Notes : c'est une traduction, l'histoire s'appelle « Make A Wish » et est écrite par Rorschach's Blot, qui m'a gentiment autorisé à traduire. Elle est d'ailleurs terminée et fait 50 chapitres.

Pour situer, l'histoire commence après la 5ème année, et s'étend sur 3 ou 4 mois seulement, principalement l'été d'Harry. Une histoire assez déjantée et originale que je vous conseille ! ( Et avant qu'on me pose la question, pas de pairing. )

C'est partit !

Au revoir

Un calme oppressant s'installa dans la voiture pendant le début du trajet depuis la gare de King Cross.

« Laissez-moi ici. » Demanda calmement Harry, brisant le silence.

« Quoi ! » Tempêta Vernon, « qui tu es pour me dire quoi faire ? »

« Je vais vous offrir un choix simple. » Harry regarda froidement son oncle, « soit vous me laissez sortir de la voiture maintenant, soit je dirai à mes amis que vous m'avez maltraité, et que vous avez besoin d'une petite visite pour qu'on vous explique la courtoisie. »

« Très bien. » grogna Vernon avec colère, « mais ne compte pas sur moi pour t'attendre. »

« Je n'y compte pas, » Harry descendit sur le trottoir en n'emportant que sa chouette, « ce que j'attends de toi, c'est que tu emmènes Dudley et tante Pétunia manger dehors, et que vous preniez votre temps pour rentrer à la maison. »

« Tu te prends pour qui pour me donner des ordres, garçon ? » Vernon commençait à perdre son calme.

« Tiens, » Harry tendit à son oncle un billet de cinquante, « amusez-vous. »

« Où as-tu eu ça garçon ? » Demanda Vernon, choqué.

« Au revoir oncle » Harry fit un signe de la main à ses proches stupéfiés, « je ne crois pas qu'on se reverra un jour. »

Les Dursley ne s'embêtèrent pas à répondre, choisissant de s'éloigner sans un regard en arrière.

Harry sourit tristement en les regardant partir, puis ouvrit la cage pour laisser sa chouette sortir.

« Apporte ça à Hermione ma belle » il attacha une petite note à sa patte, « et reste avec elle jusqu'à ce que je viennes te chercher. »

Après un hululement triste, Hedwige mordit affectueusement son oreille avant de partir pour délivrer le message de son maître.

Harry regarda jusqu'à ce que sa chouette bien aimée soit hors de vue puis se détourna et reprit le chemin du monde magique.

Prenant une grande respiration avant d'entrer dans le Chaudron Baveur, Harry ouvrit la porte et marcha rapidement jusqu'à l'entrée du Chemin de Traverse.

Il s'arrêta une seconde devant le mur de briques, craignant d'entendre quelqu'un crier « le-garçon-qui-a-survécu » dès l'ouverture, chose qui détruirait ses chances d'avoir un été agréable.

Après de longs moments de silence, il pointa les briques dans le bon ordre et marcha à travers l'entrée du monde magique.

Se pressant jusqu'à Gringotts, il alla immédiatement au guichet libre le plus proche « oui ? » le gobelin baissa les yeux sur lui.

« J'ai besoin d'un moyen d'accéder à mon compte en étant à l'étranger » répondit Harry rapidement, « et j'aurai besoin d'obtenir de la monnaie moldue également. »

« Clef » demanda le gobelin, attrapant celle qu'il tendait, « un moment s'il vous plait. »

Le gobelin fouilla pendant plusieurs minutes dans un petit coffre sur son bureau avant d'en tirer une petite bourse, « cette bourse prélèvera l'argent directement sur votre compte et si vous tapez trois fois dessus avec votre baguette, elle se changera en mallette moldue où vous pourrez récupérer l'argent correspondant. Ce sera tout ? »

« J'ai aussi besoin que toutes mes transactions restent privées » ses traits se durcirent, « je ne veux personne au courant d'aucun de mes achats. »

« Bien sûr que non » le gobelin semblait légèrement offensé, « nous sommes très fiers de notre confidentialité. »

« Bien » acquiesça Harry, satisfait, « autrement j'aurai été forcé de fermer mon compte et d'annoncer à la Gazette que je n'ai plus confiance en Gringotts pour gérer ma fortune. »

« Je vois » le gobelin fronça les sourcils, « soyez assuré que personne hormis vous ne recevra d'informations concernant votre compte. »

« Merci » Harry hocha la tête, « à moins que vous ne vouliez me parler de quelque chose, je dois partir. »

« Non Mr Potter » le visage du gobelin semblait avoir été taillé dans la pierre, « je pense que nous n'avons rien d'autre à nous dire. »

Réprimant un sourire, Harry se dirigea lentement vers la sortie, espérant que ses plans pour avoir un bel été marcheraient, pour la première fois.

Après Gringotts, Harry prit la direction de 'Ye Olde Travel Shoppe', un petit magasin spécialisé pour les gens voulant passer un peu de temps à l'étranger.

Harry entendit une petite sonnerie alors qu'il ouvrait la porte, et il jeta un coup d'œil pour repérer le vendeur.

« Que puis-je faire pour vous ? » un vieil homme s'approcha, « vous avez prévu d'aller à l'étranger n'est-ce pas ? »

« Peut-être » Harry haussa les épaules, « je vais me laisser dériver et voir où j'atterri ? »

« Ah » l'homme fit un sourire compréhensif, « tout juste diplômé d'une des écoles magiques et maintenant vous voulez vous recentrer. »

« Quelque chose comme ça. » Acquiesça Harry avec un sourire triste.

« Alors j'ai pile ce qu'il vous faut » répondit le vieil homme avec enthousiasme, « mon kit ultime du routard, tout ce dont un jeune homme pourrait avoir besoin, un grand sac en cuir multi compartiments, enchanté pour être aussi léger qu'une plume et pour supporter plusieurs fois sa capacité normale. »

« Vraiment ? » Harry commençait à être intéressé, « quoi d'autre ? »

« C'est fournit avec une cuisinière et la batterie de cuisine, une tente, sac de couchage et bien plus » le vendeur était lancé, « tout ce dont vous avez besoin pour voyager des tropiques au sommet de l'Everest, ce kit l'a. »

« Wow » Harry était légèrement impressionné, « qu'est-ce que vous recommanderiez d'autre pour quelqu'un qui voyage au hasard ? »

« Quelques petites choses monsieur, le kit contient l'essentiel mais il y a quelques objets que je vous recommande pour vous rendre la vie plus agréable » le vieil homme jeta un coup d'œil à la tenue débraillée d'Harry, « vous aurez besoin de nouveaux vêtements, quelque chose pour vous aider avec les langues étrangères, et ça pourrait être une bonne idée d'avoir un guide avec vous également. »

« Ok » Harry haussa les épaules, « donnez-moi le meilleur de ce que vous recommandez, mais soyez rapide, je veux quitter le pays aussi vite que possible. »

« Pas de problèmes petit, » le vendeur posa divers objets sur la table, « ces lunettes s'ajusteront à votre vue, et parmi beaucoup de choses, elles vous permettront de lire n'importe quelle langue. Ce cercle en argent se met dans l'oreille et traduira n'importe quelle langue que vous entendrez en anglais, et cet anneau va à la main que vous utilisez pour écrire, il vous permettra d'écrire dans n'importe quelle langue. Et pour finir, cette petite barre en argent va rentrer dans votre langue et vous faire parler dans la langue nécessaire, avec le temps et suffisamment d'utilisations, vous connaîtrez les langues que vous utilisez. »

« Wow, » s'exclama Harry, impressionné par les objets, « quoi d'autre ? »

« Ce livre, » l'homme pointa un livre titré Tout ce que vous avez besoin de savoir en voyageant à travers le monde, « est rempli d'informations utiles et… je vous conseille de bien lire les avertissements au début, concernant la magie pour les sorciers de premier cycle, avant de faire quoique ce soit. Il y a aussi tout un ensemble de vêtements qui se changeront d'eux-mêmes selon les conditions climatiques, avec des enchantements auto-nettoyant, auto-réparant, et vous pourrez changer les couleurs et le style d'une simple pensée. »

« Il y a une dernière chose que j'aimerai trouver, » Harry se mordit la lèvre, « je me demandais si vous auriez un objet permettant de… se fondre dans la masse ? »

« On veut être immergé dans d'autre cultures hein ? » le propriétaire hocha la tête, « j'ai justement ce qu'il faut, ce bracelet créer un puissant sortilège ne me remarque pas autour de vous qui vous aidera à rester discret, à moins que vous ne fassiez quelque chose d'agressif ou de très étrange qui attirerait l'attention. »

« Merci, » Harry fit un sourire soulagé, « savez-vous où je peux trouver un portoloin qui m'emmènera jusqu'au continent ? »

« Rangez tout dans votre sac et j'en aurai un de prêt en un clin d'œil. »

« Merci. »

« Et voilà garçon, » l'homme tendit une petite pierre à Harry.

« Merci, combien je vous dois ? »

« Ne t'inquiètes pas pour ça Harry, » l'homme sourit devant l'air choqué d'Harry, « considère ça comme un remerciement pour veiller sur nous, et un désolé pour avoir cru les pires choses sur toi, c'est intraçable et il te mènera en Hollande dans… » Harry disparu, « maintenant. J'espère que tu trouveras ce que tu cherches petit. »

""""""""""""

Un vacarme infernal éclata devant le numéro 4 de Privet Drive quand les Dursley arrivèrent sans Harry.

En quelques minutes, Albus Dumbledore était arrivé avec plusieurs membres de l'Ordre du Phénix pour commencer l'enquête.

« Les Dursley disent qu'Harry leur a demandé de le déposer dans Londres professeur, » reporta un des membres de l'Ordre au Directeur, « ils disent qu'Harry ne voulait pas rester avec eux et qu'il a décidé de partir. »

« J'ai trouvé quelque chose qui appartenait à Harry dans leur voiture, » Remus Lupin brandissait un petit papier, « il y a l'odeur d'Harry partout dessus. »

« Merci Remus, » le Directeur attrapa le papier, « je pense qu'il est temps que j'aille parler avec les amis d'Harry, ils savent sûrement où le trouver. »

Le directeur apparu devant une maison d'une petite banlieue riche et sonna, « Bonjour ? » Une femme répondit à la porte, « que puis-je pour vous ? »

« Salutations, » Dumbledore sourit, « je suis le directeur de l'école d'Hermione et je me demandais s'il était possible de lui parler. »

« Bien sûr, » elle hocha la tête, « Vous voulez entrer ? »

« Avec plaisir. »

« Professeur Dumbledore, » salua une jeune femme du haut des escaliers, « Je suis contente que vous ayez eu ma lettre, mais je ne m'attendais pas à vous voir si tôt. »

« J'ai bien peur de n'avoir reçu aucune lettre Miss Granger, » Dumbledore lui sourit gentiment, « quel était le problème ? »

« J'ai reçu une lettre étrange venant d'Harry et j'ai pensé que vous devriez être au courant, » la jeune sorcière semblait inquiète, « et j'espérais que vous pourriez vérifier que tout va bien pour lui. »

« Malheureusement, j'apporte des mauvaises nouvelles, » Dumbledore prit sa respiration, « Harry s'est fait déposer par son oncle quelque part dans Londres, et il a disparu depuis plusieurs heures. »

« Vous ne pensez pas qu'il a été capturé, n'est-ce pas ? »

« Sois tranquille, je n'ai aucune information qui pourrait me laisser croire une chose pareille, » le Directeur fouilla dans sa robe et sortit le papier trouvé par Remus Lupin, « je crains que le seul indice que nous ayons soit cette brochure trouvée dans la voiture de sa famille. »

« Puis-je voir ça professeur ? » Hermione attrapa le prospectus, « ça ressemble à ce que distribuent quelques associations présentes dans la partie moldue de King Cross. »

« Pourquoi Harry aurait gardé ça selon vous ? »

« Et bien, cette œuvre en particulier aide les enfant mourants à… oh non. » La jeune sorcière pâlit, « Harry pense qu'il va mourir. »

« Que voulez-vous dire Miss Granger ? » Demanda le Directeur, « Qu'est-ce qui vous amène à cette conclusion ? »

« Ca appartient à la fondation Fais un Vœu, ils travaillent pour apporter de la joie aux enfants très malades, » Hermione brandit le papier, « Harry a du apprendre quelque chose qui le pousse à croire qu'il n'a plus beaucoup de temps à vivre. »

« Je vois, » les épaules du Directeur s'affaissèrent, « c'est pour ça qu'il n'est pas retourné à Privet Drive ? »

« Il veut profiter au maximum du temps qu'il lui reste, » Hermione retenait ses larmes, « pas le passer avec des gens qu'il déteste. »

« Merci, vous m'avez été d'une grande aide, » le Directeur lui fit un sourire triste et disparu dans un pop discret.

Après le départ de Dumbledore, Hermione remonta dans sa chambre pour relire la petite note envoyée avec Hedwige, la serrant contre elle alors qu'elle laissait ses larmes couler, espérant que son meilleur ami rentre sain et sauf.

Hermione,

S'il te plait, occupe-toi d'Hedwige je veux vivre avant de mourir.

Harry

« « « « « « « « «

TN : voilà pour le premier chapitre, je mets la suite ce week-end. J'essayerai de mettre à jour deux fois par semaine au début, pendant que les chapitres font moins de 10 pages, mais ils ont tendance à s'allonger au fil de l'histoire.