Sacha était très fière. En moins d'une semaine, sa vie et celle de son frère avaient basculé. Ils avaient reçu une lettre de Poudlard. Moins de trois jours plus tard, ils avaient quitté la campagne Dublinoise pour se rendre à Londres, acheter leurs fournitures et prendre le train qui les amènerait à ladite école.

En attendant, Liam et elle étaient plantés comme des idiots devant la barrière des quais 9 et 10, se demandant où diable était ce sacré quai 9 ¾.

-Ma sœur, dit Sacha à son frère. Selon toi, comment fait-on ?

-J'n'en sais rien, mon frère, répliqua le garçon.

Oui, Liam et Sacha s'interpellaient étrangement. La raison de cette étrange manie venait à la base que Sacha portait le prénom de Liam et vice-versa. Le personnel médical de la maternité avait inversé les fiches des bambins, amenant la petite fille à porter le prénom de son frère.

-N'trouve tu point qu'nous sommes mal barrés, ma sœur ? Il est onze heures moins quinze.

-Hélas si, mon frère, répliqua Liam.

C'est ce moment qu'une jeune fille, qui devait avoir l'âge des jumeaux, apparu derrière eux.

-Vous cherchez le quai 9 ¾ ? demanda-t-elle d'une voix psychotique.

La nouvelle venue avait des grands yeux que Sacha et Liam qualifièrent aussitôt de « vert brocoli radioactif » dont l'iris semblait tourner sur lui-même. Ils firent un bond incroyable pendant que la folle aux yeux brocoli ricanait.

-C'est là, poursuivit-elle d'une voix normale en pointant la barrière.

oOo

Sacha soupira de nostalgie aux souvenirs heureux de sa première année. Depuis quatre ans déjà, tous les premiers septembre, elle prenait le Poudlard Express pour se rendre à l'école où elle apprenait toutes sortes de choses relativement étranges.

Ces vacances d'été là, elle les avait passées en France avec son inséparable frangin, et sa meilleure amie Sixtine, alias « Le Brocoli fou ». Et, le 20 août, était revenue dans sa campagne natale, aux alentours de Malahide, vers Dublin. Sa famille habitait à l'écart du bourg, au milieu de sa grande propriété, dans, au choix, une très grande maison ou un tout petit manoir.

Sacha soupira de nouveau. Vêtue seulement d'un jean Moldu, la poitrine nue, elle était plantée devant son immense coiffeuse bataillant avec ses cheveux que Sixtine qualifiait « d'excessivement longs » (oui, mais Sixtine écoutait un peu trop son coiffeur), Liam de « magnifiques et tellement doux » (oui, mais Liam n'était absolument pas objectif face à sa sœur) et qu'elle qualifiait elle-même de « tellement chiants et encombrants mais psychologiquement indispensables ».

Elle se résigna donc à entreprendre un chignon. Ah ! A Poudlard, elle pouvait utiliser un sort très pratique pour faire tenir son chignon, et un simple « Finite Incantatem » le défaisait. Ici, elle devait utiliser une dizaine d'épingles à cheveux pour le faire tenir. Enfin…

-Lettres de Poudlard, marmonna son frère en entrant, nullement gêné par la semi-nudité de sa sœur.

Il portait trois lettres à la main, et un hibou grand-duc sur l'épaule. Sacha reconnu aussitôt l'animal.

-C'est Luluchou qui t'envoie son meeeerveilleux Henry-Hubert de la Motte ? demanda-t-elle, un grand sourire aux lèvres.

-Il s'appelle Audric du Wiltshire, répliqua Liam tirant la langue. Tiens.

Sacha attrapa la lettre de Poudlard que son frère lui avait lancé et alla ouvrir à la petite chouette chevêche qui tapait à la vitre depuis une dizaine de minutes.

-C'est Sixtine ! frétilla la jeune fille, ravie.

-Super, marmonna Liam, plongé dans la lecture de la lettre de « Luluchou » alias « Lucius Malfoy ».

-Elle dit qu'elle va bien et qu'elle a été nommée préfète.

-OH NOOOON ! hurla Liam, dans un cri du désespoir. Sixtine préfète, on va tous mourir… se lamenta-t-il en produisant de faux sanglots.

-Pas faux, marmonna Sacha, en reposant la lettre de Sixtine, qui se réenroula aussitôt.

Hetty, sa chouette, se tenait sur son épaule lorsqu'elle ouvrit la lettre de Poudlard, tandis que son frère, allongé sur le lit de Sacha, réenroulait la lettre du jeune Malfoy.

-Liam ! Je suis CAPITAINE DE L'EQUIPE DE QUIDDIIIIITCH ! hurla Sacha dans les oreilles de son frère.

-Seigneur du ciel, on va tous mourir, répliqua son frère avec un sourire. Tant mieux, ça vaut mieux toi que cet imbécile de McBaxter…

Kevin McBaxter était le gardien de l'équipe de Quidditch des Serdaigles, qui, en plus d'être très vaniteux, était complètement incompétent.

Les yeux gris de Sacha prirent une expression machiavélique.

-Ooooh oui… faites qu'il y ai des bons gardiens aux sélections cette année… je le virerais avec grand bonheur… mais, Li'… c'est pas un insigne de préfet là par terre ?

Surpris par ce brusque changement de conversation, Liam fronça les sourcils et proféra un « Kva ? » qui était sa marque de fabrique, de la même manière que les chaussettes horribles et l'obstination que mettait Audric du Wiltshire à le suivre partout.

-Toi préfet par y avoir insigne préfet par terre. Toi lire lettre Poudlard et toi comprendre Dumbledore être assez masochiste pour nommer toi et Sixtine préfet. Ca clair dans tête à toi ?

Liam répliqua en lançant un oreiller à sa sœur, et ainsi commença une des nombreuses batailles d'oreiller entre Liam O'Dwyer et sa sœur, Sacha O'Dwyer.