Pourquoi ne suis-je pas heureux?

Disclamer: Les personnages ne sont toujours pas à moi mais à Masashi Kishimoto. (Même si j'aurais bien voulu Sasuke à moi toute seule...)

Pairing: Sasu/Naru

Rating: K+ (Pour le moment )

Résumé: "Ce n'est pas Konoha, pas cette ville que j'aimais moi aussi, pas sans toi. Sans toi je ne vis pas, sans toi je ne fais que survivre."

Note de l'auteur: Vo

"Je suis de retour"

Toujours POV Naruto :

Une semaine... Et toujours rien.

Une semaine que j'attends qu'un miracle se produise, un miracle qui n'arrivera pas. Je suis vraiment stupide, TU me rends stupide. Stupide de t'avoir couru après pendant toutes ces années. Stupide d'espérer que tu reviennes et que tout recommence comme avant. Stupide de penser que tu tiennes encore un petit peu à moi. Stupide d'être amoureux de toi.

J'aurais dû écouter Kakashi, j'aurai dû mettre mes sentiments de côté, les mettre au plus profond de moi, et te tuer quand je le pouvais. J'aurai enfin pu continuer à vivre, sans toi, enfin une vie normale. Pourtant, je sais que malgré tout, je n'aurai pas réussi.

- Naruto-Sama.

Un anbu apparaît devant moi.

- Oui ?

- Le conseil à déclarer que si au coucher du soleil, Sasuke n'était pas revenu, ils enverront quelqu'un pour en finir.

Pardon ? Ils n'oseraient quand même pas...

- J'attendrai jusqu'à l'aube. Allez dire au conseil que je serais la seule personne à pouvoir lever le petit doigt sur lui. Si j'apprends que ne serait-ce qu'une seule personne n'a pas respecté ces ordre je le tuerais sans hésitation !

- Bien Naruto-Sama.

La porte se referme, je peux enfin me décontracter. Mon regard se perd à travers les vitres, plus particulièrement sur ma statue. Depuis le temps que je rêve qu'elle soit là, devant moi, et moi à ce bureau...

Je serai fort, je DOIS être fort. Pour eux. Pour Konoha. Pour cette ville dans laquelle je suis né, malgré ma différence, malgré tout ce qu' « ils » disaient derrière mon dos.

Ma vue s'assombrit, et les rêves reviennent, les rêves où tu es là, à mes côtés, les rêves où quand j'ouvre les yeux, je rencontre les tiens.

oOo

Pov Sasuke :

Je suis si impatient de te revoir... Étonnant non?

C'est vrai que te voir si posé, si calme, si triste, juste pour moi, ça m'a fait réfléchir. Je ne peux décidément pas mourir. Si ça avait été quelqu'un d'autre, n'importe qui, je l'aurai laissé me tuer. Après tout je n'ai plus aucune raison de vivre, j'ai tout perdu. Grâce à toi je garde espoir. Et puis, tu es mon meilleur ami. Il n'y a rien d'autre que ça, une grande amitié entre nous.

J'escalade la fenêtre derrière toi après avoir esquivé les quelques gardes qui gardaient le village. Pourtant, je n'ose pas m'approcher, rien que ton dos si rassurant, si grand, impose le respect. Je me rapproche de toi, et m'installe sans faire de bruit à côté de toi. Sans le vouloir, je me mets à fixer ton visage endormi. Je n'ose pas te toucher.

Attends, c'est quoi ce délire? Comment ça, je n'ose pas te toucher? C'est quoi cette phrase? Depuis quand je suis sentimental? Je me dégoûte. Pourtant c'est vrai que tu es si mignon quand tu dors...

Ma main passe dans tes cheveux si doux. Mais qu'est-ce-que je fais? Tu n'es pas beau, ton visage n'est pas parfait, ta peau n'a pas l'air si douce et fragile... Tu n'es pas... Beau...

Qu'est-ce qu'il m'arrive? Quand je t'ai vu il y a une semaine, la différence sur ton visage entre le passé et le présent m'a choqué... Mon cœur a explosé, sûrement la peur que tu m'imposais, ou alors le fait de te revoir après si longtemps.

Je m'éloigne de ton corps trop bouleversant pour mon bien. Un pas, et quelques uns s'en suivent. Sans même m'en rendre compte je me retrouve contre le mur comme une bête terrifiée. Mes jambes me lâchent, je m'effondre par terre.

Qu'est-ce-que je fais là? Je suis revenu te pourrir la vie. Je mérite de mourir. Tue-moi, tue-moi qu'on en finisse avec tout ça. J'ai si honte de ma lâcheté. De toute façon, désormais, rien ne sera jamais comme avant. Je me déteste, moi et mes airs supérieurs, comme je déteste ce que je t'ai fait endurer égoïstement.

- Tu es donc venu...

Pardon? Ma tête se relève à une telle vitesse que ma nuque me fait mal. Je croise tes yeux d'un bleu océan. Tu me regardes heureux, avec le même genre de regard qui fait perdre à n'importe qui tous ses moyens. Je dois avoir l'air pitoyable avec mon air désorienté, recroquevillé dans mon coin.

Je ne sais pas quoi répondre à ces quatre mots. " Je veux vivre"? Non, ça semble égoïste et sans sentiments. Je suis sans sentiments, mais incapable de sortir une phrase comme celle-ci. "Tu m'as manqué"? Et puis quoi encore? 'Manquerait plus que je te jette des fleurs...

- Je...

Aller, je dois trouver quelque chose...

- Je... Je suis de retour.

Je n'aurai pas pu faire pire. Tes yeux étonnés me le prouvent. Pourtant je ne décèle aucune méchanceté dans tes prunelles si bleues. Tu te lèves. Reste assis, ne t'approche pas de moi comme ça!

Tu t'accroupis devant moi, ton sourire s'allonge, si beau, si rassurant. Tu as l'air si heureux de me revoir... tu t'approches encore plus et me réponds doucement trois mots qui se répètent encore et encore dans ma tête.

- Bienvenue chez toi.

Mes bras s'avancent, mais retombent mollement par terre. J'ai envie de te prendre dans mes bras, mais je ne le fais pas. Ça fait trop de choses d'un coup pour moi. Et je ne suis pas gay. Je suis déjà assez mal parti pour le moment, pas besoin d'en rajouter.

Après tout, tu n'es que mon meilleur ami et tu ne me considères que comme tel. Ça ne me rend pas triste. Savoir que tu tiens à moi vaut mieux que tout le reste.

- Hn... Usuratonkachi...

oOo

- Le conseil a fait son choix. Et a décidé, qu'une nouvelle chance sera laissée à monsieur Sasuke Uchiwa ici présent. Dès lors, celui-ci sera surveillé de très près par des anbus qualifiés, et recommencera sa formation de ninja depuis le début. Un sensei devra donc être désigné...

- Je le serais.

Je me détends au son de ta voix, si ferme, tu es si sur de toi. Dans ce tribunal, tu es comme une bouée de sauvetage. D'une certaine manière, ça me rassure si c'est toi qui es désigné pour m'apprendre ce que je sais déjà. Les autres ninjas ne me regardent que comme un déserteur, comme un meurtrier. Ce que je suis.

- Mais! Naruto-Sama! Vous êtes l'Hokage! Alors que ce n'est qu'un...Un...

J'aurais dû m'en douter. Tu fronces les sourcils.

- Et alors? En quoi est-ce un problème?

Tes bras se croisent, et un chakra rouge sort doucement de tes mains. Sûrement Kyubi.

- C'est-à-dire que... Je... Mais...

Pauvre gosse, il est terrifié.

- Il n'y a pas de "mais" qui tienne, désormais, il est sous MA responsabilité, est-ce clair?

Tu m'impressionnes, à ne pas reculer devant leurs regards si mauvais. Des souvenirs d'avant que je me décide sur un coup de tête à déserter reviennent. Tu étais aussi têtu avant aussi. J'aime cette part en toi. Si enfantine, et si mature à la fois. Le ninja qui veut ma mort semble t'en vouloir mais il n'ose pas te contredire. Il a bien raison. Si tes yeux le pouvaient, il serait déjà mort depuis longtemps.

- Bien. La séance est donc terminée.

Je sors de la salle après toi. Et je te suis silencieusement dans le couloir. Tu tournes comme au ralentis la tête vers moi, et après un petit sourrir rassuré, tu me murmures;

- Allons dans mon bureau.

oOo

Un silence pesant pendant lequel tu cherches quelque chose dans tes dossiers. Je me demande bien ce que c'est. Tu relèves la tête.

- Tu te sens capable d'y retourner?

- Pardon?

- Au quartier Uchiwa, tu serais capable d'y retourner?

- Ne me prend pas pour un être faible Naruto...

Des images me reviennent en tête. Je sens mes poings se serrer, et ma mâchoire se crispe. Je ne veux pas y retourner. Je ne veux pas revivre ce qui s'est passé. Je veux juste rester avec toi.

Pourquoi veux-tu que j'y retourne? Tu veux te débarrasser de moi? Ne me regarde pas avec ces yeux inquiets... Je suis déjà une gêne pour toi, incapable d'arriver à affronter mon passé.

Alors j'irais... J'irais dans ce quartier, je suis un Uchiwa. Rien ne me résiste.

- Les clefs?

Tu les poses sur ton bureau. Il doit encore y avoir l'odeur du sang sur elles...

- Narutoooo! Mon chéri!

La porte s'ouvre à la volée, et une femme brune aux cheveux très longs et aux yeux blancs entre dans la pièce sans m'accorder un seul regard. Sûrement Hinata. Après tout, si je me souviens bien , elle était amoureuse de toi. Elle a réussi à t'avoir. Je donnerais n'importe quoi pour être à sa place.

- Hinata...

Je déteste la façon dont tu prononces son prénom. L'envie de la découper en morceaux est si intense que je m'oblige à regarder le sol. J'attrape mes clefs et je disparais.

Quelques secondes... Une ou deux de plus et mes sharingans auraient été activés. Un meurtre dès mon premier jour... Pas terrible. Malgré tout, je ne sais pas si j'arriverais à tenir très longtemps à ce rythme. Tu es à moi.

Je ne sais pas clairement ce que je ressens pour toi, peut-être juste de l'amitié, peut-être plus. Pour le moment, je préfère ne pas savoir.

oOo

Et voilà, le moment tant redouté est arrivé "youpi".

Mais sérieusement qu'est-ce-que je fais là? Je le sais pourtant très bien que je n'ai pas la force de me retrouver face à tous ces souvenirs!

Je voulais juste ne plus être cette gêne pour toi.

Le rythme de mon coeur augmente. Pour la deuxième fois de ma vie, je tremble de peur. à chaque fois, au même endroit. Ironique n'est ce pas? Je tourne la clef, et entre dans la pièce principale, elle me donne envie de vomir. C'est si sombre, si poussiéreux.

Les taches de sang on disparut. Mais si je ferme les yeux je les voient encore. Elles sont présentes, partout autour de moi. Je sens leurs odeurs. Je peux même encore entendre des bruits sourds tout autour de moi.

Non, ces bruits la, ce ne sont pas des souvenirs pas cette fois. Il y a quelqu'un dans cette pièce.

- Qui est là?

Personne ne me répond, les bruits continuent.

- Qui est là? Répondez!

Mes jambes me lâchent. Il ne manquait plus que ça. Je m'écroule sur le sol de la façon la plus inutile qu'il soit. Je ne peux plus avancer, je le sais. Un coup de vent referme la porte derrière moi me laissant dans le noir. Je ne vois presque plus rien.

Il y a une présence qui s'avance vers moi, j'arrive à la sentir. Une ombre...
Ou plutôt, un corps. Il rampe sur le sol. Je sens ses ongles agrippé le bois en un grincement qui s'accentue petit à petit.

Plus il s'approche plus mon rythme s'accélère. J'ai peur. Je ne veux pas qu'il s'approche. Je n'aurais jamais dû venir. J'ai peur Naruto. Je veux que tu sois là, je veux que tu sois avec moi. Le corps prend peu à peu forme. La forme d'un homme. Un homme qui rampe, et qui tend sa main vers moi. J'étouffe un hurlement.

Cet homme est ... couvert de sang. Je connais ce visage... Mes yeux se ferment avec force. C'est impossible... Pitié aide moi Naruto. J'ai besoin de toi... Pitié...


Voici un autre chapitre, en espérant qu'il vous plaise.

Merci aux quelques messages encourageant ça me donne vraiment envie de continuer!

Petite parenthèse : Pour ceux qui ont lu mon autre fanfiction "La vie est belle et tu es comme elle" je pense la continuer et faire un lemon.

Aiko