Disclaimer : Je ne prétends pas posséder le talent ni les œuvres de ces auteurs que sont Rowling et Tolkiens, et soyons honnêtes, si c'était le cas, je ne serai surement pas ici !

Attention : Risque de Slash dans le futur ! Spoiler T7 HP


Prologue

La lune se distinguait à travers le fin rideau ocre bardant la fenêtre. Harry se redressa dans son fauteuil et agita sa main, le tissu suivant le geste pour laisser entrer la clarté du soir dans la pièce. De même, il éteignit le feu qui brulait dans l'âtre, pour profiter une dernière fois de la nuit étoilée. Une nuit paisible, comme il l'était. Rien ne venait troubler son esprit admirant les formes stellaires, il s'était assuré de tout mettre en ordre, de bien régler tous les détails administratifs, juridiques et autres joyeusetés qui s'entassaient sur son bureau, quelques semaines plus tôt.

Il attrapa son verre de Whisky Pur-Feu et le sirota. Lorsqu'il l'aura fini, il ira rejoindre Ginny et ils s'endormiront pour la dernière fois. Il n'était pas amer au contraire, ils avaient eu une vie bien remplie. Après la guerre, ils s'étaient reconstruit et son rêve fut réalisé, il n'aurait pu aspirer à une vie plus simple. Il avait eu Sa famille, il avait vu ses enfants grandir puis ses petits-enfants et même ses arrière-petits-enfants. Il avait enfin pu toucher et même gouter à ce bonheur qui longtemps lui avait était refusé.

Bien sûr, ils allaient leurs manquer, mais leur temps ici était fini, et puis, il allait enfin explorer la « grande aventure » dont lui parlait Albus, il y a des années de cela. C'est pourquoi non il n'était pas triste, ni amer ou quoique que ce soit, au contraire, il était comme son ancêtre, il attendait la Mort comme on attend une vieille amie, ce soir il partait pour le sommeil éternel avec Ginny.

Son verre vide posé sur la tablette qui bordait son fauteuil, Harry se releva et quitta le petit salon pour monter rejoindre sa femme. Arrivé devant la chambre, il ouvrit doucement la porte, prenant le temps de mémoriser les murs gris au reflet argenté, les 3 lattes de parquet posé par ces « chenapans » et leurs signatures gravées à jamais dans le bois, le magnifique tapis persan que Hermione leur avait offert après un de ces voyages, le grand lit métallisé qui avait fait rêvé Ginny dès l'instant où elle l'avait vu dans le magasin…

En y repensant ce lit lui avait apporté bien des déboires, il avait fallu refaire toute la chambre pour des raisons « d'esthétisme », c'était la seul raison qui l'avait empêché de l'acheter, à vrai dire ce lit lui plaisait bien aussi et il aurait pu être en or massif, que son porte-monnaie aurait toujours était plein après l'achat.

Evidemment quand Ginny c'est mis en tête de lui montrer tous ce que ce lit pourrait lui apporter, il n'avait pas résisté longtemps avant de dire oui. Le charme de « Nuit paisible » devient son invention favorite à compter de ce jour, après tout, il n'avait plus fait un seul cauchemar depuis lors. Doucement il s'avança vers son lit, et s'aperçu que sa femme était déjà endormie, même si elle n'était pas encore réellement parti de l'autre côté. Il se faufila entre les draps, et embrassa sa femme sur le front.

« On se reverra de l'autre côté, lui murmura-t-il tendrement.

- Je ne crois pas, non. » lui répondit une voix féminine, douce et un peu enfantine mais dénué d'émotion.

Harry se retourna vivement et d'un mouvement de poignet envoya valser l'intrus contre le mur. Malgré tous, il avait gardé les réflexes acquis pendant la guerre, « Vigilance constante » à jamais graver dans sa mémoire. Puis, il observa l'inconnue entourée d'une épaisse cape, noire comme la nuit, qui portait sur son épaule une immense faux tout aussi noire que sa cape. L'identité de son invité ne faisant plus aucun doute, il se relaxa et lâcha sa prise.

« Je m'excuse, j'ai un peu de mal à me défaire de ces vieux réflexes : Neutraliser d'abord, les questions ensuite, avoua-t-il légèrement penaud.

- Il n'y a pas de mal, et même s'il semble que j'étais attendue, je n'aurai pas du vous prendre par surprise, j'en suis sincèrement désolé, veuillez m'excuser. » lui répondit la voix.

La dernière partie de sa phrase, empreint d'un réel sentiment de culpabilité, lui rappelait étrangement les elfes de maisons et leur manie de toujours vouloir s'accuser des malheurs de leur maitre. Il fronça les sourcils à l'idée que la Mort puisse le voir comme un elfe de maison perçoit son maitre, c'était totalement absurde. La Mort, n'avait pas de maitre… sauf lui bien sûr !

Non content d'être le Garçon-qui-à-Vaincu, il était devenu par la même occasion, le maître de la Mort. Mais il avait abandonné la pierre, et n'avait pas touché à la baguette depuis la bataille finale, seul la cape lui avait encore servit, il n'y avait donc aucune raison de s'inquiéter. Et la petite voix dans sa tête, qui lui assurait qu'avec la chance légendaire qui le caractérisait, il n'était pas au bout de ses peines… et bien cette petite voie se trompait, du moins il l'espérait.

« Je me permets d'interrompre votre réflexion, mais si je ne prends pas votre femme, je vais être en retard sur mon planning, s'exclama soudain la silhouette encapuchonnée.

- Oh, oui bien sûr, après tout nous vous attendions. » répondit Harry mal à l'aise, la Mort se retournant aussitôt vers lui

- Comment cela « nous », interrogea-t-elle, vous m'attendiez aussi Maître ? »

À l'entente du mot maitre, Harry étouffa un juron, maudissant l'imbécile qui avait décidé de lui attribué bien trop de titre à son goût.

« Et bien comme un imbécile, j'ai cru que pour une fois dans ma vie je ferais comme tout le monde et que je mourrai, que je passerai de l'autre côté et découvrirais un nouveau monde, encore inexploré par les vivants. Mais apparemment non, même ça c'est trop demander, ronchonna le maître.

- Je suis navré Maître, mais il est impensable que nous vous laissions mourir, il en va de notre réputation. Quels serviteurs ferions-nous si nous ne pouvions protéger notre maître de nous-même ?

- C'est vrai mais, commença Harry avant de s'interrompre, le temps de bien assimiler les paroles de son interlocuteur et reprit d'une voix mal assurée, Vous avez bien dit « nous » ? Je veux dire, il y a plusieurs Morts ?

- Oui, d'abord la mort causé par la vieillesse, puis tous les autres non-naturels dirons-nous, l'électrocution, la strangulation, les collisions dans des accidents de transport, les…

- Non, coupa Harry, enfin je veux dire, il y a plusieurs personnes comme vous ?

- Bien sûr, la grande Faucheuse ne pourrait pas tout faire toute seule ! Enfin, j'ai ouïe dire que depuis qu'elle a recruté un peu d'aide, elle ne faisait plus aussi bien son travail, en bref, elle paresse. Le défi du moment, là-bas, est de trouver à quand remonte la dernière âme qu'elle a fauché. »

Après un moment de silence, la « Mort » poussa un soupir et s'approcha de Ginny toujours endormie. Puis rapidement elle tendit la main vers son abdomen pour sortir ce qu'elle était venu chercher. Harry observait l'âme de sa femme, d'un jolie rouge flamboyant, le rouge de Gryffondor, ce qui n'avait rien d'étonnant en connaissant la jeune femme. L'âme fut rangée dans une sacoche accrochée à l'intérieur de la cape noire. Puis la « Mort » se tourna vers son maître.

« Maintenant que j'ai fait ce pourquoi je suis venu, je vais devoir partir Maître, et étant donné les circonstances, il ne me paraît pas incongru de vous proposer de me suivre. La grande Faucheuse sera plus approprié pour répondre à vos questions, je ne suis certes plus un apprenti mais je n'ai malheureusement que très peu d'information à vous fournir sur votre statut, expliqua la silhouette sombre.

- Vous suivre ? Et bien je prévoyais de mourir ce soir, donc je n'ai aucun empêchement je suppose, grogna Harry, Et puis rester seul dans un lit à côté d'un mort ne m'enchante pas vraiment.

- Très bien, dans ce cas, prenez ma main, je vous prie, Maitre, dit-elle en avançant sa main, et si cela ne vous dérange pas j'aimerai que vous me tutoyer, je ne mérite pas tant de respect de votre part.

- Dans ce cas, je voudrai que tu me tutoies aussi, répondit Harry en prenant sa main, et appelle moi Harry, si tu pouvais me donner ton nom d'ailleurs, ça ne serai pas de refus. »

Lorsqu'il releva les yeux de la main de son interlocutrice, il vit le visage sous le capuchon, une blonde aux yeux bleu et au visage enfantin, ses traits légèrement indistincts de par l'obscurité, mais l'on apercevait clairement l'expression horrifiés qu'ils arboraient.

« Mais, Maître, c'est impensable ! Jamais je ne pourrais me permettre une telle familiarité à votre encontre, de plus je ne suis pas digne d'avoir l'honneur de vous appeler par votre patronyme. Et le simple fait que vous vouliez vous référer à moi, ne serais ce que cela serait déjà un immense privilège! s'indigna la jeune femme, sous le regard dubitatif de son maître.

- D'accord, tu ne me tutoieras pas, mais j'exige que tu m'appelle par mon prénom, soupira Harry, pensant qu'il allait devoir supporter un nouveau Dobby en bien plus agréable à regarder cela dit, et je veux que tu me donne ton nom, ton patronyme ou quoi que ce soit qui me permette de t'appeler autrement qu'en criant « Toi ».

- Si c'est vraiment ce que vous désirez, grinça-t-elle, Vous pouvez m'appeler Matricule 727 ou simplement Jane.

- C'est entendu, sourit Harry, maintenant que penserais-tu de partir avant que l'aube n'arrive ?

- C'est une excellente idée Maître Harry, mais cela va de soit venant de vous ! »

Et ils disparurent de la pièce, ne laissant derrière eux que le soupir retentissant de Celui-Qui-Une-Fois-Encore-Avait-Survécu.


Note de l'auteur Bonjour à tous, ou bonsoir (rayer la mention inutile quoi !) Voici ma première fanfic ! Bon bah j'espère que le début vous a plu et je n'ai pour l'instant aucune idée de mon rythme d'update, je suppose que j'essaierai de faire des chapitres courts mais avec un rythme de parution plus fréquents.

Que dire d'autre, oui c'est bien un cross over LotR/HP même qi pour l'instant y a pas bcp de Tolkiens dans cette histoire, d'ailleurs faut que je finisse vite fait les pages qu'il me reste à relire histoire de bien avoir l'histoire en tête ! Avec un peu de chance la suite dans 1 semaine.

Alors quand au pairing, et bien ça sera du Harry/ ? , avec ? à remplacer par un protagoniste de LotR. Si vous avez une préférence particulière, n'hésitez pas à m'en informer, par review par exemple :D

Si vous avez aimé, détesté ou quoi que ce soit d'autre, vous savez quoi faire ! Poster une review, merci !