Titre : Priyatameshu

Auteur : Ambrena

Fandom : mythologie hindou et mythologie grecque

Couple : Kâli/Apollon

Rating : T

Disclaimer : Domaine jungien : l'inconscient collectif.

Prompt : « Ou alors... JE SAIS ! Fais-moi un Khali/Apollon xD » (Milora, sur MSN le 3/11/10).

Note : Le titre, « Priyatameshu », signifie « A toi, mon amour » en hindou.

Note 2 : Dédié à Milora, qui m'a lancé ce prompt ! Petite veinarde, ton crack crossover pairing m'aura fait écrire plus de 200 mots… 250, pour être exacte !


Priyatameshu

La belle Kâli à la peau sombre enroula deux de ses bras ornés de bijoux clinquants autour de la taille d'Apollon, tandis que ses deux autres mains s'affairaient… ailleurs.

« A toi, mon amour, je veux tout donner, susurre-t-elle de sa voix enchanteresse.

-Tout ? s'étonne le dieu musicien. Mais je…

-Chut… », lui intime-t-elle tendrement. Elle pose l'index sur sa bouche satinée, puis approche ses lèvres entièrement noires des siennes.

Une fois le baiser achevé, elle reprend :

« Depuis que je t'ai entendu jouer de la cithare…

-Du luth, corrige la divinité blonde de manière machinale.

-Du luth, si tu veux, mon amour… Depuis ce jour, mon cœur t'appartient, j'en suis certaine.

-N'es-tu pas l'épouse de Shiva ? », s'étonne quelque peu la déité solaire, en s'arrachant à remords de la douce torpeur dans laquelle la déesse le fait sombrer. Lentement, il se redresse, détache les quatre membres du sien, tente de se soustraire à l'emprise vénéneuse de la maîtresse de la mort elle-même.

« Tu n'iras nulle part », sourit-elle d'un air cruel, et son collier composé de crânes humains tressaute tandis qu'elle s'avance encore davantage. « Pas si je ne veux pas. »

Il a peur, c'est indéniable, et pourtant, cette figure fascinante l'attire, le subjugue. Bientôt, il ne pourra s'en passer.

« Priyatameshu… », commence simplement le blond. Les mots lui échappent en sa compagnie, toute raison l'abandonne, tandis que la quadruple étreinte se resserre et se précise.

« Saba ke liye ap, priya°. »


° « Tout pour toi, mon aimée. »