Auteur : taoist elf

Traductrice : Moi

Spoilers : -

Rating : M

Genre(s) : Romance/Angst

Disclaimers : Tout l'univers des Cullen appartient à Stephenie Meyer. L'histoire que vous allez lire appartient à taoist elf. Quant à moi, je ne suis qu'une humble traductrice.

Bêta : Djianara...Merci Mélo!

Notes : Pour ceux que ça intéresse de lire cette histoire en version originale, le lien se trouve dans mon profil.

Je rappelle que vous pouvez désormais me trouver sur Facebook sous le nom de Saw Trombone... Si vous voulez discuter de mes fics ou vous tenir au courant de ma vie :D Vous êtes les bienvenus!


- Chapitre 9: Résister-

Bella était assise sur le canapé dans le salon. Elle était assise depuis plus de huit heures - les yeux dans le vague et dessinant un ovale du bout du doigt sur l'accoudoir.

Charlie était rentré sur les coups de deux heures du matin avec la triste nouvelle du décès de Harry Clearwater. Il était resté silencieusement assis sur le canapé avec elle pendant plus d'une heure, penché en avant, les bras sur les genoux, avant de finalement marmonner quelque chose d'inintelligible et de se retirer dans sa chambre. Probablement pour essayer de dormir.

Mis à part la tragédie de la situation, Bella était soulagée qu'il soit trop distrait pour lui demander pourquoi elle était assise dans le noir, pourquoi elle n'était pas au lit, ou pourquoi elle avait un énorme suçon dans le cou. Il y avait encore un peu de justice dans le monde.

Elle savait que Jacob finirait par venir, et lorsqu'il arriverait, elle ne voulait pas être dans sa chambre.

Elle ne savait pas vraiment pourquoi.

Donc elle ne fut pas surprise lorsqu'elle entendit les pas léger de Jacob dans les escaliers. Il bondit vers le canapé, semblable à un mélange de chat et de loup et atterrit droit devant elle, accroupi et le visage ravagé par l'inquiétude.

Bella tourna la tête pour éviter son regard.

"Chérie, est-ce que ça va?" Sa grande main brûlante se posa sur la sienne pour arrêter ses doigts qui continuaient à danser sans fin sur l'accoudoir.

Bella enleva sa main de sous la sienne et la glissa sous son t-shirt.

Du coin de l'œil, elle vit Jacob cataloguer son expression. Ses yeux s'arrêtèrent brusquement sur le suçon - même dans la lumière terne de l'aube, ça flashait probablement sur sa peau pâle - et il ferma les yeux. Un grondement naquit dans sa gorge. "Est-ce qu'il t'a fait du mal, Bells?" demanda-t-il d'une voix basse et dangereuse.

Avec une lenteur délibérée, le regard de Bella croisa celui de Jacob. Elle l'étudia pendant un moment.

"C'est quoi l'imprégnation, Jacob?" demanda-t-elle platement.

Pinçant les lèvres, Jacob se laissa lourdement tomber au sol devant elle. "C'est," il claqua la langue songeusement, "ce truc d'accouplement des loups garous."

Bella continua à l'observer, impassible.

Jacob cligna des yeux et se lécha les lèvres, mal à l'aise. "Euh, tu sais Sam et Emily? Sam s'est imprégné d'Emily."

Lorsqu'elle fit mine de ne pas l'avoir entendu parler, il continua, d'une voix lente, comme s'il s'attendait à ce qu'elle panique à chaque mot.

"Après la Transformation...certains loups s'imprègnent. Quand il voit son âme-sœur pour la première fois...c'est genre - presto - pure obsession. Elle devient son monde; c'est son âme-sœur; elle le complète; il ne peut pas vivre sans elle ou une connerie de ce genre."

Bella ne loupa pas le ton dérisoire qu'il employa, comme s'il répétait ce que quelqu'un d'autre lui avait dit, sans y croire. Bella supposa que c'était le cas.

"Et...euh..Paul. Euh...Paul s'est imprégné de toi."

Il s'interrompit et son regard se plongea dans celui de Bella avec inquiétude. Il leva la main et l'agita devant les yeux de Bella. "Euh, Bells?"

Bella s'éclaircit la gorge. "A-accouplement?" finit-elle par s'étrangler.

Jacob semblait inquiet pour sa santé mentale. "Euh, ouais. Le Conseil dit que c'est pour faire des bébés plus forts ou des conneries de ce genre. Sam dit que c'est pour soutenir le loup. Je sais pas, c'est chelou d'une manière ou d'une autre. »

"Des bébés?" couina Bella.

Jacob ravala un sourire malgré lui et se mit à genoux, plaçant ses mains sur les biceps de Bella. "Ecoute, Bells, c'est tordu. Oublie, ça ne veut rien dire. Et Paul-...Paul ne le veut même pas."

Bella déglutit. "Paul ne me veut pas," murmura-t-elle d'une voix dénuée de toute émotion. Pourquoi ça lui faisait si mal?

"Non, c'est pas comme ça, chérie," Jacob attira son corps raide dans ses bras. "Il est tordu. Je te l'ai déjà dit."

Bella se recula et secoua la tête avec détresse. "M-mais qu'est-ce qui ne va pas chez moi?" Elle enfouit son visage dans ses mains. Sentant que l'élastique avait été trop étiré et qu'il avait finalement craqué, elle fondit en larme. "Oh mon Dieu, Jake! Je me suis jetée sur lui. Comme une- comme une traînée. Je suis tellement désolée Je n'arrive pas à y croire! Je ne sais pas ce qui ne va pas chez moi! Il doit penser que je suis une - Oh, mon Dieu! Tu dois penser que je suis une - Tu dois aussi me détester maintenant! C'est - Je suis -"

Ses paroles sans queue ni tête disparurent dans des sanglots. Toutes les émotions qu'elle avait ignoré au cours des dernières heures la submergèrent comme un tsunami. Elle pleura piteusement.

Jacob l'attira dans ses bras pour la serrer contre lui. "Chut, chérie. Tout va bien. Chut. Je ne pourrais jamais te haïr, Bella. Je ne te déteste pas, promis. Chut," la consola-t-il frénétiquement.

Alors que ses sanglots se tarissaient, elle pressa ses mains contre le torse de Jacob et se dégagea de son étreinte, retournant se rouler en boule sur le canapé. Elle ne voulait pas être touchée.

Jacob dût finir par comprendre parce qu'il rapprocha ses genoux de son torse et enroula ses longs bras autour.

Bella s'essuya le nez avec sa manche et enroula ensuite à nouveau ses bras autour d'elle-même avec un petit gémissement.

"Bella?" appela doucement Jacob.

Elle pinça les lèvres et le regarda à contre-coeur.

"Ça affecte la fille aussi," souffla-t-il.

Bella cligna plusieurs fois des yeux. "Comment?"

"Elle ressent la même chose que le loup, juste un peu moins fort. C'est Emily qui le dit." Jacob s'interrompit et déglutit nerveusement. "Euh, ah...jusqu'à ce qu'elle l'accepte, en fait."

Bella renifla bruyamment. "Quoi?"

Jacob prit une profonde inspiration et la regarda avec nervosité. "Lorsqu'elle - si elle l'accepte et qu'ils...euh," il pencha la tête de façon suggestive et lui fit une grimace embarrassée. "Tu sais..."

Bella fronça les sourcils. "Non, je ne sais pas. Je pense qu'il faut que tu me dises tout, très clairement, Jake."

"Okay. Ben, quand- si - ils couchent ensemble..."

Bella grimaça.

Jacob ricana.

"...ils deviennent, genre, liés pour la vie. Et ils ont une relation obsessionnelle, comme Sam et Emily."

Les yeux de Bella s'écarquillèrent. C'était ça que Paul avait voulu dire.

"Tu sais à quel point Sam et Emily sont accros l'un à l'autre. Je veux dire, ils ne pensent même jamais à qui que ce soit d'autre - c'est flippant. Je veux dire, j'ai vu les pensées de Sam, et -"

Jacob ne finit pas sa phrase mais leva les yeux au ciel.

"Et ils passent leur temps à se toucher. C'est plutôt dégoûtant en fait. Je veux dire, ils savent même ce que ressent l'autre et tout. Elle sait s'il est blessé. C'est flippant. Et ça ne disparaît pas au bout d'un certain temps, ni rien; ça reste comme ça pour toujours." Jacob fronça le nez avec dégoût.

Les yeux de Bella restèrent plongés dans les siens pendant au moins une minute, le temps qu'elle analyse tout ce qu'il venait de lui dire, et ensuite, elle bondit au bas de sa chaise. "Tu- tu l'as toujours su, Jake? Seigneur! Pourquoi tu ne m'as rien dit?" Elle traversa la pièce et fit ensuite volte-face pour le regarder avec méfiance. "Ça fait combien de temps que ça dure ce - truc d'imprégnation?"

"Euh, depuis le jour où on s'est occupé de la sangsue aux dreadlocks." marmonna Jacob. Il eut au moins la bonne grâce de paraître désolé.

"Oh mon Dieu! Ça fait plus de deux semaines!" Les yeux de Bella se posèrent au plafond alors qu'elle repensait à tout ce qui s'était passé durant ce temps - le dîner chez Emily, ses discussions avec la Meute, la maison de Paul. "Je me suis ridiculisée, Jake! POURQUOI tu ne m'as rien dit!" hurla-t-elle.

"Paul pensait que ce serait mieux que tu ne le saches pas, vu qu'il combat l'imprégnation," répliqua Jacob, d'une voix défensive en se levant. "Et moi aussi."

Bella s'interrompit et fronça les sourcils. "Il combat l'imprégnation," répéta-t-elle.

Jacob croisa les bras sur son torse. "Ouais, je t'ai dit qu'il ne voulait pas de l'imprégnation. Sam dit que c'est impossible de résister - c'est très dur et douloureux pour le loup apparemment - mais il essaye encore."

Les yeux de Bella se posèrent au sol. "Wow, pas étonnant qu'il me déteste autant," murmura-t-elle, et ensuite, elle cligna des yeux pour retenir ses larmes.

Le visage de Jacob s'adoucit et il décroisa ses bras avant de faire deux pas vers elle. "Chérie, il ne te déteste pas. Il est juste tordu."

"Arrête de dire ça!" cracha Bella. Et elle pinça ensuite les lèvres avec chagrin.

Jacob haussa les sourcils avec surprise mais continua à s'approcher lentement de Bella, qui était en train de se tordre les mains près de la bibliothèque. "L'imprégnation est un truc stupide de toute façon, et c'est dingue que ça lui soit arrivé à lui. Je veux dire, Paul déteste tout le monde. Et je pense qu'il a couché avec toutes les filles qui ont bien voulu de lui, à la Réserve comme à Forks."

Bella releva brusquement la tête. Mais il ne voulait pas d'elle.

Jacob était désormais droit devant elle et il lui tendit lentement les bras. Bella hésita et se glissa ensuite dans ses bras. Il l'attira contre son torse et pressa sa joue sur le sommet de son crâne. "Chérie, c'est pour ça que je ne t'ai rien dit. Tu sais où il est là? A Port Angeles, en train de faire la fête. Tu ne veux pas fréquenter ce type - il ne t'apportera rien de bon." Bella entendit sa voix gronder dans son torse.

Elle cligna des yeux et laissa couler ses larmes maintenant que Jake ne pouvait pas les voir. "C'est pour ça que t'es là, genre, H24?" demanda-t-elle en essuyant son visage sur le t-shirt de Jake.

"Ouais," répondit-il doucement.

Jacob la voulait, songea Bella avec reconnaissance.

"Tu mérites mieux que ce type," murmura Jacob dans ses cheveux. "Même lui le pense."

Bella se rappela du rire sans joie de Paul quand il lui avait parlé de l'imprégnation à mots couverts, 'Tu ne veux vraiment, vraiment pas ça.' Bella ravala la boule dans sa gorge.

Elle ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il était différent. L'homme qui pouvait créer des dessins si incroyables et sensibles, qui l'avait dessiné elle - qui l'avait vraiment vu assez pour la dessiner comme il l'avait fait - qui avait été la première personne à vraiment l'écouter parler d'Edward sans lui dire à quel point elle avait été stupide, qui l'avait pris dans ses bras avec tendresse et qui avait accepté sa tristesse sans essayer de la faire disparaître...

Endommagé. Comme elle. Les larmes lui montèrent aux yeux; il avait été battu jusqu'à devenir triste et enragé. Ce n'était pas juste.

Mais ce qu'elle pensait de lui n'était pas vraiment important. Il ne voulait pas d'elle.

Elle supposait qu'elle n'aurait pas dû être surprise. Elle était brisée.

Une pensée lui vint soudainement et elle se recula pour étudier le visage de Jacob. "Est-ce que tu t'es imprégné aussi?"

Jacob sourit, "Nan, Bells. Je t'aime, tout simplement. Je ne m'imprégnerais jamais, de toute façon. Les Alphas ne s'imprègnent pas."

Bella fit glisser ses mains sur les muscles dorsaux de Jacob pensivement. "Mais Sam est l'Alpha et il s'est imprégné."

"Il garde juste la place pour moi Bells. Ça ne compte pas." Elle entendit de l'amertume dans sa voix.

"Tu ne veux pas être l'Alpha," supposa doucement Bella. Elle connaissait son meilleur ami; il n'aimait pas être forcé de prendre des responsabilités.

"Nan...pas vraiment mon style, tu sais." Il poussa un long soupir. "Mais c'est comme ça." Jacob se recula et la regarda droit dans les yeux, essuyant une de ses larmes du pouce. "Ça va, Bells?"

Elle pensa à Paul, seul et enragé.

Elle pensa à Paul, enroulant ses bras forts autour d'elle pour la presser tendrement contre son torse.

Elle pensa à Paul, pressant ses lèvres contre les siennes et le désir brûlant que sa bouche avait réveillé en elle.

Elle pensa à Paul, faisant la fête à Port Angeles.

Non, ça n'allait pas. Ça n'allait vraiment pas.

"Ouais, Jake, ça va." Elle essaya de sourire.

Jacob lui fit un de ses sourires ensoleillé dont il avait le secret et l'embrassa sur le bout du nez. "Bien. Allons dormir maintenant, 'kay?"

Bella hocha la tête. Ça n'allait vraiment, vraiment pas.

Jacob la souleva et bondit vers les escaliers...

En direction de sa chambre.


Prochain chapitre : Séduction

[Mode Saw-v2 ON]

Vous voulez la suite ? Moi, je veux des reviews... Vous savez ce qu'il vous reste à faire !

[Mode Saw-v2 OFF]