Hello tous le monde. une nouvelle fic sur SDK et cette fois-ci il va en avoir des chapitres ! xD

Pas le temps pour le bavardage tous ça mais je rappelle que les personnages ne sont pas à moi. ;^)

Comment allait-elle faire ?

Non, autre question :

Comment ça avait-il pu se produire ?

Elle avait beau réfléchir, elle ne voyait vraiment pas. Enfin…

- Félicitation mademoiselle Shiina, je vous êtes enceinte !

Autant dire que la nouvelle avait été mal digérée ! La bonne humeur du médecin qui l'avait annoncé la nouvelle n'était ABSOLUMENT pas contagieuse en ce moment, bien au contraire, Yuya Shiina avait aussitôt blêmit, déglutit, et avait presque failli rencontrer le carrelage noir et blanc du cabinet du docteur.

Enceinte…

Pour une nouvelle, s'en était de la nouvelle ! Yuya Shiina, 22 ans, célibataire, était enceinte de pratiquement un mois. Ah, et l'autre imbécile qui était soit disant son fiancé l'avait plaqué pour sa secrétaire ! Autant dire qu'elle avait carrément pétait les dents de cette blonde décolorée et siliconée puis avait fait un magnifique feu de joie avec les tous les vêtements de monsieur Oda pour son plus grand plaisir ! En tous cas elle ne s'était pas fait prier ! Les dernières affaires de ce porc étaient parties à la déchèterie la plus proche !

Elle avait beau réfléchir, pendant les rapports, ils s'étaient toujours protéger et elle prenait la pilule contraceptive...

A par une seule nuit ou elle était tellement fatiguée qu'elle avait oublié de la prendre, et on pouvait dire qu'il était vraiment mais alors vraiment vorace au sexe qu'elle allait devenir une baleine dans 8 mois. Sa taille de guêpe allait lui manquer…

- Yuya ? Tu es avec nous ?

Elle secoua aussitôt la tête devant le claquement de doigt devant ces yeux.

- Oui, oui répondit-elle en soupirant. Je suis là. Tu disais ?

- Que tu m'énerves ! S'esclaffa Tokito en levant les bras au ciel. Depuis que tu as le petit monstre dans ton ventre, t'es encore plus dans la lune qu'avant !

- Toi ! la marraine ose insulter mon bébé de monstre ?

- Bah ! Le père était franchement pire qu'un monstre vu sa tronche et la mère…il va être irrécupérable ce gosse c'est moi qui te le dit !

- Merci Tokito…

- Bon ! finis ton thé et on retourne au travail ! J'aimerai finir cette robe avant ce soir, vue que miss pot de colle numéro 1 soit là !

Yuya gloussa discrètement, Heureusement qu'elle faisait la transaction avec les clientes et Tokito, sinon leur boutique perdrait immédiatement leurs clientèle ! La blonde gagnait bien sa vie depuis 1 ans, elle avait ouvert avec son amie d'enfance son propre magasin de vêtements hautes coutures et espérée un jour montrer ses créations à un défilé, et encore sa boutique faisait vraiment fureur pour les soirées.

La blonde attrapa la tasse de thé et la but cu-sec, ce brûlant en même temps la langue !

- Ouch ! oh la vache mais c'est brûlant ! cria t-elle en s'éventant la langue avec sa main.

Tokito éclata de rire en se levant, paya les boissons, il allait être deux heures, il était temps de repartir au magasin pour finir la journée et gagner un paquet de fric !

S'était une belle journée ensoleillée, comme Yuya les aimé, Tokyo était euphorique étrangement, les trottoirs, comme route étaient bondés ! Pour une fois sa poisse légendaire ne l'avait pas encore touché ! Nous étions au milieu de la semaine, le temps était parfait, et aucune catastrophe ne s'était produite autour d'elle ! S'était le paradis en quelque sorte ! Et encore ! Aucunes nausées depuis dimanche ! Autant dire que la blonde était vraiment de bonne humeur !

- Yuyyyaaaa ! Gronda Tokito. Arrêtes d'être dans tes songes ! c'est tellement chiant de parler pour rien !

- Ça ne change pas de l'habitude Tokito, se moqua t-elle en lui lançant un beau sourire.

- Rahh ! tu m'énerves ! si ton gamin est comme toi je ne veux pas être la marraine !

- Dois-je te rappeler que tu m'as littéralement sauté dessus en pleure quand je t'ai dis que tu serais la marraine ?

Tokito se renfrogna immédiatement, c'est vrai en plus ! Elle était tellement heureuse quand Yuya lui avait appris qu'elle allait être la marraine qu'elle avait complètement perdu conscience pendant quelques micros secondes avant de sauter sur la future maman les faisant tomber par terre. Deux minutes après ça, elle avait appelé Akira pour le prévenir qu'elle allait être la marraine, hélas le pauvre n'avait absolument rien compris et avait pratiquement perdu son oreille gauche. Pauvre Akira…

Les deux femmes attendirent devant le passage piéton, leurs magasins étaient juste en face et les véhicules étaient véritablement furibonds ! Tous des fous du volants de tout manière ! Le feu devint finalement vert, et elles durent attendre quelques minutes tellement il y avait de monde au passage piéton.

- Quelle foule ! Gronda Tokito en se faisant pousser. Tu peux pas faire attention, pauvre type ! Des chaussures super chères en plus ! Akira va me tuer là !

- Au moins, pas besoin de faire une teinture, commenta Yuya amusée. Du blanc au noir, pas mal !

- Te moque pas Yuya ! ça fait mal ! des rangers en plus, tu les sens passer ! Bon, avançons avant que le feu redevienne rouge !

Ainsi les deux amies traversèrent rapidement le passage clouté tout en discutant de la nouvelle création qu'elles avaient prévu de commencer cette semaine, entre tissu bleu et noir, elles se disputaient à chaque fois. Elles avaient des goûts tellement différents qu'il était étrange de comprendre comment elle pouvait être les meilleures amies.

Tokito et Yuya s'était une rencontre des plus étonnantes, comme quoi, les toilettes d'un fast-food étaient quelques fois pratique…

Tokito vivait tranquillement sa petite vie avec Akira son compagnon qui était également proche de la futur maman, si bien qu'elle était obligée de venir manger au moins une fois par semaine chez eux ! Et à chaque fois elle prenait 1 kilo…pourquoi Tokito avait choisi un cuisinier aussi ?

Une nouvelle fois dans ses songes, ce fut un bruit de klaxon qui la fit sursauter violemment, elle était la seule avec Tokito au milieu du passage piéton, qui tentait en vain de la faire bouger, le feu vert pour les voitures et la moto juste en face d'elle. Elle gronda.

- Oh ça va hein ! cria t-elle au motard. Déstresse mon pote, rien ne sert de courir, faut partir à point ! ajouta t-elle furibonde.

- Si la planche à pain veut bien courir, même les escargots te dépassent en vitesse ! se moqua le motard sous son casque.

- Va te faire mettre, et bien profond ! Hurla t-elle sentant étrangement les larmes montrer à ses yeux avant de filer le plus rapidement possible du passage piéton.

Foutues hormones ! Elle pleurait pratiquement pour rien maintenant ! Entrant dans le magasin avec Tokito, elle éclata en sanglot pendant plusieurs minutes dans les bras de son amie avant de sortir sa fureur contre ce foutu motard qui avait osé l'appelé de planche à pain ! Bah tiens, dans quelques mois ces seins seront encore plus gros que certaine femmes complètement refaites ! Na !

- Allons, allons Yuya, fit Tokito en lui tapotant l'épaule doucement. T'es trop émotive !

- Je ne suis pas une planche à pain ! Répliqua la blonde en essuyant ses larmes de rage. J'ai des seins PARFAIT ! Bon au travail !

Tokito secoua la tête tout en levant les yeux au ciel, décidément, elle était trop lunatique ! Si bien que tout l'après-midi Yuya fut de bonne humeur enroulait dans plusieurs tissus pour chercher la meilleure qualité.

- Du satin où de la soie, Demanda t-elle pour elle-même, une main sous le menton, assise en tailleur dans l'atelier. TOKITO ?

- Quoi ? Dit-elle en entrant dans le petit atelier. Mais qu'est ce que tu fous par terre ?

- Satin où Soie ?

- Roh Yuya lèves-toi, tu vas attraper froid avec le Cul sur le carrelage !

- Mais non ! bon je choisie Satin ! tiens attrape, ajouta Yuya en lançant le rouleau de tissus sur Tokito.

- Bon Sang Yuya fait attention ! Il coûte chère ce tissus.

La journée se passa donc sans autre incident, elles firent de bon bénéfice une nouvelle fois. Si bien qu'à 6 heures 30 Yuya laissa son amie faire la fermeture du magasin et fila à la superette pour son repas de ce soir, n'ayant rien envie de préparer, elle acheta simplement une salade déjà tout faite.

- J'ai une de ses faims ! se dit-elle en regardant avec envie les pâtisseries dans une vitrine d'une boulangerie. Ces cookies ont l'air tellement bon !

Et elle a cédé ! avec une dizaine de gâteaux aux pépites de chocolat en plus ! Elle n'avait pas encore de ventre mais si elle continuait comme ça, son bébé serait en surpoids ! Depuis qu'elle avait su sa grossesse, la future maman réfléchissait souvent son futur. Comment serait son bébé ? Une petite fille, ou un garçon ? Les yeux bleus ou vert comme elle ? Et surtout, serait-elle une bonne mère pour son enfant ? Elle ne connaissait que très peu les relations maternelles, même si elle avait une bonne relation avec sa mère, elle fut très absente pendant son enfance.

Des questions encore sans réponse hélas.

Mais il aurait une bonne famille son bébé ! Même s'il n'avait pas de père, il aurait ses tantes, ses oncles ainsi qu'une grand-mère assez excentrique dans un sens. Il ne restait plus qu'à faire la chambre…dans la pièce qui lui servait de débarra et s'était véritablement le bordel dedans !

Arrivant devant son immeuble, elle vit, avec étonnement la voiture d'Akira. Bon sang qu'est ce qu'il faisait là lui maintenant ? Et surtout à cette heure. Le blondinet sortit de l'immeuble.

- Akira ! L'appela t-elle en courant vers lui. Qu'est ce que tu fais là ?

- Ah Yuya ! Tu rentres tôt ! J'aide mon frère à emménager. Il va vivre juste à côté de chez toi !

- J'ignorais que tu avais un frère ! Brrr, il commence à faire froid, rentrons !

En effet l'air de la ville s'était rapidement refroidit, en même temps, l'automne arrivait à grand pas. Elle avait intérêt à ressortir les gros pulls rapidement ! Akira tira la porte avec galanterie et laissa passer la future maman pour qu'elle soit au chaud. Son ventre se mit à gronder d'un seul coup.

- J'ai faim, dit-elle en soupirant.

Akira rit sous cape sous les rougeurs de son amie, ils prirent rapidement l'ascenseur pour montrer au dernière étage, ou il n'y avait que deux appartements, elle croisa les doigts derrière son dos en espèrent que se nouveau voisin soit comme son frère, et non super collant. Les portes s'ouvrir alors sur un homme et Yuya crut voir un dieu grec juste devant elle, au point d'en déglutir. Grand, très grand, avec une peau légèrement mate et un corps…bon sang ce corps ! Elle allait fantasmer cette nuit sur lui à tous les coups ! Et puis ces yeux d'un rouge rubis qui l'hypnotisaient ! Wow Même Apollon n'arrivait pas à le dépasser.

Seul problème, il aurait mieux fait de la fermer…

L'Apollon croisa les bras contre lui avec un sourire narquois sur les lèvres.

- Akira, depuis quand t'as des Planche à pain en amie ? Demanda t-il.

Oh l'idiot à la moto de ce midi ! Yuya vit rouge.

- L'enfoiré à la moto ! Hurla t-elle en le pointant du doigt.

- La gamine aux seins plat, répliqua t-il toujours aussi amusé.

- Vous vous connaissez tous les deux ? S'étonna Akira en les regardants tours à tours.

- Dis-moi que c'est pas ton frère ! Supplia t-elle.

- Bah si pourquoi ?

Oh misère ! Elle avait la poisse jusqu'à la moelle !

La suite...je sais pas quand là u_u mais dite-moi ce que vous en pensez.