Salut à tous, me revoilà avec une petite fic qui ne comporte que trois chapitres. Je l'ais écrite suite a un parie avec des amis et je dois dire que je me suis bien éclatée a l'écrire.

Un Jane et une Lisbon comme vous ne les avez jamais vus.

Bonne lecture,

Sweety


.

.

.

Une nouvelle enquête venait d'être terminé, tous les agents se trouvaient donc en train de manger la pizza de fin d'enquête. Pour une fois, Rigsby en avait apporté une sans ananas et Cho en était ravie. Ils discutaient de tous et de rien, mais sans jamais abordé d'enquêtes passés, ils voulaient apprendre à mieux se connaitre.

Jane était assis sur son divan, comme d'habitude et il observait Lisbon. Il la trouvait belle avec sa nouvelle tenue, une petite chemise dont elle avait laissé le dernier et le premier bouton ouvert, on pouvait ainsi voir la naissance de ses seins, légèrement caché par un débardeur de couleur rouge. C'était bien la première fois que Jane la voyait ainsi, décontracté et joyeuse en parlant avec ses collègues.

Il aurait voulut pouvoir la connaitre mieux. Depuis un certain temps, il faisait des rêves dans lesquels se trouvait toujours sa patronne. Cela l'avait un peu perturbé au début, il ne comprenait pas pourquoi il rêvait d'elle alors qu'il portait toujours son alliance et qu'il pensait encore bien souvent à sa femme et à sa fille. Mais depuis maintenant presque une semaine il pensait beaucoup moins à elles et beaucoup plus à Teresa. Cette femme lui avait permis d'avancé dans la vie, de se souciait moins de sa vengeance et plus des êtres autours de lui qui avaient de l'importance, ses trois collègues et elle pour faire court. Les seules personnes qui avaient de l'importance à ses yeux.

Le consultant, tout en mangeant, observait la jeune femme, ses beaux yeux couleur émeraude qui passaient d'une personne à l'autre, ses mains si fines qui de temps en temps replaçaient une mèche de cheveux rebelle derrière son oreille, ses lèvres si tentante qui s'ouvraient et se fermaient à mesure qu'elle mangeait un morceau de pizza. Il ne pouvait détacher ses yeux de ce corps si parfait qui semblait l'appelé.

oOoOoOoOo

Lisbon avait remarqué le manège de son consultant. Elle en était à la fois troublée et flattée. Jamais elle n'aurait pensé pouvoir un jour suscité un tel intérêt auprès de cet homme qui avait le don de l'exaspéré. Mais elle aussi s'intéressait à lui. Depuis quelques temps déjà elle faisait des rêves sublimes dans lesquels son consultant et elle vivaient des moments très intimes. Et à chaque réveil elle se disait qu'il fallait soit qu'elle cesse ses rêves, soit qu'elle fasse avancé les choses entre elle et le blond. Elle était d'ailleurs bien tentée de faire avancer les choses mais elle était bien trop intimidée par lui. Et puis elle ne voulait pas perdre son amitié, il avait une grande importance pour elle. Le fait qu'il porte encore son alliance était aussi un frein à toute tentative de rapprochements.

oOoOoOoOo

Finalement, après encore une bonne heure de discussion, Cho se décida à rentrer chez lui, suivit de près par Van Pelt et Rigsby qui prétextèrent rentré chacun chez eux. Bien sure, tous savait qu'ils allaient ensuite se rejoindre pour une soirée des plus coquine. Mais personne ne dit rien.

Les trois agents saluèrent Lisbon et Jane. La jeune femme avait décidé de rester pour nettoyer un peu et Jane restait pour l'embêté encore. Il aimait ces instant seul avec elle, il pouvait alors l'observé sans que personne ne le remarque.

Mais ce soir, quelque chose dans le comportement de la jeune femme lui fit se poser des questions. Elle était différente de tous les soirs. Ses mouvements semblaient plus sensuels, plus provocateur et il aimait assez ça.

En effet, Lisbon avait enfin décidé de passé à l'étape supérieure. Elle voulait pouvoir vivre ses rêves pour de vrai. Alors elle faisait en sorte d'attiré l'œil de son consultant en jouant la carte de la sensualité. Chacun de ses déplacements se faisait en douceur, elle laissait son corps agir selon ses désirs et cela commençait à avoir de l'effet sur l'homme qui n'avait pas encore bougé de son canapé.

Jane ne pouvait plus détacher son regard de sa patronne. Lorsqu'elle avait prit la boite de pizza sur la table, elle avait tendu le bras devant elle pour l'attrapé mais étant de petite taille, elle avait dû presque s'allongé sur le large bureau, laissant sa poitrine se plaquer sur la surface plate. Le regard de Jane avait alors changé, il était devenu plus chaud et des sensations qu'il n'avait pas ressenti depuis longtemps s'éveillèrent en lui. La jeune femme s'était redressée et avait jeté les détritus dans la corbeille tout en roulant des hanches, ce qui fit déglutir le pauvre homme.

A cet instant il n'avait qu'une seule envie, l'embrassé et pouvoir découvrir ce corps qui le faisait vibré. Il se leva donc de son canapé et, en deux enjambés, il se retrouva presque collé à la jeune femme. Celle-ci se retourna et lorsqu'elle le découvrit si proche d'elle, elle se dit que tout fonctionnait comme elle l'avait prévu. Elle passa alors à côté de lui pour prendre ses affaires tout en glissant une main sur le bras de Jane d'une façon qui ne laissait place à aucune question.

Elle se dirigea vers l'ascenseur et se retourna pour s'apercevoir que le mentaliste n'avait pas bougé, trop surprit de la caresse de la jeune femme.

.

"_ Vous venez?"

"_ Euh…. Oui… oui j'arrive."

.

Il prit sa veste et la rejoignis devant les portes de l'ascenseur qui arriva à ce moment-là. Ils s'engouffrèrent à l'intérieur dans un silence pesant. Jane ne savait pas quoi faire. Devait-il à son tours lui montrait à quel point il la désiré ou bien ne devait-il rien faire et laissé la jeune femme continuait sur sa lancé?

Il opta pour la deuxième solution, se disant qu'il pourrait ensuite lui aussi jouait de son corps avec elle.

Lisbon se tenait non loin de lui, l'observant de temps en temps. Elle sentait bien qu'il avait envie d'elle, tout comme elle avait envie de lui. Elle se déplaça légèrement en cherchant ses clés dans son sac. Elle vint alors frôlait de sa main la cuisse de Jane qui sursauta de surprise. Elle laissa sa main glissé sur la jambe du blond, lui provoquant ainsi des frissons qu'elle ressentit elle-même.

Ils arrivèrent au dernier rez-de-chaussée et sortirent de l'appareil. Ils avancèrent chacun vers sa voiture. Jane se dit alors qu'il ne se passerait rien ce soir. Mais contre toute attente, alors qu'il allait démarrer, des coups furent frappés à la fenêtre du côté passager. Il vit que c'était Lisbon. Il ouvrit donc la porte et la jeune femme se pencha en avant pour lui parlé, laissant une nouvelle fois une vue plongeante dans son décolleté.

.

"_ J'ai oublié mes clés, ça ne vous dérange pas de me raccompagné chez moi?"

"_ Euh… non, pas de problème."

.

La jeune femme sourit et prit place à côté de l'homme qu'elle avait décidé de rendre fou de désir. Et à ce jeu-là elle était vraiment douée. Jane ne cessait de bégayé à chaque fois qu'elle lui posait une question, chose qui ne lui arrivait jamais en temps normal.

Il démarra enfin, laissant par moment ses yeux déviaient de la route pour se posé sur celle qui se trouvait à côté de lui.

Lorsqu'il s'arrêta au stop, Lisbon laissa une nouvelle fois sa main se posé sur sa cuisse, mais cette fois, Jane s'y attendait et il emprisonna l min dans la sienne. Lisbon releva les yeux vers lui et leurs regards se croisèrent. Elle pût y lire du désir et une bonne dose de frustration. Elle sourit en le voyant ainsi. Il allait enfin cédait à ses avances et elle s'en faisait une joie. Mais il était aussi très frustré car, étant au volant il ne pouvait pas faire grand-chose. La jeune femme décida donc de le faire patienté un peu mais en lui faisant comprendre que la suite serait des plus intéressante. Elle laissa sa main glissé vers l'intérieur de la jambe du consultant, le caressant tendrement. Elle remonta ensuite délicatement vers le haut et elle pût sentir à quel point il avait envi d'elle. La main de Jane n'avait pas lâché celle de Lisbon et il pouvait ainsi la guidé là où il savait qu'il pourrait ressentir plus de choses.

Il finit par délaissé la main de la jeune femme et déposa la sienne sur le genou de celle-ci, laissant des doigts faire de petits cercles sur le membre de Lisbon qui se mit à frissonné de désir. Il glissa plus haut sur la jambe et arriva en haut de la cuisse. Il bifurqua vers l'intérieur et ses doigts vinrent frôler la partie la plus sensible de l'anatomie de sa patronne qui laissa échapper un soupir de bien être. Alors qu'il allait retirer sa main, Lisbon déposa la sienne et l'empêcha de se retiré.

.

"_ Lisbon, je conduis."

"_ C'est pas grave, laissez votre main là où elle est."

"_ Comme vous voulez mais je ne crois pas que ce soit une bonne idée, on pourrait avoir un accident."

"_ Dans ce cas trouvez donc un coin tranquille et garez vous."

.

Il ne se fit pas prié et il trouva bien vite un petit chemin non éclairé où il s'engagea. Il roula encore quelques minutes et stoppa la voiture. A peine eut-il lâché le volant que ses mains trouvèrent place sur le corps de sa patronne qui ne demandait que ça.

.

.

.

TBC...


Alors? Verdict? Vous voulez la suite?

Normalement elle arrivera Vendredi, d'ici la j'attends des commentaires, lol.