Avertissement: Je ne possède pas Vampire Game, et Je ne possède pas cette histoire. le propriétaire est Myka. .net/s/2550741/1/Dreams_and_Nightmares#

.net/u/192788/Myka

Duzell haït de rêver, plus précisément, puisque la plupart de ses rêves transformés en cauchemars.

Il détestait les cauchemars. Il détestait se réveiller en sueur avec son cœur menaçant de bruit sourd de sa poitrine, et son souffle pris dans sa gorge. Son esprit ébranlé; ses pensées en désordre.

Il détestait tout cela.

Presque tous ses rêves s'impliquent cette bataille, sa malédiction et le jeune roi dans le centre detout cela; Draven. Les cauchemars ont toujours été une répétition de la nuit, où ils ont tous les deux décédés.

"Vous êtes prêt à vous sacrifier?" il a toujours crié, et Phelios souriant, sachant qu'il donnerait librement sa vie. " Phelios!"

Toujours cette nuit-là, toujours ce visage, et pourtant, parfois, le cauchemar était différent. Il commencait le même. Un champ de bataille. Les corps de ses vampires, les corps humains de Phelios. Le jeune roi à quelques mètres de lui avec Sabie dans ses mains, en souriant. Il venait de terminer de jeter "la sfârşitul," le sort qui mettrait fin à tout cela.

"Pourquoi?" Duzell demandé. "Ce sort ... si tu le fais tu vas mourir aussi! Ce sort nous détruira tous les deux!" il a crié. Phelios serait clignoter ses yeux et tout à coup, il a percé le couteau Sabie profondément dans le sol que ses genoux ont sedé sous son poids.

Dans cette version, les mots de vengeance de Duzell et de la renaissance mourront dans sa gorge et ses pieds serait passer à leur propre gré et il se précipitait et être aux à la côté de Phelios en un clin d'œil. A genoux devant Phelios pour répondre à sesyeux, ses mains serrant les épaules de Phelios, en aidant le jeune roi de rester au bout, sentant le sort de mort à son intérieur aussi.

"Pourquoi voudriez-vous sacrificer vous-même pour me tuer?" Phelios lui fit un sourire triste. "Vous ne pouvez pas comprendre, dit-il, pour atteindre jusqu'à ce que il saisit les épaules du vampire. "Vous gardez votre cœur fermé de façonétanche, peur de laisser n'importe qui peut devenir spécial."Draven ..." murmura-t-Duzell.

"Tu as tellement peur d'aimer", a poursuivi Phelios, remuant les lèvres contre la peau dela gorge de Lanius. "Vous ne pouvez pas comprendre si vous n'avez pas l'amour."

Duzell s'est senti le palpitant deurythme cardiaque de Phelios. Son souffle à venir en plus court halètement. Il ne comprenait pas ce que signifiait Phelios.. Mourir pour quelqu'un d'autre puisse vivre. Pour l'amour assez fort et mourir pour lui. Il ne le comprenait pas du tout. Il savait seulement. Savait qu'il ne voulait pas finir comme ça. Sa tête a déplacé, sans sa connaissance, sans pensée. Ses lèvres se brossent le front de Pheliosavec un baiser doux.

"Peut-être," dit Pheliosprudemment, s'enfonce dans les bras du vampire, sentir la chaleur d'entre eux, se sentant au moins pour un moment, coffre-fort. Lanius écouté les derniers mots du roi. "Si les choses avaient été différentes ... peut-être vous pourriez m'as aimé."

Duzell ferma ses yeux et écouta le rythme cardiaque de Phelios fanée, plus lent, plus lent ...et avant de s'arrêter, avant que la vie dans ses bras sont éloignés l'emmener avec lui. Il me répondit très doucement.

"Peut-être."