Bonjour à tous, il m'aura fallu un temps fou pour terminer cette histoire, mais la voici enfin. Appréciez la bien, car je risque de disparaître pour un moment ou de n'écrire que des trucs courts (et encore). Bref, l'idée de départ de cette fiction était juste que j'avais eu une 'vision' de Sasuke accoudé à sa fenêtre et regardant Naruto jouant au basket avec des enfants…. Ouais drôle de vision hein. Je m'étais alors dis : 'bon, entre 60 et 80 pages, et c'est bon j'aurais fais le tour.' Hahahahaha ouais sauf que j'ai bien aimé l'écrire cette fic, et qu'elle s'est formidablement allongée de plus de 300 pages.

Cette fic est un UA, sasunarusasu, soft (dans le sens : pas de gore ni de violence) mais il y aura bien des lemons (beauuuucoup de lemons, que je ne préciserai pas du tout cette fois).

Sinon, dès le départ j'ai eu envi de donner à Kushina le caractère que vous allez lui voir (histoire de rattraper celui qu'elle à dans Koukyuu no Hebi trouvable sur Yasha no Naruto) et ça m'a fait rire car j'ai la nette impression qu'il colle à celui du manga au final, alors qu'elle y était pas encore apparue quand je l'ai 'faite'. Enfin, vous verrez bien.

Bonne lecture ^^

Your smile is my weakness.

Chap 1 : Par défi.

Sasuke s'étira longuement, allongeant le plus possible ses bras vers le haut de son corps. Il faisait bon dans la pièce, juste assez chaud, avec un vent doux qui entrait par la fenêtre grande ouverte. Ça le berçait presque, et c'était exquis vu qu'il venait à peine de se lever. Il ne devait pas être loin de midi, quelque chose du genre, et le réveil à moitié démonté qui trônait sur une pile de roman à coté de son lit le lui confirma : midi moins le quart. Il fit rouler sa tête sur ses épaules, travaillant sa nuque un peu raide puis se leva en baillant à s'en décrocher la mâchoire. Se passant une main dans sa chevelure en désordre qui cascadait jusqu'à mi-hauteur de ses omoplates, il fit un détour par les toilettes avant de partir dans la cuisine pour se trouver quelque chose à manger. Sur la table il trouva un mot qui lui demandait de passer un coup de balai et de mettre une machine en route. Il soupira à cette lecture et attrapa de quoi se faire un rapide encas dans le frigo lorsqu'il remarqua une assiette sous cellophane tout prête avec un nouveau post-It sur le dessus.

Il attrapa donc l'assiette, la mit à réchauffer rapidement et alla la manger devant la télé qui débiter un flot de musique incessant. À part ce bruit là et celui de sa fourchette, il n'y en avait aucun autre dans l'appartement parfait où il habitait. Tout était ici à sa place sauf lui. Les murs étaient décorés avec goût, même les coussins étaient assortis aux rideaux qui étaient eux-mêmes en accord avec les murs. Il y avait là quelques rares peintures moches à ses yeux mais qui valaient leurs pesants d'or, ainsi qu'une photo de la ville de nuit, un vase éternellement vide, un téléphone mural haute technologie auquel il ne pigeait pas grand-chose, et divers petits meubles qui s'alignaient parfaitement à une image moderne et stylée. L'écran tv ultra plat et le reste de l'home cinéma que son frère avait renouvelé il y avait peu trônait à une jolie place, tel qu'aucun reflet ne venait le déranger quand il se matait un blu-ray ou un dvd. Ces derniers remplissaient une assez grosse étagère, et Sasuke n'y prêta guère attention. Ça faisait si longtemps qu'il ne prenait même plus le temps de le faire qu'il ne saurait dire si son frère avait pu changer quelque chose ou pas. Cet environnement ne lui correspondait pas, il y vivait mais ne s'y sentait pas totalement chez lui.

Enfin ça avait toujours été comme ça, ce n'était pas aujourd'hui que ça allait changer.

Rapidement il fit sa vaisselle et passa un coup de balai expéditif en commençant par la cuisine américaine et en continuant dans le salon le jouxtant. A poil devant la machine à laver, il lança un programme couleur et ne se couvrit même pas pour aller à la salle de bain. Là il glissa son cd habituel dans la chaine hi-fi murale et laissa la musique résonner dans la pièce d'eau, chantonnant en symbiose avec le chanteur en entrant sous le jet d'eau bien chaud qu'il laissa lui couler de la tête aux pied avec un certain délice. Il adorait l'eau bouillante avec très peu d'eau froide, son frère lui avait dis que cela n'était pas bon, mais il adorait sentir la brûlure du liquide sur sa peau rougie. C'est toujours en tenue d'Adam qu'il ressorti de la salle de bain pour se rendre jusqu'à sa chambre, ne s'étant essuyer que sommairement et n'ayant insisté que sur ses longs cheveux qu'il ramena en catogan sur sa nuque.

Pendant qu'il cherchait de quoi se vêtir, un brouhaha sourd le dérangea, et enfilant un tee-shirt et un boxer, il se rendit à sa fenêtre et s'y pencha. En contrebas, quatre étages plus bas en fait, près du parking où était la place réservée de son aîné, se trouvait un petit groupe d'enfants, un adolescent de son âge, et un peu plus loin un groupe de jeunes femmes qui discutaient avec animation. Sasuke se cala un peu mieux sur son matelas et posa son menton sur son avant bras, continuant de regarder ce qui se passait sur le petit terrain sportif réservé aux gamins du coin. L'adolescent qui était avec eux, faisait une tête de moins que lui mais était assez large et musclé, taillé en V. Naruto Uzumaki, voilà comment il s'appelait. Un jeune homme énergique, toujours motivé pour les pires bêtises mais gentil comme un cœur.

Comme souvent il était vêtu de couleur flashy, aujourd'hui du rouge et de l'orange pour son haut sur un short noir dont les flancs portaient deux lignes parallèle rouge sang. Même ses baskets avaient des touches orange, sa couleur favorite de ce qu'il s'en souvenait. À son poignet droit il avait deux petits bracelets en caoutchouc noir et un troisième tressé de cuir et de fils épais qui se rejoignaient au centre par deux perles noires entourant une spirale métallique. Il le connaissait bien celui-là, c'était lui qui le lui avait offert, la seule fois où il lui avait offert quelque chose en public d'ailleurs. C'était sa mère qui lui avait donné de quoi l'acheter, un billet et un large sourire qu'il n'oublierait jamais, mais il l'avait pris bien trop grand. Il se souvenait encore des autres gamins qui avaient ris lorsqu'il lui avait donné son présent juste avant le début de la classe, mais Naruto avait souris de toute ses dents et lui avait dis qu'il le garderait précisément jusqu'au jour où il pourrait le porter fièrement. Ce jour était arrivé. Quand ? Sasuke ne le savait pas, aujourd'hui il ne parlait plus vraiment à Naruto.

C'est que le jeune homme était parti avec sa famille à l'étranger et qu'à cette époque ça n'avait pas été facile pour l'Uchiha qui le comptait comme son meilleur ami bien qu'ils se chipotaient souvent pour un rien. Quand enfin Naruto était revenu, il n'y avait pas si longtemps que ça, il y avait eu une sorte de distance entre eux, même après qu'il eut remarqué le port de ce bracelet au poignet de son ami. Enfin, c'était plutôt lui qui avait mis de la distance entre eux. Sasuke s'affala sur le rebord de la fenêtre, continuant d'observer ce qui se passait en contrebas.

Naruto était plein d'entrain en cet instant, comme souvent d'ailleurs, mais là encore plus. Sans doute expliquait-il les règles du basket à ces enfants, vu qu'il tenait une balle et qu'il faisait après tout partie de cette équipe sportive au lycée. Il leur mima comment lancer la balle, remonta son bracelet-éponge à son poignet gauche et prit place à son tour dans le petit groupe tout aussi excité que lui. Sasuke aimait regarder Naruto jouer, souvent il le faisait de loin lorsqu'ils avaient cours ou comme en ce moment même. Son ami brillait. Oui, sous le soleil il brillait vraiment. Le soleil jouait sur sa peau dorée, s'accrochant à sa chevelure d'or et faisait ressortir ses yeux d'un bleu d'été. Le voir comme ça l'apaisait, il ne savait pas vraiment pourquoi, c'était comme ça et il ne voulait pas chercher à comprendre pourquoi. Il y avait bien trop peu de chose qui réussissait à lui faire ressentir ça comme ça sans raison apparente qu'il n'essayait plus d'en savoir la raison tant qu'il savait qu'il pourrait le revivre encore.

Sasuke soupira et attrapa un carnet de croquis, se mit à griffonner en les regardant jouer, se dorant sans y prêter attention au soleil si doux, laissant ses cheveux sécher au vent qui lui caressaient la peau dans des petits chatouillis qui lui faisaient remettre ses mèches en place toutes les deux minutes. Il pouvait les entendre rire et pester et se rappelait sans mal lorsqu'il avait fait pareil enfant. Ça lui paraissait si lointain.

-SASUKEEEE !

Le brun sorti de sa rêverie, fixant le groupe de basketteur dont seul le blond s'arrêta pour regarder vers sa gauche avant de lever les yeux vers lui. Quant à Sasuke, il avait quitté sa vue pour voir ce qui avait crié et trouva le petit groupe de fille dont deux de ses plus ferventes admiratrices. Sakura Haruno et Ino Yamanaka étaient là, assises sur un banc sous un arbre et agitant les mains en sa direction, l'une d'elles mit ses mains en porte voix. Quand il avait tourné les yeux sur elles, elles s'étaient mises à rire et à s'agiter, les autres filles cherchant à se faire voir aussi en faisant de grands signes.

Ce qu'elles étaient fatigantes.

Ça faisait combien d'années qu'elles tentaient leurs coups ? Depuis qu'il était petit, même après qu'il ait changé de style de vie, ces filles l'avaient toujours suivie. Pour lui-même ? Non. Déjà à l'époque il leur parlait peu, ça ne s'était pas arrangé depuis, mais elles l'avaient toujours suivies, mais ce n'était que pour ce qu'il montrait, pas ce qu'il était. Jamais l'une d'elles ne s'était intéressée à lui plus loin que son physique, même lorsqu'il avait fait l'effort de leur parler à de rares occasions. Il n'aimait pas comment il leur plaisait, il trouvait cela malsain, ça restait superficiel, et ces bimbos, il n'en avait rien à foutre au final. Agréables à l'œil de l'extérieur et pourries à l'intérieur, comme la pomme dans Blanche neige...et jusqu'à aujourd'hui personne ne lui avait démontré le contraire. Il se mit à ricaner doucement.

-Sasuke !

Un appel bref et sûr de lui que le brun identifia de suite, arrêtant son rire. Il tourna la tête vers Naruto qui avait arrêté de jouer et qui lui fit un signe quand il le vit le regarder. Ça ne faisait que quelques mois que Naruto était revenu en ville, et qu'il s'était retrouvé dans la même classe que lui. Peut être six mois, quelque chose comme ça. Ça le faisait sourire lorsqu'il se rappelait du premier jour du blond. Ce dernier était arrivé habillé presque comme il l'était aujourd'hui, c'était présenté, et l'avait reconnu de suite avant de lui sauter à moitié dessus devant toute la classe. Lui aussi il l'avait reconnu, c'était pour ça qu'il ne lui avait pas envoyé son poing dans la face, mais juste repousser un peu avec un regard appuyé. Naruto avait été un peu interloqué de le voir si froid, mais il n'avait rien dis, c'était assis à coté de lui tout en l'interrogeant du regard. C'était vrai que le blondinet l'avait connu bien plus vivace et espiègle, aussi turbulent et coquin que lui, alors cela devait être une surprise de le voir tel qu'aujourd'hui. Un émo comme certain aime à l'appeler, mais le genre qu'on lui attribue ne l'intéressait jamais. Naruto avait bien essayé de se rapprocher de lui, de lui parler et tout, il s'énerva même et lui ficha son poing dans la face en le voyant l'ignorer, mais rien n'avait marché. Et jusqu'à aujourd'hui il n'avait échangé avec lui que le strict minimum, laissant au reste de la classe le soin de lui dire que Sasuke Uchiha n'était pas quelqu'un dont on sautait au cou de la sorte et avec qui on jouait ou l'on blaguait ouvertement. Naruto avait eu l'air ennuyé de la nouvelle, demandant des pourquoi à tour de bras, mais personne n'avait la réponse.

Ça lui plaisait que l'Uzumaki s'intéresse autant à lui, qu'il s'essayait toujours à être son ami malgré son retournement total de personnalité. C'était vrai que Naruto n'allait certainement pas craquer sur son physique comme ces filles, et qu'il n'allait pas le rejeter comme les autres mecs car les demoiselles le citaient en exemple à tout bout de champ. Le blond l'avait toujours prit comme il était, mais lui avait changé et n'arrivait plus à être près des autres, trop longtemps il s'était éloigné d'eux leur préférant la solitude qui n'était pas bien compliqué et ne lui cherchait jamais de noises. Sasuke aurait peut être préféré cette seconde solution, le voir lui cracher à la face et le regarder de haut ou l'ignorer, mais au lieu de quoi Naruto était revenu le lendemain après l'avoir frappé pour s'excuser du coin des lèvres et lui demandait de suite d'être à nouveau son ami. Les autres les avaient séparés, mais il avait été heureux. C'était con mais c'était comme ça, et c'était bien dommage pour lui car ça aurait été moins dur de le rejeter de cette manière, mais Naruto n'avait pas vraiment changé, il n'en avait rien eu à battre et avait continué à le rappeler à l'ordre. Comme maintenant en fait :

-Sasuke ! Descend ! Viens faire une partie !

Il venait de joindre ses mains devant sa bouche, lui hurlant ça à plein poumon, se fichant bien du reste des gens du voisinage. Sasuke soupira, faisant passer son menton de son avant bras à la paume de sa main. Lui sous le soleil ? Bouger et faire du sport ? Devant elles surtout ? Quel programme merdique.

-Allez ! fit l'autre en hurlant, et pour une fois, il eut envi de lui répondre. Pourquoi ? ça il n'aurait su le dire.

-Et qu'est ce que j'y gagne ?

Cela surprit assez les filles de l'entendre répondre à Naruto d'un même niveau sonore que le sien. Cela le fit sourire, car il était rare qu'il élève ainsi la voix, encore moins pour répondre sur ce ton à quelqu'un. Il n'avait pour le blond aucune antipathie, aucun rejet. Mieux, il semblait s'amuser derrière son apparente neutralité.

-Si je perds, t'as le droit de m'ordonner un truc, je le fais direct !

Sasuke le fixa, ne put s'empêcher de sourire diaboliquement et quitta sa fenêtre pour s'habiller. Il n'avait pas beaucoup de vêtements dits sportifs, et même ceux qu'il qualifiait ainsi n'en étaient sans doute pas. Un instant plus tard il était dehors à se diriger vers Naruto. Ce dernier était en train de rassurer les gamins qui jouaient avec lui, Sasuke eut le loisir de voir la tenue de son ami de plus près. Deux trois détails accrochèrent son regard, qu'il n'avait pu voir de sa chambre, comme la bague éponge qu'il avait à deux doigt. Rien de bien choquant. Par contre Sasuke fit exprès de fixer les yeux azurs qui semblaient s'amusés à le détailler.

Sa tenue ? un débardeur noir assez près du corps où était dessinée sur le devant un crâne humain accessoirisé de sang, de cornes, de dragons et de mots stylisés dans des teintes argents. Il avait ensuite un short assez long, des baskets noires et rouges. Comme à son habitude il avait de nombreux colliers et bracelets, mêlant les couleurs argent de l'acier à celles noires ou marrons de bracelets de perle ou de tissus qu'il avait plus ou moins cacher sous des bracelets éponges noir. Et comme il faisait trop chaud pour un bonnet, il avait préféré mettre quelques barrettes à ses mèches frontales pour le maintenir contre son crâne et ne pas se faire gêner durant le jeu.

-Tiens t'as pas ton khôl aujourd'hui ?

-Pas quand je fais du sport.

-Tu préfères des barrettes.

-Un mot de plus et je te tue.

-C'est toi qui dis aux autres de ne jamais t'assimiler à une fille, mais là tu tends la perche mon vieux. Ah ouais…mais au fait…

-Quoi encore ?

-Les tatouages que tu as aux mollets, ils t'ont jamais rien dis en cours ?

-Pff Usuratonkachi, c'est pourquoi on se paie une école privée si chère, histoire que l'on puisse s'habiller et faire ce que l'on veut sans se faire emmerder par la population.

-Ah bon, t'es dans cette école pour ça toi ?

-Pas toi ?

-Ben non, moi c'est pour sa reput', ça m'ouvrira des portes.

-Pour ça faudrait déjà que t'ais ton diplôme.

-Hahaha, ouais ça c'est sur.

-Je te traite de con et tu rigoles ?

-Ben c'est qu'il faut bien que j'en sois un pour te tenir compagnie mon vieux.

Sasuke leva les yeux au ciel, le faisant rire, et Naruto attrapa le ballon des mains d'un des gamins et lui fit un signe avec avant de retourner vers le centre du terrain.

-…C'est ça, berce toi d'illusions, la chute n'en sera que plus grande. Mais je continue de penser que t'y es parce que tu peux t'habiller comme ça et que tu n'as pas à porter d'uniforme…ce qui serait une chose épique à voir.

-Je te retourne ce compliment, j'aimerai bien te voir avec un col monté, ça devrait donner avec tous tes piercings.

-Hmpf.

-Bon, on se divise en deux équipes.

-Certainement pas en trois.

Sasuke venait de sourire brièvement, et Naruto y répondit, faisant comme s'il n'avait pas entendu la remarque ironique de son ami. Il continua donc sur le même temps comme s'il n'avait pas été coupé par :

-Et ne maltraite pas tes coéquipiers, hein Sasuke.

Le brun agita la main vaguement pour lui signifier que c'était logique et alla du coté du terrain qui l'intéressa le plus, en se présentant aux gamins qui firent de même en le regardant les yeux emplis d'un certain effroi. Cela l'amusa, il savait que les piercings qu'il avait faisaient peur aux gens, mais que parfois cela pouvait aussi fasciné. Mais en concordance avec son âge et son style, cela était plus du genre à alerter les adultes, et souvent son frère avait été convoqué à cause de ça pour le justifier. Il en avait un paquet il fallait dire, pratiquement tout le long de chaque oreille, un barbell a l'arcade droite, un lapis-lazuli a la narine droite, un anneau fin à la lèvre inférieure coté gauche et une petite boule d'acier juste entre celle-ci et son menton. Il avait même un tatouage du coté droit de son cou, le mot 'lion' écrit en japonais, et son débardeur laissait se deviner sur ses épaules le dessin de deux ailes noires simplifiées faites de plumes qui débordaient de son dos.

Naruto reprit son bandana orange et le resserra autour de son crâne, vérifia que ses chaussures étaient en place et ne le lâcheraient pas en plein milieu du jeu, puis jeta un coup d'œil aux gamins qui levèrent le pouce. Ils étaient prêts. La partie commença, l'équipe de Sasuke ayant la balle, et Naruto s'attacha à le bloquer autant qu'il le pouvait, le collant de près. De très près, le gênant de ses bras pour intercepter ses lancés, sachant qu'il était bon joueur et que le danger ne pourrait venir que de lui. Et les filles s'étaient avancées pour encourager le brun qui pestait à chaque fois qu'elles criaient son nom en le suivant de longs soupirs alanguis. Elles s'étaient rapprochés, l'énervant un peu plus, et malgré son envie de tourner les talons pour ne plus les entendre, il resta concentré du mieux qu'il put. L'équipe du blond marqua le premier but, enchaînant grâce à Naruto par un panier à trois points et Sasuke se mit à se déchaîner. Il n'aimait pas le sport, mais il aimait encore moins perdre.

Ils avaient décidés que l'équipe ayant marqué le plus de points pendant la demi-heure de jeu aurait gagnée, et à cinq minutes de la fin, Naruto vint narguer le brun en faisant quelques pas de danses tout en continuant de dribler, souriant avant de lui tirer la langue d'un air espiègle et de marquer un nouveau panier. Il adorait voir Sasuke dans cet état, mi-offusqué mi-énervé, surtout que dans ces moments là il retrouvait cette petite flamme dans ses yeux que le brun avait eu plus petit. Sasuke avait changé, mais lorsqu'il creusait assez il pouvait le retrouver. D'ailleurs ce dernier venait de lui voler la balle, se débarrassant de sa garde d'une feinte et glissa contre son flanc avant d'envoyer la balle au loin. Lui aussi savait faire des paniers à trois points, et dans les dernières secondes, il l'eut de nouveau et fit un dunk.

La montre de Naruto sonna, et ce dernier se laissa tomber au sol à genoux, la bouche grande ouverte en voyant le brun qui se balançait sur l'anneau du panier qu'il lâcha enfin pour se réceptionner plus bas. Les gamins tous excités coururent jusqu'à lui, l'entourèrent, piaillant en lui disant qu'il avait été cool et tout. Sasuke les écoutait à peine, continuant de regarder Naruto à terre avec une certaine satisfaction et un sourire bien différent de ce que le brun lui offrait depuis son retour.

En fait, comme depuis sont retour en milieu d'année dernière, Naruto lui sauta pratiquement au cou, éclatant de rire, comme ce fameux jour à son retour. L'Uchiha y avait été assez surpris de le voir lui sauter au cou, mais le pire avait sans doutes était la réaction de la classe entière qui avait retenue sa respiration en attendant de voir la sienne. C'est qu'il n'aimait pas qu'on le touche, et qu'il fuyait les contacts. Contre toutes attentes, il n'avait rien fait, tout comme maintenant alors que les filles s'attendaient à un bon coup de poing dans le ventre.

Après ça, en cours il avait essayé de lui parler à nouveau, mais Sasuke s'était braqué, prenant une attitude très froide et lointaine. Alors Naruto était revenu encore et encore à la charge, lui demandant s'il l'avait oublié, et l'autre l'avait ignoré jusqu'à ce qu'il lui dise qu'il lui ficherait la paix s'il répondait à cette question. Sasuke avait démenti à regret, Naruto avait eut un énorme sourire, et avait quelque peu réduit ses attaques, s'était fait d'autres amis, mais avait continué à vouloir se rapprocher de lui. S'il n'était qu'à demi convaincu de sa réponse, alors il ne tiendrait qu'à demi sa promesse, voilà ce que Naruto lui avait lâché en souriant et qui avait déstabilisé l'Uchiha. Ça avait pris son temps, mais aujourd'hui Sasuke lui donnait volontiers un peu de son temps lorsqu'il n'était pas entouré, ne l'ignorait plus et lui sortait même quelques vannes bien cyniques qui faisaient se dresser les cheveux sur la tête de leurs camarades de classes mais pas de la sienne. Et de fait, il ne s'embêtait pas lui-même pour faire des remarques qui chez les autres auraient sonnées désobligeantes.

Un gamin était en train de courir après la balle, et Sasuke revenait vers la petite troupe avec un rictus amusé au coin des lèvres. Les autres gamins étaient en train de faire les malins face à leurs amis, et Naruto faisait la moue, découragé ce qui rendit l'Uchiha fier comme un paon.

-Comment t'arrives à sauter si haut avec toute ta ferraille ?

-Hmpf.

Sasuke posa sa main sur la tête d'un gamin, le dégageant gentiment de devant lui avant de se planter devant Naruto. La situation l'amusait beaucoup, et il s'essuya le front avec son t-shirt avant de poser ses mains sur ses hanches.

-T'as des jambes bioniques, c'est ça ? comment t'as fais ? tu ne t'entraînes jamais et tu sautes si haut…moi je m'entraîne tout le temps et j'y arrive toujours pas !

-Toi t'es nul.

-Ohé ! Me cause pas comme ça je te prie Teme.

Naruto lui donna un petit coup dans la jambe, faisant soupirer son comparse qui fit un pas en arrière. Il remarqua l'intérêt subit du blond pour le tatouage de ses jambes qui étaient pour chacune un bracelet polynésien épais avec des raies vers l'extérieur. L'autre ne plissait pas les yeux de dégoûts, mais de curiosité, et cela n'étonna pas vraiment Sasuke. Naruto ne pensait jamais rien comme le reste du commun des mortels, c'était ce qui le rendait intéressant. Petits déjà leur relation avait été assez spéciale, se chahutant l'un et l'autre, voulant toujours faire mieux et ne jamais perdre du terrain pour son vis-à-vis, mais ils s'étaient toujours aidés lorsqu'il l'avait fallu. Sasuke tendit sa main juste devant sa face, ouvrant la paume, l'invitant à la prendre pour se relever puisqu'il s'était abonné au sol. Les yeux bleus détaillèrent son poignet, accrochant les trois six écrits en lettres sanglantes et entourées de fioritures celtiques que les bracelets cachés en partie.

-T'en a un max quand même fit le blond tout en continuant de fixer ce dont il parlait.

-Hn.

-Mais t'as pas l'âge encore de pouvoir en faire seul non ? c'est...

-Comme si je les faisais moi-même.

-Te fous pas de ma gueule Teme ! tu sais très bien ce que je veux dire !

-Ouais je sais, mais ça m'amuse de te faire rager.

-T'es chiant.

-Merci du compliment, et je te le retourne puissance mille si tu veux mon avis.

-Rien à battre de ton avis, sinon, c'est qui qui t'as donné l'autorisation pour tout ça ?

-Tu veux savoir ?

Naruto attrapa sa main et se sentit soulever par Sasuke dont l'apparence ne semblait pourtant pas posséder tant de force. Sasuke souriait, et pourtant le perdit, reprenant son air sombre habituel, dont l'autre ne compris la raison que lorsqu'un bras se posa en travers de ses épaules et se retira tout aussi vite en sentant sa sueur. C'était pour ça que les gamins n'étaient pas entrés dans leurs conversations, ils étaient partis parler à d'autres adolescents pour leur raconter la partie et ces derniers venaient aux nouvelles.

Déjà familiers avec Naruto, c'était sa 'bande', ceux avec qui il traînait depuis son arrivée. Ils avaient tous des looks différents et n'étaient pas toujours tous ensembles, mais il arrivait qu'ils se réunissaient vraiment et formaient alors une petite bande d'une dizaine de personnes. Certains d'entres eux étaient restés avec les filles qu'ils étaient venus rejoindre, et celui qui avait tenu Naruto par le cou, et qui était vêtu d'un jean noir et d'un blouson de cuir se terminant par des sortes de froufrous blancs ouvert sur un haut tout bariolé de couleur, jeta un regard inquisiteur à Sasuke avant de lancer :-

-Ben alors mec, on s'amuse sans nous ?

-Vous étiez en retard faut dire.

-Ouais je sais mais bon…mais bon ben maintenant tu pues, tu comptes nous suivre comme ça ?

-On va où ?

-Ciné ! y'a un film d'action qui vient de sortir, mais les filles sont en train de dire qu'elles veulent voir un truc cucul là, pff.

Sasuke c'était lassé dès la réponse de l'Uzumaki, et avait décidé de rentrer chez lui prendre une douche. Il évita soigneusement Sakura et Ino qui venait d'accourir vers lui, accélérant pour les laisser derrière et le faire se rater. Naruto le regarda s'éloigner du coin de l'œil, sachant que le brun n'était pas à l'aise quand il y avait trop de monde et qu'il avait tendance à s'isoler quand l'ambiance devenait un peu trop vivace pour lui. Personnellement, il n'avait pas envi d'être avec eux aujourd'hui, mais plutôt avec Sasuke qui avait été jusqu'à venir faire du sport avec lui alors qu'il ne portait pas ça dans son cœur. Naruto frappa la poitrine de son ami d'un petit coup du dos du poing et lui lâcha :

-Tu m'excuses Kiba, mais aujourd'hui ça va être sans moi !

-Comment ça sans toi ? hey qu'est ce tu fous Naruto ? tu vas pas rejoindre c't'émo ?

-C'est aussi mon pote, Kiba. Tu diras aux autres qu'on se voit plus tard ?

-Ouais, ouais, t'assures pas mon vieux. Y'a la cousine de Neji qu'est venue juste pour toi je t'ferais dire !

-T'as quartier libre, je sais qu'elle te plaît.

Kiba prit rapidement deux trois couleurs aux joues et se tourna pour voir si les autres n'avaient rien entendu, mais il semblait sauf pour le moment. Il n'aimait pas lorsque Naruto n'était pas discret comme ça, et il souffla en levant les yeux au ciel, faisant un signe de la main pour dire qu'il laissait tomber de le voir avec eux, et retourna vers le reste de la troupe qui accueillit la nouvelle d'exclamations diverses, allant du soupir déçu, à celui blasé.

Naruto arriva à Sasuke juste à quelques mètres de la porte de sa résidence et lui sauta dessus, passant son bras autour de sa nuque et le faisant se courber en deux contre son flanc pour lui ébouriffer les cheveux dans tous les sens, chose qui fit pester son acolyte qui se mit à lui chatouiller les côtes pour qu'il le relâche. Naruto éclata de rire et se sépara de lui avant de lui barrer le chemin de son corps entier en le voyant vouloir se dépêcher de le doubler.

-Où tu vas, on a pas fini ?

-T'as rendez-vous avec ta bande non ?

-Ouais bof, je préfère être avec toi, t'as l'air de bonne humeur alors je vais en profiter.

-Ça peut changer.

-Mais non, tu vas voir.

Naruto eut un sourire éblouissant, et Sasuke soupira, le contourna et continua d'avancer vers la porte ne s'arrêtant qu'une fois près du digicode. L'autre se planta juste à côté de lui et s'adossa contre la vitre du bâtiment qui devint toute poisseuse à cause de sa sueur.

-Oups.

-Baka.

-Désolé, désolé.

-Hmpf, c'est pas moi qui fais le ménage, je m'en tape.

-Hahaha, non mais sinon Sasuke, sérieusement on peut sortir tu sais, je ne vais pas te manger.

-…tu crois que j'ai peur de toi peut être ?

-Ben non, pas de moi mais d'eux.

-Va te faire foutre.

-Peut être pas jusque là non, mais bref, tu ne me demandes rien ?

-Huh ?

-T'es pas venu jouer parce que tu y gagnais quelque chose ?

Et là il regretta d'avoir ouvert sa bouche. Sasuke venait d'avoir un sourire diabolique et ça n'avait sans doute pas été une bonne idée de lui rappeler cela. Il tapa rapidement son code, ne lui laissant pas le temps de voir ce qu'il avait mis comme numéro, et poussa la porte après le bip.

-Ben…

-Je me prends une douche d'abord, Usuratonkachi.

-Nyé ?

-Je vais pas sortir alors que j'ai sué comme ça, tu devrais rentrer aussi histoire de…tu fais quoi là ?

-Ben je rentre comme tu peux le voir.

-Chez toi Dobe !

-Nope, chez toi Teme, alleeeeez laisse-moi prendre une douche chez toi.

Naruto avait la bouche en cœur, désespérant Sasuke de lui voir cette mimique. Il n'aimait pas ce regard, même petit il ne l'avait pas aimé surtout parce qu'il avait un mal de chien à y résister. Il continua donc son chemin, le laissant le suivre.

-Et tu vas t'habiller comment ?

-Quoi ? t'as rien de mon style dans ton placard ?

-De ton style ? fit-il en appuyant bien sur le deuxième mot et en le regardant de haut en bas.

-Ok, ok, mais ça doit être faisable non ?

-Pfff.

-Un t-shirt noir et un jean, t'as ça non ?

-Et si je te dis non ?

-Je te croirais pas !

Sasuke remua la tête, fatigué de lui répondre et le laissa le suivre. Naruto regardait partout, l'intérieur de cet immeuble assez différent des autres où habitaient certains de ses amis. Il entra dans l'appartement, toujours aussi assoiffé de voir enfin pour la première fois où vivait Sasuke, et c'était assez loin de ce qu'il avait pensé. Le brun était déjà en train de retirer son haut, relâchant ses cheveux qui balayèrent son dos et les ailes qui y étaient dessinées. Il commença à déboutonner son short long, le faisant glisser un peu contre ses hanches et dévoilant un faucon sur le haut de sa croupe tenant dans ses serres un serpent.

-Qu'est ce tu regardes ?

Mais les yeux du blond s'agrandirent encore plus lorsqu'il vit un piercing dans chacun des tétons du brun et qu'un dragon étranglait son cœur dans les anneaux de son corps reptilien, y plantant ses crocs pour le faire saigner abondamment.

-Ça va, tu lésines pas toi.

-Hn ?

-Tatou…piercing…tout ça quoi. T'en as même jusque là, fit le blond en appuyant son regard sur les tétons deux secondes, c'est pour ça que je dis ça.

-Je devrais ?

-T'es sur que tu vas jamais regretter tout tes tatouage là ? parce qu'au moins un piercing ça se referme…enfin je crois ?

-Chacun a un sens pour moi, alors non pas de regret. Bon tu viens, ou bien tu préfères continuer à mater le salon ?

-Hm ?

-…ou mes tétons ?

Naruto prit une bouille gênée et détourna les yeux, s'arrêtant sur le décor et faisant un effort monstre pour ne pas voir le sourire de son ami. Il fit un rapide tour des lieux d'un coup d'œil curieux, trouvant des petites touches de déco qu'il n'aurait jamais pensé voir.

-C'est sympa ici.

-Hm.

-Mais ça ne correspond pas vraiment aux goûts de tes parents.

Sasuke s'arrêta net, et Naruto mangea son épaule. Il se recula en se frottant le nez et voulut se plaindre, mais en voyant le regard glacé de Sasuke il n'osa pas. L'ambiance venait d'un seul coup de changer et il se demanda s'il n'allait pas être jeté dehors, et plus par le balcon que par la porte. Ce n'était pas seulement ses yeux, tout son être était froid, lui disant de garder ses distances. Jusque là, le brun n'avait jamais été tel quel avec lui bien qu'il l'ait vu l'être avec d'autres.

-Sasuke ?

-…personne ne t'a rien dis ?

-Sur quoi ?

-Mes parents.

-Euh…non ? les autres me parlent juste de ton caractère ou de ton look, mais pour le reste…non…Le ton de voix dangereux de l'Uchiha l'alerta réellement.

-…mes parents sont morts, je vis avec mon frère uniquement.

Naruto fut vraiment surpris, ce qui fit que Sasuke décida de ne rien faire de méchant contre lui. Il ne lui mentait pas, et semblait bien plus chambouler que n'importe qui d'autre à qui il avait pu le dire un jour. Il entra dans sa chambre, savant mélange de métalleux et de sobriété. Voyant que Sasuke s'était calmé en une petite seconde, Naruto décida de ne pas pousser la conversation pour en savoir plus, même si l'envi d'apprendre et de poser des questions était en train de lui brûler la langue. Le voyant en train de trifouiller quelque chose sur son bureau, le blond osa tout de même :

-Ah oui, la ça correspond plus à toi…mais dis Sasuke, ça c'est passé quand ?

-….quelques mois après ton départ.

-Je…je savais pas. Ben…mes condoléances avec beaucoup, beaucoup de retard…merde alors.

Sasuke jeta un coup d'œil à Naruto qui était en train de ruminer l'information. Ça le gênait vraiment, et le brun était presque sur qu'il planifiait déjà d'aller les voir au cimetière. Manque de pot, ce n'était pas là-bas qu'il allait les retrouver.

-Ça va remets toi.

-Non mais…ça fait bizarre…j'aurais jamais pensé…j'aurais bien aimé manger un des gâteau au chocolat de ta mère, la mienne les rate à chaque fois c'est horrible.

Il se souvenait parfaitement de comment Naruto avait mangé les gâteaux de sa mère, en fait il les avait engouffré par poignées de peur de ne jamais en avoir assez s'en mettant sur une bonne partie du visage qui ne cessait de sourire avec des yeux brillants de délice. Le blond se laissa tomber assis sur son lit, le regard un peu lointain, et Sasuke sorti de ses souvenirs se dépêcha de lui trouver les vêtements les plus simples de sa garde robe.

-J'avais même pensé voir combien elle aurait changé et tout et ce qu'elle aurait pu me dire…j'en reviens pas…et il s'est passé quoi ? Naruto ne pensait même plus à sa résolution de ne rien demander, il voulait juste savoir ce qui était arrivé à ces personnes qu'il avait tant aimé.

-Prends ça.

Sasuke lui fourra dans les mains un jean aux teintes sombres, déchirés par endroits et écrits à d'autres au marqueur indélébile ou quelque chose du genre, ainsi qu'un t-shirt rouge sang où était dessiné l'ombre d'un aigle. Il quitta la pièce sans même lui répondre, et à l'expression que Naruto lui avait vu, il avait de suite compris que le sujet était encore plus épineux qu'il n'y paraissait, un vrai champ de ronce en réalité. Décidant de changer de sujet, il le rejoignit, le retrouvant le nez dans un placard, en train de lui sortir une serviette moelleuse à la teinte froide.

-Et ton frère, comment il va ? je n'ai fais que de l'apercevoir de loin depuis que je suis de retour, mais j'ai jamais eu l'occasion de lui parler. J'ai vu qu'il portait un costard mais…

-Hn, il a des horaires spéciaux.

-Comment ça ?

-Il est devenu workaholic.

-Ton frère ?

-Hn, mon frère. Il rentre quand il se souvient qu'il a aussi une vie à coté du travail.

-La vache…ton frère ? Itachi ? le mec qui était à l'époque totalement rebelle et presque dans le même état que toi aujourd'hui si ce n'est pire ? alors c'était pas une blague quand je l'ai vu en costume la dernière fois ?

-Tu croyais quoi ? qu'il se cosplayait peut être ?

-Ben pourquoi pas ?

-Pff, t'es vraiment pas clair comme mec Naruto.

-Hahaha, je suis pas le seul ici.

-C'est ça, bon la douche est par là.

-Ok.

Naruto alla donc vers la pièce que le brun venait de lui désigner d'un signe de main et y entra comme dans une caverne d'Ali baba. Le sol entier était recouvert de galet, l'espace de douche était délimité par un vitre toute floutée qui portait sur un coté des portes serviettes où s'y trouvaient une noire et une bleu nuit. Le meuble supportant les deux vasques servant de lavabo donnaient l'impression d'être en bois précieux, et le bois jouait avec des teintes aciers dont les objets qui y étaient posés ne faisaient que renforcés l'image digne d'un catalogue de vente. Il y avait deux miroirs encadrés de petites étagères où étaient disposés méthodiquement le strict minimum sans aucunes fioritures. La présence d'un peu de poussière le rassura sur le fait que la perfection n'était pas encore parfaitement atteinte, mais mis à part ça, Naruto était envieux.

Les murs avaient une couleur terre, soit marron soit verts, et rendait l'atmosphère comme celle d'une petite jungle luxuriante que quelques plantes accentuées d'un ton plus réel. Il ne manquait plus que les bruits de la forêt pour que le tableau soit complet. C'était décoré avec goût. Sasuke toqua à la porte et glissa sa tête dans l'espace qu'il ouvrit, surprenant Naruto en pleine contemplation. Ce dernier venait de lever la tête au plafond et de voir que la décoration continuaient jusque là. Il était peint de bleu nuit avec des dizaines de petits points lumineux qui rendaient comme un ciel étoilé, avec au centre un globe plus puissant mimant la lune. L'ambiance était vraiment spéciale, et Naruto avait l'impression d'halluciner.

-P'tain ça c'est de la salle de bain, Sasuke !

-Hn, c'est la pièce préférée d'Itachi il peut y passer des heures. Je voulais te dire, utilises les produits qui sont sur l'étagère de gauche à l'intérieur de la cabine de douche, ce sont les miens. Ceux de droites sont les siens, des trucs de luxe qui puent.

-Ça marche.

-Et grouille-toi.

-Ouais, ouais, deux minutes.

Sasuke soupira et referma la porte sur un Naruto toujours aussi contemplatif. Il abandonna ses vêtements dans un coin et entra à l'intérieur de la cabine qui eut elle aussi son lot de petits regards admiratif. Le sol était toujours fait de galets, le mur mimait de la pierre ressemblant à de l'ardoise et le pommeau de douche était de la dernière génération technologique avec jet cascade et tout le tralala. Il ne savait même pas comment ça fonctionnait, mais trouva assez vite après avoir poussé un petit cri en faisant jaillir sur lui un jet glacé. Il entendit clairement le rire étouffé, mais pas assez toutefois pour être réellement discret, de Sasuke qui devait être devant la porte et le petit placard qui s'y trouvait.

Naruto découvrit les produits de Sasuke, et reconnu le parfum de suite de son gel douche aux plantes tonifiantes. Ça n'en rendait que plus vrai le décor, et à tout moment il s'attendit à entendre un gazouillement d'oiseau sortit tout droit des hauts parleurs qu'il avait remarqué plus tôt. Sortit de là, il se sécha rapidement avant d'enfiler son boxer et de garder la serviette autour de sa nuque car ses cheveux étaient mouillés. C'est là que la porte s'ouvrit et que Sasuke entra le plus naturellement du monde, ne lui lançant même pas un regard alors que Naruto avait, dans un réflexe vain, mis ses mains devant son torse comme l'aurait fait une fille. Sasuke ne l'avait pas regardé directement c'est vrai, mais le rictus qu'il venait d'avoir montra à Naruto qu'il devait avoir vu sa réaction du coin de l'œil, et il continua tranquillement ce qu'il faisait. Il était en train de mettre un cd dans la chaine hi-fi murale caché sous une énorme feuille d'une plante verte en pot. Sasuke ne portait que son boxer et ne lui porta aucune attention, lançant le cd avant d'aller droit vers la cabine de douche. Naruto le vit se baisser pour enlever son sous-vêtement qu'il commençait déjà à faire glisser le long de ses hanches blanches, laissant apparaître le haut de la raie de ses fesses.

-Hé ! Oh ! je suis encore là moi !

-Hmpf, qu'est ce t'attends pour te barrer. Tu veux me mater ?

-Mais t'es taré ma parole ! pervers !

Le rire de Sasuke s'éleva sous les yeux ronds du blond rouge jusqu'aux oreilles. L'Uchiha entra dans la cabine, profitant du flou de la vitre pour faire ce qu'il avait commencé une seconde plus tôt, rendant son ami rouge vif. Le caleçon vola par-dessus la vitre, atterrissant en équilibre sur le rebord de la poubelle.

-Tu veux peut être regardé de plus près, Usuratonkachi ?

-Euh…hein ?

-Tu me mates, alors je te pose la question. À moins que t'essaies de voir si j'ai des piercings à d'autres endroits de mon anatomie, chose qui ne te sera possible de découvrir qu'en étant intime avec moi bien sur.

-Hein !

Sasuke se mit à rire et plongea sa tête sous le jet d'eau plus bouillant que chaud, et Naruto se tourna de nouveau vers le miroir, gêné de voir ses propres rougeurs. Il savait que Sasuke se fichait de lui, et que cette proposition venant d'un homme était quelque chose de bizarre. Mais il n'arriva pas à garder ses yeux bien longtemps fixe, et il jeta un coup d'œil indiscret sur la cabine, voyant le corps flou de son ami, et surtout son bras qui se savonnait. Il piqua un nouveau fard. Sans doute devait-il mettre cette accélération cardiaque sur le compte de la beauté étrange que dégager son compagnon ? Ou bien le fait qu'il n'avait jamais été si proche de quelqu'un d'autre en tenue d'Adam ? Vite il enfila le pantalon que le brun lui avait prêté, et chercha à se sécher les cheveux, remuant énergétiquement la serviette sur ses tifs. Sasuke qui grogna et s'écarta du jet d'eau, le réglant comme il le souhaitait, s'adressa à lui juste avant d'entrer de nouveau sous l'eau :

-Si tu veux utiliser des produits, les miens sont à gauche. Si tu veux te sécher les cheveux, il y a un sèche-cheveux sur mon lit, mais tu te grouilles, je vais en avoir besoin une fois dehors.

-Ok.

Naruto attrapa son déodorant et s'en badigeonna rapidement avant de détaler dans la chambre de Sasuke pour se sécher les cheveux. En se passant une main dans les cheveux pour tenter de leur redonner forme, il regarda autour de lui, voyant que très peu d'objets inutile, et ce qui retint le plus son attention furent deux lampes. La première sur son bureau où chaque chose avait sa place, avait une forme de patte griffue digne d'un démon, peinte de noir et de rouge avec de longues griffes gris métal, tenant une boule de verre dont le centre laissait des filets d'électricité s'échapper le long de la paroi vitrée. L'autre était en forme d'obus et tenait sur une sorte de tour en ruine, un dragon peints de teintes rouges s'enroulant autour du verre comme le protégeant de son corps, la gueule ouverte montrant les crocs.

-Touche pas, tu vas te bruler idiot.

Naruto sursauta et faillit y mettre la main, paniquant plus de peur de le casser que de se brûler. Puis il se tourna vers Sasuke, l'air exaspéré et soupira avant de lui demander quand il arrêtera de le traiter d'idiot. C'était aussi pour ça que petit il y avait eu beaucoup de rivalité entre eux. L'Uchiha se contenta de sourire tout heureux et lui arracha le sèche-cheveux des mains avant de former le mot jamais du bout des lèvres.

Puis son attention partie tout ailleurs, Sasuke prit place sur le lit, uniquement vêtu d'un baggy noir et avait ramené ses cheveux sur un coté en se penchant en avant pour les sécher, s'occupant uniquement d'eux. Naruto enfila le t-shirt qu'il lui avait donné, et se planta devant la fenêtre pour voir si les autres avaient bougés. C'est là que l'on toqua à la porte de la chambre et que le blond se retourna vers Itachi qui eut un blanc en le voyant et en ayant remarqué la tenue de son petit frère. Sasuke soupira de suite, et Itachi se racla la gorge.

-Je dois être heureux d'être arrivé maintenant et pas il y a une demi-heure comme je pensais le faire, Petit frère ? salut toi.

-Sa…

-Te tapes pas des délires solo, Nii-san. On a juste joué au basket et cet abruti voulait pas rentrer chez lui, et comme on ressort et qu'il puait je lui ais dis de se prendre une douche.

-…lut.

-Ouais, de toute façon je peux que te croire.

Itachi avait un petit sourire en coin appuyant parfaitement ce qu'il pensait de la situation, et Sasuke le fusilla du regard. L'autre se mit à rire doucement et lui balança un petit paquet que l'autre réceptionna sans aucun mal.

-Je te taquine, olalala ce que tu peux être tatillon. Tiens, voilà ta commande.

-Hn, 'rci.

-Y'a pas de quoi frangin, autrement t'as encore du fric sur ton compte ?

-Hn.

-Pour trois quatre jours ?

-Hn…Sasuke leva les yeux sur son aîné, arrêtant enfin l'appareil. Tu te barres encore ?

-Je dois faire un tour à Taïwan avec le boss, un petit aller-retour rapide. Je te ramène un truc ?

-À toi de voir.

-Rien de spécial, un gadget ou autre ?

-Non.

-Ok, de toute façon tu m'appelles au moindre problème.

-Hn.

Itachi avait un sourire doux sur le visage, et Naruto pouvait voir comment il aimait son petit frère. Ce dernier venait de remettre une barrette sur un coté de son visage pour que sa mèche n'aille pas dans ses yeux puis ouvrit son paquet. C'est là que Naruto sentit sur lui les yeux du plus vieux, il était en train de le détailler, comme pour se faire une idée de lui. Ça faisait neuf ans à peu près qu'ils ne s'étaient pas vu après tout, car bien qu'ils s'étaient croisés depuis son retour, le blond n'était pas allé lui parler directement. Naruto eut un sourire avant de lui dire :

-Je suis Naruto, j'étais déjà venu plus petit dans l'autre maison.

-Ah oui, ça me dit quelque chose…le petit blond qui manger comme dix et qui se prenait toujours le choux avec mon stupide Petit frère, c'est ça ? Huhuhu, si j'avais su que ça irait jusque là.

-Nii-san.

Itachi se mit à rire devant la menace sourde que venait de lui lancer son frère. Tellement qu'il en avait presque fermé les paupières, et Naruto le trouva changé. L'Itachi d'avant avait eu le même look que Sasuke, et cela lui avait été comme un gant. Maintenant, il avait toujours les cheveux aussi longs, mais ramenés en une queue de cheval sage, chose que son cadet ne faisait que pour les cours, les détachant dès qu'il sortait du lycée. D'ailleurs, ces deux là auraient presque pu passer pour des jumeaux, et cela le fit sourire. Enfin, Naruto se rappelait encore de l'époque où il l'avait vu revenir avec une coupe à l'iroquoise, horrifiant Fugaku, le père des deux Uchiha, et faisant pouffer leur mère qui avait toujours laissé son fils faire ce qu'il voulait tant que ça ne le mettait pas en danger.

Itachi remonta d'un doigt ses lunettes de vues aux montures fines qui ne cerclaient pas le verre, révélant deux bagues sur cette main, et une seule sur l'autre lorsqu'il desserra sa cravate rouge sang qui tranchait fortement avec sa chemise blanche, rangée sagement dans son pantalon noir cintré. Il fit un clin d'œil à Naruto, sous le regard courroucé de son petit frère qui venait de sortir de la petite boîte du maquillage qui fit lever un sourcil au blond.

-C'est vraiment rare que…non, correction, tu es l'exception d'une vie je crois bien Naruto, huhuhu. Tu es donc le premier que mon cher Petit frère laisse entrer dans son antre, je suppose qu'il doit y avoir une raison, oui je sais Sasuke ne me tue pas avec de tes yeux, ce n'est pas celle que je crois, j'ai compris. Bref, quelque soit la raison, occupe toi bien de lui, fais lui voir du monde.

-Oh ça va, je sors je ne suis pas un ermite non plus.

-Ouais pour aller en cours ou jusqu'à Ame ou à ton disquaire préféré avant de revenir ici ? ah et j'oubliais, tu vas quand même en cours.

-J'aime ma grotte et pas les gens.

-Huhuhu, j'avais cru remarqué. Bon, c'est pas tout, mais faut que je me prépare, sinon le boss va m'attendre.

Itachi se décolla enfin de l'embrasure de la porte où il s'était appuyé et repartit vers la seule porte qui était restée jusque là fermée, juste en face de la chambre de Sasuke. Il eut le temps de deviner un très grand lit aux draps noirs et aux taies d'oreillers rouge, calé contre une étagère longue et peu haute où se trouvait une chaîne hi-fi énorme. Le mur était quant à lui couleur charbon et sa dureté était brisée par la présence d'une immense photographie en son centre qu'il avait vu vert sans savoir ce qui y était représenté, deux autres petits cadres allaient en diagonales vers le lit, posés de manière asymétrique.

-Il fait moins peur aujourd'hui.

-T'avais peur de mon frère ?

-…ouais. Mais là ça va, je sais pas comment expliquer ça.

-Hn.

Le Hn du brun n'avait pas l'air convaincu, et Naruto se demanda pourquoi. Itachi n'avait jamais eu l'air si normal à ses yeux, alors il ne voyait pas ce qui pouvait clocher de l'avis de Sasuke. Seulement il ne lui demanda pas. Aujourd'hui son ami avait déjà fait d'énormes efforts, et il n'avait pas envi de se faire foutre dehors juste parce qu'il aurait été trop curieux.

-T'aurais du gel Sasuke ?

-Salle de bain.

-Ok.

Le blond s'y rendit donc, trouvant de quoi le satisfaire et se refit donc une beauté. C'est juste quand il était content du résultat que Sasuke arriva, ouvrit un tiroir, y déversa ses nouvelles acquisitions, et qu'il attrapa un petit crayon de khôl. Il s'approcha du miroir et suivit le contour de son œil, sous le regard fixe de Naruto. Quand il eut fini le premier, il lui demanda :

-Quoi ?

-J'aurais trop peur de me trouer l'œil, et toi t'y vas comme ça, là respect.

-Hmpf.

-Non mais sérieux, ça fout la trouille.

Sasuke ne put s'empêcher de sourire en terminant le deuxième œil, et la manière dont il tourna la tête vers Naruto fit frémir celui-ci. Radical il lui fit :

-Non.

-Je n'ai même pas encore dis quoi que ce soit Usuratonkachi.

-Pas la peine, je vois ce que tu penses et c'est non !

-Kukuku, rien qu'un œil, tu verras…

-Sasuke, n'embête pas Naruto, ne fais donc pas fuir le peu de gens qui t'approche s'il te plaît.

-Hmpf.

-Bon, j'y vais. Je t'appellerai pour te dire que je suis bien arrivé et prendre de tes nouvelles.

-Hn.

-Et n'ouvres pas si on te propose un bonbon.

-Ha ha, comme si j'allais faire ça, stupide Nii-san.

Itachi se mit à rire face au ton sarcastique de son frère, et mit une nouvelle paire de lunette aux verres teintés rouges. Sa tenue était d'ailleurs plus décontractée, et la couleur blanche allait parfaitement aux Uchiha si Naruto se referait à ce qu'il était en train de voir. C'était toujours un costume mais porté de manière bien moins stricte, et le brun laissa ouvert sur son torse quelques boutons.

-Bon j'y vais frangin, prends soin de toi.

-Hn, idem.

Déroulant la traine télescopique de son bagage, Itachi fit un signe à son petit frère, salua Naruto d'un geste bref et parti. Sasuke termina de passer un coup de brosse dans ses cheveux, réajusta sa barrette sous le regard amusé de Naruto, puis ouvrit un autre tiroir où il y avait de nombreux bracelets de cuir et d'argent, parfois de perles. Il en choisit de nouveau, et une fois prêts, il précéda Naruto vers la sortie.

-Où est ce qu'on va ?

Sasuke ne lui répondit pas, enfonçant sa clé près de son portefeuille dans l'une de ses nombreuses poches. Il n'avait remis qu'un débardeur sans manches de teinte bleu très sombre mais sans aucuns autres détails, et avait enfilé des sandales ouvertes à l'arrière. Son style avait un peu changé, comme adouci par rapport à l'heure précédente, et pourtant Naruto avait toujours cette même sensation près de lui. Quelque chose n'allait pas chez son compagnon, il le savait et ça ne pouvait pas qu'être du à la mort de ses parents. Il le rattrapa, décidant de le suivre où qu'il aille, comme avant. Car hier comme aujourd'hui, le regard de Sasuke s'arrêtait sur lui mais jamais longtemps, le brun voyait toujours à aller à d'autres endroits que là où lui était.

Naruto remarqua plus d'une fois qu'ils attiraient le regard de nombreuses personnes, en particulier de filles, mais le blond vit bien que son ami n'y prêtait guère attention. C'était peut être une habitude pour lui, mais pas pour l'Uzumaki, et de temps à autre il plantait ses yeux dans ceux des passants, s'amusant de leurs réactions. Sasuke suivait son petit trajet habituel, sourd au reste du monde et aux regards qu'il trainait sur lui depuis des années. Que se fut sa peau très blanche ou son faciès fort apprécié, il en avait essuyé des compliments au point de s'en rendre hermétique.

-Au fait, Sasuke.

-Hn.

-C'est quoi le boulot de ton frère ?

-Secrétaire direct du boss…enfin c'est presque son bras droit à ce niveau.

-Il est si important que ça ?

-Mh, il a commencé comme homme à tous faire, et apparemment il s'est trouvé aux bons endroits aux bons moments, avec les bonnes idées et l'adaptation nécessaire. Comme il aime avoir des responsabilités, il a gravit les échelons, et un jour le boss n'a pas plus le faire évoluer plus.

-Ah ?

-Hn, pas les diplômes nécessaire, ni l'âge et l'expérience.

-Il voulait en faire quoi ?

-Vice-président, et lui faire gérer la deuxième filiale.

-Ah ouais quand même.

-Kuku, contrairement à moi, Itachi n'a pas besoin d'étudier. Tout lui vient naturellement, il trouve toujours un moyen de s'en sortir. Je sais qu'à un moment il faisait des études en parallèles de ses jobs et qu'il arrivait en plus de ça à me gérer.

-Il ne devait plus avoir de vie.

-Hn. La mine sombre de Sasuke lui apprit que ce sujet était aussi délicat que celui de ses parents, et Naruto ne s'attarda pas sur lui.

-…et donc il a toute la confiance de son boss.

-Hn, des fois il m'en parle. Souvent il lui demande son avis avant celui des autres, et il le laisse gérer son emploi du temps et tout un tas de trucs. Il est indispensable.

-Mouais, enfin moi de ce que j'ai vu tout à l'heure, je suis sur que t'aurais un problème qu'il serait capable de tout lâcher pour venir te voir et t'aider, et que s'il peut être 'workaholic' comme t'as dis, c'est uniquement parce qu'il sait qu'il peut compter sur toi et que tu gères.

-Kukuku, et t'as pigé ça en cinq minutes ?

-C'est ce que son regard et sa face reflétaient en tout cas. Amour et confiance.

-Tu vas me faire rougir.

-Ça te donnerait un peu de couleur.

-Crève.

Naruto éclata de rire, heureux de pouvoir être si proche de Sasuke et de le voir sourire. Ça changeait vraiment de l'image qu'il lui donnait en cours jour après jour, ou de celle qu'il arborait dès qu'il y avait du monde. Il semblait toujours être sur ses gardes et ne vouloir s'attacher à personne quand il y avait trop de gens autour de lui, mais quand ils n'étaient qu'à deux, alors les blagues ne cessaient de fusées qu'elles soient cyniques ou non. Sasuke bifurqua sur la droite, poussant une porte où étaient collées de nombreuses affiches et même des petites annonces, un panneau horaire et d'autres autocollants. Ils venaient d'arriver à Ame, studio de piercing et de tatouage ayant très bonne réputation. Souvent lorsqu'il passait devant cette boutique, Naruto jetait un œil sur la vitrine décorée du savoir faire du tatoueur, mais jamais encore il n'était entré à l'intérieur. Il découvrit donc les dessins courant sur les murs, ainsi que les catalogues à disposition au centre de la pièce, les portes vues les contentant étant collés autour de colonnes. Il y avait des caisses métalliques qui trônaient à certains endroits, avec des coussins aux bleus différents, pour servir de sièges, les règles d'hygiène et d'autres paperasses se trouvaient près de deux vitrines à bijoux et d'un petit bureau où se trouvait un homme qui lisait un livre sur les oiseaux.

-Salut Juugo.

-Oh, salut Sasuke, tu avais un rendez-vous aujourd'hui ?

-Ouais, dans pas longtemps.

-Ah oui, je vois, pour un piercing.

Le jeune homme venait de consulter un agenda ouvert au jour d'aujourd'hui, et venait de lui sourire gentiment, leur demandant d'attendre un instant, le temps qu'il aille prévenir le perceur. Il alla donc jusqu'à la porte du fond surprenant Naruto lorsqu'il passa près d'eux à cause de sa taille surprenante. Juugo ne tarda pas à réapparaitre, amenant dans son sillage un jeune homme torse nu qui était sur le point de se passer une chemise sur le dos ayant déjà enfilé un bras. Enfin ça ne servit pas à grand-chose, car après avoir passé l'autre, il le laissa ouvert.

-Salut Kimimaro, alors tu l'as fait ?

-S'lut Sasuke, salut…

Le jeune homme le dévisagea de manière peu avenante, ses yeux verts soulignés de rouge mettant mal à l'aise Naruto. Il avait d'ailleurs deux points rouges tatoués sur le front encadrés par des cheveux blancs aux reflets légèrement gris qui lui tombaient sur les épaules et étaient retenus par deux endroits par des attaches rouges. Il portait près de la clavicule trois traits fins rouges, et un serpent dont la gueule était sur le point de se refermer sur elles lui entourait le corps entier à ce qu'il en devinait, remplis partiellement pour le moment de couleurs, le noir prédominant pour l'instant.

-Je suis Naruto, bonjour. L'Uzumaki se présenta seul, Sasuke n'ayant pas l'air décidé de le faire pour lui.

-Hm…

Kimimaro se détourna de lui sans plus d'attention, comme s'il ne l'intéressait pas et termina de refermer sa chemise verte pale, du moins d'en boutonner un seul et unique bouton au niveau de son nombril cachant à peine le haut de son jean sombre taille basse. Il continua à l'encontre de Sasuke, comme s'il n'avait jamais été coupé :

-Yahiko me le fait petit à petit, on le continue demain quand la boutique sera fermée. Comment va Itachi ?

-Toujours pareil, à fond dans le boulot.

-Il devrait apprendre à se prendre quelques vacances celui là…et à venir voir ses amis, sinon un jour il ne lui restera pas grand monde. On y va ?

-Hn. Mais je voudrais que ce soit lui qui prenne ma séance.

-Quoi ?

Naruto et Kimimaro avaient parlés en même temps. Le perceur avait jeté un rapide coup d'œil à Naruto qui, quant à lui, était bloqué sur le rictus de Sasuke. Il n'allait tout de même pas lui dire que son gage c'était ça ? Un piercing ? Mais son père allait le tuer s'il le faisait !

-Euh, Sasuke…c'est quand même pas parce que j'ai perdu contre toi ?

-Hm ? si.

-Mais ça va pas ? je…

-Non mais Sasuke, je ne peux pas lui faire ça, il n'a pas l'autorisation de ses parents. Toi je peux puisque Itachi est ok sur toute la ligne à chaque fois, mais pour lui non, tant qu'il n'est pas majeur, j'ai besoin de l'autorisation parentale.

Sasuke avait regardé Kimimaro droit dans les yeux, déçu qu'il ne soit pas entré dans son jeu. Et la panique de Naruto avait presque disparu de son visage, bien qu'il attendait toujours confirmation du brun, ce qui fit soupirer ce dernier qui ne pourrait s'amuser à lui faire plus peur. Il avait toujours adoré voir le blond paniquer.

-Hn…de toute façon, c'était juste pour lui foutre la frousse.

Kimimaro eut un sourire, connaissant Sasuke et son humour assez spécial, mais en voyant le blond frapper ce dernier à l'épaule, il comprit qu'ils se connaissaient assez. C'était rare, d'ailleurs en y pensant bien, c'était la première fois que Sasuke venait ici accompagné et qu'il faisait ce genre de blague en dehors du cercle que Kimimaro lui connaissait. Il leur fit signe de le suivre, reprenant la porte d'où il était arrivé et qui donnait sur un petit couloir avec trois autres portes. Celle du fond était les toilettes, celle de gauche pour les piercings et celle de droite, plus grande, pour le tatoueur.

Sasuke alla donc s'installer sur la chaise prévue à cet effet, enleva son t-shirt, tandis que Kimimaro commençait à se préparer. L'on toqua à la porte, et Naruto s'écarta juste lorsqu'elle s'ouvrit. Un homme d'environ vingt-cinq ans entra, ses cheveux couleur miel maintenus en formes de petits pics par du gel, et aux yeux étranges qu'ils ne pouvaient y avoir que des lentilles pour rendre cet effet, salua Sasuke d'un large sourire, révélant des piercings et en en accentuant d'autres. Il en avait autour de l'arête du nez, sur ses arcades, à sa lèvre inférieure et tout le long du cartilage de ses oreilles.

-Dans le nombril ?

-Hn.

-…c'est plutôt les filles qui font ça.

-Rien à battre.

-Hahaha, et le tatou du faucon, rien de spécial ?

-Non, cicatrisation impec'.

-Ok, et ton frère, il n'a pas de petite envie ? ça va bien faire six ou sept ans qu'il ne m'a rien demandé.

-J'en sais rien, vois avec lui.

-Hm, faudrait déjà que je le vois plus de cinq minutes pour ça. On aimerait le crocher pour son annif', tu pourras inventer n'importe quoi pour qu'il reste avec toi ce jour là ? on viendra te l'enlever ensuite…à moins que tu ne veuilles venir avec nous ?

-Le retenir ok, venir avec vous ça reste à voir. Je commencerais à le travailler dès son retour.

-Voyage d'affaires ?

-Hn.

-Ça ne t'ennuie pas ?

-Je ne suis pas un bébé.

-Non t'es juste Sasuke, et je te connais bien fiston.

-Tch', n'utilise pas ce mot pour moi ! tu n'es pas mon père.

-J'y penserais, bon, je te laisse bosser Kimi.

-Merci fit Sasuke très sèchement.

-Hahaha, ah au fait, Suigetsu est revenu avec un modèle, mais faudrait que tu dises à ton pote d'apprendre à dessiner ou de nous laisser faire, son truc était carrément asymétrique.

-T'avais qu'à le lui faire et qu'il se tape la honte pour le restant de ses jours c't'abruti.

-Non, mais j'ai quand même mon honneur de tatoueur à préserver moi, s'il veut un truc de cette qualité qu'il aille donc voir à Oto.

-Kukuku, je lui dirais à l'occaz'.

Yahiko fit donc un signe à Sasuke et attrapa la poignée de la porte lorsqu'il vit Naruto. Il le fixa, un étrange sourire sur le coin des lèvres, et ramenant une main sur sa hanche, il fit :

-Oh, t'es venu avec un pote ? il est nouveau celui-là, il n'était pas dans ton groupe la dernière fois.

-Hn.

-Bonjour, je suis un ami d'enfance de Sasuke.

-Wow, poli en plus, ça change. Et tu viens pour ?

-Hein ?

-Tu veux avoir un tatou aussi ? ou un piercing ?

-Euh…non…rien de tout ça. Je l'accompagne, c'est tout.

-Ah…Sasuke a besoin de se faire tenir la main maintenant ?

-Yahiko, ça va là.

-Hahaha, désolé Sasuke, mais c'est si rare que tu traînes avec des gens comme celui-ci, surtout que d'habitude tu viens seul et là, tu le ramènes avec toi. Même Suigetsu avait du nous retrouver tout seul par ouïe dire.

-Pffff.

-Bon, je vois que je te fatigue, j'y retourne donc.

-T'en as encore pour longtemps, Yahi ? Kimimaro qui était du coté de ses ustensiles était en train de revenir vers Sasuke.

-Ouais, là j'ai fais une pause parce qu'il était en train d'en pleurer.

-Faut voir aussi où il le voulait son tatouage.

-C'était où ?

Ni Kimimaro, ni Yahiko ne répondit à la question de Naruto qui reçut juste de ce dernier un sourire amusé avant qu'il ne sorte. Naruto reporta donc son attention sur l'opération qui se déroulait à deux pas de lui, et un instant plus tard Sasuke portait un nouveau bijou sur lui. Il le regarda deux secondes, écouta Kimimaro lui rappeler comment en prendre soin et prit de lui un papier pour acheter du désinfectant. Après avoir pris congé, Sasuke ne cessa de remarquer les petits regards en coin du blond vers son ventre, et cela ne l'amusa pas très longtemps.

-Qu'est ce t'as à me regarder comme ça ! tu veux que j'enlève le haut ou quoi ?

-Euh non, mais…je me demandais si ça fait mal.

-Un peu, suffit de ne pas être douillet et ça passe.

-T'aime la douleur ?

-Et le sang.

-Hein ?

Naruto avait des yeux comme des soucoupes, et Sasuke leva une fois de plus les yeux au ciel avant de glisser ses mains dans ses poches.

-Pffff, ce que t'es crédule. Ça doit être facile d'être toi et de croire à tout comme ça. Un rien peu être merveilleux.

-Ben c'est pour ça que les idiots vont toujours loin, ils osent tous et ne pensent jamais à rien.

-Et t'es fier en plus ?

-Un idiot heureux plutôt qu'un sage triste, c'était ce qu'un vieil oncle me disait souvent lorsque j'allais chez lui. J'aime bien vivre sans regret ni remord.

-Hm.

-Quoi 'hm' ? tu me demandes même pas ce que j'ai fais ces dernières années ? allez quoi, pour une fois qu'on a une conversation potable !

Sasuke soupira doucement avant de tourner dans le Starbucks du coin et de se mettre dans la file. Naruto le colla de près, passant sa tête juste à coté de son épaule pour voir ce qui était servi ici, et le brun lui souffla doucement pour que seul lui entende :

-Puisque t'as pas osé le piercing, tu vas me payer de quoi manger.

-Hein ? je dois payer là ?

-Hn.

-Hey, t'abuses, tu pourrais prévenir avant, que j'aille à un distributeur !

De nouveau Sasuke souriait, certes en coin, mais tout de même. Jamais Naruto ne l'avait vu autant sourire en une journée, et le pire était que celle-ci était encore loin de se finir. Il commanda donc, sous le regard larmoyant de Naruto qui sortit sa carte bleu après avoir lui-même passer commande. Le brun c'était installé dans un coin de l'établissement, près d'une grande fenêtre, là où l'on ne ferait pas vraiment attention à lui, et l'espace d'un instant il semblait dans son élément, loin de tout. Naruto le rejoignit, et Sasuke attrapa sa paille pour boire le café latte qu'il avait commandé, aimant le siroter comme ça.

-Dis Sasuke.

-Hn ?

-Si tu ne me parlais pas comme tu l'as fais aujourd'hui depuis que je suis revenu, c'est à cause de quoi ?

Le brun ne prit pas le temps de lui répondre, continuant d'aspirer son café du bout de la paille qu'il tenait entre ses lèvres, le regardant droit dans les yeux. Il avait le don de mettre Naruto mal à l'aise par moment, et ça le faisait rire, ça le blond pouvait le voir. Ne lâchant jamais l'affaire, comme à son habitude, il continua :

-Trop de gens ?

-Y'a de ça.

-Et ?

-Hmpf.

-Allez parle, te fais pas prier.

-…Les gens ne veulent traîner avec moi que par intérêt la plupart du temps, donc j'ai tendance à ne jamais m'attacher à moins que l'on me prouve le contraire. Quand on n'attend rien des gens, on ne risque pas d'être déçu.

-Je te l'ai prouvé quand moi ?

-En continuant de me harceler comme tu le fais si bien, alors que toute personne intéressée aurait finie par se lasser au bout d'un moment de rejets et de répliques acerbes, m'aurait traiter de con et serait retourner finalement voir ailleurs, histoire de trouver quelqu'un d'autre à exploiter.

-Ah ok, je vois.

-Hn…et puis tu ne me forces jamais à faire des choses dont je n'ai aucune envie. Mon avis compte, et vu que je n'aime pas être obligé, ça me va.

-Y'a aussi que je supporte ton caractère de chieur.

-Faut bien que je me coltine le tiens.

-Hahaha, un point partout. Sinon, c'est bon ton truc là ? je peux goûter ?

Sasuke soupira encore quand il sentit son gobelet quitter sa main et préféra ne rien dire pour ne pas se taper un scandale dans un lieu où il venait souvent et où il n'avait pas envi d'être fiché. Il attaqua son cookie en attendant qu'il le lui rende, ce qui ne tarda pas, sa face toute plissée par une grimace de dégoût.

-Dégueulasse, enfin j'ai jamais aimé le café à moins qu'il y ait trois tonnes de sucres dedans.

-Alors pourquoi t'as voulu goûter ?

-Parce que j'ai jamais goûté un latte et que pour ne pas mourir bête je goûterai encore bien des trucs pour être sur que je ne les aime pas ou le contraire.

Le silence se réinstalla entre eux, pas très longtemps, juste assez pour que le blond s'imprègne des lieux et en comprenne l'ambiance. C'était peuplé et pourtant on te fichait la paix, ça permettait de ne pas être seul et en même temps de l'être. Le genre d'ambiance que Sasuke avait l'air de privilégier. Naruto décida de lui parler d'une échoppe à ramen qu'il connaissait bien et qui en faisait des succulents, lui promettant de l'amener un jour pour qu'il puisse goûter cette huitième merveille du monde. Sasuke l'écoutait, ça il en était sur, même si son attention n'était pas tout le temps focalisée sur lui. Il était vrai que le brun jetait par moment de longue œillade à travers la vitre, perdant son regard dans le lointain, cherchant à saisir quelque chose qu'il n'arrivait pas à attraper.

-Sasuke ?

-Hn.

-Ça ne t'intéresse vraiment pas de savoir ce que j'ai pu foutre dans ma vie jusqu'à aujourd'hui ?

Le brun soupira puis posa son menton dans la paume de sa main, son bras étant accoudé à la table. Il l'écoutait enfin pour de bon. Les lèvres du blond s'étirèrent dans un large sourire. Même s'il avait l'air de s'emmerder comme un rat mort, Sasuke l'écoutait, et certainement qu'il s'en irait lorsqu'il en aurait marre, comme lorsqu'il le faisait enfant et qu'il n'avait plus envie de l'écouter radoter. Naruto commença alors à lui parler des deux pays qu'il avait visités durant ces neuf ans d'absence.

à suivre la semaine prochaine :)