Titre : Flawless Bond

Auteur : Kurotsuki-no-hana

Couple : Tyki/Allen, Lavi/Kanda

Genre : Angst, Romance

Catégorie : man

Chronologie : Après l'arrivée de Timothy et donc la disparition/mort du Général Cross.

Disclaimer : rien ne m'appartient, sauf l'histoire, tout est à Katsura Hoshino.

Note : C'est plus un prologue qu'un chapitre pour moi et je vais faire de mon mieux pour ne pas précipiter l'histoire (et surtout la faire cohérente). Je n'ai pas l'habitude d'écrire de longue histoire alors les critiques sont les bienvenues. J'ai changée quelques petit points de l'histoire originale comme vous le verrez alors les personnages pourront vous parraître un peu OOC par rapport au manga. Sur ce, voici le premier chapitre !

Edit : chapitre révisé le 13/11/12


Une nuit calme comme tant d'autre, comme figée dans le temps. Une forêt sombre aux ombres chimériques. Des cris perçant le silence, des bruits d'explosions qui faisaient trembler le sol. Un groupe d'adolescents sur lesquels reposaient le destin des humains et qui se battaient contre des êtres monstrueux, les attaquant sans relâche, oubliant les blessures, refoulant la fatigue et les réduisant en poussières les uns après les autres tout en évitant et contrant, armes contre armes, les attaques de ces créatures faites de métal. Le plus jeune d'entre eux souffla et prit appuis sur sa large épée après avoir détruit le dernier Akuma, l'explosion qui en résultat balayant ses cheveux argentés avant qu'il ne lève le regard vers ses amis qui surveillaient les alentours pour vérifier que la voie était bien sûre. Il aurait pût le faire avec son œil gauche, mais il faisait tellement sombre que ça n'y changerait pas grand-chose pour eux.

Un bruit dans les buissons attira son attention et il tourna rapidement la tête, sa main agrippant fermement son épée, plissant les yeux dans l'espoir de pouvoir distinguer quelque chose. Rn revanche, son œil ne réagissant pas, il se dit que ça devait être un animal curieux ou un fruit de son imagination. Ce n'était pas inhabituel d'être sur ses gardes après un combat, même pour lui, alors il se força à calmer son cœur qui battait fortement dans sa poitrine et à détendre peu à peu ses muscles au fur et à mesures que les secondes passaient.

- Quelque chose ne va pas, Allen ? S'enquit Lenalee qui avait vu son ami se tendre et tourner la tête vers la forêt. Elle craignit un instant une autre vague d'attaque, mais elle se détendit quand elle le vit se tourner vers elle avec un sourire :

- Ce n'est rien, Lenalee ... juste mon imagination, rajouta-t-il après une courte hésitation.

- C'était les derniers apparemment, et aucune trace d'une Innocence, affirma l'héritier Bookman avec un léger sourire, une main replaçant son Innocence dans sa poche avant de croiser ses mains derrière sa tête. – Haahaa, et dire qu'on est venu jusqu'en Bulgarie pour rien.

- Ne dit pas ça, Lavi. Réprimanda le blandinet. – Tu as bien vu le nombre d'Akumas qu'il y avait, on ne pouvait pas les laisser comme ça.

Le quatrième et dernier de leur groupe, Kanda, garda le silence alors qu'il continuait de regarder autour d'eux, et ce fut à ce moment qu'il se demanda s'il avait vraiment halluciné, mais il finit par rengainer Mugen avec un froncement de sourcils.

- Rentrons. Il n'y a plus rien ici.

- Héé ... aurais-tu peur du noir Yuu ? Je ne t'aurais jamais crût pour le type. Taquina Lavi avec un large sourire. Il ouvrit la bouche pour continuer mais la referma immédiatement avec un clic sonore lorsque la pointe de l'épée se retrouva à quelques centimètres de son œil valide.

- Ne m'appelle pas par mon prénom, stupide lapin ! Et je n'ai certainement pas peur du noir, cingla-t-il en accentuant sur le mot « peur » comme s'il s'agissait d'une insulte.

Le japonais resta dans cette position encore quelques instants, le rouquin n'osant pas bouger d'un millimètre, avant de rengainer son Innocence. Lavi soupira, mais son sourire revint rapidement sur son visage et il se dépêcha de rejoindre le brun qui était partit devant, discutant de tout et de rien.

Allen sourit légèrement à la scène en toute somme habituelle et suivit ses compagnons, faisant en sorte néanmoins de rester un peu en retrait. Ca faisait maintenant à peu près un mois que son maître lui avait annoncé qu'il était le 14eet qu'il ne portait pas seulement ses souvenirs ou sa volonté comme il l'avait pensé au début. Il s'était posé beaucoup de questions depuis et celle qui revenait tout le temps était : est-ce que c'était vrai ? Quelle partie était vraiment lui alors, l'exorciste ? Ou bien le Noah ? Cependant il n'arrivait jamais à trouver la réponse, et il savait que demander aux autres serait inutile, et peut-être même risqué.

Il observa ses amis. Mais est ce qu'ils étaient vraiment ses amis ? Ils avaient étés choqués c'était certain, mais leur comportement n'avait pas vraiment changé envers lui comparé aux autres membres de la Congrégation. Il secoua la tête pour chasser ce type de pensées. Il ne devait pas penser comme ça, il ne pouvait, non, ne devait pas douter de ses camarades ! Ils étaient ensemble dans ce combat, et même s'ils doutaient de lui, il allait continuer de leur faire confiance. Il avait décidé de continuer, d'avancer comme il l'avait toujours fait et de voir … attendre et voir ce que le futur lui réservait.


- Je vois, c'était donc encore une fausse alerte, c'est déjà la quatrième ces deux derniers mois. Soupira Komui en feuilletant les rapports de mission du jeune groupe.

- On y peut rien, grand frère, statua Lenalee. - C'est souvent comme ça après tout.

Komui fredonna, pensif, et but un peu du café que sa petite sœur venait de lui apporter. Le déménagement au nouveau quartier général avait été rapide avec l'aide de l'Arche et le calme était enfin revenu dans l'immense bâtiment. Tous les Maréchaux étaient maintenant là alors ils avaient pût regrouper les exorcistes, ou du moins ceux qu'il restait, l'opération ayant coûté la vie à plusieurs, des vies qui leur seraient bien utiles en ces temps sombre, mais c'était à lui maintenant de faire en sorte que les autres survivent cette guerre qui prenait de jour en jour de l'ampleur. Pour le moment la top priorité était de retrouver les Innocences, avec ou sans hôte malgré la menace grandissante et pesante des Noah compliquait la tâche. Il espérait juste que l'accalmie qu'ils avaient n'était pas un signe avant-coureur d'un grand danger, il ne savait pas s'ils pourraient supporter une autre attaque de la même envergure que la dernière. Il soupira de nouveau une fois que sa sœur fut partit, et pleura presque en voyant les piles de documents à signer qui s'étaient agglomérés sur son bureau. Au moins une chose qui ne changera pas.


- Relève toi pousse de soja !

La voix de Kanda claqua dans le silence, les deux Exorcistes étant les seuls à s'entraîner dans l'immense salle qui était réservée aux entrainements, que ce soit ceux des Exorcistes ou des Traqueurs.

La respiration saccadée, Allen inspira profondément puis expira. Serrant la mâchoire il se releva, ses jambes protestantes contre l'effort que ce simple geste lui demanda, et il resserra sa prise sur l'épée de bois qu'il tenait dans sa main droite. Il entendait vaguement les autres qui étaient présent l'encourager de leurs places un peu en retrait, mais il était trop loin et surtout trop concentré pour comprendre ce qu'ils disaient. Il essuya la sueur qui coulait de son front, puis reprit de nouveau sa position en face de l'épéiste qui, le regardant avec son regard ennuyé, attendait patiemment qu'il se relève.

Ils faisaient ce petit manège depuis qu'Allen avait acquis son épée, s'entraînant tous les jours lorsqu'ils n'étaient pas en mission pour apprendre le maniement de l'épée. Il avait dût ravaler sa fierté ce jour où il avait demandé de l'aide à Kanda, mais étrangement le japonais n'avait pas refusé ou ne s'était pas moquer, non, il lui avait seulement dit de le suivre et ça durait depuis maintenant plusieurs semaines. De toute manière ce n'était pas comme si il pouvait faire autrement, après tout Kanda était le seul à part lui à manier l'épée, il n'avait donc pas vraiment le choix s'il voulait s'améliorer … même si souvent ça partait plus en dérapage qu'autre chose.

- Mon nom est ... Allen, Bakanda ! Répliqua-t-il automatiquement entre deux inspirations avant de s'élancer une nouvelle fois vers le brun, son sabre s'entrechoquant avec celui du japonais.

Le choc des coups résonnèrent dans la salle, tous plus rapide et plus puissant que le précédent et bientôt ils ne furent plus qu'un mouvement flou pour tout œil non expérimenté. Cependant, ce ne fut pas une surprise quand le plus âgé et plus expérimenté prit l'avantage et commença à acculer son adversaire. Allen paraît du mieux qu'il pouvait, évitant les coups qu'il ne pouvait pas bloquer, il ne baissait jamais sa garde puis, au moment où la lame de son adversaire fendait l'air pour asséner un coup, il agrippa son poignet de sa main libre et utilisa l'élan de celui-ci pour l'envoyer voler et d'écraser contre une colonne de pierre quelques mètres plus loin, le choc y créant quelques fissures.

Les autres ne pouvaient que regarder – Lavi avec un sourire amusé quoiqu'un peu crispé - l'échange avec un mélange d'amusement, d'inquiétude et d'exaspération pour ce qu'ils savaient allait se passer. Lavi regarda Allen s'avancer vers l'endroit où Kanda était toujours assis, un sourire satisfait et sadique étirant ses lèvres et il eut l'impression pendant une seconde de voir Black Allen. Le visage de Kanda était en partie dissimulé derrière ses mèches ébène, et il crût un instant qu'il avait perdu connaissance. Allen devait penser la même chose car il continua de s'approcher, pensant qu'il avait enfin une victoire sur l'épéiste, seulement pour lâcher un petit cri de surprise quand son col de chemise fut attrapé, cri qui se transforma vite en cri de douleur lorsqu'il reçut un coup de tête, front contre front, qui lui fit voir des étoiles pendant un moment.

A partir de cet instant là les lames de bois furent jetées sur le côté, et ce qui arriva fut simplement ce qui se passait à chaque fois que les deux se trouvait dans la pièce pour une période prolongée, en particulier quand ils n'étaient pas en mission.

- Est ce qu'il ne faut pas les arrêter ? Questionna Timothy, ses yeux grands ouverts regardant la scène qui se déroulait devant ses yeux, ses deux « aînés » enchaînant les coups les uns après les autres. Ce n'était pas la première fois qu'il les voyait combattre, mais ça paraissait toujours aussi impressionnant pour l'enfant.

- Nan ~ laisse les s'amuser un peu, au pire on les emmènera à l'infirmerie quand ils auront fini, répondit Lavi avec un sourire alors qu'il observait le spectacle. Les autres hochèrent sagement la tête, sachant pertinemment qu'il était inutile, voire dangereux pour son bien-être, d'essayer de s'interposer entre eux quand ils commençaient. Rares étaient les personnes qui pouvaient les stopper. Un mouvement de l'autre côté de la salle attira sont regard, et il leva la main en guise de salut.

La porte se referma derrière elle, et elle soupira quand elle vit la scène et surtout les dégâts que les deux étaient en train de causer. Vraiment, pourquoi fallait-il que ces deux-là doivent toujours se battre, ils étaient alliés après tout ?! Secouant la tête elle avança vers les garçons qui ne l'avaient toujours pas remarquée, et les frappa sur la tête avec le plateau qu'elle utilisait pour servir le café dans la section scientifique. Evidemment ça ne fit pas beaucoup de dégâts, mais au moins ça les avait stoppés en plein mouvement.

- Ca suffit maintenant tous les deux, l'infirmière en chef ne va pas être contente si vous revenez la voir si tôt, sermonna-t-elle. Elle savait que la menace de l'infirmerie allait faire son effet, et effectivement ils arrêtèrent, même si ça ne les empêcha pas de partager un regard noir avec l'autre de leur place au sol pendant de longues secondes.

Allen finit par faire la moue et se leva pour rejoindre les autres. Il entendit à peine Lenalee dire à Kanda :

- Je t'avais pourtant demandée d'arrêter de toujours vous provoquer.

Cependant il n'en fit pas grand cas. C'était connu que la jeune femme n'aimait pas particulièrement quand ils se battaient et elle était un peu considérée comme la grande sœur responsable – bien que plus jeune que la plus grande majorité. Ce n'était donc pas la première fois et certainement pas la dernière qu'elle les séparait, il irait même jusqu'à dire que c'était devenu une routine. Il ignora Kanda quand il se releva et alla se mettre un peu à l'écart … seulement pour que Lavi aille le rejoindre et commence à l'embêter. Ils discutèrent un moment : des missions pour l'Ordre ou du dernier Komurin construit par le savant à moitié fou qu'était le frère de Lenalee et qui avait encore une fois failli détruire une partie du nouveau quartier général. Il les écouta, participant par moment, et il ne pût s'empêcher de ressentir un certain malaise lui traverser le corps et venir serrer sa poitrine comme un poids. Mais il décida de l'ignorer et posa la question qui le taraudait depuis l'arrivée de la jeune fille :

- Au fait Lenalee, je croyais que tu devais sortir aujourd'hui ?!

Ses yeux améthystes s'écarquillèrent sous la réalisation, ce qui trahissait que effectivement elle avait prévue de sortir et elle s'empressa de répondre et de par la même occasion annoncer pourquoi est-ce qu'elle était venue à l'origine :

- Oh, j'avais complètement oubliée ! Et Miranda qui doit déjà m'attendre ! Elle commença à se détourner avant de continuer : - Allen, Timothy, mon frère veut vous voir dans son bureau.

- Une nouvelle mission ?

La chinoise haussa les épaules mais répondit avec un petit sourire :

- Sûrement.

Puis elle partit comme elle était venue, laissant Allen la regarder de dos, un peu surpris par sa réaction désinvolte. De leur côté Kanda et Lavi faisaient de même, et eux aussi n'avait pas manqué le regard qu'avait la brune, un regard voilé. Les seuls qui ne firent pas attention étaient Marie, Chaoji et Timothy, ce dernier trop excité pour ce qui allait être sa première mission sans le commandement et le soutient du Général Cloud. Allen dût d'ailleurs courir après lui pour rattraper la fusée qu'il était sur ses rollers, et c'est haletant qu'il arriva dans le bureau désordonné de Komui. Franchement, ça ne faisait que quelques semaines qu'ils étaient arrivés et le sol de la pièce était déjà recouvert de plusieurs couches de documents ! Il espérait juste qu'ils ne contenaient rien de vital.

Komui releva la tête lorsqu'il entendit la porte de son bureau claquer violemment contre le mur et sourit aux deux Exorcistes.

- Ah, vous voilà enfin ! Je commençais à me demander ce que vous faisiez. Réprimanda-t-il gentiment, prenant deux paquets de feuilles qu'il tendit aux enfants.

Allen pencha légèrement la tête en avant en signe d'excuse, à la fois pour leur retard que pour l'entrée en volée et prit le document de la mission que Komui lui tendait, Timothy faisant de même avec un peu de pression de la part du blandinet. Le Général Cloud faisait des merveilles avec l'enfant, mais ils n'arriveront jamais à lui enlever son caractère. Ils pouvaient juste espérer qu'il s'assagira en grandissant et au fil de ses missions.

- Comme vous pouvez le constater, il s'agit d'une simple mission de reconnaissance, du moins en grande partie. Commença-t-il en reprenant place sur son siège et en invitant les deux autres à faire de même. – Bien sûr j'ai déjà envoyé plusieurs équipes de Traqueurs dans cette petite ville située en Italie du sud, mais pour l'instant je n'ai toujours pas reçut un seul compte rendu de l'état de la mission. Cela fait déjà trois semaines. Nous pensons donc que ça peut être l'œuvre d'Akumas, puisqu'il est courant pour eux de se regrouper aux endroits où se trouvent des Innocences. C'est pourquoi je vous envoi investiguer là-bas.

- Et vous n'envoyez que nous deux ? Demanda lentement Allen avec une pointe d'incrédulité. Il avait pourtant remarqué que depuis la destruction de l'ancien quartier général les missions s'effectuaient au minimum par trois ou quatre, jamais moins. Cependant ses doutes furent levés lorsqu'il vit le regard de l'adulte s'éclairer.

- Bien sûr que non, affirma-t-il. – Ma chère petite Lenalee est aussi sur cette mission ! Déclara le Grand Intendant avec un sourire, le sérieux qu'il peignait à peine deux minutes auparavant complètement disparut. – Un groupe de Traqueurs vous servira d'escorte, j'ai entendu dire que cette partie de l'Italie était un véritable labyrinthe pour les étrangers.

Allen ne répondit rien mais hocha la tête en signe de compréhension avant de partir se préparer, son jeune collègue partant vers sa propre chambre quand ils arrivèrent à leurs quartiers, discutant durant tout le trajet de la mission avec excitation et s'adressant par moment à ce qu'il pensait devait être son Innocence, Tsukikami.

Il s'arrêta à quelques mètres de sa chambre et regarda à l'extérieur par une des nombreuses fenêtres, une expression indéchiffrable sur son visage. Il resta un moment ainsi à regarder la pluie tomber doucement, librement, puis se remit en marche.


Voila pour ce chapitre, le prochain arrivera dans deux semaines à peu près, avec les examens et tout ça je n'ai pas trop de temps pour moi en ce moment ...

Une review ?