-Uruviel_calimero : oui en effet tu va devoir t''équiper pour l'été et on va devoir se parer comme des malades pour la J.E! Contente que ces chapitres te plaisent autant qu'à moi!

-ulquis_girl : ravie que ce chapitre t'ai fait rire! C'est bien évidemment le but. Le chapitre suivant est dans le même esprit, l'autre d'après est un peu plus méchant, mais chut!

-Ayumi_michaelis : pauvre Ciel tu lui prévois une bien mauvaise nuit au milieu de toutes ces bestioles brrr! Et le Séby qui se marre en plus ? Pauvre pauvre Bocchan! xd.

-Ayumuri_chan : Ahh ça oui, moi aussi je le trouve beau Ciel, même s'il est un peu jeune xd. Sébastian a bons goûts! Mystère pour ce qui va se passer dans la chambre, mais ce que je peux te dire c'est que cela va vous surprendre! hey hey

-toroko_sama : j'aime bien terminer sur une petite note d'humour xd!

-Pancake_san : en MP en effet ce sera plus sympa! Merci de te mettre déjà au travail pour mettre cette histoire en doujin! Euhhh tu vas retranscrire le lemon aussi? Parce que là tu vas avoir du taf, vu qu'il s'étale sur 4 parties mdr.

-deidara37 : ah oui la fin tue mais attends de voir la suite! xd. Je suis contente de te faire passer de bons moments avec cette histoire.

-Cielsweet-and-Sebastimes : un lemon? c'est quoi ça? xd. Oui je me suis beaucoup amusée en écrivant ces chapitres de l'auberge!

Je dédie ce chapitre à PERSEPHONE X! Hey hey! (imagine en plus de ceux sur la table de chevet! mdr Imagine qu'ils t'auraient dégottés ça!)

PARTIE 36 : Et bonne nuit bien sûr!

-Vous souhaitez commander quelque chose à manger Bocchan?

-Tu tiens tant que ça à servir un maître malade? Tu penses vraiment que quelque chose est mangeable sans effet secondaire dans ce taudis? Tu as vu la fange qui vient dans cet endroit? Même des cochons hésiteraient à venir s'y sustenter! Mais le Grand Sébastian Michaelis, LUI, n'a pas une seconde hésité à y trainer son maître de force et c'est sans aucune honte qu'il lui propose de manger quelque chose! Tu en as assez de moi c'est ça? Faut le dire si tu veux rompre le pacte! Tords moi le cou si c'est ce que tu veux, ça sera plus rapide et plus propre!

-Vous avez fini ? Arrêtez de parler autant sans prendre votre respiration, ou sinon je n'aurais rien à faire pour me débarrasser de vous ! Ricana le démon.

-Ça te fait rire par dessus le marché? Et bien moi pas du tout! Je ne veux pas dormir ici, je ne veux pas manger ici, je ne veux pas parler avec ces gens et je ne veux pas que cette gourgandine vienne à ma table!

-Ahhhh, nous y voilà Bocchan! C'est donc SURTOUT cela qui vous gêne n'est ce pas? Cette jeune fille vous déplait donc à ce point?

-Elle ne me déplaît pas, elle me dégoutte ! Nuance! Tu l'as bien regardée? Ah oui tu l'as bien regardée! Ne crois pas que je n'ai pas vu ton air quand elle t'a baragouiné ses inepties de pauvre fille en chaleur! Cracha méchamment le comte.

-Tiens donc! fit semblant de s'offusquer le diable.

-Oui! Tu étais en mode «Sébastian-le-belâtre-se-la-joue-comme-dans-le-monastère-avec-ses idiotes-de-nonnes»!

-Oh oh! Je vois poindre une once de jalousie dans vos paroles!

-Je ne suis PAS jaloux, je me moque de tes goûts douteux! Je n'aime pas perdre mon temps, et encore moins que tu perdes le tien!

-Oh mais je ne perds pas mon temps Bocchan! Et puis j'ai bien le droit de m'amuser un peu! Non?

-Tu appelles ça t'amuser? Avec CA! Fit Ciel en montrant du doigt la serveuse.

Le démon éclata de rire devant la mauvaise foi de son maître.

-Vous la trouvez donc si laide que ça Bocchan? demanda Sébastian d'un air faussement désolé.

-Elle n'est pas laide, elle est moche! Et bête en plus! Apparemment ce n'est pas son intelligence qui s'est développée le plus chez elle, c'est son fessier et ses cuissots! Son nez est tordu, ses sourcils sont épais, ses cheveux filasseux! Et je ne parle pas de ce qui est le plus visible chez elle à savoir ses pis! Ça te suffit ou tu souhaites encore que je loue sa beauté? ET ARRETE DE RIRE COMME CA, CE N'EST PAS MARRANT SEBASTIAN PAUVRE DEMON DEMEURE !

Mais Sébastian était pris d'un fou rire phénoménal devant la très belle description, tout à fait objective et pas du tout influencée par la jalousie, de son jeune maître. Jamais il n'aurait imaginé que Ciel soit aussi possessif que lui. Cet enfant impassible en toute circonstance, était en train d'insulter avec ferveur et conviction une pauvre fille qui ne lui avait strictement rien fait pour la simple raison qu'elle avait fait du gringue à son majordome; démon qu'il disait détester d'ailleurs!

-Finalement Bocchan, dit Sébastian après s'être calmé, vous tenez bien plus à moi que vous ne voulez le dire!

-Pffff, tu es pitoyable mon pauvre! Je ne suis pas prêteur c'est tout. Bouda le jeune homme.

-Ne vous inquiétez pas jeune maître, je ne vois que vous. Et sachez bien que je ferais tout pour que vous ne voyez plus que moi. Chuchota le diable.

-Alors vous avez choisi ce que vous souhaitez manger? interrogea la serveuse.

-Nous souhaitons plutôt aller dans notre chambre, mon jeune maître est fatigué du long voyage que nous avons dû effectuer, Mademoiselle. Mais dites moi vous ne nous avez pas dit votre nom?

-Huora. Minauda la jeune fille.

-Oh ce n'est pas commun comme prénom! Fit Sébastian, constatant que plus il discutait avec elle, plus l'énervement du comte augmentait. Que c'était bon ! pensa le diable.

-Oui, en effet, je ne sais plus ce que ça veut dire. Mais tout le monde me dit que ça me va très bien!

Ciel qui ne pouvait en supporter davantage, se leva et se dirigea vers l'escalier, pour aller dans la chambre.

Le majordome se précipita pour rejoindre son maître, laissant derrière lui la serveuse énamourée.

Arrivés en haut des marches, Ciel et Sébastian virent la mère de Huora qui les attendait une grosse clef à la main.

-Nous y voilà !dit-elle de sa voix grasse. C'est votre chambre. C'est même notre suite! J'ai changé les draps avant hier, donc faites pas vos saloperies dedans d'accord?

Et sur ces paroles rassurantes et après leur avoir ouvert le palace, elle partit, l'esprit tranquille en pensant leur avoir ouvert les portes du paradis.

En pénétrant à l'intérieur, Ciel se dit qu'il était plutôt en enfer vu l'odeur qui régnait dans la pièce.

-Je vais aérer et vous dormirez sur mon frac, Bocchan! Dit Sébastian afin de rassurer son jeune maître.

Ils entendirent frapper à la porte. Sébastian alla ouvrir et quelle ne fut pas sa surprise de découvrir Huora, ce qui n'eut pas pour effet d'enchanter son jeune maître.

-Je ne vous dérangerai pas longtemps messieurs, dit la jeune fille. Je suis seulement venue apporter ceci pour l'enfant!

-Qu'est ce que c'est ? demanda Ciel curieux.

-Rien qui ne puisse vous ravir Bocchan! Répondit le démon en prenant bien soin de cacher ce qu'elle lui tendait.

-Je me suis dit, fit Huora, en se penchant sur le coté pour pouvoir voir Ciel, que ceci pourrait vous aider à dormir! Je sais que c'est pas facile de dormir dans un lit qui n'est pas le sien. C'était mon doudou quand j'étais petite! Alors je suis venue vous le prêter! Après tout, tous les enfants aiment les clowns!

Sur ces derniers mots, et heureuse d'avoir fait une très bonne action, elle partit, sans même se rendre compte que l'enfant qu'elle pensait rassurer avec sa poupée, avait sortit son pistolet pour lui tirer dessus, après avoir vu son merveilleux doudou.