Note: bonsoir ou bonjour (ça dépend d'où vous êtes ^^). Merci pour les courageux qui ont laissé une review et pour tous ceux qui ont mis mon histoire en alerte. Merci à vous. Je remercie aussi ma bêta JosyEvans pour sa correction.

Désolée pour le retard mais j'ai déménagé en Outre-mer donc j'ai pas eu accès à mon ordinateur pendant tout un mois et demi, puis j'ai repris la fac et j'ai eu des problèmes familiaux en plus de problèmes de santé (ouais j'ai un mauvais karma je sais). Voilà (enfin) la suite de l'histoire.

Note2: Cette fic est légèrement UA à cause de certains événements. Certains persos seront OOC pour les besoins de la fic. Ceci étant dit bonne lecture et laissez des reviews pour vos impressions. Enjoy ^^

Titre : Retour à la maison

Base : Cross-over Harry Potter et Lord of the Rings

Auteur: Akayui

Couples: Severus/Remus, Légolas/Harry, Volug/? Et peut-être d'autres

Genre: Romance/fantasy, UA

Disclaimer: Rien à moi sauf l'histoire et un perso qui viendra plus tard, Sirius est bien mort de même que les jumeaux et leurs deux grands frères mais Dumbledore est vivant. Le concept des Laguz ne m'appartient pas non plus, pas plus que les persos du jeu FE. Le nouveau personnage apparaissant dans ce chapitre ne m'appartient, il appartient aux créateurs du jeu Fire Emblem : Path of Radiance… A noter que Volug vient de la suite de ce jeu : Fire Emblem : Radiant Dawn .

Résumé : A peine Harry eut-il le temps de se remettre de son combat contre le Lord noir, qu'il découvre que tout ce qu'il croyait vrai est un mensonge : James Potter n'est pas son père, mais Severus Snape. Son entourage ne lui est pas aussi fidèle que les apparences le faisaient penser. Sans avoir le temps de prendre conscience des conséquences de ses révélations, la trahison d'une de ses personnes pousse Severus, à retourner dans son monde natal, emmenant son fils et son amant. Harry va alors découvrir son histoire, les membres de sa famille… La sécurité tant recherchée leur sera-t-elle assurée pour autant ?

_ « Dialogue »,

_ « Elfique »,

_ « Fourchelangue »,

_ § Langue ancienne utilisée par les laguz §

Résumé chapitre 7 :

Harry, Aragorn, Gimli, Legolas, Volug et Severus sont partis à la poursuite des Urukai qui ont emmené Merry et Pippin. En chemin ils croisent les cavaliers du Rohan avec à leur tête Eomer. Celui-ci leur explique que lui et ses hommes ont massacré les Uruk. En cherchant la trace des hobbits, nos amis tombent sur une vielle connaissance: Gandalf. Fort de cette résurrection inattendue, le petit groupe se dirige vers Edoras pour libérer le Rohan des mains de Saruman. Par la suite, Harry est amené dans une chambre contenant un blessé par Eowyn et celle-ci lui demande de soigner un jeune homme aux cheveux bleus.

Retour à la maison :

Chapitre 8 :

Quelques heures avant l'arrivée de la communauté de l'anneau au château d'Edoras, la Terre du Milieu vit apparaître un étrange jeune homme évanoui. Celui-ci détonnait avec tout autre habitant de la contrée par son physique, il possédait une chevelure bleue. Or, de tous les individus vivants ici, nul ne divergeait autant. Certes on pouvait croiser des hommes, des elfes, des sorciers, et parfois des Hobbits, mais jamais personne ne rencontra une telle créature.

Il ne fallut pas longtemps à l'inconnu pour s'éveiller seul, au milieu de cette plaine avec pour seul équipement son épée -Ragnell-, dernier souvenir lié à son père. Alors, qu'il se relevait, il s'interrogea sur la façon dont il avait pu atterrir ici et comment avait-il pu échapper à la mort ? Un flash lui revint immédiatement, sa petite sœur Myst avait fait dont de sa vie en utilisant l'emblème maudit, l'envoyant loin de Criméa°, leur patrie. Perdu dans ses pensées, il n'avait entendu que trop tard le bruit de sabots sur sol et avant de pouvoir se mettre en garde, il s'était retrouvé avec une pointe de lance sur le torse. En suivant le fil de l'arme, il tomba sur un homme de quelques années son aîné. Les questions fusèrent dans son esprit : qui ? Pourquoi ? Que faire ? Mais il n'eut pas le temps d'en faire mention à voix haute, qu'il entendit une voix dire :

_ « Que fait un jeune homme, seul et perdu dans cette plaine, alors que la noirceur envahit peu à peu notre monde ? Cela n'est guère prudent. ». Cette voix venait de la personne le tenant en joug de sa lance. Puis face à son mutisme une autre renchérie :

_ « Réponds à la question du fils de notre roi, manant ! ». Celle-ci fut plus agressive aux oreilles du jeune bleuté qui répondit avec calme :

_ « Je suis Ike, mercenaire. » rien de plus. Un nom, une groupe de cavaliers le fixa, méfiant. Ne voulant pas paraître menaçant, Ike leva lentement ses mains près de sa tête montrant ainsi son désir de non-agression. La première voix reprit :

_ « Un mercenaire dis-tu ? Tu me parais bien jeune. Je suis Theodren, fils de Theoden, seigneur du Rohan. » rétorqua le prince.

Ayant déjà côtoyé des nobles, Ike fit une révérence. Cela dû plaire au prince puisque celui-ci releva son arme du torse du mercenaire, lui accordant un semblant de confiance.

_ « Pardonnez mon ignorance, mon seigneur mais auriez-vous l'amabilité de me dire sur quelles terres nous nous trouvons ? » questionna Ike en gardant une posture basse.

_ « Tu n'es pas d'ici n'est-ce pas ? Je ne devrais pas être surpris au vu de la couleur de tes cheveux. Es-tu un nouvel Istar ayant le bleu pour couleur ? » demanda Theodren.

_ « Un Istar ? Navré mon seigneur mais j'ignore ce dont vous me parlez. La couleur de mes cheveux est un héritage de ma mère. Je ne suis pas originaire d'ici, ma patrie se nomme Crimea bien que je sois né à Gallia°. » répondit le jeune bleuté.

_ « Crimea ? Tu viens donc de la Terre de Telius°, au-delà des mers du nord. Eh bien, Ike tu as fait un long voyage. Ici tu es sur les terres du Rohan, en Terre du Milieu. » lui annonça le prince du Rohan.

Ike n'en croyait pas ses oreilles, le pouvoir de sa sœur l'avait envoyé par-delà la mer de brume. Sur un continent que même les laguz-corbeaux redoutaient d'approcher. Voyant son désarroi, Theodren lui demanda ce qu'il comptait faire. Le mercenaire lui répondit :

_ « Trouver un seigneur qui acceptera de louer mes services, le temps pour moi de pouvoir me débrouiller. »

_ « Te voilà exhaussé, mercenaire. Moi, Theodren, prince du Rohan, je loue ton épée pour combattre le mal qui se propage sur nos terres. » déclara le fils de Theoden.

Devant ce contrat, Ike mit un genou au sol et une main sur le cœur concluant ainsi le serment avec son nouveau seigneur. Le groupe accompagné du jeune homme reprit sa marche pour rentrer à Edoras lorsqu'au détour d'une rivière, il fut accueilli par une embuscade d'orcs. La bataille fut rapidement en faveur des monstres malgré le courage des hommes voulant rester en vie.

Tentant de défendre son employeur, Ike se prit une dague qui s'enfonça dans la chair de son flanc gauche. Avec la douleur, il ressentit un malaise important. Il en comprit la cause lorsque ses membres refusèrent de lui obéir.

_ « Poison... » pensa-t-il avant de sombrer dans le néant.

Par la suite, Ike se réveilla par intermittence, une fois en étant secoué par le galop d'un cheval, une autre par une voix douce et féminine, et enfin par une chaleur agréable comme lorsque sa mère le veillait.

En émergeant du monde de l'insouciance pour de bon cette fois, Ike sentit de suite un poids sur son torse, et en ouvrant les yeux il découvrit une touffe de cheveux noirs à l'air soyeux. Puis observant la salle, il se tendit à la vue d'un homme plutôt bien bâti et resserra inconsciemment sa prise sur le corps étranger :

_ « Qui êtes-vous ? » osa demander le jeune bleuté.

_ « Mon nom est Volug, je suis un laguz. L'enfant dans tes bras est mon neveu et tu ne risques rien en ma présence. Tu as besoin de repos, les questions viendront plus tard. Dors. » murmura le loup. Ike, apaisé et en confiance, plongea sans attendre pour le domaine de Morphée, sans pour autant desserrer sa prise sur l'enfant, empêchant ainsi Volug de reprendre Harry, qui s'était évanouit d'épuisement face aux efforts qu'il avait dû dépenser pour sauver cet étrange inconnu.


Quittant la demeure royale, Severus se contentait de suivre Gandalf, Gimli, Legolas et Aragorn qui marchaient à grand pas en direction des écuries. Gimli avait une expression colérique sur le visage, alors que Gandalf, Legolas et Aragorn se contentaient d'un visage fermé. Lui était juste agacé. Il comprenait que le roi refuse de mettre son peuple encore plus en péril qu'il ne l'était déjà, mais si Theoden n'ouvrait pas les yeux, ce seront tous les peuples qui disparaîtraient.

Il jeta un regard en arrière vers le château et repéra très vite la silhouette fine et gracieuse de de son fils accompagné du jeune Ike qui s'était vite pris d'affection pour Harry. Ils étaient suivis de près par un homme grand et fort, Volug, qui ne lâchait pas d'une semelle son neveu, et encore moins son compagnon qu'il venait de rencontrer. La voix du soldat Hamas résonnait toujours dans sa tête, annonçant la sombre nouvelle de l'évacuation de la ville. L'air lourd faisant suite à l'annonce, accentuait l'angoisse que les habitants ressentaient face à la situation.

_ « Le gouffre de Helm ! Ils fuient vers les montagnes alors qu'ils devraient rester et se battre. Qui les défendra si ce n'est leur roi ! »* enrageant le nain.

La frustration dans la voix de Gimli était évidente même dans l'oreille d'un sourd. Aragorn répondit :

_ « Il fait ce qu'il croit être le mieux pour son peuple... Le gouffre de Helm les a sauvés par le passé. »* commença-t-il. On sentait dans sa voix bien que plate, une résignation que peu lui connaissait. Mais le nain ne le prit pas pour lui, il comprenait que c'était là, une dénonciation implicite de la conduite choisie par le roi.

_ « Il n'y a aucun moyen de sortir de ce ravin. Theoden fonce dans un piège. »* rétorqua alors Gandalf, « La forteresse de Helm est considérée comme impénétrable... Creusée dans la montagne même, ses murs sont les plus épais que l'on puisse trouver en Rohan. Jamais il n'y a eu besoin d'évacuer la population. Je crains malheureusement que Saruman n'ait plus de ressources qu'on ne le soupçonne. Ce que j'ai aperçu du sommet d'Orthanc n'est sans doute qu'une infime partie de son armée. Il était également le dirigeant de l'ordre des Istari, un sorcier dont la puissance est immense, sans doute trouvera-t-il le moyen de franchir les murailles de Helm. Theoden croit mettre son peuple en sécurité, mais je crains qu'ils ne fassent qu'aller droit au massacre. »* soupira le vieux mage.

Le sorcier s'arrêta et se tourna vers eux d'un air grave.

_ « Theoden a une volonté de fer... Mais j'ai peur pour lui et pour la survie du Rohan. »*

Ses yeux se posèrent sur l'héritier du Gondor.

_ « Il aura besoin de vous avant la fin, Aragorn. Le peuple du Rohan aura besoin de vous. Leurs défenses doivent tenir ! »* puis se tournant vers Severus :

_ « J'ignore comment fonctionne votre magie mon ami, j'espère seulement qu'elle pourra venir en aide à ce peuple. Soutenez Aragorn, lui aussi aura besoin d'aide. » finit le vieux mage.

Severus hocha la tête et se tourna vers l'héritier de Numénor quand il répondit d'une voix calme et contenant une promesse que l'acier même ne pourrait pas briser.

_ « Elles tiendront. »*

Gandalf hocha la tête, satisfait, puis approcha son cheval, lui caressant le cou d'un air absent.

_ « Le pèlerin gris... C'est ainsi qu'ils m'appelaient. Depuis trois-cent vies d'hommes je foule cette terre, et aujourd'hui le temps me manque. »* ironisa le blanc.

Il enfourcha sa monture avec aisance et décréta :

_ « Attendez ma venue aux premières lueurs du cinquième jour. À l'aube, regardez à l'est. » *.

Le vieil homme jeta un dernier regard à ses compagnons assemblés, et il fit partir son cheval au galop hors de l'écurie.


Theoden jeta un dernier regard en arrière sur sa citée qui bientôt ressemblerait à une ville fantôme. Il faisait ce qui était nécessaire pour son peuple, mais son choix lui laissait à lui aussi un goût amer dans la bouche.

Les hommes et les femmes de son peuple se déplaçaient d'un pas alourdi par la peur, le chagrin et le doute. L'ombre qui flottait sur la Terre du Milieu avait depuis longtemps recouvert le Rohan, et à sa plus grande honte, elle avait commencé par son roi.

Un rire d'enfant le détourna brièvement de ses pensées moroses, et il tomba sur une chevelure bleue, Ike Azuris(1), se défendant contre les attaques répétitives d'une épée en bois d'un jeune garçon tout juste rescapé d'une attaque d'Orc. L'enfant était arrivé à Edoras quelques jours auparavant, avec sa sœur, affamé et déshydraté tenant à peine sur un cheval tout autant éreinté. C'était eux qui avaient révélé l'horreur de ce qui approchait au roi du Rohan.

Ces nouveaux arrivants s'étaient immédiatement sentis proches de cet homme aux yeux bleus comme s'ils sentaient que le jeune adulte avait beaucoup perdu aussi. Theoden trouvait étrange que ce jeune à la crinière azure, soi-disant mercenaire, puisse être si doux avec les deux petits. Ce que le roi trouvait inconcevable pour tout homme se prétendant mercenaire. Il avait beau avoir questionné le jeune homme, celui-ci n'avait rien dit sur son passé.

Le regard du monarque s'attarda ensuite sur Harry, le plus jeune de ce groupe atypique. D'après les dires de son père, il ne paraissait pas seulement jeune, il l'était réellement, puisqu'il n'avait même pas dépassé le stade de l'adolescence elfique. Il lui avait fallut la certitude des autres que l'enfant ne serait pas une gêne pour autoriser l'elfe à prendre part au combat. Une fois assuré que tout était en ordre, il ordonna le départ.


Après quelques heures de route, la monotonie du paysage était enrayée par la voix grave d'un seigneur nain voulant impressionner une demoiselle.

_ «On ne voit que peu de femmes nains. Et en réalité, elles sont si proches au niveau de la voix et de l'apparence qu'on les confond souvent avec les hommes nains ! »* chantonna le nain.

Tandis qu'Harry et Ike sur le dos de Volug regardaient la scène avec un amusement grandissant. Eowyn se tourna vers Aragorn avec curiosité.

_ « C'est la barbe. »* murmura l'homme du nord en mimant un geste venant du menton.

Les deux jeunes du groupe éclatèrent de rire sans que Gimli ne remarque l'échange.

_ « Et cet état de fait a donné naissance à une rumeur qui dit qu'il n'y a pas de femmes nains. Et que les nains jaillissent des trous qui sont dans le sol ! »*

Gimli avait dit ça à grand renfort de gestes de mains et sur un ton exagéré. Le cheval n'appréciant pas les grands mouvements de son petit cavalier, partit au galop. Eowyn commença à rire. Le nain, avec sa petite stature ne tint pas longtemps avec une foulée aussi grande et tomba à moins de dix mètre d'eux. Eowyn rit plus encore et se précipita vers lui.

_« Ça va bien ! Ça va bien, pas de panique ! C'était délibéré, je l'ai fait exprès ! »* accusa le nain.

Eowyn se tourna en riant vers ceux restés en arrière. Les hommes et les femmes autour d'eux souriaient alors que le nain peinait à se redresser. Elle vit non loin le jeune homme aux yeux bleus avec qui personne sauf le jeune elfe et les deux enfants n'arrivaient à communiquer. Ce dernier regardait au loin la scène, un sourire amusé aux lèvres. Elle eut le souffle coupé par la pureté qui en ressortait. Cela dénotait tellement de son habituel visage indifférent à toutes choses.

La jeune femme, devant ce tableau eut un pincement au cœur. Le pire était qu'elle ignorait duquel des deux jeunes, elle était jalouse, car elle ne se faisait pas d'illusions, c'était ni plus ni moins ce qu'elle ressentait. Mais, vers qui était-elle tournée ? L'elfe brun ayant réussi à guérir le corps de l'adolescent aux cheveux bleus alors que ses propres soins étaient restés sans effets ? Ou bien pour le mercenaire qui avait réussi à entrer dans les bonnes grâces de l'enfant-elfe alors qu'il se contentait de répondre poliment aux discussions qu'elle essayait d'entamer avec lui ? Il fallait qu'elle règle vite ce conflit avant de commettre une erreur irréparable.


Dans une haute tour noire.

_ « Raconte-moi à nouveau ce que tu as vu. » ordonna sèchement Saruman.

_ « Comme je vous l'aies dit mon seigneur. Gandalf s'est avancé avec trois elfes, un nain et un homme D'ailleurs celui-ci possède un anneau où deux serpents aux yeux émeraudes se mordent la queue l'un l'autre. » commença Grima.

_ « Je vois. Ainsi donc Gandalf a trouvé le descendant de Numénor, héritier d'une lignée brisée.* Pauvre fou qu'il est. Qu'en est-il des autres ? » demanda l'istar en fronçant les sourcils.

_« Le nain était somme toute banal, comme tous ceux de sa race. Les elfes eux étaient particuliers surtout pour l'enfant. » continua le serpent.

_ « Un enfant ? » s'exclama le vieux.

_ « Oui mon seigneur, la plus belle créature qu'il ait été donné de voir. »

_ « Décrit le moi dans les moindre détails. » s'empressa-t-il de demander.

_ « Il a l'apparence et la morphologie d'une femme. De long cheveux noir et soyeux, des lèvres pleines et pulpeuses , des traits fins montrant la grâce appartenant aux elfes et surtout des yeux vert. D'un vert aussi pur et profond qu'une émeraude taillée et polie par les nains. ». Grima fut sorti de sa rêverie par un rire effroyable à vous glacer le sang.

Saruman le blanc venait enfin de comprendre la drôle d'impression le tenaillant depuis qu'il avait croisé ses yeux vert au travers du vieux roi.

_ « Ainsi donc Gandalf a mis la main sur un trésor plus grand encore que l'anneau et il ose le laisser à découvert et sans protection. Dans ce cas nous allons en profiter. Monsieur Garp. » cria-t-il à un orc difforme.

_ « Mon seigneur. » s'inclina la monstrueuse créature.

_ « Faites préparer les troupes, nous partons pour le gouffre de Helm. Et dites à chaque guerrier que dans cette bâtisse se trouve un enfant-elfe aux cheveux noirs et yeux vert, il ne doit en aucun cas être blessé ou tué. Vous devez me le ramener vivant et sans une égratignure ? Disposez ! » ordonna le sage.

_ « Oui maître. » grogna l'orc avant de partir.

_ « Pourquoi vouloir l'enfant ? » questionna Grima.

_ « Parce qu'il est le portrait craché et la réincarnation du fils du seigneur noir. » ria Saruman.

A suivre...

Petit chapitre désolée mais je suis en manque d'inspiration.

*répliques du film ou du livre.

° j'ai repris les noms des pays du jeu Fire Emblem.

(1) Azuris = nom complètement inventé pour le personnage de Ike . Cela signifie « Bleu ». Je sais pas très original.

A bientôt.