Pardonnait moi pour l'immense retard, je suis inexcusable, sourtout que ce chapitre trainait depuis longtemps sur mon ordinateur n_n... Bref, passons, je vous souhaite une bonne lecture!

Et je ne possède en aucun cas les personnages d'Everworld ni son histoire (j'aurais dû le mettre dans les chapitres précédents, désolé...)


Nous avions passé la journée à chevaucher sur un chemin tortueux avec des racines qui ressortaient de terre, manquant de tordre la pattes d'une des nos montures.

Loki et moi n'avions pas parler depuis un petit moment, ou plutôt, il ne desserrait pas les lèvres. Il avait appris quelque chose qu'il refusait de me dire. Bref, l'ambiance n'y était pas vraiment et je m'ennuyais. J'augmentais l'allure de mon cheval et arrivais au niveau du siens. Il était tellement

concentré sur la route qu'il ne m'adressa pas un seul regard. C'est qu'il allait me vexer à force.

« Loki? »

Il ne répondit pas.

« Loki, recommençais je, tu as intérêt à dire quelque chose car je vais finir par le prendre extrêmement mal! »

J'appuyais bien sur les derniers mots, histoire de bien me faire comprendre.

Il prit l'option de tourner les yeux vers moi et de me faire un petit sourire en coin.

« pourquoi t'énerves tu comme ça? Je t'écoutais. Dit il d'un ton moqueur vis à vis de moi.

-la moindre des choses aurait été de me répondre, répliquais-je sèchement, un peu vexée.

-Tu as surement raison... et maintenant, dis moi pourquoi tu m'as interpellé? »

Je venais de m'apercevoir que je n'avais pas de réel sujet de discutions en tête, donc aucune raisons qui aurait suscité le besoin de parler. Je tentais de trouver et de lancer un sujet de conversation.

« Je...je me disais qu'il commençait à se faire tard, quant arriverons nous sur les terres d' Amateratsu?

-Mais très chère April, nous y sommes. Chaque pas que nous faisons nous rapproche de son palais.

-Tu semble un peu soucieux d'arriver...

-Non, ce n'est pas pour ça.

-Pour quoi alors? Si ce n'est pas indiscret...

-C'est un secret. » finit-il en souriant.

Ce qui maintenant était sur, c'est qu'il me cachait quelque chose. Je regardais autour de moi, le décors avait radicalement changé. Nous étions sur un chemin parfaitement bien tracé, entouré d'un allée d'arbres en fleur. Nous sommes passés sur un pont ou dessous s'écoulait une fine rivière d'eau limpide et clair. Devant nous s'étalait une vaste terre ou au centre se trouvait un château typique de l'époque médiéval japonais. Le chemin continuait jusqu'à la gigantesque porte d'entrée de la muraille qui entourait le palais.

J'entendis Loki émettre un grognement, je tournais la tête vers lui, ses yeux s'étaient assombris. Il regardait loin devant. Je tournais mon regard dans la même direction et je vis que devant, loin devant, apparaissait un nuage de poussière qui se rapprochait dangereusement. Je plissais les yeux pour voir de quoi il s'agissait. C'était des hommes en armure chevauchant des équidés aussi noir que leur chevelure.

« Ils sont dangereux? Demandais-je.

-Ils ne devraient pas...reste quand même près de moi! »

Les cavaliers arrivèrent peu après à notre rencontre, ils nous encerclèrent. Loki rapprocha son cheval du mien, gardant tout de même une certaine avance sur moi. Nous avions cessé d'avancer.

Un homme se détacha du groupe et s'approcha de Loki.

« Que vient faire le dieu de la destruction et du mensonge parmi nous? Demanda l'homme.

-Je ne suis qu'un humble émissaire, chargé par Odin.

-Si le père de toute choses à envoyé ici un dieu tel que vous, l'information doit être importante.

-Tu es malin, mortel. Le grand Odin m'a demandé de remettre un message à votre déesse, il à pour

objectif d'offrir a la grande Amateratsu une proposition qui n'est pas négligeable. » Répondit Loki sur un ton propre à lui même, léger, et dangereux à la fois.

L'homme qui semblait être le chef du groupe, reçu quelque frisson de peur à ces paroles prononcer par le dieu de la destruction. D'un côté, je devais quant même avouer que quand Loki prenait se ton, on ne savais jamais vraiment se qu'il pensait par derrière, s'amuser ou vous tuer. J'en avais froid dans le dos. Bref, l'homme avait raison d'être quelque peut effrayé lorsqu'on le rencontrait pour la

première fois. Il se ressaisit pour nous répondre.

« Dans ce cas, suivez moi, la grande déesse va vous recevoir ».

Il retourna parmi ses hommes, les chevaux avancèrent. Je me tournais vers Loki et lui soufflais discrètement.

« Amateratsu est une déesse?

-Oui! Je ne te l'avais pas dis? Répondit Loki avec amusement.

-Non...au moins, ça m'aura évité une mauvaise surprise!

-April, quand nous serons devant elle, tu devras certainement lui expliquer la situation.

-Pourquoi pas toi?

-Hum...disons que les dieux ont appris à ce méfier de moi.

-Mouais... bon, je ferais ce que je peux, je te garanti rien... et heu, que ce passera t-il si je le fais mal?

-Il se peux qu'elle n'accepte pas. Et ce serait sans doute mieux que ça n'arrive pas. »

Notre discutions ce termina. Nous approchions de plus en plus du château que j'avais aperçus quelque minutes avant. Le groupe s'arrêta devant le mur servait de remparts. Le soldat qui nous avait adressé la parole commença à parler dans sa propre langue, qui m'était inconnu d'ailleurs, et oui je ne parles pas le japonnais! La chose étrange c'est que à Everworld, tout le monde ce comprend...B.A.E.

La porte s'ouvrit automatiquement après, les chevaux reprirent leurs allure. A l'intérieur de l'enceinte, s'y trouvait une agitation débordante. Des hommes de toutes sorte, paysans, nobles, gardes, riches ou pauvres, traversant les rues, des charges sur les épaules ou simplement en train de se promener, tirant, poussant des charrettes ou encore donnant des ordres. Les femmes quant à elles étaient nettement moins nombreuses, mais le peu que je voyais portaient leurs enfants ou bien portant des paniers contenant des aliments ou du linge. Je vis sur leurs visages se dessiner la peur lorsque notre groupe s'approchait un peu trop. Toutes ces personne s'éloignaient du chemin à notre approche.

Alors que moi je regardais dans toutes les directions, Loki, lui, gardait le regard fixé sur le château dont nous nous rapprochions de plus en plus. Je sentais que Loki ce concentrer, cherchant à repérer quelque chose, il semblait craindre que la situation dégénère...ou alors je me plantais complètement.

Nos chevaux 'arrêtèrent de nouveau, le chef du groupe s'adressa à nous en descendant de sa monture.

« Nous voici arrivés au château de la grande déesse Amateratsu. Veuillez me suivre. »

Les gardes ouvrirent les portes sur notre passage et les refermèrent après. Nous traversions des couloirs au sol parqué et aux murs fin, mélange entre le bois et la pierre. La décoration était colorée, des teintes vives tel que le rouge, le jaune et le vert clair, ce mélangeant à la perfection avec des couleurs plus softe comme le bleu, le noir ou encore le vert sapin, tout ce petit mélange formant des fresques ahurissantes.

Notre guide s'arrêta tout à coup, à l'embranchement d'un couloir.

« La femme part par ici, mes hommes la conduirons à ces appartements. Dit-il.

-Non, je crois que ça ne sera pas possible. Elle reste avec moi. » répondit Loki d'un ton étrangement calme. Je soupçonnes une ruse derrière tout ça!

L'homme déglutit discrètement avant de répondre.

« Mais seigneur... la grande déesse à accepter de vous recevoir vous et non...

-Je suis sûre que Amateratsu sera ravi d'entendre ce que cette femme à a dire. »Continua Loki en lançant un sourire carnassier au garde.

L'homme trembla un instant, il s'approcha lentement de l'un de ses soldats, lui dit quelques mots dans sa langue, puis le soldat disparu en courant vers un énième couloirs richement décoré, lui aussi! Loki émit un petit sourire en coin que je remarquais, j'étais d'une part soulagée que Loki m'est en quelque sorte défendue et que surtout je n'allais pas me retrouver seule sans rien savoir quoi faire.

« Que part-il faire? Lui chuchotais-je à l'oreille.

-Prévenir sa déesse qu'il y aura un couvert de plus au banquet de se soir. » répondit il malicieusement avant de redevenir sérieux.

L'homme ne tarda pas à revenir, essoufflé, fatigué, vanné..., il devait avoir couru un bon moment pour se retrouver dans un tel état, genre l'aller et retour sans avoir eu le temps de faire une minuscule pause, ou alors cinq secondes tout au plus.

« La grande déesse Amateratsu accepte de recevoir les deux invités ce soir, lors du banquet.

-A la bonheur! Répondit seulement Loki tout sourire.

-Nous allons vous mener dans vos quartiers » continua l'homme.

Ce qu'ils firent sans tarder. Notre guide s'arrêta devant une porte qu'il ouvrit, il nous laissa entrer dans une salle lumineuse, spacieuse, très grande, c'était le moins qu'on puisse dire. Ameublement luxueux, rivalisant facilement avec l' Olympe, reste plus qu'à savoir si la nourriture rivalisé elle aussi. Une grande ouverture laissait passer la lumière, celle si prenait tout un mur entier, ou presque. Cette dernière menant à un petit jardin extérieur.

« Vous disposerez de tout ce qu'il faut. Si néanmoins vous avez besoin de quelque chose, un garde sera dehors. »

Il partit, fermant la porte derrière lui.

Je lançais un regard amusé à Loki, il y répondit.

« L'accueil est toujours comme ça part ici? Demandais-je.

-Presque oui. »

Il ne rajouta rien d'autre. Pendant que je continuais à m'extasier devant la beauté de lieux, Loki s'affala dans l'un des canapés. Il bloqua son regard sur le plafond, ses yeux d'acier perdu dans le vide. Sa tête reposait en arrière sur le dossier.

« Serais tu fatigué? Lui dis-je intriguée.

-Non, pas vraiment. C'est juste que je n'aime pas tellement attendre, je n'ai jamais vraiment étais très patient. » répondit-il sur un ton neutre.

Je souris à sa réflexion. Je me dirigeais vers lui et m'asseyais sur ses genoux. Il releva brusquement la tête, les yeux grand ouvert, surpris.

« Un problème? Lui demandais-je tout sourire.

-Non...le manque d'habitude je dirais! » il répondit à mon sourire également. Il prenait du plaisir, je le voyais dans ses yeux, dans ces moment là, ils brillent d'une lueurs malicieuse.

Je me rapprochais un peu plus de lui pour saisir ses lèvres, il se laissa faire, continuant de sourire. Nous échangeâmes un nouveau baiser. Il me serra dans ses bras, me rapprochant encore plus de lui. J'avais mes mains posées sur son torse, lui sur mon dos, nous collant de plus en plus, l'un à l'autre. J'imagine que mon cerveau marche à plus de cent à l'heure pour réussir à noter tout sa dans un moment pareil! Notre baiser s'arrêta là.

« Dois-je comprendre que tu ne peux plus te passer de moi April... »me souffla t-il à l'oreille en souriant.

Ce n'était pas réellement une question, plutôt une constatation. Et il avait visé juste en effet, comme toujours. Il me semblais maintenant impossible de me séparer de lui, c'était au delà de mes forces...

« Oui.. »lui-dis-je.

Ce fut tout, il déserra son étreinte et me lâcha, je m'asseyais à côté de lui, un peu déçu. Il le remarqua.

« Tu en attendais plus, n'est ce pas? Demanda t-il sournoisement.

-Oui...c'est vrai. » Répondis-je simplement avant de glisser une main sur son torse.

Il ne l'arrêta pas immédiatement, mais fini par saisir mon poignet.

« Je ne crois pas que cela soi une bonne idée April. Pas maintenant en tout cas. » me souffla t-il gentiment.

J'approuvais d'un hochement de la tête, il avait surement raison. Mais je ne me laissais pas repousser totalement, en fait, je ne lui laissait aucune chance de se débarrasser de moi pour l'instant. Le connaissant un peu, il n'allait pas refuser un câlin. En bref je me recollais à lui, et sa réaction fut celle attendue, il me rendit mon étreinte. Ce n'est que lorsqu'un garde entra dans la pièce sans frapper que le silence qui régnait pris fin. D'ailleurs, contrairement à moi, Loki fut amusé de voir à quel point le garde venait de perdre ses moyens en remarquant l'effroyable erreur qu'il venait de commettre. Mais après tout, nous sommes à Everworld, je ne vois pas pourquoi je devrais m'étonner de le voir continuer en murmurant de pauvres excuses et nous avouer la raison de sa venue.

« La grande Déesse Amateratsu est prête à vous recevoir ».