Ligne du temps : Se situe quelques semaines après 6X14 The Bikini in the Soup

Résumé : Depuis plusieurs semaines déjà, elle s'occupait de lui, s'assurait qu'il mangeait, qu'il allait mieux. Il serait désormais celui qui devrait prendre soin d'elle.

Disclaimers : Rien ne m'appartient… seulement cette idée peu originale.


Passant entre les portes du laboratoire médico-légal de l'Institut Jefferson de Washington DC, Seeley Booth marchait d'un pas léger et vif vers le bureau de sa partenaire armé de sa boucle de ceinture 'Cocky' et de son plus charmant sourire. Traversant d'un pied ferme, décidé, presque aérien le laboratoire, saluant au passage Angela et Hodgins qui travaillait sur leur dernière enquête sur la plateforme de travail, il se dirigea vers l'espace de travail de sa partenaire résolu à la convaincre de venir manger le lunch avec lui.

Les dernières semaines avaient été bonnes pour lui. Après sa rupture avec Hannah quelques mois plus tôt, il avait sombré dans un genre d'apathie, travaillant plusieurs dizaines d'heures par semaine afin d'engouffrer le vide qu'il ressentait dès qu'il se mettait le pied dans son appartement, la solitude pesant plus lourdement sur son dos que toutes les années qu'il avait travaillées pour le FBI et l'armée réunies.

Quelques jours plus tard, cependant, un souffle de fraicheur envahit son bureau. Il était tard en soirée lorsque Bones y avait pénétré avec, à la main, une énorme cargaison de nourriture Thaï et un gentil sourire collé à son visage. Sans ne rien dire de plus que : « je vous ai pris du Pad Sew au bœuf », elle avait déposé le carton sur son bureau, avait versé deux verres de liqueur et les deux partenaires avaient mangé en silence.

Le scénario s'était répété encore et encore. Lorsque Booth lui avait demandé un midi, en croquant dans un hamburger qu'elle avait acheté au Royal Diner, pourquoi elle insistait pour le nourrir quotidiennement, elle lui avait répondu que les partenaires s'assuraient que leur coéquipier ne mourrait pas de faim. C'était lui qui lui avait appris cela… avant.

Au fil des semaines, il commença à avoir moins envie de travailler constamment. Son appartement semblait aussi vide, mais la perspective de sortir et de voir d'autres personnes, spécialement Bones, lui paraissait moins odieuse. Plus le temps avançait, plus les raisons pour lesquelles il restait tard au boulot changeaient. Un soir, il se surprit même à faire de la paperasse inutile dans l'espoir que Bones vienne lui amener quelconque repas à emporter. Étonné, il s'était affalé dans son siège et avait souri. Il avait à nouveau des sentiments pour Bones et il était presque certain que cette fois, ils étaient réciproque.

Il n'en avait rien fait, il n'avait rien dit. Il continuait simplement leur petite routine cherchant dans les moindres faits et gestes de Bones une once d'indice qui pourrait lui faire croire qu'elle ressentait pour lui ce qu'il ressentait pour elle. Il retombait à une vitesse folle et étrangement, il se sentait léger comme une plume, le poids de la solitude ayant désormais quitté ses épaules.

C'est pourquoi que cette journée-là, lorsqu'il n'avait reçu aucun signe de vie de Bones même rendu à une heure plutôt tardive de l'après-midi, il décida de se rendre lui-même à l'Institut Jefferson afin de libérer sa partenaire du boulot dans lequel elle était probablement absorbée au point où elle en avait oublié l'heure qu'il était pour nourrir son agent spécial du FBI favori. Avançant ainsi dans le laboratoire médico-légal de l'Institut, un air léger et amusé collé au visage, il pénétra dans le bureau de sa partenaire de travail.

« Bones, mais vous avez vu l'heure? Vous ne pouvez pas passer… »

Il avait levé son regard et se rendit compte qu'il était seul dans le bureau. Intrigué, il alla rapidement vérifier chaque salle de travail du laboratoire qu'il trouva exempt de Bones. Alors que l'inquiétude commençait à monter en lui, il se dirigea vers le bureau de la patronne de l'établissement.

« Cam!

- Seeley! Que nous vaut l'honneur? Ça fait un bail qu'on ne t'a pas vu au labo!

- As-tu vu Bones? Elle n'est pas dans son bureau.

- Docteur Brennan ne se sentait pas bien aujourd'hui. Elle est restée à la maison.

- Quoi? Mais pourquoi elle ne m'a pas appelé?

- Elle a été très claire à propos du fait qu'il ne s'agissait que d'un simple rhume, mais que, comme les symptômes de son rhume s'apparenterait apparemment à ceux d'une maladie contagieuse qui pouvait être très dangereux chez les femmes enceintes, elle est restée à la maison afin d'éviter d'infecter le bébé d'Angela.

- Oh! Tu es sûre qu'elle allait bien?

- Elle semblait le dire, mais ça ne ressemble pas au Dr Brennan de ne pas venir travailler même dans ces conditions ».

Booth était d'accord avec Cam, ce n'était pas Bones de rester à la maison que pour un simple rhume. Sentant l'inquiétude l'envahir à nouveau, il remercia Cam et sortit de son bureau la tête basse et avec une drôle de sensation dans l'estomac. Il sortit son téléphone portable et composa le numéro de Bones. Pas de réponse. Il était maintenant anxieux. Sans perdre une seconde de plus, décidé de retrouver sa Bones, il sortit du laboratoire au pas de course.

À suivre…