Voici un receuil de OS écrits sur des thèmes donnés par des amis.

Même si les CLAMP étaient mortes, ces persos resteraient leurs créations !

Thème: Badminton


Quelle belle chose que le badminton.

En effet, il n'y a pas plus apaisant de voir les bonds lents et superbes des volants de badminton.

Dans la salle de sport, ces volants planaient joyeusement, allant d'une raquette à l'autre.

Les spectateurs, fasciné, étaient au départ venu encourager un proche, mais tous finissaient dans un état second.

Ces gracieuses petites choses blanches volaient avec autant de légèreté que de grâce.

C'était une pure merveille de les voir s'élever gracieusement de plus en plus haut, au gré des coups de raquette, selon la volonté des joueurs.

Pour les spectateurs, le score importait peu, seul ces délicates choses était intéressantes.

Faisant fi de l'attraction terrestre, il était plaisant de voir que des objets pouvaient avoir autant de superbe qu'un oiseau en vol.

Petits, fins, légers, blancs, avec parfois un bout coloré, rappelant une pierre précieuse, ils évoquaient selon les spectateurs d'autres choses qui, en volant, offraient un spectacle aussi élégant et agréable.

Pour le blondinet assis au deuxième rang de spectateurs, ils ressemblaient au ballet froid de la neige qui tombait sans relâche dans certains pays du nord...

Pour le jeune adolescent à son côté, cela évoquait les plumes blanches qu'il cherchait sans relâche, et il se retenait avec grand mal de ne pas bondir de partout pour les attraper.

La jeune fille qui dormait contre lui aurait sûrement vu des petits nuages, ou des oiseaux, qu'elle voyait, quand elle était jeune, passer au dessus de son endroit préféré, qu'elle partageait avec son ami d'enfance.

Le reste des nombreux spectateurs pouvaient ainsi y voir des choses blanches et légères, rappelant à leurs bon souvenirs telle ou telle choses qu'ils auraient eut plaisir à voir frappé ainsi, pour aller valser lentement dans les airs.

Le badminton était donc un moyen de détente.

Même les plus grosses brutes se laissaient amadouer.

Certain s'essayaient même, dans une salle réservée aux amateurs, à frapper dans cette chose curieusement agréable à voir voler.

Pareillement captivés par le spectacle de ces choses à plumes ou en plastique, personne ne prêtait plus attention à ceux à côté d'eux.

Ainsi, quand un homme brun, aux saisissants yeux rouges, laissa entendre à son compagnon, le petit blond cité plus haut, qu'il allait dans cette salle essayer ce sport admirable, l'autre ne marqua aucune surprise.

Il ne remarqua même pas que l'homme embarquait avec lui la peluche qu'avait laissé tomber la jeune fille endormie.

Kurogane eut un sourire carnassier.

Il ne savait que trop bien ce qu'il voulait envoyer valser à grands coups de raquettes.

Le Mokona allait enfin payer pour tout les sales coups qu'il lui avait fait subir.

Après tout, le badminton est un moyen de détente...


Pauvre Mokona !

j'attend votre avis, et si vous voulez, vous pouvez me donner des thèmes à traiter !

Au fait, j'avais remarqué que vos regards étaient tournés vers le bas... Vers ce bouton, là...

Et bien si vous voulez tout savoir, le but de ce bouton est de cliquer dessus !

Si, si !

donc vous pouvez regarder ce qui s'ouvre, quand vous appuyez ?

SVP !

Merci !