Re-

Après le texte sur la Saint Valentin, une simili suite...

Je vous laisse,

Enjoy!


- Vous mentez très mal, vous savez, Lisbon ?

- Quoi ?

- Oui, vous mentez très mal…

Jane faisait face à Lisbon dans la petite cuisine du CBI.

Il l'avait taquinée sur sa soirée de Saint Valentin et elle avait cru bon de lui dire qu'elle avait eu une très bonne Saint Valentin, avec un « vrai » rencart.

Elle avait menti, bien entendu.

Sa Saint Valentin, elle l'avait passée seule, devant une énième rediffusion de Matrix parce que les comédies romantiques, ça lui donnait le bourdon.

- Mais je ne mens pas !

- Vous mentez encore une fois, Lisbon… Je vais vous dire un secret… Approchez-vous...

Lisbon fit un pas en arrière : elle connaissait trop bien Patrick Jane.

- Approchez-vous, Lisbon… n'ayez pas peur… je ne vais pas vous manger quand même…

- Là, c'est vous qui mentez, Jane…

Il fit un pas vers elle et il baissa la voix, comme lorsque le comploteur complote.

- Lorsque vous mentez… votre narine gauche se dilate légèrement et fait apparaître le début d'une ride au coin de l'œil…

- N'importe quoi ! Fit Lisbon en se mettant de façon mécanique la main devant le nez.

- Je vous assure…

- N'importe quoi… vous mentez…

- Oh que non… De toute façon, je suis bien meilleur menteur que vous…

- Allez-y… Je suis sûre que je peux vous démasquer…

Jane haussa les épaules.

- Allons donc…

- Allez-y, Jane… Testez-moi… Je saurais si vous mentez ou pas…

- Booon… d'accooooord…

Jane regarda en l'air un instant comme s'il réfléchissait intensément puis il commença.

- J'ai eu un fox-terrier qui s'appelait Bobby…

- Gros mensonge, Jane ! Votre Fox-terrier s'appelait James… Je vous écoute, l'air de rien, quand vous parlez… Vous trichez, là…

- C'était la question test, Lisbon… bon, on commence… prête ?

Lisbon se dandinait sur ses jambes, telle un athlète prêt à prendre le départ d'un 100 mètres.

- Allez-y Jane, sortez vos plus gros mensonges…

- Ou pas… dit-il en levant un doigt.

- Ou pas… Allez… GO !

- Je porte un slip vert aujourd'hui…

Il avait dit cela avec un sourire en coin. Lisbon ne se laissa pas démonter, elle scrutait Jane fixement.

- Faux… Dit-elle.

- Pas mal, Lisbon… pas mal… pour info, il est bleu…

Lisbon ne sourcilla pas. Elle lui fit juste un geste l'invitant à continuer.

- Je n'ai pas eu le temps de prendre le petit-déjeuner ce matin…

- Vrai…

- Bravo…

- C'est votre deuxième thé de la matinée, Jane… Tout le monde sait que vous ne prenez qu'un seul thé par matinée lorsqu'on est au bureau… sauf quand vous n'avez pas pris votre petit-déjeuner...

- Beau travail de flic… Félicitations, Lisbon…

- Allez… Mettez-moi au défi, quoi… Jane… Vous êtes une poule mouillée ? Cot cot cot cot coooot...

Jane se dit qu'elle prenait le défi un peu trop à cœur… Il oubliait parfois combien elle pouvait être une compétitrice acharnée.

- D'accord, Lisbon… voyons voir…

- Allez-y… Jane… Allez-y, franco de port…

Elle le regardait fiévreusement, prête à décrypter le moindre mouvement de cil du mentaliste.

- Lisbon… J'ai très envie de vous embrasser…

- Qu…

Elle resta sur son pied gauche, les bras ballants… Jane avait réussi son coup. Il releva une fois ou deux le sachet de thé qui trempait dans sa tasse puis quitta la pièce.

- Jane ?

Il se retourna au moment de franchir la porte.

- Moui ?

- Vrai ? Dit-elle alors qu'elle sentait une soudaine chaleur aux joues.

Il lui sourit, un de ses sourires mutins qu'il pouvait parfois lui lancer.

- A vous de me dire, Lisbon… C'est votre jeu après tout… pas le mien…

Il sortit avec un petit rire clair et moqueur.

Il est très fort, se dit-elle.

Il est vraiment très fort…