Résumé : En parallèle avec D'espoir et de patience, leur date approchait, le temps filait, tout avait changé. Fixant le bâtonnet de plastique qu'elle tenait entre ses mains, Brennan se demanda pour la dixième fois ce qu'elle allait faire. Spoilers 6.22 et 6.23.

NA J'ai écrit cette histoire à plusieurs chapitres à partir des spoilers et des spéculations de 6.22 et 6.23. Les spoilers officiels incluent la partie du sniper, Brennan qui dort chez Booth et l'accouchement d'Angela. Le reste n'est que spéculation. J'espère que vous apprécierez.

Disclaimers : Dois-je vraiment dire que Bones ne m'appartient pas? Ok. Si Bones m'appartenait, Hannah ne serait restée que dans le monde de la fanfiction.


Enfermée dans sa salle de bain privée de son bureau de l'institut Jefferson, le docteur Temperence Brennan fixait le bâtonnet de plastique qu'elle tenait dans ses mains. Sentant la panique s'emparer de tout son être, le petit symbole d'addition semblant la lorgner comme pour se moquer d'elle, elle laissa s'échapper une larme qui tombait du coin de son œil, se traçait un chemin à travers sa joue et glissait le long de sa mâchoire pour mouiller son haut qu'elle avait mis à la hâte ce matin-là, inquiète d'arriver en retard.

Elle laissa échapper un petit rire sarcastique. La panique qu'elle avait ressentie plus tôt dans la matinée, craignant d'être en retard et ainsi de révéler son secret lui paraissait maintenant plutôt grotesque et la querelle qui s'en était suivi avec Booth, insignifiante.

Booth… Tout tournait toujours autour de lui.

Elle sourit en se souvenant de son accoutrement ridicule qu'il avait choisi de porter pour leur plus récente enquête. Elle doutait qu'une personne puisse être assez stupide pour porter ce genre de vêtement. Il lui avait répondu qu'un homme assez idiot pour s'habiller ainsi était définitivement capable de meurtre. Il avait eu raison.

Qu'allait-elle lui dire? Qu'allait-elle faire? Assise seule, sur sa toilette de l'institut Jefferson, se sentant plus que jamais vulnérable, elle fixait le test de grossesse positif qu'elle tenait dans ses mains et se demanda une fois de plus ce qu'elle allait bien pouvoir faire.

Il avait été évident, lorsqu'elle avait fait brûler son vœu peu de temps après le blizzard qui les avait faits prisonniers Booth et elle, que les choses avaient changé entre les deux. Une promesse avait été faite; il ne restait seulement qu'à la tenir.

Pourtant, rien n'avait réellement changé entre les deux, en tout cas en apparence. Évidemment la promesse faite se sentait dans l'air, il y avait un léger flirte, quelques allusions, quelques semi-tests, une pointe de jalousie çà et là, mais rien ne laissait présager la tempête qui allait s'abattre sur eux. Et comme tout dans leur relation, tout avait commencé avec un bang.

Il était entré dans l'auditorium où elle avait donné une conférence et BANG, il avait compris qu'elle serait une personne important de sa vie, probablement LA personne importante dans sa vie.

Ils buvaient de la Téquila ensemble et BANG, une étincelle et ils avaient presque pris feu.

Un commentaire de Sweets et BANG, il avait fait la pire erreur de sa vie.

Une enquête qui la touchait un peu trop personnellement et BANG, elle avait compris ses erreurs et ses sentiments.

Un autre commentaire de Sweets et BANG, il avait fait la deuxième plus grande erreur de sa vie.

Le jeune Vincent Nigel-Murray était monté sur la plateforme médico-légale où ils entouraient tous la dernière victime de l'affaire Jacob Broadsky et BANG, tout allait changer à jamais entre les deux.

Booth avait supplié Brennan, lorsqu'une personne avait été découverte vraisemblablement assassinée à son domicile par un tireur d'élite, probablement Broasky, puis dévorée par son propre chien, de rester en sûreté dans le labo pour la durée de l'enquête. On avait trouvé des preuves que Max Keenan et elle pourraient être des cibles potentielles du tireur et comme Broadsky tenait Booth responsable pour la mort de son amie, l'agent craignait avec raison que sa Bones soit la prochaine dans la ligne de mire de son ancien collègue.

Il voulait discuter avec elle des derniers développements de l'enquête. Suivi de près par la jeune agente qu'on lui avait assignée, il avait grimpé les marches de la plateforme médico-légale de l'institut. Il n'avait pas atteint le sommet des escaliers qu'il croisa le regard froid de sa partenaire, clairement irritée par sa décision de la garder dans le labo. Tentant de ravaler sa salive devant son intimidante coéquipière, il sourit et s'approcha d'elle.

« Bones, comment allez-vous ce matin?

- Étant donné que je fais le travail d'un interne, je me sens frustrée du rôle que vous me faites jouer. Je crois que je n'aime pas beaucoup être mise en coin.

- En touche, Bones, on dit 'mise en touche'.

- De toute façon, je me sens diminuée et je n'apprécie pas du tout.

- Bones, je vous préfère frustrée et diminuée que morte, dit-il avec une douceur un peu déconcertante pour Brennan qui tentait de rester en colère contre lui. Alors, continua-t-il en se tapant dans les mains, qu'avez-vous pour moi?

- Angela est en train d'analyser la balle et la trajectoire. Ce que je peux vous dire pour l'instant est que la balle est entrée entre la troisième et la quatrième côte, est sortie entre la cinquième et sixième côte et a frôlé l'omoplate.

- Elle a traversé le cœur, avait-il mentionné avec toute son expertise.

- La mort a été instantanée.

- Docteur Brennan, avait crié Vincent Nigel-Murray en montant les marches de la plateforme médico-légale et poussant légèrement Booth au passage, vous devez voir cel… »

BANG!

Une détonation. Le bruit de verre brisé. Quelques étincelles. Le cri d'une femme. Le poids mort d'un homme costaud s'abattant sur elle.

À suivre…