Bonjour à tou(te)s !

Après une grosse période de « j'ose/j'ose pas », je me décide à vous poster une fic. L'histoire est un peu particulière alors j'espère que ce ne sera pas trop « tordu ». Cela fait un petit moment qu'elle trotte dans ma tête de dingotte, en gros je m'inspire de films, chansons, fics, expériences persos ou professionnelles et de tout ce qui me touche, me choque ou m'interpelle... vous risquez de retrouver quelques références !

Je tiens également à vous dire que je suis très ouverte aux remarques donc toutes réflexions, conseils, critiques, bonnes ou mauvaises sont les bienvenues ! Cela me permettra de m'améliorer (et dieu sait que j'ai du boulot !). Si toutes fois vous n'accrochez pas du tout, je l'arrêterais sans problème ! N'hésitez pas à me laisser vos impressions !

Juste une dernière chose, j'utilise ici les personnages de Twilight mais vous verrez très vite que je les ai mit dans un monde et une situation totalement différents ! Vous serez sans doutes surpris(es) des alliances ou liens entre les persos !

Rated K pour le récit, M pour certains chapitres (Adults theme / violence). Essentiellement basé sur la relation Edward/Bella.

Alors vous me suivez ?


TOUT NOUS SEPARE ...

Chapitre 1 : Prologue.

Moi c'est Bella, j'ai 23 ans et je suis française. Il y a 4 ans j'ai fait la connaissance d'un homme, plus âgé que moi. Il était en voyage à Paris, moi je travaillais comme serveuse dans un café sur les Champs-Elysées, une façon comme une autre de se faire un peu d'argent lorsque l'on est étudiante. Il était américain, grand et beau, j'ai tout de suite été charmée... 3 mois plus tard j'abandonnais mes études et je m'envolais avec lui pour Seattle ; n'ayant de toutes façons aucune attache en France.

Nous vivions dans un bonheur parfait, empli de petites attentions. Nous nous sommes mariés très vite, trop vite... Après 6 mois de vie commune... Je n'ai pas reprit mes études. Moi qui rêvais d'enseigner la musique, je suis aujourd'hui à milles lieues de cela !

Mon mari était patron d'un « bar » déjà très en vogue à l'époque. Ce type d'établissement aurait dû me mettre la puce à l'oreille mais j'étais jeune, naïve et surtout très « influencée ».

Mon calvaire dure depuis ce temps, aujourd'hui je tente de m'en sortir, je ne vis plus, je survis...


Si l'histoire vous tente, j'ai de l'avance ! Donc je peux vous poster le prochain chapitre !