Bonjour à toutes !

Disclaimer: Twilight appartient à S. Meyer et cette formidable histoire est tout droit sortie de l'imagination de countrydoglover. Je ne suis, pour la dernière fois, que la traductrice ;)

Sortez les mouchoirs... L'histoire est maintenant terminée... Ca a été un grand plaisir pour moi de la traduire et j'aurais bien voulu qu'elle dure pour toujours mais ça c'est pas possible ^^ J'ai toujours tendance à avoir le coeur lourd quand je mets le dernier chapitre d'une fiction et cette fois-ci, ce n'est pas différent... C'était la première fois que je traduisais autant de chapitres (mais pas la dernière ^^) alors voilà... Je le répète pour la dernière fois, mais un grand merci à countrydoglover de m'avoir fait confiance :)

Mais surtout, merci à vous, lectrices et revieweuses qui m'avait suivie ! Merci aussi à toutes les personnes qui ont mis cette fiction en alertes et favoris ! J'espère que vous serez encore nombreux à avoir l'occasion de la lire !

Elphina (Je te l'ai dit, Emmett est moins important ^^), Grazie, bichou85, caropat07 (Je suis hyper active je crois ^^), zellie marcy, Krine69, Linou2701, Ines, marmotte38, VenusCapri, Camila-13015, KristenLove, sarinette60, veronika crepuscule, Mariefandetwilight, Butterfly971, petitelulu27, bellardtwilight, xenarielle93 et lagourmande45!

C'était mon petit discours de fin ^^ J'espère (pour la dernière fois ;)) que vous aimerez ce chapitre !


Épilogue - Bella POV

5 mois plus tard, début Mai

« Oh le voilà. » dis-je en tournant le dos à mon collègue. « Voici mon mari, Edward. » fis-je fièrement en glissant mon bras sous le sien.

Nous parlâmes pendant quelques minutes, le remerciant pour ses félicitations. Alors que nous nous éloignions bras dessus, bras dessous, je ne pus que sourire devant la perfection de cette journée.

Néanmoins, ça avait été une longue journée qui avait commencé à 6 heures du matin pour moi.

Alice était entrée dans ma chambre en couinant, Rosalie sur les talons. Elle avait un sourire diabolique sur le visage. Je fus habillée et maquillée après 7 longues heures de torture. Alice m'indiqua que la robe blanche que je portais n'était que pour la cérémonie. Il fallait que je me change avant la réception dans une robe surprise.

Je trouvais difficile à croire que seulement cinq mois auparavant, je faisais passer Edward pour mon mari. Mais aujourd'hui, c'était devenu une réalité.

Emmett me conduisit à l'hôtel, comme il l'avait fait pour Alice deux mois plus tôt. Il avait les larmes aux yeux quand il posa ma main dans celle d'Edward. Il était vraiment devenu comme un frère pour moi, toujours présent avec ses gros câlins d'ours et son sourire enfantin.

Tom et Brandon, assis au deuxième rang, pleuraient aussi. S'ils n'avaient pas été là, je serais sans doute morte ce jour-là dans le chalet. Jasper leur avait téléphoné depuis l'hôpital pour leur expliquer où nous étions et ils y avaient rapidement envoyé la police.

La cérémonie se passait à l'extérieur et le soleil descendait derrière moi alors que je remontais l'allée. Le timing de la saison était parfait parce que toutes les fleurs étaient éclos.

La robe surprise était à couper le souffle. Le tissu blanc soyeux suivait mon corps, accentuant mes courbes. Elle s'arrêtait au niveau du genoux. Un ruban bleu m'entourait la taille et il formait un noeud très fantaisiste dans mon dos. Une paire de tennis se trouvait à côté de la robe dans une boîte.

« Et tout le monde, c'est l'heure de la première danse d'Edward et Bella entant que mari et femme. » dit Tom dans le micro, me ramenant au présent. Brandon et lui voulaient être les DJ de la soirée et Edward et moi ne pouvions rien lui refuser après ce qu'ils avaient fait pour nous.

Edward m'entraîna sur la piste de danse. La plus part des mariages s'ouvraient sur une valse pour la première danse mais ce n'était pas ce que voulait mon mari.

Brandon lança la musique, un tango rapide.

Edward et moi ne nous étions entraînés qu'une fois, un des meilleurs jours de ma vie. Là, sous le ciel étoilé sans fin, nous nous fichions du reste du monde. Nous n'entendions que les vagues du port et notre musique.

Je me laissai retourner à cette nuit-là, emportée par la danse et avant que je ne m'en rende compte, Edward me faisant glisser en arrière sur la note finale. Il y eut un tonnerre d'applaudissement et je rougis légèrement. Edward m'embrassa le bout du nez après m'avoir relevée.

« Je t'aime. » murmura-t-il en souriant comme le chat qui vient de manger le canaris.

« Je t'aime aussi. » répondis-je dans un murmure.

La piste de danse était entrain de se remplir de gens qui se bougeaient au son de la musique.

Nous quittâmes la piste et il m'entraîna vers la porte de derrière. Le porche était illuminé par des petites lumières disposées tout autour. Le soleil était entrain de se coucher mais il y avait encore assez de lumière pour éclairer le jardin.

Emmett jouait avec sa nouvelle fille. Molly était déjà très attachée à lui et j'étais prête à parier qu'elle allait être le chien le plus gâté de la Terre. Il lançait le Frisbee à travers la cour et le chiot courrait après comme une fusée pour le rattraper.

« Marrant pas vrai ? » demanda Rosalie, un sourire dans la voix. Elle était assise sur la balancelle du porche.

« C'est vrai que tu sais comment les choisir. » répondit Edward.

Rose se leva lentement à cause du poids qu'elle avait pris dans le ventre. Être à 5 mois de grossesse ne la rendait que plus radieuse et Emmett le savait.

Comme s'il avait senti qu'elle avait bougé, Emmett apparut à ses côtés. « Tu vas bien, mon coeur ? » la questionna-t-il.

« Je vais bien, mais j'ai faim. Je pense que je vais prendre un peu de cette salade de fruits... » Sa voix s'éloigna alors qu'elle entrait à l'intérieur. Emmett la suivait comme s'il était attiré par le son.

Dès que les portes se refermèrent derrière eux, Edward me prit dans ses bras, me pressant agréablement contre son torse.

Comment la vie pouvait-elle être plus parfaite que ça ? me demandai-je. Ça ne se pouvait pas, pas quand Edward était là. Je soupirai de contentement dans son costume noir.

Nous restâmes ainsi un grand moment. Les invités se demandaient sans doute où étaient passés les mariés, mais je m'en fichais.

Edward se pencha, collant ses lèvres à mon oreille. « Je t'ai déjà dit que je t'aime, pas vrai ? » lança-t-il. Son souffle chatouillait mon oreille.

« Pas assez pour que ta femme le crois, je dois bien le dire. » murmurai-je en réponse.

« J'aime entendre ce mot. ''Femme.'' » dit-il d'un air émerveillé. « Et bien, ma femme, je t'aime et c'est le cas depuis la première fois que je t'ai vu. »

« Comme moi. Je t'aime Edward. » dis-je en m'agrippant fermement à mon mari. Je ne voulais jamais le laisser partir.


Tout est bien qui finit bien pour ce jolie histoire :D Encore une fois, merci de m'avoir suivie pour cette aventure, j'espère vous retrouvez sur une autre fiction :)

C'est votre dernière chance, alors laissez votre trace avant de partir ! Un p'tit mot pour la postérité ^^

A bientôt les amies !

XOXO

Eresy