O

O

Je vois que le chapitre précédent vous a fait réagir !

Merci à toutes pour vos reviews !

Voici l'épilogue !

O

-Bonne Lecture-

O

PV Alice

Ma vision était flou, trop flou. Je voyais Edward accompagnée d'une vampire aux cheveux auburn, de taille moyenne. Etait-ce Bella ? Je l'ignorais. Mais je le cachais à Edward, il n'avait pas besoin de doutes supplémentaires pour l'instant. Nous étions tous debout, tendus. Nous entourions Edward et Carlisle, tous deux agenouillés devant le corps de Bella.

Son cœur ne battait que grâce aux impulsions que donnaient Carlisle sur sa poitrine. Ce son était horrible. J'attendais les larmes témoins de ma détresse, mais ce droit m'était retiré. Je sanglotai dans les bras de Jasper. Il était lui aussi trop triste pour essayer d'utiliser son don.

Il m'embrassa le front et ce fut ce moment que choisit Bella pour se battre contre le néant. Son cœur repartit à une vitesse folle, le venin accomplissant son dessein. Son corps se tortilla contre le sol encombré de bouts de verre venant de la table basse brisée. Edward releva la tête de ses mains tremblantes.

Personne n'en revenait. Un miracle, je ne voyais pas d'autre mot pour expliquer ce à quoi nous assistions. Mes yeux se perdirent dans le vide, une image vint à moi. Edward et Bella, nus, et… j'arrêtai là, choquée. J'espérais ne jamais voir d'autre vision comme celle-là. Je préférais volontiers leur laisser leur intimité.

Edward éclata d'un rire agité, un rire porté par le soulagement, la crainte passée. Il prit délicatement, amoureusement le corps de Bella et partit l'installer dans sa chambre. Carlisle se releva, Esmée se précipita dans ses bras. Le jappement de joie du loup me ramena à la réalité. Emmett interpella Jasper pour s'occuper des corps.

Je les aidais, nous les transportâmes dans la clairière où avait eu lieu la bataille, nous n'avions pas eu le temps de rassembler les corps et de les brûler sachant que quelque chose de grave se passer à la villa suite au départ précipité d'Edward. Je m'en voulais tellement de rien avoir vu venir. Je sentis deux bras m'emprisonner la taille et une bouche se poser sur mon oreille.

- Ai-je rêvé ou vous vous sentez coupable, mademoiselle Brandon ?

- J'aurais pu empêcher ça, si seulement j'avais vu l'autre moitié de son plan. Ma vision ne représentait qu'une diversion et maintenant Bella qui doit souffrir le martyr…

- Chut, même si nous sommes tombés dans un piège, personne n'est mort. Bella va renaître comme elle en avait secrètement envie. Nous avons le droit à notre happy end mon amour.

Je me retournai pour être face à lui. Ses yeux étaient tellement expressifs. Je me plaisais à croire que moi seule pouvait les décrypter. Qu'est-ce que je pouvais aimer cet homme !

O

O

- Dîtes les tourtereaux, si ce n'est pas trop vous demander bien sûr, on aimerait un petit coup de main par ici ! Brailla Emmett de l'autre bout de la clairière. Nous rigolâmes et suivîmes ses ordres. Nous étions tous les trois devant le feu qui consumait ces pauvres êtres qui s'étaient trouvés au mauvais endroit au mauvais moment.

De retour à la villa, Seth avait disparu. Esmée, qui rangeait le salon avec Rosalie nous apprit qu'il avait été appelé par Sam. Je montai pour voir comment aller mon frère. Quand j'entrai dans sa chambre, je le vis tenir la main de sa belle. Cette dernière ne bougeait plus.

- Dès que Carlisle lui a injecté de la morphine, elle s'est immobilisée, m'apprit Edward.

- J'espère que ça la soulage.

- Moi aussi, murmura-t-il, torturé par ce que devait endurer Bella.

Je posai une main sur son épaule.

- Je t'ai vu ne pas quitter son chevet pendant ces trois prochains jours. Mais tu as besoin de t'alimenter. Vas-y tout de suite, je reste près d'elle.

- Non.

Voyant que cette discussion allait durer 6 minutes et 24 secondes, je sautai les étapes et abattu sans attendre la carte qui me permit dans ma vision de le faire changer d'avis.

- Je suis sûre que Bella sera ravie de te voir avec des cernes noires. Tu sais à quel point elle aime tes yeux noisette pourtant.

Dans un soupir, il se leva et sauta par la baie vitrée. Je pris sa place et tins la main de ma sœur. Je lui racontai notre victoire. Je lui parlai de mes visions qui n'arrêtaient pas d'affluer depuis que son cœur était reparti, vision incluant nous deux dans des sorties shoppings.

Edward revint rapidement. Je soupirai, sachant pertinemment qu'il ne s'était pas rassasié assez. Mais je ne dis rien et sortis, le laissant seul avec sa dulcinée dont le cœur battait avec détermination.

O

O

PV Emmett

Le silence total. Quelque chose que l'on n'avait plus entendu dans cette maison depuis notre rencontre avec Bella. Nous montâmes tous dans cette chambre qui avait abrité ces trois derniers jours la souffrance de ma petite sœur. Avec un entendement muet, Jasper et moi nous plaçâmes devant. Après tout on ne savait pas comment un nouveau-né pouvait réagir.

Elle ouvrit les yeux. Se releva brusquement et se blottit de l'autre côté de la pièce dans une position défensive. J'essayai de ne pas l'imiter pour lui prouver qu'il n'y avait aucune raison d'avoir peur. Edward leva ses deux mains dans un signe d'apaisement et avança comme un escargot vers elle. A sa vue elle courut se réfugier dans ses bras. Nous soupirâmes de soulagement. Alice, bravant la barrière que créait Jasper, dansa jusqu'à eux.

O

O

PV Bella

J'entendis un pas fluet et je sus avant même de la voir qu'Alice s'approchait. Je me détachai difficilement des bras d'Edward pour la regarder. Elle alla dans la salle de bain prendre le miroir sur pied qu'elle posa devant moi. Le bucher m'avait rendu méconnaissable.

Mes cheveux n'étaient plus fourchus, ils jouaient avec la lumière du soleil, les rendant étincelant comme jamais. Mes yeux étaient d'un rouge bordeaux. J'eus du mal à croire le reflet, ça ne pouvait pas être moi. Ma main toucha le coin de mes yeux.

- Ne t'inquiète pas, au bout de six mois ils deviendront comme nous mais dès ta première chasse tu verras la différence, me rassura Alice.

Mes lèvres aussi avaient changé, elles étaient plus fines mais plus arrondies. Mon visage paraissait plus ovale. Je me trouvai jolie. Je regardai Edward, inquiète. Ne me trouvait-il pas trop changer, n'était-il pas déçu ? Je lui fis par de mon inquiétude, je ne reconnus pas le chant qu'il s'éleva. C'était ma voix ça ?

- Tu es plus magnifique que jamais ma Bella.

Je me perdis dans ses yeux. Je voyais à présent chaque détail que je ne pouvais voir avant ma transformation. Quelqu'un se racla la gorge et s'avança, c'était Jasper.

- Je pense que Bella devrait chasser.

- Pourquoi maintenant, fis-je.

- Tu n'as pas soif ? S'étonna-t-il.

C'est vrai que maintenant qu'il en parlait, je sentais un étirement désagréable dans la gorge, j'y portai ma main.

- Tu verras, exprima Edward, ce n'est pas très différent qu'un coyote en chasse. D'ailleurs, je suis curieux de savoir si tu as gardé cette capacité. Nous verrons ça en forêt, suis moi.

Il sauta par la baie vitrée, je m'avançai jusqu'au bord, pas rassurée du tout. Pourquoi n'empruntait-il pas la porte tout simplement, nous avions l'éternité devant nous après tout.

- Allez Bella ! Allez Bella ! Allez Bella ! Scanda Emmett en imitant une pom pom girls.

Je pris une grande inspiration, les effluves de la pièce ainsi que ceux de la forêt s'infiltrèrent dans mes narines, waouh, stupéfiant ! Prenant mon courage à deux mains, je sautai. Tout se passa au ralenti, j'eus le temps de me positionner pour accuser le coup de l'atterrissage.

O

O

La chasse se passa bien, je bus deux cerfs et un puma. Je préférais de loin ce dernier aux herbivores. J'avais même failli recracher ma toute première gorgé tant c'était dégoutant. J'allais reprendre le chemin de la villa quand Edward captura ma main. Ses yeux flamboyaient de mille feux.

- Je t'aime dit-il simplement. Je ne suis pas sûr de vouloir que les autres te voient comme ça.

Je regardai ma tenue, en effet, mon combat contre le félin n'avait pas été de tout repos pour mes vêtements. C'en était indécent, mais vu le regard d'Edward ça avait l'air de lui plaire. Ses lèvres caressèrent les miennes tendrement. Il brisa notre étreinte.

- Ne veux-tu pas savoir si tu peux toujours te transformer ?

- Bien sûr que si !

Je m'éloignai de lui pour ne pas être troublée et fermai les yeux. J'appelai mon coyote mais rien ne se passa. J'essayai encore et encore. Je sentis des larmes imaginaires me montaient aux yeux.

- Non ! Non ! Et non !

Edward tenta de me prendre dans ses bras mais je le repoussai. Je venais de perdre mon coyote. Je ne savais plus qui j'étais. Je m'effondrai sur le sol boueux. Il s'installa à côté de moi.

- C'est ce que je craignais, le venin nous fige, notre corps reste identique pour l'éternité sans espoir d'évolution. Je suis si désolé ma chérie.

Son bras passa autour de mes épaules, je me blottis contre son torse. Les autres nous rejoignirent une heure après, nous n'avions toujours pas bougé. Je m'étais fait une raison. C'était le prix à payer pour devenir comme Edward. Alice me lança un regard désolé. Je lui souris pour la rassurer, j'allais bien.

Si c'était pour passer l'éternité avec mon Edward alors je pouvais bien laisser mon coyote endormi. Après tout, une nouvelle vie commençait et je n'avais jamais fait les choses à moitié !

- Alors Bella, prête pour un bras de fer ?

O

O

Comme c'est dur de finir une histoire.

C'est un peu mon bébé et maintenant je dois le laisser partir :D

J'espère que vous n'êtes pas déçues, oui Bella vit mais en contrepartie j'ai décidé de la priver de son coyote. Sadique moi ? Noooon ! ! ! ! !

Je ne le dirai jamais assez, merci à toutes pour vos petits ou grands messages, c'est ce qui aide un auteur à avancer

A bientôt !

O

O