix froide.

_ De nous ? Demanda Ben, avec un accent de surprise, juste avant que la main de l'observateur ne se pose sur sa bouche, lui pinçant le nez, et bloque sa respiration.

Ben tenta vainement de se débattre mais son corps brisé et exténué ne lui permit d'opposer que de vagues sursauts contre la poigne de fer de Ripper.

Alors qu'il succombait doucement à l'asphyxie, au tréfonds de son être, la Déesse déchue enfermée dans son corps, et qui n'avait pas encore totalement réintégré sa prison, utilisant la faible et fragile connexion avec son hôte perçut au travers de ses sens ce qui se produisait. Et si la Déesse avait déjà ressenti de la peur à quelques rares occasions dans son existence, face à une mort imminente elle éprouva pour la toute première fois un sentiment de pure terreur.

Du tréfonds de sa prison métaphysique dont les portes se refermaient lentement sur elle Gloria se débattit avec désespoir contre les entraves mystiques qui emprisonnaient son essence pour tenter de refaire surface, ne serais-ce que pour un bref moment, et tuer ce maudit mortel ce qui sauverait la vie de son alter ego mais surtout assurerait la continuité de son existence.

Gloria tenta désespérément de reprendre le contrôle du corps qu'elle devait partager avec Ben alors que celui-ci perdait peu à peu conscience, elle se démena tel un animal pris au piège utilisant tout le pouvoir lui restant frappant avec frénésie les liens la retenant, faisant appel à toute sa volonté et aux violents sentiments de terreur et de rage nés de sa confrontation avec la plus grande peur qui soit pour tout immortelle comme elle : faire face à la mort.

Mais malgré tout ses efforts ses entraves refusaient de céder : la Déesse était restée libre trop longtemps pour superviser l'ouverture du portail et s'assurer que tout se passe selon sa volonté et elle avait finalement épuisé le reste de son énergie durant son combat contre la Tueuse et ses sbires. Seul le temps lui permettrait de reconstituer suffisamment de force pour se libérer de nouveau et il lui faudrait plusieurs dizaines d'heures voire un ou deux jours au minimum alors qu'il ne restait que quelques poignées de secondes de vie à son hôte avant qu'il ne succombe et la traine dans la tombe avec lui.

Face à ce destin Gloria hurla intérieurement d'horreur et de fureur, et le pire, se rendit compte une petite part d'elle-même avec un détachement glacial, était le fait que sa vie prendrait fin non de la main d'un autre Dieu, ni même de celle d'un Champion Divin ou bien encore de l'acharnement et la chance insolente de cette misérable Tueuse. Non sa vie allait prendre fin de la main d'un banal mortel, le vieil observateur à qui Ben avait sauvé la vie en le soignant de sa blessure au flanc moins de deux jours auparavant et qui devenait aujourd'hui, à sa plus grande humiliation, l'instrument de sa destruction.

Alors que le manque d'oxygène se faisait de plus en plus sentir et que les battements de cœur de Ben se faisaient de plus en plus irréguliers la Déesse infernale emprisonnée au fond de son être et réduit à l'impuissance se mit à rager et à gémir de colère, de peur et de désespoir tout en cherchant avec frénésie la moindre once de puissance qui pourrait lui rester pour tenter d'échapper à son sort funeste.

_ NON, NON, NON, NON, NON, NON, NON, NON … enchaina avec rage la Déesse déchue essayant vainement de transformer son refus désespéré en un mantra qui aurait eu le pouvoir de la sauver.

_ non, non, non, non, non, non, non, … supplia la Déesse le cœur et l'esprit en pleine panique alors que Ben perdait conscience, que ses fonctions cérébrales s'éteignaient les unes après les autres faute d'oxygène et que son cœur ne battait plus que de façon erratique.

_ non, non, non, no quoi ? Qu'est-ce que ? Non, non, nnnooo … furent les dernières pensées de la Déesse infernale emplies de stupéfaction et d'incrédulité alors que sa prison mortelle glissait doucement vers la mort et le néant avec le dernier battement de cœur de Ben.

…. …. …. …. …. …. ….

Rupert Giles contempla le corps sans vie de Ben le cœur lourd de remord mais convaincu d'avoir fait ce qui était nécessaire pour la sauvegarde du monde mais aussi et surtout pour la préservation de sa protégée, de sa sœur et de ses amis qu'il en était venu à voir comme sa famille. Il était le père, ou pour certain l'oncle favori et c'était son rôle de les protéger, Buffy portait déjà un fardeau bien trop lourd et c'était son devoir d'assumer les choix difficiles à prendre mais nécessaires pour la protection du monde à chaque fois qu'il le pouvait.

Giles relâcha doucement sa main du visage de Ben et lui ferma les yeux, prenant appuis sur le sol d'une main il tâta son flanc douloureux, les sutures semblaient avoir tenu mais il lui faudrait faire attention en se relevant. Alors qu'il s'apprêtait à se redresser avec prudence Giles prit quelques secondes et pria pour que Buffy puisse secourir sa sœur à temps et pour que Dawn s'en sorte saine et sauve, il réprima un frisson à la pensée que sa Tueuse puisse échouer à stopper l'ouverture du portail et au douloureux sacrifice auquel il faudrait alors consentir pour sauver le monde.

Prenant appuis sur le sol Giles commença à se relever avec précaution tout en continuant ses réflexions : « Non » pensa-t-il « Je connais Buffy, j'ai foi en elle : elle a toujours accompli sa mission et elle a toujours réussi à protéger ceux qui lui sont chers, quelque soit les obstacles et quelque soit les probabilités contre elle, elle a toujours gagné et là encore elle va nous sauver, elle va tous nous sauver, j'ai confiance en elle je sais que quoi qu'il arrive elle ne nous laissera pas tomber. Elle va sauver Dawn avant que le portail ne s'ouvre elle … »

Mais les espoirs de l'observateur s'effondrèrent brusquement quand le ciel s'éclaira soudain d'une vive lumière émanant de la déchirure de l'espace-temps qui venait de se produire sous la plateforme où se trouvait Dawn et à partir de laquelle le sang de la Clé s'était écoulé pour rencontrer à plusieurs dizaines de mètres du sol le point précis où l'alignement stellaire avait affaibli la barrière entre les dimensions permettant au pouvoir de la Clé d'abattre les murs entre les réalités.

Giles put apercevoir au-delà du mur brisé par le combat entre Buffy et Gloria le portail entre les mondes miroitant et ondulant alors que lentement il ne cessait de grandir et qui déversait une pale lumière sur le champ de bataille.

« Buffy, Dawn. Ho, non ! » murmura l'observateur la gorge nouée. « Il faut que j'y aille » réalisa Giles « il faut que je … »

_ NNNOOOONNN ! Hurla soudainement Gloria en prenant Giles complètement par surprise alors que le cadavre de Ben reprenait en une fraction de seconde l'apparence de la Déesse infernale.

Gloria posa la main sur la poitrine de l'observateur qui était toujours à sa portée et qui sous le choc fut totalement pris au dépourvu et d'une puissante poussée le projeta en arrière sur plusieurs mètres avant qu'il ne percute violemment les débris de mur derrière lui, le choc le laissant étourdi et à peine conscient.

Lentement, avec souffrance et difficulté la Déesse infernale se releva, avec sur le visage une expression de prédateur concentré sur sa proie et les yeux rivés sur le portail qui non seulement serait son salut mais qui était également la raison de sa survie.

Aux portes de la mort, à quelques secondes à peine avant de sombrer dans l'oubli et de se dissoudre dans le néant, la Déesse déchue, dont les sens divins étaient restés connectés à ceux de sa coquille humaine par de fragiles liens qui se décomposaient rapidement, avait perçu l'ouverture du portail.

Se rendre compte qu'elle avait gagné au final mais que sa victoire et son salut lui était arrachés en même temps que son existence par la mesquinerie des mortels avait empli la Déesse infernale d'une rage sans borne qui avait consumé tout son être.

Puisant dans la terreur et la fureur qui l'emplissait et mobilisant toute la force qui lui restait sans se soucier des conséquences Glorificus avait lancé un ultime assaut contre les murs de sa prison et dans un sursaut d'orgueil et de désespoir elle alla jusqu'à drainer son Noyau Divin, la source qui lui avait permis depuis son bannissement et son emprisonnement sur ce plan de ne pas être totalement liée et écrasée par sa coquille mortelle, qui lui permettait de générer avec le temps suffisamment de force pour ce libérer temporairement des confins de l'humain qui lui servait de prison.

Et dans un éclat de puissance ses liens avaient enfin cédé et s'étaient relâchés lui permettant à nouveau de se libérer temporairement, le cadavre de Ben se métamorphosant grâce à son pouvoir pour reprendre à nouveau la forme de l'avatar de Glorificus : Gloria qui revenait à la vie tel un phénix renaissant de ses cendres.

Sortant à l'air libre et animée par une volonté farouche Gloria se dirigea en titubant droit vers le portail qui pulsait et scintillait dans les airs alors que sur la passerelle le surplombant se trouvaient la Tueuse et sa « sœur » la Clé.

Les apercevant Gloria réprima un frisson de crainte car elle pouvait encore tout perdre, si la forme humaine a qui était liée sa Clé se faisait tuer le portail se refermerait aussi tôt et avec lui disparaitraient ses derniers espoirs.

Car la Déesse déchue le savait : elle jouait là ses dernières cartes, si elle n'atteignait pas le portail avant qu'il ne se referme, et de préférence avec sa Clé en sa possession, seule la mort ou l'oubli l'attendrait. Car même si en se retransformant en Ben lorsque son essence se retrouverait à nouveau prise au piège dans sa coquille mortelle celui-ci venait à émerger vivant de la métamorphose en drainant son Noyau Divin Glorificus se savait condamnée à être totalement liée à sa prison humaine et privée de la capacité d'en prendre temporairement le contrôle sous la forme de son avatar Gloria. Au pire elle sombrerait dans l'oubli et au mieux tout ce qu'elle pouvait espérer était de pouvoir accéder aux sens de son alter ego et donc de se contenter de le voir vivre sa stupide et ennuyeuse vie de mortel, l'exposant ainsi en continu à ce monde humain qui mènerait doucement son esprit sur le chemin de la folie jusqu'à ce que Ben finisse par rencontrer la mort.

Un sort pire que l'oubli et la mort pour la Déesse infernale.

« Non, le sort en est jeté : il faut vaincre ou mourir, je n'ai plus d'autre choix » conclut la Déesse arrivée presque au pied de la tour que ses serviteurs incompétents et ses esclaves avaient bâti, « et il va falloir que je fasse vite » réalisa Gloria car encore une fois les liens de sa cage mystique commençaient à se resserrer sur son essence et elle comprit que son sursis ne durerait guère que quelques minutes encore.

En se concentrant et grâce à ses sens divins Gloria perçut la présence des amis de la Tueuse dispersés autour de la tour, ainsi que le vampire qui l'avait défié et lui avait échappé qui gisait sur le sol non loin d'elle, elle put également percevoir la Tueuse qui s'entretenait avec sa Clé, complètement concentrée sur sa « sœur » la Tueuse était visiblement inattentive à toutes autres choses et de plus elle ne semblait pas encore avoir décidé de supprimer la Clé pour fermer le portail :
« Bien » pensa la Déesse tout en s'accroupissant et en focalisant toute sa puissance dans ses jambes, Gloria avait là l'occasion parfaite qu'elle désirait et elle était bien décidée à la saisir.
« Un dernier effort et je serai enfin libre » pensa la Déesse.
« Et cette fois cette maudite Tueuse ne m'arrêtera pas » jura silencieusement la Déesse lorsqu'elle s'élança d'un saut puissant vers les cieux bien décidée à saisir à pleine main son ultime chance non seulement de liberté mais surtout de survie.

A plusieurs douzaines de mètres de là Buffy Summers faisait ses adieux à sa sœur et lui confiait un tout dernier message, la Tueuse venait de trouver le moyen de sauver le monde et ses amis tout en préservant la vie de sa sœur. Elle était en paix et n'avait plus peur, le terrible fardeau de sa destinée et de son devoir allait enfin prendre fin. Accomplir sa mission de protecteur jusqu'au bout serait l'ultime don qu'elle offrirait au monde mais surtout à ses amis : sa famille.

« Oui, je comprends maintenant les paroles de la première Tueuse» réalisa Buffy « la mort est mon cadeau, ma mort et ce que cela me permettra d'accomplir » pensa-t-elle en contemplant le portail et en sachant que son sacrifice était la seule chose hormis la mort de Dawn qui pouvait le refermer « ce sera le dernier cadeau que je pourrai offrir, et ce sera aussi pour moi la fin du combat et peut être enfin la paix et la tranquillité »

Mais alors que Buffy adressait ses derniers mots à sa sœur et achevant sa réflexion était enfin prête à accomplir son destin elle ne savait pas qu'une puissance supérieure avait décidé de bouleverser son futur et de lui refuser la paix à laquelle la Tueuse aspirait au plus profond d'elle-même. Et soudain Buffy dut à nouveau faire face à la volonté d'un Dieu, ou plutôt d'une Déesse … une Déesse furieuse.

Bien que son attention se concentrait sur sa sœur et sur les dernières réflexions qui lui étaient venues Buffy réagit au quart de tour quand elle vit l'expression de surprise et de peur s'afficher sur le visage de sa sœur qui fixait un point derrière elle. Elle se retournait déjà quand elle perçut un bruit sourd derrière elle indiquant que quelque chose venait d'atterrir sur la rampe. Finissant de se retourner Buffy se retrouva nez-à-nez avec Gloria, un sourire carnassier aux lèvres, et ressentit peur et surprise menacer de la submerger mais la Tueuse en elle régit instinctivement et elle se prépara à lui balancer un direct.

Mais la surprise l'avait tout de même paralysé un très court instant, quelques dixièmes de secondes mais pour la Déesse qui lui faisait face et qui se tenait prête à agir avant même d'atterrir sur la passerelle ce fut là tout le temps nécessaire pour frapper.

Saisissant le bras de Buffy, Gloria, dans un mouvement circulaire, la projeta derrière elle violemment envoyant la Tueuse s'écraser sur la passerelle à plusieurs mètres de là où le choc la fit rouler sur elle-même plusieurs fois avant qu'elle ne puisse se stopper et éviter de justesse de glisser dans le vide.

Buffy se relava aussitôt et fonça vers la Déesse mais il était trop tard, bien trop tard car Gloria avait empoigné Dawn et l'avait déjà trainé jusqu'au bord de la passerelle. Faisait face à Buffy avec une expression moqueuse sur le visage Gloria sous le regard impuissant de la Tueuse se laissa tomber en arrière droit vers le portail entrainant Dawn avec elle avant que Buffy ne puisse les rejoindre.

_ NNNNOOONNN ! Hurla Buffy en se précipitant vers l'extrémité de la passerelle.

Buffy en plein désarroi se pencha au bord du vide juste au dessus du portail et se figea une expression de stupeur et de crainte sur le visage car sous ses yeux Gloria et Dawn se trouvaient en suspension en plein milieu du portail qui semblait avoir stoppé leur chute. Dawn, qui était visiblement apeuré et qui se débattait avec désespoir pour échapper à la poigne de Gloria mais sans succès, s'était mise à luire d'une douce lumière d'un vert vibrant et chatoyant. Le portail lui-même semblait s'être stabilisé et avoir cessé de grandir.

Et au centre du portail se tenait Gloria et alors que des dizaines de filaments lumineux se formaient autour d'elle et la connectait directement à la matrice d'énergie du portail envoyant dans son avatar humain de faibles pulsations d'énergies lumineuses celle qui était de nouveau la Déesse Glorificus s'écria d'une voix extatique : « Enfin, ENFIN, JE SUIS LIBRE ! » avant d'éclater de rire.

Et en entendant le rire triomphal de la Déesse infernale Buffy Summers ne put s'empêcher de trembler de colère, de peur, et de désespoir.

A suivre ...


Dans le prochain chapitre de : BUFFY CONTRE LES VAMPIRES ET LA VOIE DU BERSERKER


... ... ...

Glorificus empoigna le visage de la Tueuse, qui se tenait face à elle immobilisée par son pouvoir, et la tenant par la mâchoire la força à la regarder droit dans les yeux.

_ Je pourrai te tuer avec une telle facilité, t'écraser sous mon talon comme tu écraserais un cafard mais ce serait bien trop facile, pour tes crimes contre moi tu mérites de souffrir. Je pourrai te faire subir une mort douloureuse, plus que dans tes pires cauchemars te torturer et massacrer tes compagnons avant de t'achever mais ce serait bien trop rapide et malheureusement je ne dispose pas du temps nécessaire pour t'infliger le châtiment que tu mérites, pas sans que cela ne menace mes plans et heureusement pour toi il y en a d'autres qui figurent au sommet de la liste de ceux dont je souhaite me venger.

Approchant sa bouche de l'oreille de la Tueuse la Déesse infernale lui susurra.

_ Mais n'ai crainte j'ai en tête pour toi, tes amis et indirectement pour cette misérable planète la punition parfaite. Tu verras je vais te faire subir la même angoisse et les même épreuves que j'ai du traverser. Oh oui, tu vas souffrir et te débattre comme un animal pris au piège, plus tu te débattras et plus longtemps durera ton châtiment mais tu ne pourras pas t'en empêcher, tu ne pourras t'empêcher d'espérer mettre fin à ton châtiment et de lutter de toutes tes forces pour que cela arrive. Tout comme moi tu souffriras, tout comme moi tu connaitras la peur et le désespoir, tout comme moi tu lutteras de toutes tes forces. Mais contrairement à moi tu es faible, tu verras certainement tes amis mourir les uns après les autres et au final tu périras seule en sachant que tu as échoué.

... ... ...