Note: bonsoir ou bonjour (ça dépend d'où vous êtes ^^). J'ai décidé tout en continuant 'Le chant des âmes' de faire un petit cross-over HP-LOTR. Je sais qu'il y en beaucoup mais j'espère que le mien vous plaira quand même sinon tant pis pour moi^^.

Note2: Cette fic est légèrement UA à cause de certains événements. Certains persos seront OOC pour les besoins de la fic. Ceci étant dit bonne lecture et laissez des reviews pour vos impressions. Enjoy ^^

Titre : Retour à la maison

Base : Cross-over Harry Potter et Lord of the Rings

Auteur: Akayui

Couples: Severus/Remus, Légolas/Harry et peut être d'autres

Genre: Romance/fantasy, UA

Disclamer: Rien à moi sauf l'histoire et un perso qui viendra plus tard, Sirius est bien mort de même que les jumeaux et leurs deux grands frères mais Dumbledore est vivant. Le concept des Laguz ne m'appartient pas non plus.

Résu: A peine Harry eut-il de se remettre de son combat contre le Lord noir, qu'il découvre que tout ce qu'il croyait vrai est un mensonge : James Potter n'est pas son père, mais Severus Snape. Son entourage ne lui est pas aussi fidèle que les apparences le faisaient penser. Sans avoir le temps de prendre conscience des conséquences de ses révélations, la trahison d'une de ses personnes pousse Severus, à retourner dans son monde natal, emmenant son fils et son amant. Harry va alors découvrir son histoire, les membres de sa famille… La sécurité tant recherchée leur sera-t-elle assurée pour autant ?

_ « Dialogue »,

_ « Elfique »

_ « Fourchelangue »

Retour à la maison :

Chapitre 1 :

Après quatre années de lutte acharnée, Harry Potter venait de donner le coup de grâce au sorcier noir. Severus n'en croyait pas ses yeux.

Le jeune homme, son fils biologique qu'il avait abandonné pour le sauver, venait de réussir là où des sorciers adultes avaient échoué. Sans se préoccuper des mangemorts susceptibles d'être encore debout malgré la victoire du clan de la Lumière, il se dirigea, accompagné de Remus Lupin vers le corps ensanglanté de leur sauveur.


P.O.V Harry

La première chose qu'Harry vit, en ouvrant les yeux, était un lieu lumineux, d'un ton blanc, étrangement flou. Réfléchir et non paniquer fut la première pensée qui lui vint. Il observa autour de lui, apercevant ses lunettes sur une table non loin de lui, il tendit le bras jusqu'à elles, puis les glissa sur son nez. Il parvint enfin à définir l'endroit où il se trouvait : l'infirmerie. Fort de cette constatation, Harry en déduit qu'il avait réussi à défaire le mage noir et à rester en vie, non sans séquelles, pensa-t-il avec un petit sourire.

Fin P.O.V Harry

Puis il remarqua qu'il n'était pas seul.

Quelle ne fut pas sa surprise de trouver son professeur de potions assis dans un fauteuil près de son lit. En découvrant sa présence, ses pensées remontèrent au tournant de leur relation : c'était deux ans auparavant. Son oncle lui avait administré une énième correction digne du monstre qu'il était. A la suite des insultes et des coups les plus virulents les uns que les autres qu'il avait subis, alors que la vie s'écoulait de son corps tel un ruisseau, sa magie fit preuve de puissance et l'envoya près de l'unique personne qui l'avait protégé sans rien demander en retour : Severus Snape. Celui-ci bien qu'étonné par la présence du Survivant, se rendit compte qu'il était le seul à pouvoir le sauver. Cela lui demanda des heures, durant lesquelles il fit prendre conscience des conditions de vie de l'enfant.

Il se jura alors, qu'il ferait tout pour aider Harry, afin qu'il puisse avoir la vie qu'il méritait. La première chose qu'il fit, fut de le préparer aux mieux pour la dernière bataille.

Snape regarda le réveil de son fils. Il savait qu'il allait devoir lui avouer la vérité sur ses origines. C'était maintenant ou jamais.

Ensuite, il lui proposerait de s'éloigner d'ici, le plus loin possible de ce vieux fou de directeur. Son fils n'était plus en sécurité.

Flash-back

Severus se rendait dans le bureau du Directeur afin de pouvoir récupérer la garde de son fils. Il s'agissait d'une condition sinequanon à son ralliement à l'ordre du Phœnix : une fois Voldemort terrassé, il pourrait enfin agir comme le père qu'il était. Passant la gargouille, il arriva à la porte de chêne qui, étrangement, était entre-ouverte. Il entendit de nombreuses voix s'élever du bureau directorial, son instinct d'espion le poussa à ouvrir sans bruit la porte, au plus près de la source de la conversation. Il assista alors à une discussion sordide mais, oh combien intéressante ! :

_ « Professeur, maintenant que Vous-Savez-Qui est mort, comment allez-vous vous débarrasser de ce parasite de Potter ? » La demande venait de la voix qu'il reconnue comme appartenant à Molly Weasley – son ouïe s'était développée durant ses années d'espionnage, afin de pallier la difficulté que posait les masques portés par les mangemorts lors des réunions.

_ « Très simplement. Je vais l'envoyer à St-Mangouste pour troubles psychiques ma chère Molly. » rétorqua le 'noble' directeur, « Bien sûr, avant cela nous lui ferons signer un faux testament grâce auquel nous nous partageons sa fortune. Mais pour cela j'aurai besoin du charme de votre fille, Ginny, et de l'influence de Ron et d'Hermione. » finit le vieux mage.

_ « Continuer de prétendre être le meilleur ami de ce boulet devient de plus en plus difficile, surtout qu'il est responsable de la mort de mes frères. Mais, je ferai un effort. Penser à tout l'argent qu'il nous donnera par culpabilité pour la disparition de la moitié de la famille m'aidera. » déclara Ron avec un sourire hautain.

_ « Je pense pouvoir aussi le supporter le temps qu'il signe, rien que de penser à tous les livres de la bibliothèque du Square, qui me reviendront, me donne suffisamment de courage pour jouer la comédie encore un peu. » acheva Hermione.

_ « On voit que ce n'est pas vous qui allez devoir le séduire. Brrr, rien que d'y penser j'en ai des frissons d'horreur. » dit Ginny avec mépris.

_ « Calme toi Ginny chérie, la colère ne va pas à ton teint et puis une simple potion d'amour et il sera à tes pieds tel le chien qu'il est. » ronronna Molly. Ginny offrit un sourire à sa mère à cette idée.

_ « Bien maintenant que tout est clair, nous entamerons le plan dès le réveil de Potter. Ainsi nous l'aurons rapidement dans la poche. De plus je vais faire en sorte d'éloigner Lupin et Snape qui commencent à devenir gênants et surtout trop curieux. » termina le Directeur.

En ayant assez entendu, Severus s'éclipsa rapidement du bureau pour se rendre à ses appartements, où il était sur de retrouver Remus afin de lui raconter cette conversation. Puis, il se rendit à l'infirmerie pour tout expliquer à son fils.

Fin Flash-back

Revenant à la réalité, Severus remarqua que Harry le fixait de ses magnifiques émeraudes. Le maître des cachots entama alors la conversation:

_« Bonjour Harry. Nous n'avons pas beaucoup de temps, alors je voudrais que tu m'écoutes sans m'interrompre s'il te plaît. » déclara Severus. Puis voyant l'hochement de tête positif d'Harry, il continua :

_ « Bien, James Potter n'est pas ton père biologique en vérité c'est moi et pour diverses raisons je n'ai pas pu te garder près de moi ni même t'élever » voyant Harry ouvrir la bouche, il ajouta précipitamment « le pourquoi du comment viendront plus tard. Sache aussi que je suis un elfe des bois et ta mère, Lily, en était une aussi, mais du monde aquatique. Le fait est que tu es toi aussi un elfe et qui plus est un trésor de la Magie, du fait de ta double affiliation. » annonça-t-il.

_ « Je le savais » énonça Harry, avec un sourire lumineux ? dirait Severus. Voyant le regard surpris du maître des potions, Harry développa le fond de sa pensée :

_ « Après les soins que tu m'as offerts durant l'été catastrophique d'il y a deux ans, je me suis interrogé sur ton changement de comportement. J'ai été intrigué, qu'est-ce qui te poussait à me protéger ? J'ai mis pas mal de temps à comprendre. Finalement, la réponse est arrivée un jour par hasard. Je ne sais plus pourquoi, mais ce jour-là, j'ai craqué, j'en avais assez de toute cette pression, alors j'ai couru dans le château cherchant à m'isoler. La salle sur demande était hors de question, Ron et Hermione la connaissaient et auraient trouvé un moyen de forcer l'entrée.» raconta Harry en se rappelant combien ses 'amis' devenaient de plus en plus indiscrets.

_ « Je voulais une pièce inconnue de tous, où je me retrouverais seul, et où je pourrais me retrouver. Et comme si le château avait entendu ma prière, un passage s'est ouvert dans un des murs, m'amenant à une bibliothèque personnelle. Après avoir tourné en rond, sans parvenir à me calmer, j'ai saisi le premier livre qui me tombait sous la main. Et plus j'avançais dans ma lecture, plus je me rendais compte que les personnages mentionnés me parlaient. J'ai pris un tome plus éloigné, et je suis tombé sur les années de James et Lily. J'avais dans les mains les mémoires de Poudlard, incroyable. J'ai voulu en savoir plus sur ceux que je pensais être mes parents, et c'est là que j'ai découvert que tu avais promis à maman de me protéger, s'il devait lui arriver quelque chose. Mais, je ne comprenais toujours pas pourquoi, maman avait tant assisté sur ta promesse, cela était tellement incohérent avec le passage de la pensine que j'avais vu… » expliqua Harry, en terminant avec une grimace quant au souvenir de son intrusion.

_ «Alors, après avoir retourné toutes les hypothèses inimaginables, j'en suis arrivé à la conclusion, qu'il fallait que je vérifie celle qui revenait trop souvent. J'ai, donc, fait, l'an dernier une potion de révélation... réussite grâce à l'aide de Poudlard » rajouta-t-il au haussement de sourcil de son père, concernant la possibilité qu'il puisse réussir une potion, « Et j'ai découverts le pot aux roses comme disent les moldus. » termina Harry avec un franc sourire.

Severus soulagé et impressionné par les capacités de réflexion d'Harry, vint prendre son fils dans ses bras, geste qui lui avait manqué pendant toutes ses années. Puis brisant l'étreinte, il continua:

_ « Harry je veux que tu prépares un sac contenant uniquement les affaires qui te tiennent à cœur, car ce soir toi, Lupin et moi nous partons pour mon pays natal. J'ai surpris une discussion entre tes amis et le directeur et ce qu'ils préparent n'est pas joyeux. » dit-il la mine sombre.

_ « Laisse-moi deviner.» Harry fit mine de réfléchir, son index tapotant sur le menton, « hum, Ron et sa famille sont tellement jaloux de ma fortune et ma célébrité qu'ils vont vouloir que je leur donne des intérêts à cause de la mort des quatre plus âgés. De même pour Hermione bien que son excuse sera qu'elle a dû couperles ponts avec sa famille mais elle voudra surtout prouver sa supériorité et enfin Dumby lui ne supporte qu'il existe un sorcier plus puissant que lui et je sais qu'il espérait que je crève avec Voldy. » déclara comme une évidence le jeune homme laissant sons père un peu sur les fesses.

_ « Bien puisque tu le sais, cela m'épargnera les détails. Fais ton sac. Pendant ce temps, je vais faire transférer tout l'argent des Snape, Prince, Potter et Lupin pour pouvoir nous débrouiller dans l'autre monde. Remus et moi viendront te chercher un peu avant minuit. À tout à l'heure chaton. » termina l'homme en noir.

_ « Euh, pourquoi Remus vient ? Non pas que cela me dérange d'avoir mon oncle de cœur à mes côtés, mais vu vos relations… »

_ « Pour deux raisons, la première parce qu'il est ton vrai parrain, Lily et moi l'avions nommé le jour où j'ai appris ta naissance. Et la seconde parce qu'il est mon amant. Avant que tu ne t'énerves sache que j'aimais, j'aime et j'aimerai toujours ta mère mais Remus a su lire en moi... » commença Severus mais il fut coupé par son fils.

_ « Stop ! Respire papa, tu vas finir par manquer d'air. Le fait que tu aimes Remus ne me dérange pas au contraire j'en suis heureux pour vous deux, car vous le méritez plus que n'importe qui. Il n'y a pas de souci. » finit Harry avec le sourire. Severus, rassuré par l'acceptation d'Harry, ressentit pour la première fois depuis bien longtemps, de la joie. Ce fut le cœur heureux qu'il déposa un baiser sur le front de son fils, puis le quitta pour faire les démarches nécessaires.

Harry tout content d'avoir enfin une famille, et de pouvoir quitter ce monde de fou fit son sac rapidement : il prit la carte des maraudeurs, la cape d'invisibilité de James, quelques photos de sa mère, la plume que Fumseck lui avait offert pour ses dix-huit ans et enfin la flûte magique de Hagrid.

Vers minuit moins le quart, Severus et Remus arrivèrent, l'un pris le sac de Harry et l'autre pris Harry dans ses bras celui-ci étant encore incapable de marcher. Ils se rendirent en toute discrétion à la tour d'astronomie et pratiquèrent un rituel elfique, basé sur l'invocation des étoiles. Dans une grande lumière blanche, les trois sorciers disparurent de l'Angleterre. Ils apparurent dans une grande clairière.


Lorsqu'Harry ouvrit les yeux, la première chose qu'il vit, fut un paysage clair, sans flou, signe que les lunettes n'étaient plus utiles. Il se redressa lentement et observa les alentours avant de poser ses yeux sur son père. Il écarquilla les yeux de choc : fini les cheveux graisseux et le nez proéminent, Severus avait de longs cheveux noirs de jais lui arrivant dans le haut du dos, les traits de son visage étaient devenus fins bien qu'indéniablement masculin et ses oreilles étaient devenues pointues, son corps musclé à la base avait pris quelques centimètre et un port altier. Puis il tourna son regard vers Remus et constata le même changement, bien qu'ayant conservé la même taille, le corps de son parrain était plus fin et mieux musclé, les traits de son visage étaient moins tirés comme s'il avait enfin pu dormir de tout son soûl. Le plus étonnant était toutefois qu'à la place de ses oreilles humaines, il y avait deux oreilles de loup une queue touffue sortait de son jean élimé.

Il fut ensuite intrigué par les propres changements qu'il devait avoir subi. Il remarqua sans peine qu'il était plus petit, car il nageait dans ses vêtements. En portant ses mains devant ses yeux, il put voir qu'elles étaient plus petites et plus fines, il sentait ses cheveux flattaient le bas de son dos. Pris d'un doute il se leva, conjura un miroir et poussa un cri d'effroi ce qui fit se retourner les deux adultes vers le plus jeune, ceux-ci n'avaient pas remarqué que l'enfant avait ouvert ses yeux. Ils virent alors un jeune elfe, de la taille d'un adolescent de quatorze ans au corps svelte, androgyne quoique légèrement musclé, paniquait. Severus et Remus éclatèrent de rire devant la mine effarée du plus jeune et Severus expliqua à son fils que chez les elfes, les jeunes elfes présentent une apparence de quatre ans de moins que leur âges humain et ce, jusqu'aux vingt-cinq ans humains. Passé cet âge, les elfes vieillissent différemment des hommes.

_ « Bien maintenant que nous avons repris notre apparence, il y a quelques détails à régler. Primo les vêtements. » D'un coup de poignet, Severus changea leurs vêtements en tenue elfique pour lui et son fils et en tenue de rôdeur pour Remus.

_ « Harry, il faut que tu saches que Rem' n'est pas un loup-garou comme l'entendent les sorciers. Il est un Laguz, un humain ayant les caractéristiques d'un loup avec la capacité de prendre la forme d'un loup aussi grand qu'un lion. » Il laissa le temps à Harry de saisir la nuance, puis enchaîna, sur son patronyme.

_ « Ensuite mon véritable nom est Elemmacil qui signifie 'Étoile-Épée'. Il paraîtrait qu'à ma naissance les étoiles ont éclairé l'épée de mon père. » annonça Sev' avec un petit sourire.

_ « J'ai rencontré ta mère, bien des années plus tard. Je m'en rappelle encore, je rentrais d'une chasse en solitaire. Elle était assise sous un arbre au bord de l'eau. Lorsque je l'ai vu, je fus tellement subjugué par sa beauté naturelle que j'en suis tombé de ma monture. Un comble pour un elfe ! Alors que je pestais contre moi-même, j'entendis un son pur et cristallin, je me suis tourné vers elle et j'ai vu qu'elle riait. Elle m'aida à me relever, non pas que j'en ai eu besoin et se présenta à moi. Son nom elfique était Eärwen qui signifie 'jeune fille de la Mer'. Quoi de plus naturel pour une elfe aquatique, elle était la fille du chef de la tribu Ciryaher. » raconta Lem* avec nostalgie.

_ « Autant l'avouer, ce fut le coup de foudre pour nous deux, on se rencontrait en secret puis nous avons voulu nous marier, unissant ainsi nos deux peuples. Ta mère est venue avec moi à Fondcombe.» expliqua Lem.

Puis il reprit d'un ton plus sombre :

_ « Tu dois savoir que le temps dans le monde sorcier et le monde elfique s'écoule différemment, j'ai découverts le passage entre les deux, bien avant que je ne rencontre ta mère. A cette époque, j'étais un jeune elfe curieux, et téméraire. Je me suis rendue au village non loin du portail, j'ai flâné dans les rues, puis, j'ai été intrigué par les vitrines. C'est alors, que j'ai remarqué que mon corps avait changé pour prendre une apparence humaine. Je suis retourné dans mon monde, ai discuté pendant des heures avec ton grand-père, et nous avons décidé que j'irai étudier ce monde. Je suis donc entré à Poudlard, où j'ai rencontré Lily ? Nous sommes vite devenus amis, étrangement, nous nous comprenions facilement.

Puis, avant ma septième année, j'ai ressenti le besoin de revenir chez moi. J'y ai rencontré ta mère, nous avons passé quatre ans ensemble, puis, il était temps pour moi, de rentrer pour faire ma dernière année. Puis étrangement Lily s'est rapprochée de James, et mettait de la distance avec moi, par la même occasion. L'absence d'Eärwen était insoutenable et l'éloignement de ma seule amie dans ce monde m'a abattu. J'ai décidé de retourner à Fondcombe, sans finir l'année. Au pied du portail, j'ai aperçu deux silhouettes familières, l'une parce que je l'avais aimé et chéri pendant des années, et l'autre, mon ennemi.

Et là j'ai compris.

La femme de ma vie m'avait trahie et s'était amourachée d'un humain. J'étais effondré, mais, je n'avais pas la force d'en entendre plus, alors je suis retourné à Poudlard. Et j'ai fait la plus grosse erreur de ma vie, je me suis rapproché de Lucius, et j'ai fini par adhérer à ses croyances, tu connais la suite. » rétorqua l'elfe avec ironie.

_ « J'avais cessé tout contact avec Lily, tu t'en doutes. Puis, un soir, elle est apparue à ma porte, très enceinte. Avant que je n'aie pu réagir, elle m'avait stupéfixé. J'ai été obligé d'écouter sa version des faits. Elle a découvert sa grossesse quelques temps après son retour dans le monde sorcier, quelques jours après le mien. Elle est aussitôt rentré à Fondcombe, elle a eu alors vent de la prophétie, elle a dû y faire face seule. Elle est rentrée effondrée, et James était là. Ils ont fait croire qu'ils étaient tombés fous amoureux, si jamais la grossesse de Lily venait à être découverte avant la fin de l'école, ce qui fut malheureusement le cas. Ils se sont mariés pour maintenir le secret, puis entré dans l'Ordre. Après, que la prophétie leur a été annoncée, Lily a effectué un sort complexe et a découvert la vérité sur l'identité de Severus Snape. Mais, c'était trop tard, j'avais déjà rapporté la nouvelle à Voldemort.

Ce soir-là, après m'avoir annoncé ma paternité, Lily a exigé que je promette de prendre soin de toi, si jamais il lui arrivait quelque chose. Nous avons passé le reste de la nuit ensemble. Je me rappelle encore, alors que le soleil se levait, ta mère et moi, allongés dans notre lit, avons parlé de toi. De la personne qui serait ton parrain, Remus nous est apparu comme la personne la plus propice à ce rôle. Puis, ce fut le tour du nom elfique que tu devrais recevoir. Pendant des heures nous avons échangé des idées. Puis, tu t'es mis à gesticulé dans le ventre d'Eärwen, je t'ai senti pour la première fois. Puis, brusquement, et t'es agité, à un point que tu en as perturbé la lampe à huile qui se trouvait sur la table de chevet.Et nous avons su : Fëanáro était ton nom, à cause de sa signification 'Esprit du feu'. De cette façon, à notre retour à Fondcombe, nous étions persuadés que cela se réaliserait, malgré la tournure des événements, tu aurais un nom adapté. Ce fut la dernière fois que nous nous sommes vus. Après, tu connais la suite…» termina douloureusement Lem.

Fëanáro et Remus le regardèrent avec compassion avant que Remus ne serre son amant dans ses bras. Ce moment d'émotion fut rompu par la réplique du plus jeune :

_ « Donc si je résume, toi et maman vous vous êtes rencontrés à Poudlard sous forme humaine, puis comme tu étais nostalgique de ton pays, tu y es retourné. Là, tu as croisé maman sous forme elfique et vous êtes tombés amoureux. Puis tu es repartis à l'école et à retrouver ta meilleure amie qui après quelques temps, s'est éloignée pour traîner avec James. La solitude te pesant, tu as voulu rentrerà Fondcombe auprès des tiens, mais, au pied du portail, tu as vu maman sous sa forme elfique à côté de James. Fou de chagrin, tu as retourné ta veste et tu es parti vers Monsieur-je-suis-parfait-Malfoy et Voldy. Enfin maman, prise de panique à cause de la prophétie, est venue te voir dès qu'elle a appris ta véritable identité et a fait valoir ton droit de paternité. Vous vous êtes retrouvés et tout le monde connaît la suite... » résuma le petit elfe.

_ « Oui. » fut la réponse que lui donna son père.

Après les dernières mises au point, deux elfes et un Laguz se mirent en route pour la cité des Elfes : Fondcombe.

À suivre...

Voilà un petit début qui joue le rôle de prologue et de chapitre 1, j'espère que vous avez aimé ^^

Laissez des reviews pour me dire ce que vous en pensez !

* diminutif d'Elemmacil.

Bye bye et à bientôt pour la suite.