Écrit pour le défi 'ride' sur mf-100-mots.


Le début de la fin

Il n'aurait jamais dut se lever. Il aurait dut continuer à dormir. Ne jamais regarder son reflet dans la glace, même si s'admirer était l'un de ses plus grands plaisirs. Ou mieux encore, il n'aurait jamais dut quitter cette fête de débauche à laquelle il participait encore cette nuit. Une éternité de luxure et de plaisir sexuels ne l'aurait point dérangé. Il n'en n'aurait jamais été épuisé. Mais cette ride, cette ride encore esseulée qui lui plissait odieusement le front, ruinait toutes ses chances d'y participer à nouveau. Son poing frappa la glace, incapable d'affronter la réalité. Dorian voulait exploser.