Bonjour à toutes !

Disclaimer: Twilight est à S. Meyer, cette histoire à Robicorn et Robinated et la traduction est de moi :)

C'est parti pour un troisième chapitre de cette fiction qui prend maintenant bien forme... Je sais que je mets plus de temps pour cette histoire que pour les autres, tout simplement parce que les chapitres sont vraiment longs (*j'ai du mal avec les marathons* ^^)... Je voulais le poster hier soir mais... impossible O.o"... Enfin, bref, le nouveau chapitre est là :)

Avant de passer au chapitre, comme toujours, je voudrais prendre le temps de remercier toutes les personnes qui ont laissé des reviews, c'est à dire, un très grand merci à anayata (C'est rien de le dire ^^), Anna-Maria34000 (Corrigé ;) encore merci), KristenLove (Tu vas voir, encore plus de douceur dans ce chapitre ;)), Elphina (J'avoue que le début est loin d'être simple... après ça va un peu mieux mais pas pour tout le monde ^^), kinoum, Grazie, TeamEdward (Certains ont remarqué leur petit manège mais chuuut ^^ pour la modulation, c'est que j'ai bien fait mon boulot ;p), Ilonka, diana, bichou85 (Rosalie n'est pas très agréable O.o''), Aliiice, lili.8825, mafrip, Puky (Plusieurs personnes vont tout découvrir mais Alice n'est peut-être pas aussi maligne que ça ;)), lili666, Habswifes, xoxlauoxo (Je n'ai pas eu de nouvelles de toi mais je le répète, ce n'est pas une reprise de trad', c'est de l'inédit... Je viens même juste de le finir en fait ^^), karima (Merci beaucoup :)), liloupovitch, lyllou, larsand, da (''Taking Chances'' est toujours en court de traduction, j'en suis au chapitre 10 :)), Sunshiine (Ça va pas être facile pour eux c'est sûr ^^) , Linou2701, Mrs Esmee Cullen (*Discrétion* ^^), chouchoumag (Je pense que tu vas adorer alors ^^), twlight-poison (Alice n'est peut-être pas un ange gardien dans cette fiction ^^) , czarnyciemno, DavidaCullen (Il est disponible en location ;p), joannie28, Jackye (En fait, il va falloir que l'un des deux accepte de se jeter dans le vide s'ils veulent que ça marche :)), Lillie59 (Un nouveau lemon dans ce chapitre *chut* ;)), aelita48 (Les autres ne sont pas très doués ^^), mel031 (Bah ! Pourquoi ça serait Bella ? Nan mais je rêve ^^ ... un nouveau lemon ça te tente ? ;)), veronika crepuscule (C'est marrant de voir qu'ils sont très différents en public et en privé ^^), slakware (C'est fort possible oui *soupire*), miiss88 (Bienvenue sur cette histoire ^^ merci :)), lia3011, gaya22 (Voici la suite :)), LuneBlanche (J'en suis ravie merci !), Triskelle sparrow, Roselia001 (J'espère que tu aimeras la suite :)) et celine !

Je sais que les reviews ne font pas tout mais j'avoue qu'elles me touchent particulièrement sur cette histoire vu la longueur des chapitres (*fainéante* ^^) Alors j'espère que vous continuerez ainsi :) Merci !

Merci aussi pour toutes les mises en alertes/favoris !

Ai-je vraiment encore besoin de le préciser ? ^^ Bon, tout le monde, c'est une fiction lemon donc si vous n'avez pas l'âge, merci de passer votre chemin et de revenir plus tard :)

Je dédicace ce chapitre à toutes les frustrées de rated M qui me suivent envers et contre tout sur ''Mike Meet My Husband'' ! (Je suis sûre que vous vous reconnaissez ^^)

J'espère que vous aimerez ce chapitre !


Edward POV

Quand le soleil illumina la chambre, j'ouvris les yeux lentement et regardai l'heure sur le réveil. Il affichait 7:38, et je fus surpris qu'Emma ne soit pas encore réveillée.

Je laissai une traînée de baisers sur l'épaule de Bella et elle gémit en se tournant vers moi. Je repoussai ses cheveux de son visage et souris. Je sentis sa main glisser légèrement sur ma mâchoire puis elle blottit son visage contre mon cou.

« Bonjour. » lui murmurai-je, respirant sa douce odeur de pêche.

« C'est un bonjour, pas vrai ? » me sourit-elle en réponse.

« Je suis quasiment sûr que c'est toi et moi aujourd'hui. » lui dis-je alors que mes doigts frôlaient le contour de son sein.

« Et Emma. » ajouta-t-elle.

« En parlant d'Emma, j'arrive pas à croire qu'elle dorme toujours. Elle se réveille normalement à six heures. Elle doit vraiment être épuisée. » commentai-je en m'étirant les bras au dessus de la tête.

« On devrait préparer un super gros petit-déjeuner. Je suis sûre qu'elle va avoir faim. » suggéra Bella. Juste à ce moment-là, son ventre grogna et je ne pus m'empêcher de me moquer d'elle.

« On dirait bien que quelqu'un d'autre a faim. Viens, on va faire à manger. Je ne voudrais pas que mes filles préférées aient faim. » dis-je en sortant du lit. J'enfilai mon jean et mon t-shirt puis observai Bella mettre un pantalon de yoga noir avec t-shirt cintré, si simple et pourtant si beau.

Je jetai un coup d'oeil dans la chambre d'Emma et la vis profondément endormie. Elle tenait fermement son poupon préféré. Alors que je me tenais là, je sentis les bras de Bella s'enrouler autour de ma taille et elle déposa des baisers doux sur mon dos. Elle se pencha pour regarder Emma et dit. « C'est vraiment une petite fille géniale Edward. Tu te débrouilles merveilleusement bien avec elle. »

Je l'attirai sur le côté de mon corps et remontai son menton pour embrasser ses lèvres. « Merci. » lui dis-je. Je refermai la porte mais la laissai un peu ouverte et guidai Bella jusqu'au rez-de-chaussée.

Je savais que mes sentiments pour Bella étaient forts. Je savais qu'il me serait dur de lui dire au revoir. Ce n'était pas réaliste de penser que je pouvais juste oublier que ce week-end ait jamais existé mais j'avais aussi l'impression que je n'avais pas le choix.

Nous arrivâmes à la cuisine et elle se mit à casser des oeufs alors que je fouettai de la pâte à crêpes.

« Alors, Alice et toi partaient demain ? » demandai-je. J'étais terrifié de n'avoir plus qu'une journée avec elle.

« Ouais, mais tu viens à Philly pour le Nouvel An, non ? »

« C'est ce qui est prévu. Tu penses qu'on pourra avoir un peu de temps à nous ? » la questionnai-je en me rapprochant d'elle. Je l'avais coincée contre le comptoir de la cuisine et j'embrassai son cou. Je la pressai contre moi pour qu'elle sente mon membre dur et sa respiration s'accéléra.

« J'ai toujours rêvé de faire l'amour dans un lieu public... et le restaurant de Jasper a un endroit parfait pour ça... Les portes des toilettes... » La respiration de Bella devint haletante alors que je pinçais son téton.

« Continue... raconte moi. »

« On peut voir à travers. »

« À travers ? On dirait bien que Jasper travaille dans un restaurant de pervers. »

« En fait, elles s'embuent quand les portes sont fermées. » souffla Bella avec difficulté.

« Ça m'a l'air intéressant. » lui répondis-je en me collant plus durement contre elle. J'entendis le bruit de petits pieds courant vers la cuisine et je me séparai immédiatement de Bella.

« Papa ! Papa ! » appela Emma.

« Papa est dans la cuisine Em. » criai-je. Elle entra en courant et sa petite chemise de nuit dansait autour de ses chevilles. Elle sauta dans mes bras. « Bonjour la marmotte. Tu as bien dormi ? » demandai-je en l'embrassant sur le nez.

Elle hocha la tête contre mon torse. « Emma fouaim. » me dit-elle en mettant son pouce dans sa bouche.

« Papa et Bella sont en train de faire le petit-déjeuner, c'est presque prêt. » lui répondis-je en la posant sur un des tabourets de l'îlot de la cuisine.

« Tiens Emma. » Bella lui tendit un petit bol de fruits qu'elle avait découpé. « Est-ce que tu veux du ketchup sur tes oeufs ? » lui demanda Bella.

« Ah huh. » Emma hocha la tête avec enthousiasme pour répondre à Bella.

« Qu'est-ce qu'on dit à Bella, mon bébé ? »

« Merchi Belwa. »

« Pas de problème. » lui sourit Bella.

Bella POV

Je n'arrivais pas à croire qu'Edward avait parlé de moi comme une de ses filles préférées. Je veux dire, est-ce qu'il était sérieux ou est-ce qu'il avait juste dit ça parce que c'est ce que disent les mecs après avoir couché avec une filles ? Jake ne me disait jamais ce genre de conneries. Il disait qu'il tenait à moi mais ne le montrait jamais. Je ne m'étais certainement jamais réveillée dans ses bras avec le sentiment d'être en sécurité.

Je ramassai le petit-déjeuner alors qu'Edward avait amené Emma à l'étage pour l'habiller. Je me mis à me demander ce que j'allais faire de ma vie quand je serais de retour à Philly. J'adorais cette ville. J'adorais Penn. Je pensais bien m'amuser avec Jake, mais en fait, je ne faisais que me blesser auprès de lui.

J'étais en train de passer à côté de quelque chose de génial. Quelque chose que je ne pouvais pas ramener à l'école avec moi. Quelque chose dont j'avais le sentiment que cela me rendrait heureuse. Quelque chose qui était Edward.

Je n'arrivais pas à croire que Jake m'ait envoyée un texto un peu plus tôt en me disant que je lui manquais et qu'il aurait voulu que je reste à Philly pour pouvoir être avec lui ce week-end. Je lui répondis que si j'avais eu un endroit où rester, j'aurais passé Thanksgiving là-bas. Il était évident que je n'aurais jamais passé de vacances avec lui.

J'entendis Edward allumer la télé et iCarly apparut. Je souris en l'écoutant chanter la chanson avec Emma. J'étais en train de finir d'essuyer le comptoir quand Edward entra pour remplir la tasse à bec d'Emma de lait. Il me donna une claque sur les fesses avant de partir. J'avais l'impression que c'était naturel de passer la journée avec Emma et lui.

Il revint après avoir donné sa boisson à Emma. Il grimpa sur le comptoir et m'attira à lui. Ses mains retrouvèrent rapidement mon derrière et il les laissa là.

« Alice a appelé pour dire qu'ils rentreraient vers trois heures. Je vais aller faire quelques courses et acheter de la bière. Est-ce que tu pourrais surveiller Emma ? » me demanda-t-il. Edward se mit à faire glisser ses mains du bas de mon dos à mes fesses.

« Bien sûr ! »

« Quel genre de bière tu aimes ? »

« Je ne bois pas de bière... Je préfère les cocktails Brotherly Love. »

« C'est à dire... ? »

« De la crème de soda avec de la root beer parfumé à la vodka. » Il prit ma lèvre inférieure entre ses dents et il la mordilla en pressant gentiment mes fesses.

« Ce que tu veux, ma Pêche. » murmura Edward contre ma bouche.

« Pêche ? » Je levai un sourcil et me mis à rire.

« C'est ce que tu sens, le goût que tu as, la pêche. » murmura-t-il d'un air séducteur contre mes lèvres. Il se mit à m'embrasser avidement et ses mains pressaient mon derrière plus fort, m'attirant fermement contre son corps.

« J'ai tout le temps envie de toi... » me dit-il en faisant courir ses lèvres le long de mon cou. « Je ferais bien d'y aller avant que ça ne dégénère. Je veux m'assurer que tu sois bien et alcoolisée pour moi plus tard. » Il m'embrassa gentiment une dernière fois avant de descendre du comptoir. Il prit ses clefs et enfila sa veste.

Je l'accompagnai dans le salon. « Emma, Papa va courir jusqu'au magasin très vite mais Bella reste avec toi pendant ce temps, d'accord ? » Emma hocha la tête et courut jusqu'à Edward pour lui dire au revoir. Elle l'embrassa. « Sois sage. » lui dit-il en se levant et il partit.

« Le magasin est à environ dix minutes, je devrais pas mettre longtemps. Tiens, c'est mon numéro au cas où. »

J'observai sa carte de visite qui comprenait toutes les infos sur lui. « Tout ira bien. » lui assurai-je. Je sortis dehors et croisai mes bras autour de mon corps quand l'air froid me percuta. Il remarqua que je tremblais et frotta mes bras.

« Retourne à l'intérieur ! Je ne veux pas avoir à m'occuper de malades pendant mon week-end de libre si je peux l'éviter. » Il m'embrassa tendrement avant que je ne rentre à l'intérieur. Je grimpai sur le canapé, nous entourant Emma et moi d'une couverture.

« Dans iCarly, Freddy il a dit ''gros craignos''. » gloussa Emma. Quand elle eut fini de rire, elle remit son pouce dans sa bouche et se blottit contre moi. Je ris en réponse et l'attirai sur mes genoux. Je caressai ses cheveux avec amour alors que je l'observais tortiller une de ses boucles avec ses doigts.

Nous restâmes assises là à regarder iCarly et finalement, je trouvai ça marrant. J'aimais bien Spencer et Sam.

« Emma, veut plus de nait. » me dit elle en me tendant sa tasse vide.

« Et bien, je ferais mieux d'aller te chercher plus de nait alors. » Je me levai et la portai jusqu'à la cuisine. Je l'assis sur l'îlot et allai jusqu'au frigo pour lui verser du lait. J'entendis la porte s'ouvrir et Edward annonça qu'il était revenu.

« Dans la cuisine ! » lançai-je en réponse. Il laissa tomber ses sacs sur le sol et se précipita vers Emma.

« Bella, tu ne peux pas la laisser assise sur le comptoir comme ça ! Et si elle essayait de descendre ? Elle ne réalise pas la hauteur à laquelle elle se trouve ! Elle aurait pu se blesser. » Je regardai Edward faire descendre sa fille puis il lissa sa chemise.

« Je suis désolée... je ne voulais pas... je crois que je n'y avais pas pensé. » dis-je dans une tentative de m'excuser. Edward soupira profondément et passa ses doigts dans ses cheveux.

« Ça va, il n'y a pas de mal. Fais juste un peu plus attention sur ce genre de trucs avec elle. » Je hochai la tête et tendis la tasse à bec à Emma.

« Je veux mon bébé. » lança Emma à Edward. Je pris les sacs sur le sol et me mis à ranger la bière et le soda dans le frigo déjà bien remplit.

« Il est en haut dans ton lit, va voir et ramène le, bébé. » lui sourit-il. J'observai Emma partir en courant vers les escaliers, puis levai les yeux vers Edward pour lui présenter une nouvelle fois mes excuses.

« Vraiment, je suis désolée... » Edward se rapprocha de moi et repoussa une mèche de cheveux de mon visage. Il embrassa ensuite mon front.

« C'est bon, passons à autre chose. » me dit-il en me tendant plus de bières à ranger dans le frigo.

Passer à autre chose ? Ça me rappela justement qu'après la journée de demain, il ne resterait plus grand chose pour faire avancer notre relation. C'était plutôt comme si nous allions devoir nous passer l'un de l'autre. Edward ne m'avait pas hurlée dessus parce qu'il savait que je ne me retrouverais plus seule avec Emma. Après samedi, nous retournerions à nos vies. Je rentrerais à Penn auprès de Jake. Il retournerait à son internat de médecine et à sa routine avec Emma. Je n'allais pas le revoir ou ne lui reparler pas avant le Nouvel An.

Edward POV

Après que j'ai crié sur Bella dans la cuisine, elle prit Emma dans ses bras et elles se blottirent ensemble sur le canapé avec le poupon d'Emma. Elles essayaient de décider si elles voulaient regarder Cendrillon ou Princesse Malgré Elle. Je les observai depuis l'embrasure de la porte et cela me réchauffait vraiment le coeur de voir Emma si à l'aise avec une femme qui n'était pas de ma famille.

Je ne pus m'empêcher d'imaginer ce à quoi ressemblerait nos vies avec Bella, dans notre maison. Elle m'accueillerait d'un baiser après une longue nuit à l'hôpital, Emma dans les bras. Elle borderait Emma dans son lit, rigolant toutes deux alors qu'elles se chuchoteraient des secrets que je ne devrais pas entendre. Elle me borderait en murmurant et nous nous caresserions dans ce qui était avant mon lit désespérément vide. Elle remplissait parfaitement le vide que j'avais besoin de boucher pour Emma et moi.

Malheureusement, elle dont j'avais besoin, elle dont j'avais envie, vivait si loin de nous qu'elle aurait pu habiter sur la Lune. L'image parfaite partit en fumée dans ma tête comme un ballon qui s'écrase sur le ciment. Je savais très bien combien de fois je voyais Alice, ma propre chair, mon propre sang. Il n'y avait aucun espoir que Bella fasse parti de nos vies. Pas maintenant. Jamais et cette évidence me frappa si fortement que je ne pus presque plus respirer.

Bella POV

Je levai les yeux et vis Edward qui nous observait Emma et moi, appuyé contre la porte. Il avait un regard perdu et le sourire le plus adorable et le plus chaleureux que j'avais jamais vu sur les lèvres. Son visage semblait apaisé, son corps satisfait. Alors que j'étais assise avec Emma dans les bras, le regard d'Edward me donnait l'impression d'être... entière. Je me penchai instinctivement pour embrasser le front d'Emma et je profitai de la merveilleuse chaleur du moment. Ce sentiment d'appartenir à quelque chose m'était étranger. Je pouvais le sentir dans tous les pores de ma peau, remplissant le vide de la solitude et du regret qui m'habitaient quand j'étais à la maison.

Comme s'il avait lu dans mes pensées, Edward s'approcha de nous.

« Princesse, on dirait que ton bébé veut regarder Princesse Malgré Elle, non ? »

« Oui, Papa. Bébé tense que je pourrais être une princesse un jour ! »

« T'es la princesse à ton Papa aujourd'hui et pour toujours. » répondit Edward en embrassant le haut de sa tête avant de lui ébouriffer les cheveux.

Edward mit le DVD en route et s'installa sur le canapé à côté de moi. Puisque je tenais sa Princesse Emma dans mes bras, il me fit me reposer contre lui. Il glissa un bras autour de moi et laissa sa main sur ma hanche, entre Emma et moi. Je remontai la couverture qui nous couvrait Emma et moi sur lui. Il prit ma main et entortilla nos doigts ensemble. Nous étions là, enveloppés ensemble comme dans un cocon, au chaud et en sécurité. Comme à la maison.

Edward POV

Emma s'était endormie pendant le film mais ni Bella ni moi n'avions bougé du paradis qu'était le canapé. À la place, Bella posa sa tête dans le creux de mon cou et je m'autorisai à apprécier la sensation d'avoir une femme que je pouvais aimer dans mes bras. Je ne pus m'empêcher de sourire à la vue de cette femme tenant ma magnifique fille.

Avant même que je m'en rende compte, tout le monde était rentré à la maison avec ce qui semblait être des centaines de sacs. Emma et Bella avaient rejoint les filles pour un défilé pendant que Jasper et moi nous étions emparés de la cuisine. Il avait fait des enchiladas de dinde avec les restes et c'était en fait super bon. Emma adorait ça et j'étais heureux de ne pas avoir à lui préparer quelque chose de spécial.

« Merci Jasper, c'est très bon. Je ne savais pas que ces ingrédients iraient si bien ensemble. » Ma mère était en train de complimenter Jasper alors qu'elle faisait la vaisselle.

« De rien ! » Jasper était toujours si poli. Je traversai la cuisine et préparai à Bella l'horrible boisson dont elle m'avait parlé un peu plus tôt. Je pris une bouteille d'Heineken pour moi. J'entrai dans le salon et lui tendis son Brotherly Love.

« Je ne l'ai pas demandé. »

« Je sais. Je voulais juste être gentil. » lui répondis-je en lui faisant un clin d'oeil.

Elle but une petite gorgée. « Parfait. Tu es sûr que tu n'en a jamais fait avant ? »

« Jamais, mais j'ai déjà préparé plein de boissons. J'ai été barman pour boucler les fins de mois. »

Tout le monde s'installa avec des verres et à huit heures, je mis Emma au lit. Elle fit un câlin et un bisous de bonne nuit à tout le monde. Ça lui semblait si naturel d'inclure Bella avec le reste de la famille.

Maman et Papa ne restèrent pas non plus très longtemps. Nous ne voulions pas savoir pourquoi ils étaient montés si tôt. Alice, Emmett et moi roulâmes des yeux et couvrîmes nos oreilles quand Jasper chanta bow-chica-bow-bow.

Alice proposa alors qu'on joue à un jeu de boisson appelé ''Je n'ai jamais''. Nous devions chacun à notre tour dire une vérité et si les autres l'avaient déjà fait il devait boire une gorgée de leur verre. Ça semblait assez innocent. J'acceptai de jouer mais à une condition.

« Alice, il y a des choses que les frères n'ont pas besoin de savoir à propos de leur petite-soeur, d'ac' ? Jasper, ça vaut aussi pour toi ! »

« Oh Edward, j'en sais beaucoup trop sur ta, ahem, vie sexuelle, alors je vais peut-être te rendre l'appareil ce soir. » gloussa Alice en se moquant de moi.

« Puisque c'est ton idée Ally, tu commences. » lança Jasper en l'attirant sur ses genoux.

Je regardai Bella qui était assise à côté de moi. Je ne voulais rien faire de plus que la tenir contre moi comme ça.

« Bon... Hum... Je n'ai jamais embrassé une fille. » Je pris ma bière et bus une gorgée. Je m'attendais à ce que Jasper et Emmett boivent avec moi mais je fus surpris quand Bella but aussi. Je levai un sourcil et elle haussa juste des épaules en réponse.

Rosalie fut la suivante. « Je n'ai jamais eu une aventure secrète. » Je pris une gorgée de ma bière et remarquai que Bella fit de même.

« Oh, Bella, je ne dirais pas que Jake est une aventure. Tu le fréquentes depuis des mois, tu le gardes juste pour toi. » dit Alice d'une voix exaspérée. Je regardai Bella perdu. Elle n'avait jamais dit qu'elle voyait quelqu'un. Une fois encore, je ne lui avais pas demandé.

« Jake ne compte pas pour moi. C'est pour ça que tu ne le rencontreras jamais, il est... ou hum... était ou peu importe, juste une aventure. »

Alice arqua un sourcil et lança un regard interrogateur à Bella. Bella lui rendit un regard mauvais.

Emmett passa ensuite. « Je n'ai jamais passé plus d'une semaine sans tirer mon cours. » Je lui lançai un regard de tueur et bus une nouvelle gorgée de ma bière parce qu'il était évident que cette question m'était destinée. Chose intéressante, Bella but aussi. Je pensais que j'allais découvrir à quel point sa relation avec ce gros nul de Jake était importante parce que c'était maintenant mon tour.

« Je n'ai jamais trompé quelqu'un. » J'observai Bella pour voir si elle allait boire et elle ne le fit pas. Je relâchai ma respiration alors que je n'avais même pas remarqué que je la retenais.

« À ton tour Bells ! » dit Alice à Bella qui me regardait. Elle était en colère contre moi.

« Je n'ai jamais fait des suppositions sur une personne dont je ne savais rien. » Bella me fixait. Il était évident qu'elle était furieuse. Personne ne but et je savais qu'il fallait que je lui présente mes excuses alors je descendis le reste de ma bière. Je me levai ensuite pour aller à la cuisine en prendre une autre.

« Est-ce que j'ai raté un truc ? » entendis-je Rosalie demander tout en sirotant son martini.

« Je suis perdu. » Emmett haussa des épaules.

J'entrai dans le salon prudemment. « On dirait que c'est ton tour Jasper. » lançai-je en reprenant ma place à côté de Bella.

« Je n'ai jamais flashé mes seins à personne. » J'observai Alice et Bella qui buvaient toutes deux plus d'alcool en silence. Rosalie fit de même.

« ATTENDS ! Alice tu flashes tes nénés ? Jasper, je pensais que tu prenais soin d'elle ! » s'exclama Emmett. Je ne pus m'empêcher de rire.

« Oh, Emmett, tu n'étais pas là quand les Phillies ont gagné les World Series ! Ça aurait mal de la part de Bella et moi de NE PAS flasher nos seins dans South Street. »

« Ouais, allez Emmett, elle ne sera à la fac qu'une fois. » défendis-je ma petite soeur et son comportement de folie.

« En plus, c'est Bella qui a commencé. » plaisanta Alice.

« Oh non ! Ne mets pas ça sur moi ! C'est toi qui voulais les colliers des Phillies et je te les ai obtenus, c'est tout ! C'est quand même pas de ma faute si personne ne t'a jamais appris comment récupérer des colliers dans cette petite bourgade de Forks ! »

Jasper éclata de rire. « Ouais, Alice et Bella ont récolté dans les cinquante colliers ce soir là à l'appartement. C'était marrant. » Jasper haussa des épaules. « Et en plus Emmett, j'ai remarqué que ta magnifique femme avait elle aussi but une gorgée. Tu nous expliques ? »

« Ah les gars, elle est mariée à un joueur de hockey. Ce qui arrive sur la route, reste sur la route. » Emmett fit un clin d'oeil à Rose.

Bella se leva et je lui demandai si elle avait besoin de quelque chose. « Je vais juste aller chercher un autre verre. »

« Tu es une invitée, laisse moi le faire. » lui offris-je. Bella me suivit à la cuisine et je me retournai immédiatement. Elle me rentra dedans.

« Écoute, je suis désolée pour toute à l'heure. »

« C'est rien. » Elle me prit son verre.

« On devrait sans doute en parler. Je sais que c'est un peu tard pour dire ça mais je n'aime pas coucher avec plusieurs personnes. » Dieu merci j'avais ces préservatifs. La grossesse n'était pas la seule chose qui m'inquiétait. « J'aurais dû te le demander avant de coucher avec toi, je veux dire, je n'ai pas vraiment le droit d'être jaloux... ce n'est pas comme si tu étais à moi. »

« Je ne suis pas non plus à lui. » répondit-elle en me regardant. « Je suis à personne. » Elle fixa son verre pendant un moment. Je ne voulais rien faire d'autre que de la rendre mienne, même si je n'avais pas le droit de la revendiquer après si peu de temps.

« Profitons juste du moment et oublions qu'on doit retourner à nos vies demain. Maintenant, tout ce que je veux, c'est toi. » Je la pris par les hanches et la ramenai à moi. Je l'embrassai durement, plongeant ma langue dans sa bouche.

« Allons au lit. » murmurai-je. Je voulais désespérément la sentir contre moi.

Nous ne pensâmes même pas à souhaiter bonne nuit aux autres. Nous montâmes juste en silence à l'étage et nous nous dévorâmes littéralement dès que la porte fut fermée. Bella retira ses vêtements avec frénésie. Quand elle fut nue devant moi, elle se laissa tomber à genoux et défit mon jean pour me libérer de ma prison de tissu. Elle me prit ensuite dans sa magnifique bouche.

« Puuuutain Bella, c'est incroyable. » Je posai ma main dans ses cheveux alors qu'elle allait et venait sur mon sexe. « J'adore sentir tes lèvres autour de ma queue. » soufflai-je en appuyant sur sa tête pour qu'elle me prenne encore plus. Je sentis ses mains prendre mes testicules en coupe et elle les pressa gentiment.

Je tendis les mains et la relevai du sol, désireux de la goûter. Je l'assis sur le lit, me mis à genoux et lui écartai les cuisses avant de la rapprocher de mon visage.

Je me mis à la lécher et à la sucer. « mmm tu vois... tu as goût de pêche... » gémis-je en glissant deux doigts en elle. Je mordillai son clitoris et ses jambes se refermèrent autour de ma tête. Elle me tenait dans un étau dont je ne voulais pas être relâché. J'observai ses mains s'agripper à la couverture, la serrant fermement.

J'entrai un troisième doigts en elle alors que je donnais des petits coup de langue sur son clitoris. Je laissai mes doigts en elle et remontai le long de son corps en faisant glisser ma langue et ma bouche. Je passai son ventre, cette endroit tout doux entre ses seins, la ligne de son cou et atteignis l'objet de tous mes désirs, sa bouche.

« Ce soir, tu appartiens à quelqu'un, tu es à moi. » dis-je doucement contre ses lèvres avant de l'embrasser passionnément.

Bella POV

Mon Dieu, je ne voulais rien de plus qu'être à Edward. Ce soir. Demain. Toujours. Personne ne m'avait jamais fait ressentir ça, liée, satisfaite, à la maison.

« Je suis à toi Edward. » gémis-je alors qu'il entrait en moi. Il devint plus doux et tendre. Il regardait dans les yeux des siens sans fond, remplis d'espoir et de rêves. Je ne pouvais pas gérer la douceur, l'amour dont il faisait preuve à mon égard. Je ne pus m'empêcher de penser que demain, je n'allais plus l'avoir comme ça. Je ne pouvais pas supporter qu'il me fasse l'amour avant de me laisser. J'avais besoin qu'il me baise.

« Plus vite, plus fort. » haletai-je en le poussant à bouger en moi. Edward obéit et s'agita plus durement en moi. Il accéléra le rythme et pinça mes tétons avec force.

« Tu aimes ça ? » me demanda-t-il rudement.

Je fermai les yeux pour ne pas voir le futur où il ne m'aurait pas regardé et hochai la tête. C'était sensé être du sexe amusant, une aventure mais les sentiments que je ressentais étaient bien plus que ça.

Il était impossible de nier l'alchimie sexuel qu'il y avait entre nous et je ne pus me retenir, je l'entourai de mes jambes alors qu'il continuait d'aller et venir en moi. Il attrapa mes mains et les releva au dessus de ma tête. Il les tint en place alors qu'il poussait en moi. Je pouvais maintenant voir le désir et l'envie dans ses yeux. L'odeur de nos sueurs commençait à emplir la chambre. Il sortit presque complètement de moi et revint plus fort. Nous jouîmes alors ensemble. Il s'effondra sur moi, respirant d'un air fatigué et je le repoussai, tirant sur le drap.

« Tu devrais sans doute retourner dans ta chambre ce soir. » Je voulais vraiment qu'il reste mais j'avais l'impression de me torturer. Le laisser me serrer contre lui était une envie cruelle, comme jouer avec quelque chose que je ne pouvais pas avoir.

« Vraiment ? Tu ne veux pas que je reste ? » Il était confus et blessé, je pouvais le voir sur son visage.

« On ne devrait pas se mentir. C'est ce que c'est... une aventure. Je ne veux pas que mes émotions soient trop impliquées. »

« C'est vrai, juste une aventure. » dit-il en hochant la tête. Il enfila son pantalon et quitta la pièce. Je ramassai son t-shirt et l'amenai à mon nez pour le sentir. Je me retournai vers la porte pour lui rendre son haut mais je l'entendis parler à son père dans le couloir. Je me mis à écouter avec attention quand j'entendis que son père prononçait mon nom.

Edward POV

Je sortis de la chambre de Bella en étant ennuyé. J'étais prêt à lui dire que je voulais essayer de faire marcher les choses entre nous. Que je voulais apprendre à mieux la connaître pour voir ce qui allait se passer entre nous. Puis elle m'avait dit que ce n'était qu'une aventure.

Je voulais lui dire d'oublier ce stupide étudiant, Jake qu'elle fréquentait. Puis je me souvins qu'elle aussi n'était qu'une étudiante. Une fille de dix-neuf ans. C'était pour ça qu'elle était avec Jake, qu'elle le voyait comme ça, parce que c'était sans doute ce qu'elle voulait, la liberté. Pas une famille toute faite.

Je réalisai alors que je n'étais pas un conte de fée et bien que je voulais que Bella soit mon ''et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps'', il y avait des chances que Bella ne le soit pas. Pourquoi est-ce que je me sentais si lié à elle ? Si vivant avec elle ? Pourquoi ne pouvais-je pas l'avoir ?

« Edward ? » J'entendis qu'on m'appelait par derrière et je sursautai. Je me retournai et tombai sur mon père.

MERDE !

« Est-ce que je viens vraiment de te voir quitter la chambre d'ami ? »

« Ouais, on dirait bien. » Je baisai les yeux honteusement, je savais que je m'étais fait prendre.

« Qu'est-ce que tu faisais avec Bella ? » me demanda-t-il en croisant les bras.

« Tu me croirais si je te disais qu'on jouait au scrabble ? » Ça ne servait à rien de mentir. Je me tenais dans le couloir, vêtu seulement de mon pantalon que je n'avais même pas pris la peine de boutonner. Je passai ma main dans mes cheveux et soupirai bruyamment. J'avais l'impression d'être de nouveau au lycée. Ça aurait pu être vrai vu la façon dont j'avais agi avec Bella ce week-end.

« Edward, à quoi est-ce que tu penses ? C'est l'amie de ta soeur. Elle est jeune; tu ne devrais pas abuser d'elle. »

« Qui a dit que c'était le cas ? » rétorquai-je. « Bella sait comment c'est, crois moi. Je ne vais pas lui briser le coeur si c'est ça qui t'inquiète. C'est juste une aventure. » Je crachai littéralement ce mot et ouvrit la porte de ma chambre pour aller me coucher.

J'étais celui qui allait avoir le coeur brisé.

Bella POV

Qu'est-ce que j'étais en train de faire ? La voix d'Edward quand il avait dit à Carlisle que ce n'était qu'une aventure m'avait donnée l'espoir que ce n'était justement pas qu'une aventure. Que nous pouvions peut-être avoir un futur ensemble. Je ne m'étais jamais sentis autant chez moi qu'au près d'Edward. Pourquoi est-ce que je le repoussais ?

Je m'assis sur le bord du lit et pris mon portable. Je composai le numéro que je connaissais par coeur.

« Hey sexy ! J'étais justement en train de penser à toi. » lâcha Jake dans le téléphone.

« Vraiment ? » demandai-je stupéfaite. « Tu pensais à moi ? »

« Ouais, tu me manques. Je me suis arrêté à Sofitel (NdT: Chaîne d'hôtels de luxe) aujourd'hui et c'était tellement vide sans toi. » Évidemment, il parlait de sexe. Le sexe avec moi lui manquait, pas moi.

« Est-ce que tu tiens à moi en dehors du sexe ? Je veux dire, c'est tout ce que je suis pour toi ? »

« Bella, on en a déjà parlé... c'est pas le moment maintenant... » souffla Jake. Je n'allais pas réécouter la même connerie encore et encore. Il me faisait toujours le même discours à chaque fois que je parlais d'engagement avec lui. C'était le discours ''ce n'est pas le bon moment''.

« Ouais, Jake, je sais. Écoute, je dois y aller. Je ne sais pas trop à quoi je pensais en t'appelant. »

« Tu me rejoindras au Sofitel lundi soir ? » me demanda-t-il avec espoir.

« Je t'appelle plus tard. Bonne nuit. » Je fermai mon téléphone et le jetai sur le lit. J'enfilai un pantalon confortable, le t-shirt d'Edward et mon sweat avant de redescendre rejoindre les autres.

Edward POV

« Mec, t'étais passé où ? » lança Emmett quand je rentrai dans le salon.

« Emma... euh... elle s'est réveillée. J'ai dû faire la totale, faire semblant de dormir avec elle et tout. » mentis-je à ma famille en m'asseyant.

« T'as vu Bella ? » me questionna Alice.

Je secouai la tête pour répondre non et pris une gorgée de ma bière. « Est-ce que je ressemble à la babysitter ? » rétorquai-je agacé, surtout par mon manque de communication avec elle. J'aurais simplement pu lui dire qu'elle était plus qu'une aventure pour moi.

« C'est quoi ton problème ? Pendant un moment, t'es là à lui faire les yeux doux et maintenant t'es prêt à nous arracher la tête si on te pose une question sur elle. Tu peux pas être juste normal ? Sympa et poli, si c'est possible ? Pourquoi est-ce que tu te la joues Docteur Jekyll et Mister Hyde ? » m'interpella Alice et elle ne savait pas à quel point elle était proche de la réalité.

« Je vois pas de quoi tu parles Alice, j'étais très poli avec elle toute la journée. Je te rappelle que c'est toi qui as laissé tomber TON invitée pour aller faire du shopping. » criai-je sur elle.

« Putain mais calmez-vous tous les deux ! » dit Emmett. Je me levai du canapé et pris ma veste. J'allai sur le porche et observai la fumée que j'expirais. J'allumai une cigarette et me mis à tirer ma première bouffée quand Jasper me rejoignit.

« Cette merde va finir par te tuer, t'sais. » Je hochai la tête en recrachant la fumée. Je ne fumais pas souvent mais quand je le faisais, ça me faisait du bien.

« Merde, Edward, tu craques pour Bella. » lança Jasper comme si ce n'était pas un secret. « Parce que la tension sexuelle entre vous deux, putain, on pourrait la couper au couteau. » Je ne pouvais pas le nier. Je n'étais pas un menteur.

« Écoute, alors la première fille qui m'attire vraiment habite de l'autre côté du pays ET c'est toujours une ado. Sans préciser que c'est la meilleure amie d'Ally... et putain, j'ai tellement envie d'elle. » dis-je à Jasper en tapotant ma cigarette pour faire tomber la cendre de l'autre côté de la balustrade du porche. « C'est quoi cette histoire avec ce mec, Jake ? » demandai-je à Jasper.

« Honnêtement ? J'en ai aucune putain d'idées. Elle l'a mentionné, elle a dit qu'elle le voyait. Mais elle a pas dit où et elle le ramène jamais. Je sais rien sur lui à par qu'il ne veut pas se mettre en couple avec elle. Il y a quelques temps, elle a passé plusieurs semaines fâchée contre lui mais elle a ensuite raconté que c'était juste pour s'amuser. Dis lui juste ce que tu veux, mec. Elle va soit de dire d'aller te faire foutre, soit de dire de la baiser. »

« Et bein, on a pas vraiment de problème du côté de la baise. J'ai déjà fait bien que de la baiser... c'est allé plus loin que ça. » Je pris une nouvelle bouffée. « Mais elle m'a dit que c'était qu'une aventure... »

« Et tu veux plus ? »

« Je veux apprendre à la connaître... Je veux qu'elle soit dans ma vie. Ne dit rien à personne. Je ne veux pas que quelqu'un le sache avant que Bella et moi soyons au point sur ce qui se passe... »

Jasper hocha la tête pour me dire qu'il comprenait et on retourna à l'intérieur de la maison.

Mon coeur loupa un battement quand je vis Bella assise par terre, dos au canapé. Je souris et lui ébouriffai un peu les cheveux avant de me laisser tomber à côté d'elle.

« Je suis désolée... pour... » commença-t-elle dans un murmure. Je secouai la tête pour lui dire de ne pas s'excuser.

« On en parlera plus tard, d'accord ? » dis-je doucement.

« Hey vous deux ! Pas de messe basse sans curé. » nous taquina Emmett.

« La ferme Emmett ou je ferais en sorte que ta femme te fasse taire. » Tout le monde éclata de rire parce que c'était la vérité, Rose était la seule capable de lui botter le cul. Bella se rapprocha de moi et je fus pris d'assaut par son odeur de pêche. Elle glissa ses cheveux derrière son oreille et me sourit.

Alice se leva et mit de la musique. Je touchai Bella de façon ''innocente'' dès que j'en avais l'occasion. Rapidement, sa tête se trouva posée sur mon épaule alors que ma famille était assise autour de nous. Je ne voulais jamais la laisser partir. À ma grande surprise, Emmett ne fit pas de commentaire, il n'embêta ni Bella, ni moi.

« Bella, si tu es fatiguée, tu devrais aller au lit ! T'es pas obligée de dormir sur l'épaule de mon connard de frère. » dit Alice visiblement toujours en colère que je l'ai attaquée.

« Ça va Alice, connard ou pas, Edward est confortable... » bailla Bella.

« Je suis pas un connard... tout le temps. » essayai-je de me défendre mais j'avais un peu agi comme un connard ce soir-là.

« Je pense que je vais aller au lit. » bailla une nouvelle fois Bella. Je me levai et lui tendis la main pour l'aider. « Merci. » me dit-elle. Je dus me retenir de l'embrasser pour lui souhaiter bonne nuit. C'était un peu gênant, ça c'est rien de le dire.

« Bonne nuit. » lança tout le monde à Bella alors qu'elle montait l'escalier.

Je finis ma bière et dis à tout le monde que je voulais aller revoir si Emma allait bien.

« Bien sûr, n'essaye pas de te faire une ado. » Emmett était persuadé de plaisanter avec moi.

« Ha ha, Emmett, putain, c'est super drôle. » répondis-je alors qu'en fait, je me sentais nerveux à l'idée de parler avec Bella.

Bella POV

Je mis un boxer et gardai le t-shirt qu'Edward avait laissé dans ma chambre. J'étais en train de me rincer la bouche quand j'entendis quelqu'un frapper à la porte. Je pris une serviette pour m'essuyer et ouvris à Edward. Il était tellement beau que ça me faisait mal de ne pas être près de lui. Edward était beau d'une façon déprimante.

Il s'appuya contre l'embrasure de la porte. « Est-ce qu'on peut parler ? »

Je hochai la tête et fis un pas de côté pour le laisser rentrer. Je grimpai sur mon lit et m'assis en tailleur.

« Alors... » commençai-je dans une tentative de briser la glace alors qu'Edward faisait les cents pas devant le lit. « Assis toi, tu me rends nerveuse. »

Il s'arrêta brusquement et se tourna, ses yeux cherchant les miens. Il avait l'air perdu, tellement déchiré.

« Je ne sais pas ce que tu ressens... si c'est vraiment une aventure pour toi mais c'est plus que ça pour moi. Tu es plus que ça pour moi. Je ne sais pas de quoi tu as peur mais tu ne peux pas nier qu'il se passe quelque chose entre nous. »

« Tu as raison, Edward. Je suis terrifiée de ressentir ce que je ressens pour toi. Je suis tellement fatiguée des relations à sens unique. Je viens d'avoir le coeur brisé. » Edward s'approcha de moi. Il grimpa sur le lit et m'attira contre son torse. Il me caressa les cheveux.

« Tes sentiments, ils ne sont pas à sens unique en ce qui me concerne. » me dit-il en relevant ma tête pour regarder dans mes yeux.

« Qu'est-ce qui va se passer pour nous après demain ? »

« Tu peux m'appeler quand tu veux. » Il embrassa doucement mes lèvres. « Vivons juste au jour le jour. Nous avons des vies très différentes pour le moment. »

« Des vies très différentes à des endroits complètement opposés. » J'essuyai rapidement une larme de mon oeil. « Nous avons encore ce soir ensemble et quand on retournera à nos vies, je suppose qu'on pourra voir comment iront les choses... »

« Je ne sais pas comment ça marchera pour être honnête; est-ce qu'on pourrait juste... je sais pas... apprendre à mieux se connaître ? Se téléphoner ? Je pourrais te rendre visite, on pourrait s'envoyer des textos et des emails... Je ne veux pas te briser le coeur, Bella. Je te le promets. »

« Au jour le jour ? » demandai-je.

Il répéta mes mots. « Au jour le jour. »


Oulala... ils veulent "essayer"... Espérons qu'ils feront plus que ça ^^

Je ne sais pas quand viendra le prochain chapitre... Mais il arrivera sans faute... il faut voir les choses "au jour le jour"... (XD) Bon, j'arrête mes bêtises... N'oubliez pas de laisser votre avis sur ce chapitre !

Prenez bien soin de vous et à très vite !

XOXO

Eresy