Alors en faite, c'est une histoire que j'ai reprise, et qui avait été abandonnée. Donc voila le prologue, et j'espère que mon personnage vous plaira ! et par pitié, laissé des reviews !

Disclaimer : L'univers et les personnage ne m'appartienne pas, sauf Elvira.

BONNE LECTURE !

Prologue _

Elvira soupira pour la énième fois. Elle s'était encore perdue. Fichu ville, va ! Elle remonta sur sa moto avant de prendre la dernière route du carrefour qu'elle n'avait pas essayé. Ca ne pouvait être que celle la, toutes les autres ne correspondaient pas. Pourquoi l'autre espèce d'abruti ne lui avait pas indiqué qu'il y avait se fichu carrefour !

Elle écoutait le moteur de sa moto ronflait. C'était pas n'importe qu'elle engin, une Harley Davidson ! Pas une chopper, elle détestait ces modèle, non elle était simple et rouge.

Elle soupira une nouvelle fois, mais de soulagement. Elle apercevait enfin la station à essence ou devait avoir lieu son rendez-vous. D'ailleurs, pourquoi une station à essence ? C'était bizarre non ? Elle se gara devant les pompes, et un jeune homme s'avança.

- Bonjour madame, déclara t-il en s'inclinant.

- Bonjour, répondit celle-ci d'un ton neutre, en enlevant son casque, je cherche un certain… Koishiro Iketani, déclara t-elle en sortant un bout de papier de sa poche ou été inscrit le nom de ce dernier.

- Heeeuuuu oui, bien sûr… Heu je v'ais le chercher, répondit le jeune homme.

Il courut sans plus de cérémonie vers l'intérieur du bâtiment en hurlant le nom d'Iketani.

- Qu'est-ce qui t'arrive encore Kenji, déclara celui-ci sans même se retourner.

- Putain vieux, comment t'as pu me cacher ça ! Continua Kenji.

- De quoi, répondit il en se retournant.

- Bah la nana !

- Qu'elle nana ? S'énerva Iketani sans comprendre.

- La fille avec la moto ! Alors là bravo hein ! Elle a un style de malade, non mais franchement ! Bravo mec, mais t'aurais pu m'en parler, par contre elle n'a pas retenu ton nom mais…

- MAIS BON SANG DE QUOI TU PARLE ! Cria Iketani. Explique moi bordel !

- Bah… Ya une fille qui s'est pointé en moto – belle engin – et elle dit qu'elle avait rendez-vous avec toi, alors…

- MERDEUH ! J'L'AVAIS OUBLIEE CELLE LA !

Iketani partit en courant vers la sorti alors que Kenji resta stupéfait de sa réaction.

- Bah quoi ? Il n'avait quand même pas oublié qu'il avait une copine ?

Iketani arriva devant la jeune fille essoufflé de sa course.

- Ah, te voila, je suis désolé j'été débordé et je t'avais oubliée.

- Pas grave, je suis moi-même en retard… Répondit celle-ci.

- Bon alors, tu viens pour intégrer les SpeedStar ?

- Ouais, je sais que vous n'avez pas de coureur pour les motos dans votre équipe alors…

- Effectivement, repris Iketani, mais on ne prendra pas n'importe qui t'en ai consciente. Tu as quel âge ?

- Premièrement, pour répondre a votre question j'ai dix-sept, donc je suis majeure, ensuite vous êtes presque obligé de me prendre parce que quasiment toutes les autres équipes on des coureur pour moto, et je suis la seule qui demande a intégrer la votre.

Iketani observa la jeune fille devant lui. Bordel, c'est qu'elle c'est renseignée la garce. Elle n'était pas trop grande, mais pas petite non plus. Elle avait de long cheveu ondulés et cuivré qui faisait ressortir c'est yeux vert, agrémenté d'une frange effilée, qui commençait à devenir longue. Elle était habillée de manière… Incroyable et excentrique. Pantalon en cuir censé être moulant, mais légèrement grand pour elle, ainsi que le reste de ses habits, un t-shirt « ZZ Top » recouvert d'un perfecto noir ou était cousu « Rebel » dans son dos. (Hum on se demande comment il a pu voir son dos).

- J'avoue que tu marque un point. Mais quelque chose me chiffonne… Reprit Iketani.

- Mon expérience ?

- Non… Enfin si ! Mais je veux dire… Comment tu peux être majeur alors que t'as dix-sept ans ! La majorité au japon, c'est à vingt ans !

- Ah ouais… C'est vrai mais… Comment dire, moi je suis texane, et la majorité là-bas c'est dix-sept ans. Toute manière j'ai bientôt dix-huit ans, et ici je suis considérée comme émancipée.

- D'accord, heu t'habite loin ? Reprit Iketani.

- Nan pas trop sa va.

- Okay, parce que rendez-vous demain ici, je te présenterai au reste de l'équipe, et tu nous montreras ce que tu sais faire, faudra que tu te familiarise avec le mont Akina, c'est notre domaine après tout.

Sur ce, il tourna les talons et se dirigea vers le bâtiment de la station.

- Attendez ! Sa veut dire que je suis prise !

- Ah oui, et tutoie moi s'il te plait, pareil pour les autres.

Alors qu'il rentrait a l'intérieur, elle cria une nouvelle fois

- Au fait, je m'appelle Elvira Wyatt !

Il leva la main sans se retourner et rentra définitivement à l'intérieur. Un sourire naquit sur les lèvres d'Elvira, ça y est, elle avait son équipe. Elle démarra sa moto est reparti directement chez elle, elle travaillé le soir même et si elle était un retard une nouvelle fois, son patron le virerait définitivement.

Elvira venait d'un pensionnat de Los Angeles, mais elle était originaire du Texas. Ses parents étaient morts d'un accident de voiture, alors qu'ils conduisaient, saoul. Son frère venait d'avoir seize ans, elle, elle en avait sept. Elle ne le revit pas et fut envoyée dans un pensionnat, ou elle étudia a peine. Pourtant il s'agissait d'une des meilleurs écoles privées, mais la seule chose qui intéressé celle-ci, était de retrouver son frère. Avant d'avoir dix-sept ans, elle retrouva enfin sa trace. Il était partie au Japon juste après sa majorité. Alors sans réfléchir, une fois majeure, Elvira retourna chez elle aux Texas, la maison et les terres ne leurs appartenait pas, alors elle récupéra quelques affaires et retrouva la vieille moto de son frère. Avec les quelques économies qui lui restait, elle passa son permis moto, et se paya un billet d'avion pour le japon. Elle ne pouvait plus rester aux États-Unis, plus personne ne l'attendait là-bas, elle était seule et sans aucun diplôme. Sa seule chance était de partir rejoindre son frère au Japon. Mais arrivait là-bas, elle découvrit que celui-ci était mort d'un accident de voiture également. Elvira se laissa sombrer dans une sorte de dépression. Elle n'avait rien, strictement rien, plus de famille, pas d'ami, elle était seule au monde. Quand elle avait découvert que son frère était partie au Japon, le seule cour qu'elle suivait sérieusement dans son pensionnat était le japonnais, elle avait la chance de le parler couramment. Elle découvrit ensuite que son frère avait acheté sans la moindre crédit un petit studio assez sympa ou il s'était installé. Elle avait eu le droit de le reprendre, et de récupérer ses affaires, d'où venait ses vêtement un peu grand.

Pour gagner sa vie, elle travaillé dans un pauvre bar miteux ou elle était obligé de se balader en jupe, disons très courte.

Ces pensées lui arrachèrent quelques larmes, et elle accéléra la vitesse sur sa moto. Oui, s'était décidé, maintenant qu'elle était une « SpeedStar » sa vie aller changer.