Hello tout le monde,

Allez une petite microfic (pas un drabble mais limite) juste parce qu'il fallait que j'écrive sur Hetalia, parce que c'est ma nouvelle série du moment, parce qu'il fallait que j'extrapole autour d'un fanart qui m'a fait beaucoup rire, et parce que j'avais un cours d'économie à tuer et je ne savais plus où j'en étais dans ma fic Harry Potter (un peu plus longue celle-là).

Un peu de yaoi pas vraiment montré mais bon très largement sous-entendu, alors ceux qui aiment pas…lisez quand même, c'est court et c'est drôle.

Ils ne m'appartiennent pas!

Enjoy.

Un bruit résonna dans l'obscurité, trois silhouettes s'immobilisèrent. Un long moment de tension seulement troublé par le bruit de l'eau sur les carreaux plus tard, les trois hommes se remirent en route.

"Gil, t'es sûr de ton coup?"

"Toujours!"

Le garçon à la tignasse brune qui venait de chuchoter eut une petite moue, toujours un peu apeuré par leur mission.

"Allez, Tonio, un peu de courage, on y est presque!"

Le grand blond derrière lui le poussa un peu dans le dos et il continua à avancer, appâté par la perspective de l'objectif promis par Gilbert.

Le jeune homme aux cheveux blancs devant eux, celui qui les avait entrainés dans cette histoire, passa une porte en silence et parcouru l'endroit des yeux, avant de brandir fièrement ce pourquoi ils avaient pris tant de risques, la récompense finale.

Les deux autres hommes se pressèrent autour de lui, les yeux brillants, la respiration un peu plus sourde.

"Alors je vous avais pas dit…?"

"Oh mon Dieu, si seulement il pouvait parler."

"T'avais raison Gil…Dios, tout ce qu'on va pouvoir faire avec ça…"

Tout à leurs commentaires, ils n'entendirent pas la porte de la salle de bain s'ouvrir, et conséquemment ne purent pas voir Ludwig en sortir, seulement vêtu d'une petite serviette autour de la taille, ce qui leur aurait probablement plu, ni ses yeux s'assombrir alors qu'il les voyait penchés sur le panier de linge sale, le boxer qu'il venait d'enlever en allant à la douche dans leurs mains tremblantes, haletants, bavant sûrement.

Ils n'entendirent pas non plus les trois chiens du dit Ludwig venir rejoindre leur maître dans l'encadrement de la porte.

Par contre ils entendirent très distinctement le mot que cria le susmentionné, un mot que seul Gilbert put comprendre, mais étrangement, les deux autres ne se retournèrent pas pour lui demander la traduction, puisqu'ils suivaient leur ami aux cheveux blancs, leur trésor toujours à la main.

Et voilà, c'est court, c'est stupide, mais moi j'aime xD et les reviews sont lues et appréciées.

A la prochaine!