Chapitre 41 : Joie

Un mail, voilà ce qu'Angela et Hodgins, Camille et Michelle, Sweets et Daisy, Gordon Gordon, Cullen, Max, Russ et les filles récurent en ce début de matinée.

"Bonjour à tous,
Suite à mon récent déménagement, je vous invite à venir fêter, comme il se doit, mon complet rétablissement ainsi que la pendaison de crémaillère.
Le diner se tiendra Samedi soir. Merci de me confirmer votre venu.
En vous embrassant,
Tempérance Brennan"

Voici ce que contenait, en plus de l'adresse, le mail destiné à ses amis et sa famille.
Tous avaient bien évidemment accepté, et l'humeur était festive toute la semaine, chacun impatient de découvrir le nouveau lieu de résidence de leurs amis. Angela avait été surprise de ne pas avoir su avant que sa meilleure amie avait décidé de changer d'appartement, mais Tempérance lui avait expliqué qu'elle avait eu besoin de ça pour se retrouver et faire le point sur elle-même. Que cela lui avait permis de clarifier certains points et ainsi de mieux préparer son avenir. L'artiste n'avait rien répondu si ce n'est qu'elle était heureuse de retrouver la jeune femme en pleine forme et dans un état d'esprit sain et serein.

Enfin le samedi soir était là, dix-neuf heures les premiers invités n'allaient pas tarder, tandis que les maitres des lieux faisaient une dernière vérification.
- Voilà, la table est mise, et on a fini de tout préparer. J'allumerai le barbecue une fois que tout le monde sera là, pendant l'apéritif. Dis alors un jeune homme en entourant sa compagne de ses bras.
- Ok. Répondit-elle simplement avant de déposer un tendre baiser sur ses lèvres.
- Je suis impatient de voir leur tête. S'amuse-t-il entre deux baisers
- Oui moi aussi.

Et cela ne se fit pas attendre, la sonnette retentie.
- Je vais ouvrir, c'est Grand-père Max avec Russ et les filles. Dit alors un petit garçon qui avait dévalé l'escalier tout en courant vers l'entrée.
- Bonjour Parker
- Bonjour, entrez, papa et le Docteur Bones sont dans le jardin.

Il n'avait même pas fermé la porte que d'autres couples arrivaient. Les différents amis de l'anthropologue s'étaient rejoints à l'Institut pour venir.

Ils firent le tour par l'extérieur.
- Bonjour Sweetie afin de se diriger vers le jardin.
- Coucou Angela. Répondit l'intéressée en s'avançant pour la prendre dans ses bras.
- Salut Booth
- Hodgins, ça va ? Vous êtes tous venu ensembles ?
- Comme vous voyez agent Booth, nous avons trouvé cela plus simple.
- Très bonne idée Gordon Gordon
- La maison est magnifique ma Chérie. Dit Max à sa fille
- Sacrément grande par contre. Ajouta Russ

En effet cette dernière était sur deux étages, d'extérieur on pouvait compter approximativement huit pièces. Elle comportait un salon, une salle à manger avec cuisine ouverte, quatre chambres, un bureau et une salle de jeu. Le jardin quant à lui était plutôt vaste, constitué d'une terrasse en bois avec un barbecue en pierre ressemblant étrangement à celui que Booth avait pu monter chez son ancien psychologue. Une balançoire était suspendue à l'arbre qui siégeait à gauche de la zone herbée, et une piscine encastrée se trouvant à droite avec une barrière de sécurité autour accompagnée de quelques transats.
- Je pensais que tu changerais d'appartement Brenn, pas que tu achèterais une maison
- Je me suis dit que tant qu'à faire autant prévoir l'avenir, une maison offre plus de possibilités qu'un appartement qui peut, très vite, devenir trop petit.
- Et bien Sweetie, tu as vraiment du beaucoup réfléchi ces derniers temps.
- Disons simplement que tout ce qui est arrivé m'a fait penser qu'il ne fallait pas que je passe à côté de l'essentiel. Elle regardait son partenaire en disant cela.

Il était en pleine conversation avec Gordon Gordon et Sweets tout en allumant le barbecue, mais lui lançait régulièrement des regards et des sourires.

Parker s'amusait dans le jardin avec les filles de Russ. Il était un peu plus grand qu'elles mais était très content d'avoir des copines avec qui s'amuser, et les filles semblaient tout aussi heureuses de pouvoir chahuter dans le jardin en sa compagnie.
- Docteur Bones, on peut aller dans la piscine s'il te plait ?
Elle regarda Booth. Il avait vu son fils courir vers sa compagne et savait d'avance ce que ce dernier allait demander. Il acquiesça légèrement de la tête dès que le regard de la jeune femme croisa le sien. Ceci ne passa pas inaperçu pour Gordon Gordon avec qui l'agent parlait toujours, mais ce dernier ne dit rien, souriant simplement à la scène de complicité qu'il pouvait voir.
- D'accord, allez vous changer, j'avais prévenu Russ et Emy d'amener ce qu'il faut pour les filles.

Une demi-heure plus tard, les enfants sortirent de l'eau afin de se mettre à table.
Tout en allant s'installer, l'artiste demanda
- Au fait Booth, vous êtes venu aider Brenn à préparer la fête ?
Parker éclata de rire, suivi de la jeune femme et du jeune homme.
- J'ai dit quelque chose de drôle ? Demanda Angela à sa meilleure amie toujours en train de rire
Seeley fixa quelques secondes Bones, elle lui sourit et il se plaça derrière elle, l'entourant de ses bras et déposant un baiser sur sa tempe.
- Justement, cela fait partie des raisons de votre venue. Dit alors l'anthropologue restant évasive tandis que tous ces convives étaient installés à table.
- Et quelles sont ces raisons ? Demanda Max.
- Tout d'abord et comme stipulé dans l'invitation, pour fêter comme il se doit mon rétablissement et vous remercier par la même occasion de votre soutien. Je sais que je n'ai pas toujours été très aimable avec vous et je m'en excuse.
- C'est normal Sweetie, les amis sont faits pour ca.
- J'ai vraiment une chance incroyable de vous avoir.
- Plaisir partagé Docteur B.
- Et les autres raisons ma Chérie. Demanda le père de Bones qui semblait de plus en plus impatient

Elle eut un grand sourire, mettant ses mains sur celles de Booth et entrelaçant leurs doigts. Elle avait déjà pu penser à la façon dont elle apprendrait la nouvelle à ses, enfin à leurs amis, et cela l'amusait d'avance.
- La maison comporte quatre chambres, une chambre d'ami, deux chambres d'enfants dont l'une appartient déjà à Parker et l'autre sera, je l'espère un jour rempli - dit-elle en fixant quelques seconds les yeux de son amant. - et la dernière est notre chambre à Seeley et moi. Dit-elle tout sourire, sourire que son conjoint lui rendit, heureux de l'annonce et heureux de ce qu'ils vivaient tous les deux.

Un silence se fit quelques secondes, comme si l'auditoire n'avait pas assimilé le dialogue de la jeune femme.
- Attends Sweetie, je n'ai pas rêvé ?
- On ne rêve pas éveillé Angela. Dit Brennan très sérieusement faisant rire ses invités
- Tout dépend de quoi. Dit Booth sans se départir de son sourire charmeur
- Elle vient bien de dire que vous vivez ensemble ? Demanda l'artiste au jeune homme cherchant ainsi confirmation
- Tu n'as pas rêvé Ange c'est bien ce que Bones a dit. Répondit-il alors que son sourire s'agrandissait encore, cela devenait presque impossible de sourire autant.

La façon dont sa co-équipière et désormais compagne avait annoncé la nouvelle à leurs amis était tout à fait elle, et cela l'amusait lui aussi, beaucoup.

Puis un grand sourire illumina le visage d'Angela, et un cri retentit
- MAIS C'EST GENIAL. Dit-elle alors en sautant sur le couple en face d'elle.
- Oui Ange, c'est fantastique. Répondit simplement l'anthropologue, son visage brillant de bonheur et d'amour.

L'accolade dura quelques secondes
- Et tu ne me l'aurais pas dit avant ?
- Nous voulions vous faire la surprise.
- Pour une surprise c'est une très bonne surprise dit alors Max en prenant, à son tour sa fille dans ses bras. Puis s'approchant de Booth
- Je suis heureux pour vous et continuez à prendre soin de ma fille. Elle a de la chance de vous avoir.
- C'est moi qui ai de la chance. Répondit l'agent.
- Toutefois, si jamais vous la faites souffrir gare à vous, et vous savez de quoi je suis capable.
- Papa ! Râla la jeune femme, ce qui fit rire les deux hommes.

- Agent Booth, Docteur Brennan, ceci est fabuleux. Je pense que vous méritez l'un comme l'autre que le bonheur vous soit accordé. Et vous voyez agent Booth : Patience et Espoir
- Oui, vous aviez raison Gordon Gordon
- Seeley ? Demanda Tempérance afin de savoir de quoi ils parlaient
- Je t'expliquerai plus tard Bones. Dit-il simplement en déposant un baiser sur sa tempe.
- T'as intérêt. Répondit-elle avec une pointe d'amusement ce qui réjoui le Chef.
- Je pense que nous ne nous verrons plus qu'en tant qu'amis, ou clients de mon restaurant à présent et cela me ravi. Mais ne manquez pas de venir me rendre visite aussi souvent que l'envie vous en viendra.
- Cela va de soit Gordon Gordon. Dit Brennan, les yeux emplis de gratitude envers l'homme en face d'elle. - Et je vous remercie pour tout ce que vous avez fait. Vous êtes vraiment un précieux ami.

Il fut flatté d'entendre ces mots venant de la jeune femme et ne put s'empêcher de la prendre dans ses bras, chose qu'il n'avait encore jamais fait et fut d'autant plus ému de sentir son amie répondre à son étreinte. Elle avait beaucoup évolué ces derniers temps pensa-t-il.

- Alors ca veut dire que je peux publier mon livre. Lâcha un jeune homme accompagné de sa compagne

Booth éclata de rire
- Effectivement Sweets
- Mais je pense qu'il faudra faire quelques retouches tout de même. Termina Brennan
- Si ce n'est que cela, ça ne me pose pas de problème. En tout cas, c'est une bonne nouvelle, et une bonne chose. Nos prochaines séances seront plus simples puisque votre lien sera clairement ident..
- Houla stop gamin, tu ne vas pas nous gâcher la soirée. Réprimanda gentiment l'agent du FBI
- Je voulais simplement dire qu'à présent que vous êtes ouvertement ensemble, ce lien, cette tension sexuelle entre vous ne devrait plus poser de problème dans votre partena…
- Pourrions-nous parler de ceci une autre fois Docteur Sweets. Coupa l'anthropologue.
- Euh ... oui bien sûr … nous y reviendrons. En tout cas, je suis heureux pour vous.
- C'est vraiment fabuleux Docteur Brennan. Je suis si contente pour vous. Moi j'ai mon Lancelot, mais l'Agent Booth et vous faites vraiment un merveilleux couple.
- Merci Daisy. Répondit simplement Seeley.

Le directeur du FBI s'avança à son tour vers son équipe phare. Le couple appréhendait un peu ce qui allait suivre, ne sachant si Cullen soutiendrait ou bien empêcherait leur partenariat de se poursuivre tout en sachant les implications affectives qui les liaient ouvertement à présent.
- Agent Booth, Docteur Brennan. Je suis heureux pour vous. Comme vous le savez la politique du FBI est, habituellement, d'éviter des relations entre partenaires, mais aux vue des divers rapports de Gordon et de Sweets et surtout aux vues de vos résultats, je doute que cela perturbera votre travail. Dit alors Cullen très sérieusement avant de reprendre tout sourire. -Vous en avez mis du temps tout de même.
Le couple fut surprit du discours, ils s'attendaient au pire et finalement ils étaient pleinement soutenus par le Directeur du FBI lui-même.
- Merci Monsieur. Répondit Booth en souriant.
- Merci à vous. Pour tout vous dire, nous avions quelques peurs concernant notre partenariat. Dit franchement Brennan
- Et cela ne vous a pas empêché de m'inviter pour me mettre au courant ? Demanda Cullen quelque peu surprit.
- Seeley vous considère comme un ami et un modèle et – elle fit une pause quelques secondes – bien que nous ne nous entendions pas au début, je vous considère aussi comme un homme bon et un ami.
- Et bien, je suis honoré Docteur Brennan. Et merci à vous Booth. Dit-il en tendant une main à son meilleur agent qui s'empressa de la prendre.

- Seeley, je suis ravie pour toi. Cela n'a pas été simple et c'est bien de te voir heureux.
- Merci Camille.
- Docteur Brennan, prenez soin de lui, il le mérite
- J'y compte bien Cam. Dit-elle en prenant sa patronne et désormais amie dans ses bras.

Elle avait eu des difficultés au début de leur collaboration, l'une cherchant à être la « Patronne » tandis que l'autre n'arrivait pas à gérer l'autorité imposée. De plus, Bones avait été quelque peu jalouse, bien qu'elle ne l'est jamais admit, de la relation que son partenaire avait pu entretenir avec le docteur Saroyan. Mais au fil du temps, elles avaient appris à se connaitre, à s'apprécier pour enfin devenir amies. Booth quant à lui avait toujours considéré Camille comme une amie sincère et précieuse, il espérait la voir, elle aussi, un jour, comblée.

- Marco
- Polo
- Et bien, c'est une sacré surprise que vous nous faites tous les deux ...depuis le temps qu'on entends des " PARTENAIRE" à tout va
- Russ. Râla sa soeur
- Il a raison Bones ... on s'est voilé la face assez longtemps non ?
- L'essentiel est que vous soyez ensembles maintenant. Et cette maison est superbe, vraiment. Ca fera un parfait petit nit pour votre famille
- Merci Russ. Dit la jeune femme en prenant son grand frère dans ses bras
- Et prenez soin d'elle Booth.
- N'en doutez pas. Dit-il en serrant la main tendue.
- De toute façon mon père a dû vous prévenir, et je le laisserai faire si jamais vous deviez lui faire du mal. On ne touche pas à un Brennan.
- Russ tu ne vas pas t'y mettre, papa en a suffisamment fait.
- J'imagine bien. Ria-t-il connaissant suffisamment son paternel pour savoir comment ce dernier agit lorsqu'il s'agit de sa famille.

Puis prenant à nouveau sa sœur dans ses bras, il put l'entendre murmurer.
- Durant des années je n'avais plus de famille, maintenant je t'ai à nouveau toi Grand frère, j'ai de nouveau papa, et surtout il y a Booth, Parker et tous mes amis.
- Tu as une très belle famille sœurette et je suis fier d'en faire partie.

Le reste de la soirée se passa à merveille, l'ensemble des convives étant heureux pour le couple. Chacun attendait cela avec impatience et voir enfin, les deux partenaires si complices, si liées mettait du baume au cœur de tout le monde.

Leur passé est toujours présent, toujours dur et difficile, mais leur avenir semblait béni par les Dieux.
Ils savent l'un comme l'autre qu'ils seront encore confrontés à de nouveaux obstacles mais ils sont ensembles à présent et près à faire face, main dans la main à tout ce qui pourrait advenir.

La vie réserve bien des surprises parfois.
Un passé douloureux, un présent rempli de doute et de craintes, un événement tragique et destructeur.
Un événement qui aurait pu mettre fin à toutes choses, à toute vie, à tout bonheur mais qui au final à permit d'en sortir grandit.
Voilà comment ce qui peut apparaitre comme horrible peut permettre à deux âmes sœurs, à deux cœurs purs de ne faire enfin plus qu'un.


Et voilà c'est la fin.

J'espere que cette fic vous aura plu ;)

Au passage, je tiens à faire quelques remerciement :

- Un grand merci à Spockette (alias T'Pau ici) pour son aide tout au long de cette fic, aussi bien pour ses avis que sa correction.. Bise Chouchou Number One
- Merci aussi a Chouchou Number Two, alias Temp&Booth qui avait aussi aidée au début de la correction.
- Merci à Ritz qui, elle aussi, à participé à une partie de la correction.

Enfin, merci à vous qui m'avez lu et qui avez posté vos reviews m'encourageant ainsi à continuer.