Disclamer: Les personnages ne sont pas à moi, ils sont à K.A Applegate, et les DBSK sont à eux-même, et l'idée et histoire est à moi, enfin tous ce qui n'est pas aux personnes cités précédemment c'est à moi.

Genre: heu... Aventure

Autre: Dernière partie, j'espère fortement pour ceux qui ont lu jusqu'ici cela vous la plus, j'aimerais savoir ce que vous pensez de la fin surtout, je suis relativement satisfaite, pas je dois avouer ne pas l'être entièrement. Mais j'espère qu'elle est plutôt réaliste. En tout cas cette petite aventure m'a bien plus. Merci encore de m'avoir suivit ^.^


Chapitre 3

- Hein? ... Vous... Vous êtes mortels? Bégaya le dieu.

Bon vous êtes gentils, mais on peut pas là tout de suite continuer cette discussion bien que passionnante, April, tu t'occupes de ce dieu là, emmène-le à l'étage et mets le dans un coin qu'il ne gêne pas tes mouvements, et sinon, je voudrais pas vous inquiétez mais les Hetwans ont aujourd'hui sortis l'artillerie très lourde, ils vont mettre le paquet et ne vous vraiment, termina David en regardant dans les yeux le dieu encore tout éberlué de sa découverte.

J'attrapai alors le dieu d'apparence d'ange de l'Ancien Monde et le fis courir dans les escaliers, il se colla sur le mur de droite et moi je me mis à plat ventre par terre à gauche tout en bandant mon arc. David avait raison d'ici j'avais une parfaite vu du côté droit, et il avait encore raison, c'était la première fois que les Hetwans étaient autant pour détruire, ou du moins attraper des nouveaux dieux pour les torturer, ils les voulaient vraiment ceux-là.

Je visai un qui me semblait donner des ordres et lui plantai ma flèche dans la tête.

- Pourquoi des mortels nous servent de gardes du corps, questionna JaeJoong en marmonnant.

puis je me mis à viser des Hetwans à sarbacane.

- Les mecs? Ils viennent avec du lourd tenez-vous prêt, dis-je à voix haute, je répondis ensuite à mon interlocuteur d'une voix plus basse que seul lui pouvait entendre, Merlin ne vous a vraiment rien dit? Nous sommes les seuls mortels que la quasi totalité des autres dieux craignent, ils ont peur de nous, car c'est nous qui avons mis fin à deux menaces de ce monde là, et une menace sur l'Ancien Monde, c'est grâce à nous que la plupart sont encore vivant. TU sais qui sont les Hetwans? demandai-je en tirant une nouvelle flèche.

Je le vis du coin de l'œil faire un geste négatif de la tête.

- Les Hetwans sont des êtres extra-everwoldiens, ils ne viennent pas de ce monde, il y a environ 8 ans qu'ils sont arrivés ici avec leur propre dieu, dieu qui se nourrissait exclusivement d'autres dieux, tu vois le genre maintenant?

Je vis alors une de leur mini bombe voler vers l'ouverture de la porte, je poussai un cris pour prévenir les autres, et attrapai notre dieu qui n'était pas sous couverture pour le faire passer dans la chambre à ma gauche. je me glissai avec lui et me serrai entre lui et le mur pour qu'il se reçoit le moins de projectiles possible, l'explosion fut beaucoup plus forte que celle précédente. Il y avait de la poussière, et je n'entendais clairement plus de l'oreille droite.

- Punaise, on se dirait à l'avant garde de la Grande Extermination, m'exclamai-je éberluer par la puissance du souffle.

Il y avait un énorme trou dans le sol au niveau du couloir du bas, le devant était même tombé à l'étage, et les escaliers étaient à moitié défoncer.

- On te le fait pas dire, cria Jalil comme pour me rassurer. Chris? Ça va?

- Hé bien, je peux relativement plus bouger mon bras gauche, mais ça va sinon, dit-il en rigolant mais ayant quand même une pointe de douleur dans la voix.

- Les gars, préparez-vous, ça va être le moment le plus pénible maintenant, un peu de corps à corps et faites attentions de ne pas vous recevoir de fléchettes.

Par le trou béant du sol, je vois Jalil replacer correctement ses protections, et de sortir de nouveau son pistolet à air comprimer qu'il avait fabriqué peu après la Grande Extermination par souvenir à ces abrutis de l'Ancien Monde, et surtout après qu'il ait pu gardé une des armes que les dieux avaient décidé de détruire entièrement, ces armes si précises et dangereuses pour eux, même si elles ne sont pas mortelles, elles leurs font peur dans un sens.

je bandai de nouveau mon arc, bien que mon bras droit avait quelques réticences à se tendre. Je lançai un regard lourd de sens à JaeJoong, pour qu'il ne bouge pas et me préparai. Christopher dégaina sont sabre et se mit en place, David supervisant, sa lame contre son corps.

Au bout de quelques minutes de luttes acharnés, je remarquai qu'ils ne nous attaquaient pas pour nous tuer, ce qui était relativement étrange, la dernière fois, ils avaient faillis me sectionner la jambe droite, je ne vois pas pourquoi maintenant ils essayent de simplement nous assommer. Enfin... Nous assommer avec des explosion c'est pas très fute fute s'ils veulent nous garder en vie, ou ce n'est pas nous, non ils ne nous visent jamais mais nous nous battons car nous sommes entre eux et leurs proies. Un Hetwan qui avait réussi à entrer sur tourna vers nous, ses yeux globuleux instectoïde me scrutèrent quelques secondes avant que je lui balance mon dernier couteau entre les deux yeux. Aurait-il repéré JeaJoong?

Je me tournai vers lui et l'obligea à se reculer dans un coin de la chambre, c'est alors qu'il prit ma manche et me tira brusquement contre lui, j'allais réagir jusqu'à ce que je vois des fléchettes enfoncer dans le mur juste un peu plus loin d'où j'étais placer plus tôt.

- Mais tu vas arrêter de te foutre en danger! M'écriai-je brusquement en me reculant un peu, mais juste assez pour ne pas être en ligne de tire.

- Je n'ai rien et tu n'as rien, je pense pas qu'il y est à faire polémique, répondit-il durement, en me regardant dans les yeux.

- Ce n'est pas ça le problème, le problème c'est que tu te mets en danger et ça nous mets tous d'autant plus en danger, ... J'allais continuer lorsqu'il élança les bras une nouvelle fois pour me tirer, mais cette fois je ne fus pas appuyer contre son torse car je bloquai la chose avec mes mains, bien qu'avec la force qu'il avait mis, je lui fis un peu mal.

Cette fois je ne répliquai pas contre lui et me tournai vers mes adversaire, il est normal que je risque ma peau toutes les deux secondes si ils ont une superbe vu sur mon dos, je pris la fine épée qui était toujours glisser dans mon carquois et m'élançai dans le couloir et les escaliers, c'est pas possible, ce mec, ou dieu me foutait trop la rage, son air indifférent et toujours à vouloir jouer les chevaliers servants, de plus comme si il avait que moi à protéger, je suis une fille certes mais pas une mauviette et je pense en avoir vu un peu plus des pas mûres que lui.

C'est avec donc son image en tête que je fracassai les crânes les uns après les autres, je n'entendis plus les ordres de David lorsque je sortis de la maison à découvert pour me retrouver au milieu des Hetwans qui semblaient en avoir passablement marre. ils faisaient claquer et grincer leurs mandibules, le boucan était d'enfer. Puis j'entendis une gueulante venant de Jalil (ne me demandez pas comment j'ai fait), alors que je frappai une nouvelle fois dans l'estomac d'un des Hetwans.

A peine les paroles se décryptèrent dans mon cerveau que j'enfonçai une nouvelle fois ma lame dans le corps d'un Hetwan pour me retourner rapidement, je me figeai même pas une demi-seconde en disant à haute voix:

- Putain! Mais qu'est-ce qu'il fout la bordel!

Oui, je deviens légèrement vulgaire lorsque quelque chose m'ennuie profondément, Everworld n'a pas que des points positifs... C'est un monde qui en a d'ailleurs très peu, des points positifs...

J'évitai une main d'un insectoïde qui s'était avancé pour m'attraper, et la lui trancha d'un coup sec, je n'aime pas spécialement trancher des membres car... sa gicle, le sang noir gicle et ça m'en fout plein les mirettes, de plus ça me recolore ma magnifique chevelure rougeoyante, bon j'arrête mon narcissisme et me remets en action.

L'autre abruti (pas besoin de préciser maintenant) était non seulement descendu au niveau de la terre ferme, mais en plus était sorti de la maison! Des dizaines et dizaines de yeux humanoïdes s'étaient alors tournés vers le dieu suicidaire et emmerdeur chronique. Ils s'avancèrent tous vers lui alors que j'essuyais du sang noir me coulant dans les yeux, pourquoi ne nous attaquait-il pas.

Christopher, Jalil, et David s'étaient rués autour du jeune dieu bien immature, prêt à en découdre avec les Hetwans qui n'avaient toujours fait aucun mouvement d'offensive même s'ils s'approchaient, que se passait-il?

Ils les entouraient presque lorsque mon cerveau reprit le contrôle sur mon corps et je me secouai pour arriver le plus vite à leur côté, alors que les extra-everworldiens s'avançaient toujours relativement lentement comme en transe, j'en assommai d'ailleurs quelques uns au passage, je ne tue pas que je n'en ai pas besoin et quand je ne suis pas énervée, là je ne l'étais plus.

J'arrivai à leur niveau, ils n'avaient encore fait aucun mouvement, JaeJoong respirait un peu bruyamment, enfin .. s'il respirait vraiment, ce que je doute fortement. Les Hetwans nous entouraient, mais pourquoi David n'avait pas donné l'ordre de les défoncer? Je lui lançai un regard significatif qu'il ne vit pas trop occuper à faire fonctionner son cerveau de chef. En tout cas, maintenant nous ne pouvions plus reculer, le peu de Hetwans qui avaient envahi la maison nous bloquaient le passage, leur rang s'était resserré, nous ne pouvions réellement plus nous échapper s'ils avaient décidé de nous réduire en bouillie, haché menue.

Je voyais bien que Christopher se contenait et qu'il ne comprenait pas non plus ce que faisait David, Jalil lui visualiser la chose, il réfléchissait aussi, moi je paniquai légèrement en me rapprochant de ce crétin pour me défouler un peu, car niveau stresse ça allait péter, et pour pas que je fasse une crise d'angoisse il fallait que je me lâche dans les mots dur.

- Qu'est-ce qui ta pris? Dis-je d'une voix rauque en resserrant mes poings sur le manche de ma lame.

- Je n'ai pas eu le temps de demander, donc que je suis venue vérifier par moi-même. Dit-il d'un ton que je sentais mesquin, bien que pas très rassurer de la situation.

Je ne pouvais pas le voir, vu que j'étais le dos tournée, lui normalement non plus, et mon visage se crispa, je me forçai de ne pas me tournai pour lui défoncer moi-même sa jolie petite tronche d'ange.

- T'explique? je pense que chacun aimerais savoir d'où viens ton saleté de comportement suicidaire et super dangereux. M'exclamai-je en faisant éclater ma fureur.

- Comment se fait-on des disciple? Demanda-t-il simplement.

Au même moment, tous les Hetwans se plièrent jusqu'à en avoir la tête touchant le sol, ils s'étaient tous agenouillés comme une espèce de soumission. Je sentis un bras me faire bouger sur la droite, il passa allègrement en levant les bras et en se tournant devant nous, lumineux.

- Mes frères? Vous savez très bien que ces êtres ne sont pas une menace, qu'attendez-vous? Dit-il d'une vois suave.

Il y eut le plus grand silence qu'Everworld n'avait jamais connu depuis qu'on était ici. Les portes, murs volèrent que le côté, la maison s'ouvrit en deux, les quatre autres garçons des sourires ironiques coller aux lèvres. Junsu n'avait plus de blessures et même son vêtement était immaculé. Ils avancèrent vers nous avec une démarche féline de prédateurs.

- On aurait pu s'amuser encore un peu, bougonna d'un ton gamin et en faisant la moue ChangMin.

- Je crains que non, nos cher amis ci-présent n'auraient pas survécu longtemps, répondit YooChun comme si cela était normal.

- Oui, étant donner qu'ils sont mortels...

- Mortels! S'exclama YunHo comme abasourdis de la déclaration.

- Oui mortels, je ne l'aurais pas non plus deviner s'ils ne l'avaient pas dis, j'ai donc décidé de raccourcir un peu le jeu.

- Raccourcir? Demanda fébrilement David stupéfait.

- Je m'excuse...

- Un dieu qui s'excuse, une première, dis-je mauvaise.

JaeJoong planta son regard noir dans les yeux, j'avais eu envie de les détourner, mais je ne voulais pas me sentir faible devant ces dieux qui ne pensent qu'à s'amuser des mortels et être inférieur selon eux. Il s'approcha dangereusement de moi, me prit le menton entre deux doigts, j'affichai à cet instant un rictus surement pas des plus séducteurs, je n'avais pas envie de me faire envouter une nouvelle fois par eux, lui. Mes amis à côté ne bouger pas mais je perçus qu'ils avaient resserrer leurs armes, mais en quelques secondes à peines, celles-ci se retrouvèrent par terre.

- Oui, je m'excuse, susurra-t-il dans mon oreille.

Il s'éloigna, slalomant entre les Hetwans encore recroqueviller par terre, pour rejoindre ses quatre "frères".

- Nous vous pensions mortels, c'est pour cela que nous n'avons rien, nous ne savions pas comme se faire des disciples, ceci n'est qu'un coup de chance, mais nous ne savions rien d'Everworld avant que vous nous racontiez un peu la vie et le fonctionnement d'ici, Merlin, ce petit vieux n'a rien voulu nous lâcher, peut-être nous lui faisions trop peur? Nous supposons même que c'est lui qui a envoyé ces êtres ici, et vous avec, pourquoi autant vous vous demandiez non?

Je me mis à mordre ma lèvre inférieur, Merlin, il nous trahissait et nous envoyait souvent dans des guet-appens, mais jamais autant de front, ces dieux là avaient-ils le pouvoir de le terrasser une bonne fois pour toute pour qu'il veuille les éliminer? Le ciel rougit brusquement lorsque mes pensées arrivèrent à cette conclusion. Junsu fut le seul à lever les yeux, un sourire étrange presque pervers s'afficha sur son doux visage, et de sa voix quelques peu différente, il dit un ton enjouée:

- Hé bien, que se soit ça ou pas, nous n'avons plus à nous en faire.

Jalil craqua alors:

- Pourquoi vous amusez-vous à jouer avec nous? Et de nous "sauver" juste parce que nous sommes mortels? Cria-t-il rgeur de s'être fait manipuler comme une simple marionnette.

- Nous voulions voir de quel camp exactement vous étiez, et en voyant cette jeune fille complètement suicidaire (un léger sourire carnassier se dessina sur ses lèvres) se jeter dans la gueule du loup, j'ai fait mon choix, termina JaeJoong d'un ton plat.

Je bouillais, il avait utilisé les même terme que les miens, j'avais une très forte envie de lui refaire sa jolie gueule.

- Allons, April, calme toi, dis YooChun dans un souffle d'air arrivant jusqu'à mon oreille, chose qui me refroidit directement ma mauvaise humeur.

De la magie, encore.

- Ces êtres que vous appelez Hetwans sont maintenant à nous, coupa YunHo, plus le droit de les blesser, nous prenons toutes les responsabilités, ils seront nos fidèles dans ce monde là. Mes amis, je vous demande humblement d'accepter cette position parmi nous, ça serait pour nous un plaisir d'avoir des amis comme vous sur qui nous pouvons compter et qui se battent fermement pour leurs convictions, nous ne voulions ps simplement jouer avec vous, JaeJoong prend juste un malin plaisir à énerver votre demoiselle. Nous voulions voir votre camp comme il l'a si bien dit et savoir si vous êtes des être qui en valent la peine, nous ne savons aussi relativement rien d'ici, et vous savez ce qui manquent à nos lacunes, nous pouvons donc nous fier à votre vision des choses. S'il vous plait, excusez notre grande maladresse pour vous exprimez ce que nous désirons et nos idées. S'inclina alors YunHo suivis rapidement des quatre autres jeunes hommes/dieux.

J'étais abasourdis, c'était la première fois que des dieux s'excuser de leur plein gré, sous aucune pression et qui regretter leur action commise. David souffle bruyamment. Il releva le menton et sourit.

- Je suppose, que nous n'avons pas besoin de réfléchir à cet humble proposition, dit David en nous regardant.

Nous ne pouvions pas refuser, c'était quelque chose de tellement unique, une chose qui nous plaisait pas pour notre orgueil en tant que personne, mais pour les être qui nous ressemble et qui sont obligés de subir, ça aurait été une insulte propre à notre honneur de faire nos rancuniers et de refuser cette demande tellement grande pour la si petite chose que nous avions fait. Je me décontractai enfin entièrement, et souris à mon tour, comme même la simple idée de refuser aurait pu nous traverser l'esprit?

Il s'avança alors, et prit les main de Yunho dans les siennes, il les serra. Yunho se releva de sa courbette, on pouvait voir qu'il n'était absolument pas mécontent de notre choix.

Les deux autres et moi avions encore du mal, je pensais aussi que David avait eu du mal, même si on ne peut refuser on peut toujours bien sentir une légère rancune.

Puis, là où ils avaient fait explosé relativement la maison en deux, d'un coup de main, Changmin vira les morceaux restant dans un coin, et d'un autre coup une nouvelle identique de dehors se plaça au même endroit. Puis il se tourna vers les Hetwans toujours aussi écrasés au sol. Junsu baragouina un espèce d'ordre dans une langue, coréenne je suppose, le son qui sortait de sa bouche avait une belle consonance, ses mots ressemblaient à une chanson, je m'étais d'ailleurs laissée un peu aller avec cette musique enivrant mon appareil auditif. Les Hetwans se levèrent d'un seul homme après qu'il ait terminé et disparurent en quelques secondes à peine dans la forêt.

David soupira et respirait de nouveau convenablement, si on était attentif on pouvait entendre cet imperceptible changement dans sa respiration lorsque nous étions en mission, et avec un sourire il avança suivit de jalil qui regardait toujours du coin de l'œil la forêt, et de Christopher qui sorti de son pantalon de la nourriture qui me semblait être du pain pour ensuite mordre à pleines dents dedans.

Je suivis le mouvements quelques secondes après, mais d'un pas souple, JaeJoong s'approcha de moi, je me crispai de nouveau, il était bizarre et cela n'a pas changé.

Il me fit un sourire mesquin qui mériterait bien quelques claques, à une vitesse que je ne puis suivre, il se retrouva à quelques centimètres à peine de mon visage que je reculai en sursautant de cette soudaine proximité, problème, il m'attrapa la nuque me bloquant dans une position très peu agréable. Les autres n'avaient pas vraiment fait attention en se dirigeant vers la nouvelle maison qu'ils avaient installé. J'allais me mettre à me faire entendre avant qu'il n'essaie je ne sais quel entreprise, mais il se pencha plus prés encore, je ne sentais étrangement pas son souffle sur mes lèvres, puis soudainement, se fut comme s'il me soufflait directement de l'air chaud dans ma bouche, dans le fond de ma gorge. Je me sentis rougir, ce qu'il faisait ce n'était pas un baiser, mais ça y ressembler, et d'ailleurs beaucoup plus intime à mon avis, il n'y avait pas de contact avec mes lèvres, mais cet air qui entrait dans mon corps me rendait extrêmement mal à l'aise.

Je m'aperçus un peu tard de l'étrange envoutement qu'il m'avait fait subir, car lorsque je repris mes esprits, il était tout devant à côté de YooChun, qui détourna un peu les yeux lorsqu'ils croisèrent les miens.

C'est en avançant d'un pas encore quelques secondes après, que je m'aperçus d'un certain changement, mes membres ne me tiraient plus, mes ouvertures sur les bras, jambes et mon visages chauffèrent jusqu'à disparaitre dans une fine fumé blanche, les endroits où mes blessures avaient disparu étaient encore légèrement chaud, mais plus de sang me couler dans le visage, car j'avais remarqué un peu avant que pas seul le sang noir des Hetwans qui m'avait éclaboussé couler le long de mon front et mes joues, un rouge aussi, le miens car je sentis à ce moment la douleur me traverser le front. Là je ne sentais plus rien, son souffle, sa pénétration forcé dans mon corps m'avait aidé, mais je frissonnais toujours à l'idée de sa perception intérieure de mon corps.

Je ne sais pas, mais dans un sens, j'avais compris qu'il avait tout aussi bien sentit les parois humides de ma bouche et de ma gorge, il avait palper et toucher des endroits que personnes et même moi ne pouvaient habituellement accéder, et cela était fortement dérangeant.

...

Je dois avouer que ces deux dernières années n'étaient pas des plus mal, même des meilleurs parmi celles vécus ici à Everworld, mais je le sentais venir, je savais qu'un jour ou l'autre les batailles entre dieux reprendraient. Chose que je n'avais pas imaginé c'est de devoir me battre contre mes amis, ma famille maintenant, avant...

Les dieux de l'est, ces êtres qui nous avaient dans un sens ridiculiser mais aussi sauver, ces êtres qui avaient sous leur ordre toute la populations Hetwans, et un bon nombre de femmes, mais je ne pensais pas que ça serait eut qui déclareraient et déclencheraient la nouvelle guerre, la Guerre des Clans, comme elle avait été si bien nommée, problème pour nous, c'est que nous y étions encore aux centres.

Nous les sauveurs de la Grande Extermination, les dieux n'ont vraiment rien à faire pour se distraire, je n'aime pas ça, je ne les pardonnerais jamais pour cette trahison à notre encontre. Connaissant les dieux il est clair que jamais ils ne seront ensemble, alors pourquoi? Pourquoi nous avoir engager dans cette guerre perdue presque d'avance, perdue entièrement pour nous en tout cas.

Mes yeux te le disent, je ne baisserais pas mon arme à ton encontre, je ne reculerais pas, c'est à cause de vous, vous cinq que nous nous sommes perdus, c'est à cause de vous que notre solidarité entre nous est détruite, c'est de votre faute encore que David a rejoint les rangs des dieux grecs, c'est de votre faute que Jalil est parti chez les fées et Christopher je ne sais où!

Nous avons été trop longtemps manipuler pour que je renonce maintenant à ne pas t'arracher la tête!

C'est donc accompagner d'un cri de folie que de je fonce vers lui, ses yeux noirs, son sourire mesquin que je lui arracherais de la bouche, son visage d'ange, et cet expression d'être vainqueur coller sur la tête, je fais un bond, et lui assène le tranchant de ma lame vers ce visage si chaud, si lumineux, si démon!